R

Accueil > DSDEN > Actualités > Semaine des langues : Rahon et Annoire découvrent la langue roumaine.

Rubrique Actualités

jeudi 16 mai 2019

Semaine des langues : Rahon et Annoire découvrent la langue roumaine.

Dans le cadre de la semaine des langues, les classes de Rahon et d’Annoire ont accueilli Maria Luisa Juverdianu, jeune étudiante roumaine qui effectue cette année un service civique auprès de la DAREIC à Besançon.

Buna ziua !

Semaine des langues : Rahon et Annoire découvrent la langue roumaine À l’occasion de l’année croisée France Roumanie, des ateliers de découvertes sont conçus et animés par la DAREIC à l’attention du public scolaire de l’académie depuis la maternelle jusqu’au lycée. C’est dans le cadre de cette mission que Maria est venue présenter aux élèves de cycle 2 et 3 un aperçu de sa langue et de sa culture. Les élèves des deux écoles ont découvert que la langue roumaine présentait bien des similitudes avec le français et que l’exercice de comparaison des langues leur permettaient de donner du sens à la communication.

L’animation d’une heure dans chaque groupe a également permis aux enseignants de réaliser tout le bénéfice que présentait l’exposition à d’autres modèles phonologiques. Cette découverte linguistique et culturelle permet à l’esprit d’établir des stratégies de compréhension qui serviront de base à l’apprentissage d’une LV2.

Les élèves ont eu le plaisir d’apprendre à se présenter et dire leur couleur préférée, ils ont également découvert la façon de décorer les œufs de façon traditionnelle pour la fête du printemps. Grâce à Maria Luisa, les classes de Rahon et D’Annoire ont découvert avec beaucoup d’intérêt une langue et une culture proches de la nôtre. Une façon vivante d’éveiller la curiosité des élèves à la richesse des traditions européennes

En savoir plus - Saison France Roumanie

 
lundi 8 avril 2019

Un élève de Morez en finale nationale des Olympiades de chimie !

Élève au lycée Victor Bérard en classe de terminale STL, Corentin Legrand, 17 ans, originaire de Septmoncel s’est qualifié pour la finale nationale des Olympiades de chimie.

Un élève de Morez en finale nationale des Olympiades de chimie ! La sélection, à laquelle une dizaine de jeunes du lycée ont participé, s’est déroulée à l’IUT de chimie de Besançon. Corentin Legrand a rejoint le lycée de Morez en classe de 1re technologique comme interne. Par la suite, il envisage une entrée en classe préparatoire à Mulhouse puis une école d’ingénieur en chimie. Il espère avoir une mention bien au baccalauréat.

La finale du 3 au 5 avril s’est déroulée à l’École supérieure de chimie de Paris, Corentin a terminé 26e : "Nous avions deux épreuves, présélection le matin et finale l’après-midi, comprenant un travail en coopération par groupe de trois. À l’aide d’un corpus de documents fournis, on devait présenter un exposé. Le jury a posé des questions aux candidats et a tenu compte des notes de la matinée."

Les Olympiades nationales de la chimie sont organisées depuis 1984 par les professionnels de la chimie, le ministère de l’éducation nationale, la Société chimique de France et l’Union des professeurs de physique et de chimie.

En savoir plus - Éduscol

Contact

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'optique et des microtechniques
Victor Bérard - Hauts de Bienne
Informations complètes

 
mercredi 3 avril 2019

"Quand des collégiens touchent du doigt la bulle de l’autisme..."

Ce projet a été impulsé durant l’été 2018 par trois enseignantes du collège Jules Grévy de Poligny avec pour point de départ une sensibilisation aux troubles du spectre autistique à travers une volonté d’ouverture à la différence et à la tolérance.

40 élèves de l’établissement, scolarisés en enseignement adapté et ordinaire, y ont rapidement adhéré, la présence d’un élève porteur de troubles autistiques dans l’établissement les ayant sans doute motivés.

"Quand des collégiens touchent du doigt la bulle de l'autisme..." Le projet s’articule autour de plusieurs axes
- travail avec le Centre ressources autisme du CHU de Besançon,
- rencontre avec le groupe Percujam (constitué d’artistes autistes),
- découverte de l’autisme à travers la littérature et des échanges avec des parents d’enfants touchés par ce trouble.

En étroite collaboration avec le Centre ressources autisme pour la partie médico-pédagogique, les enseignantes et leurs élèves ont été confrontés à la réalité de ce trouble neurodéveloppemental à travers des échanges et des apports réguliers.

Quand le Moulin de Brainans, Scène de musiques actuelles du Jura, partenaire important et régulier du collège, a été sollicité pour travailler avec le groupe Percujam, il a immédiatement tout mis en œuvre pour la réalisation du projet. Ce dernier a rapidement pris de l’ampleur : au delà des classes de 4e du collège, des élèves de l’IME de Montaigu et la section adolescents de Saint-Ylie, soit plus de 120 élèves, ont pu assister au concert et visionner le documentaire retraçant l’épopée du groupe.

"Quand des collégiens touchent du doigt la bulle de l'autisme..." Le concert-rencontre du groupe Percujam, constitué d’artistes autistes et de leurs éducateurs, était un des points d’orgue du projet : hébergés grâce au support logistique du lycée Friant, les artistes ont pu profiter de leur venue pour s’entretenir avec les élèves après avoir joué pour eux au cours d’un concert privé dans la grande salle du Moulins.

Le 2 avril 2019, journée mondiale de l’autisme, les élèves ont présenté leur exposition, expliqué leur projet et sensibilisé leur auditoire à l’autisme.

Contact

Carole Choulet, coordinatrice projet, enseignante spécialisée
Courriel

39
Collège
Jules Grévy - Poligny
Informations complètes

 
jeudi 28 mars 2019

Actions "égalité filles-garçons" à la cité scolaire du Pré Saint-Sauveur

Semaine de l’industrie "égalité filles-garçons" et "Sciences et techniques en tous genres" dans le cadre du Parcours d’excellence à la cité scolaire du Pré Saint-Sauveur de Saint-Claude.

Semaine de l’industrie "égalité filles-garçons"

Actions "égalité filles-garçons" à la cité scolaire du Pré Saint-Sauveur Dans le cadre de la semaine de l’industrie "égalité filles-garçons", la cité scolaire du Pré Saint-Sauveur a organisé des interventions d’ingénieures, de techniciennes, de chercheuses dans les secteurs scientifiques, industriels et techniques ainsi que des visites d’entreprises locales, Eurostyle systems et Mbf Aluminium.

L’objectif est d’attirer l’attention des élèves (collège et lycée) sur la mixité et la parité professionnelles, la lutte contre les stéréotypes et susciter des vocations féminines pour ces différents métiers. À cette occasion, les élèves ont pu échanger avec Marie-Cécile Pera, physicienne, chercheuse à l’institut Femto de l’Université de Franche-Comté, Marie-Cécile Vuattoux Pinsello, cheffe de Projet chez Millet Plastics Group et Élodie Jonas, responsable qualité chez Eurostyle systems.

"Sciences et techniques en tous genres" dans le cadre du Parcours d’excellence

Actions "égalité filles-garçons" à la cité scolaire du Pré Saint-Sauveur Onze élèves de 4e et 3e ont participé au dispositif "Sciences et techniques en tous genres" dans le cadre du parcours d’excellence destiné aux élèves de 3e. À travers la mise en débat et la rencontre avec une femme scientifique au collège et sur son lieu de travail, les élèves se sont questionnés sur les notions d’égalité et de mixité. La marraine, Marine Rougnant, mathématicienne au laboratoire de mathématiques de Besançon et Magali Cabanas, responsable de projet à la Fabrikà Sciences ont parlé de de leurs métiers, de leur parcours professionnel ainsi que de la place des femmes dans les mathématiques.

Un projet collectif sur cette thématique est engagé. Il sera présenté lors d’une conférence le 13 juin à l’université de Besançon, qui permettra aux élèves de découvrir les lieux et de mieux se projeter dans l’avenir.

Contact

Élina Coutenot, enseignante-documentaliste, référente égalité fille-garçon

39
Collège
Pré Saint-Sauveur - Saint-Claude
Informations complètes

 
mercredi 27 mars 2019

"De l’école aux étoiles" : deux étudiants du lycée Hyacinthe Friant sur la première marche du podium du concours

Le 15 janvier dernier, Mathias Py et Fabien Perthuis, étudiants en deuxième année BTS Hôtellerie et restauration du lycée Hyacinthe Friant étaient sélectionnés pour participer à la finale du concours "De l’école aux étoiles" présidée par Pascal Barbot.

La 6e édition du concours organisé par "Président professionnel" était présidée par Pascal Barbot, chef triplement étoilé de son restaurant l’Astrance à Paris. Le concours était ouvert aux élèves de brevet professionnel, de bac professionnel, aux BTS de 1e ou 2e année et aux mentions complémentaires.

La finale du concours s’est déroulée lundi 25 mars 2019 au lycée des Métiers de l’hôtellerie et de la restauration Jean Drouant à Paris.

"De l'école aux étoiles" : deux étudiants du lycée Hyacinthe Friant sur la première marche du podium du concours Mathias Py et Fabien Perthuis se sont entrainés pendant de longues semaines, coachés par Florian Py, professeur de cuisine au lycée.

Les candidats ont disposé de 4 h 30 pour réaliser un plat et un dessert. Cette année, les thèmes donnés étaient : la pintade pour le plat, et l’agrume pour le dessert, tout en respectant le choix des produits en fonction de la saisonnalité du mois de mars. Le duo du lycée a proposé au jury comme plat "un Suprême de pintade au bleu de Gex, crémeux d’asperges vertes, raviole pomme noisette et vin jaune" et pour le dessert, "un Parfait citron et chèvre frais, confit d’agrumes et coriandre, croustillant pignons de pins".

Les deux étudiants du lycée Hyacinthe Friant ont remporté le concours haut la main ce qui récompense leurs semaines d’efforts, d’entraînements et de stress.

"De l'école aux étoiles" : deux étudiants du lycée Hyacinthe Friant sur la première marche du podium du concours Les donations pour le 1er prix :
- pour la classe de l’établissement, un chèque de 1 500 €.
- pour les étudiants gagnants, une tablette numérique d’une valeur de 500 € chacune ainsi que d’autres lots. L’équipe complète sera invitée à déjeuner ou à dîner à l’Astrance et sera invitée à la finale de l’édition 2019 du Concours créations et saveurs. Enfin le coach enseignant se verra proposé d’être le représentant de l’éducation nationale auprès du président pour la sélection de la promotion suivante et de participer à la finale 2020.

Le concours a pour but pour les enseignants, de mettre en œuvre un projet pédagogique et mettre en valeur les métiers de la cuisine et de la salle. Enfin pour les élèves, étudiants, le concours permet de mettre en avant leur technique et leur créativité.

Toutes nos félicitations à Mathias Py, Fabien Pertuis et leur professeur-entraîneur Florian Py pour cette victoire ! Nous sommes fiers de leur réussite !

Contact

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'hôtellerie et de la restauration
Hyacinthe Friant - Poligny
Informations complètes

Lucrèce Mangeard, service communication
Courriel

 
vendredi 22 mars 2019

Concours "Ô Service" - Saison 11

Pour cette 11e saison du concours "Ô Service", les étudiants ont étudié les notions de reconnaissance et de fidélisation des équipes dans les métiers de la salle.

"La reconnaissance d’aujourd’hui conduit à la fidélisation de demain"

Corinne Hacquemand, enseignante Maître d’Hôtel au Lycée Hyacinthe Friant de Poligny et Denis Courtiade, directeur du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée et président de l’association "Ô Service", associés pour faire vivre ce concours dans le cadre d’une collaboration école-entreprise depuis onze années, voulaient cette année faire réfléchir ces étudiants et apprentis de BTS hôtellerie-restauration sur les actions à mener afin de limiter le turnover dans la restauration.

Vingt et un dossiers ont été étudiés et les gagnants, Jonas Mild et Luiz Vuillemin, tous deux apprentis, ont su convaincre le jury grâce à une analyse objective de leurs expériences tant positives que négatives, et leurs propositions intéressantes, originales et argumentées. Ils gagnent un déjeuner tout compris dans le mythique restaurant trois macarons Michelin du palace de l’avenue de Montaigne.

La synthèse de ces dossiers apportera sans nul doute quelques pistes intéressantes à mettre en place.

La reconnaissance au travail

La reconnaissance est exprimée à travers le regard, le jugement et le comportement d’autrui, elle n’est pas seulement question d’égo : c’est un échange, un sentiment mutuel.
Les étudiants soulignent qu’elle s’exprime sous quatre formes :
- la reconnaissance existentielle (prendre des nouvelles du collaborateur, consulter les employés lors d’une prise de décision, etc.)
- la reconnaissance de la pratique de travail (souligner la manière dont l’employé exécute son travail)
- la reconnaissance de l’investissement dans le travail (récompenser l’effort fourni par le collaborateur)
- la reconnaissance des résultats du travail (remarquer la réussite d’un membre de l’équipe lorsqu’il remplit l’un de ses objectifs).

Concours "Ô Service" - Saison 11 Dans un contrat de travail, chacun a des devoirs et des droits, et dans la relation de travail, la non-reconnaissance peut entraîner une baisse de qualité de travail voire même une démission. Or un manager sur deux avoue manquer de temps pour témoigner de la reconnaissance à ses collaborateurs. Pourtant cette reconnaissance permet de donner un sens à son travail et force est de constater que "la reconnaissance silencieuse ne sert à personne".

Les métiers de la salle requièrent de grandes qualités, et pour certaines même rares :
- grande disponibilité y compris les week-ends,
- savoir-faire,
- maîtrise de langues étrangères,
- grande connaissance des mets et vins,
- culture générale et régionale,
- discrétion,
- écoute attentive,
- savoir-être,
- sang froid et gestion du stress,
- réactivité,
- sens de l’observation et anticipation etc…

Toutes ces qualités doivent être reconnues par le maître d’hôtel et/ou le directeur de restaurant afin de procurer un sentiment de bien-être au travail pour le collaborateur et maintenir l’envie de l’exercer. Car si bien faire son travail est normal, savoir que son travail est bien fait, voire même au-delà des attentes, permet de rester motivé et de se dépasser.

Les actions à mettre en place

Dans ce cadre, les étudiants ont imaginé et/ou mises en avant plusieurs actions permettant d’apporter aux collaborateurs cette reconnaissance :
- pratiquer le daily-tour : chaque matin, passer saluer chacun, connaître les noms et prénoms de chaque collaborateur, échanger quelques mots avec eux, se préoccuper de leur santé ;
- témoigner du respect à ses collaborateurs ne serait-ce qu’en disant "merci", "s’il vous plait", "bonjour", "au-revoir"
- mettre en place un "carnet des choses bien faites" et y noter régulièrement les points positifs constatés dans le travail effectué par les uns et les autres, afin de ne pas les oublier
- indiquer le nom du chef de rang et du commis, ou du serveur, sur l’addition afin que les clients puissent savoir qui s’est occupé d’eux durant tout le service
- organiser régulièrement des entretiens individuels, en "one to one", pour recueillir les ressentis et les suggestions de chacun
- organiser de temps à autre des briefings de fin de service
- mettre en place des rituels permettant de se sentir intégré (de temps en temps les croissants le matin, des pauses café, souhaiter les anniversaires, etc.)
- pratiquer le team-building : dîners et sorties mensuelles ou trimestrielles avec toute l’équipe, voyages, visites chez les fournisseurs, des moments de détente, festifs, etc.
- tenir informés les membres de la brigade sur les projets de l’entreprise, les décisions, les objectifs et les résultats
- consulter l’équipe lors de l’achat de nouveau matériel, de mobilier
- organiser des "masterclass" dans l’entreprise avec des producteurs, des fournisseurs pour mieux connaître les produits
- récompenser les objectifs atteints au travers de primes, par une distribution juste et justifiée des pourboires
- donner autant que possible de l’autonomie dans l’organisation ou dans la prise de décision, déléguer
- mettre en place une véritable culture d’entreprise, des rituels, un cri de ralliement, etc.
- mettre en place une plateforme de suggestions en ligne, une sorte de Tripadvisor pour les employés, anonyme
- savoir promouvoir dans la presse, les réseaux sociaux et les médias en général ses collaborateurs, une équipe
- associer les collaborateurs actuels au processus de recrutement d’un nouveau membre de l’équipe et accueillir chaleureusement les nouveaux arrivants
- encourager les bons rapports humains dans l’équipe, l’entraide.

Fidéliser

Enfin, les étudiants ont mis en avant principalement cinq critères qui les encourageraient à rester durablement dans une entreprise, étant, dans l’ordre :
- la cohésion dans l’équipe, l’ambiance de travail
- la possibilité de pouvoir progresser au sein de l’entreprise
- de bonnes conditions de travail (horaires, moyens humains et matériels notamment)
- un salaire suffisant, évolutif, et des primes possibles selon l’atteinte d’objectifs
- le respect et le sentiment d’équité, de justice.

Ces jeunes sont la génération montante qui arrivera sur le marché du travail dans les prochains mois ou les prochaines années. Ils sont prêts à s’investir dans ces métiers, ont conscience que ceux-ci sont exigeants, mais ils attendent beaucoup également de l’accueil qui leur sera fait dans leurs futures entreprises et donc de la reconnaissance qui leur sera témoignée en récompense de leurs efforts et de leur investissement.
Managers, faire preuve de reconnaissance dans votre entreprise, c’est à coup sûr vous assurer d’une plus longue fidélisation de vos collaborateurs.

Contact

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'hôtellerie et de la restauration
Hyacinthe Friant - Poligny
Informations complètes

 
lundi 25 février 2019

150 élèves au "Congrès des enfants"

Le vendredi 8 février, 6 classes de cycle 3, soit 150 élèves, ont participé au "Congrès des enfants" à l’occasion des 80 ans de l’USEP en lien avec la semaine olympique et para-olympique.

150 élèves au "Congrès des enfants"Les élèves ont participé à deux ateliers-débat sur le respect, les valeurs de l’olympisme et leur implication dans les associations sportives et à quatre ateliers sportifs :
- hand-ball
- kinball
- handisport cécifoot
- course d’orientation Orient’show.

Ils ont d’autre part réalisé en classe une affiche relative aux thèmes des débats.
Le succès de cette manifestation repose sur le partenariat avec les collectivités territoriales, ville et département dans la mise à disposition des installations sportives et le financement des transports, sur l’engagement des enseignants animateurs de l’USEP.

Contact

Laurence Salvatori, conseillère pédagogique EPS
Courriel

 
jeudi 14 février 2019

Le collège Rouget de Lisle, champion de France catégorie "Lancer" !

Pour sa première participation à des championnats de France d’athlétisme hivernal, à Liévin les 28,29 et 30 janvier, le collège de Lons-le-Saunier a frappé fort !

L’équipe sélectionnée était composée de deux filles : Charlotte Besancenez et Léa Fournier et de quatre garçons : Lucas Breton, Killian Dalloz, Eliott Liboz et Armand Saive.

Le collège Rouget de lisle de Lons-le-Saunier, champion de France catégorie "Lancer" ! Dans le challenge "Haies", l’équipe obtient une très belle 6e place dans une compétition où le niveau était très relevé. C’est dans le challenge "Lancer" que l’équipe a excellé. Grâce à leurs belles performances aux lancers du poids, ils ont amélioré de neuf points leur total académique, certains d’entre eux ayant même battu leurs records personnels. Cette belle prestation leur a permis de terminer sur la plus haute marche du podium et de remporter ainsi le titre de Champion de France UNSS 2019.

Avec les médailles d’or autour du cou et des étoiles dans les yeux, nos six jeunes athlètes sont revenus de Liévin avec des souvenirs inoubliables.
Une cérémonie est organisée au collège pour célébrer et remercier champions et professeurs le vendredi 15 février 2019.

39
Collège
Rouget de Lisle - Lons-le-Saunier
Informations complètes

 
vendredi 8 février 2019

Championnats de France d’athlétisme hivernal

L’équipe du collège des Louataux composée de cinq élèves de 4e et 3e est devenue championne de France d’athlétisme hivernale en "Challenge sauts".

C’est une première pour le collège pourtant habitué des rendez-vous nationaux (7e l’an passé en cross et 10e en handball).
Chaque athlète a choisi une discipline parmi les suivantes :
- saut en longueur,
- saut en hauteur,
- triple saut
- saut à la perche.

Championnats de France d'athlétisme hivernal Côme Folliet (longueur), Anna Jeannin (hauteur), Lou-Anne Metra (Perche), Juliette Moutenet (Perche) et Ludivine Vuillermoz (triple saut) étaient accompagnés de leurs professeurs d’EPS, Benjamin Clergot de Champagnole et de Pascal Fumey de Lons-le-Saunier).

Quatrièmes au soir de la première journée, l’équipe a su se sublimer pour atteindre une première place synonyme de médaille d’or nationale.

Les professeurs mettent en avant un bon niveau collectif et des performances individuelles proches ou ayant dépassées les records personnels.

Le collège des Louataux devance sur le podium le collège Félix Aladin Flémin de Deshaies en Guadeloupe et le collège Renoir de Ferrières de l’académie d’Orléans-Tours.

Contact

Sébastien Viard, principal adjoint

39
Collège
Les Louataux - Champagnole
Informations complètes

 
mercredi 6 février 2019

Préparer les Jeux olympiques de la jeunesse de 2020 : une mobilisation collective !

Rassembler les élèves autour des pratiques sportives hivernales dans le cadre des futurs Jeux olympiques de la jeunesse qui se dérouleront en janvier 2020 dans le Jura.

La Transjeune pour toutes les écoles et établissements scolaires de l’académie le mercredi 23 janvier 2019

2 600 participants élèves sur les traces des champions de ski, en présence de Nathalie Costantini, directrice nationale de l’UNSS !

La Transjeune est une compétition émanant d’une collaboration entre l’éducation nationale et la fédération française de ski et le comité régional depuis plusieurs années, ancrant cet évènement dans l’histoire culturelle et sportive du territoire du massif jurassien. Enfants et adolescents ont devancé les adultes qui participeront à la Transjurasienne les 8 et 9 février prochains. Des parcours de course (départ : collège du Rochat des Rousses) ont ponctué la journée à tous les niveaux d’âge.

La Transjeune, un événement et une alliance

Préparer les Jeux olympiques de la jeunesse de 2020 : une mobilisation collective ! La Transjeune :
- apparaît comme un événement sportif important à destination des jeunes, mobilisateur des forces du monde fédéral, de l’éducation nationale, des collectivités territoriales et partenaires institutionnels : une alliance.
- anticipe, chaque année, l’édition de la compétition internationale la Transjurassienne (un ancrage territorial et une participation des jeunes élèves et sportifs à un évènement dédié)
- émane d’une construction et d’une collaboration entre l’éducation nationale (UNSS) et la fédération, à travers la Trans’Organisation et son président (une communauté d’adultes encadrants, fédérés autour d’un projet construit et négocié, depuis plusieurs années)
- donne lieu à un évènement sportif, qualifiant aux championnats de France (c’est le championnat d’académie UNSS) à travers deux épreuves (l’épreuve de la Transjeune : épreuve de vitesse et de performance adaptée à chaque niveau d’âge allant de deux à six kilomètres - Le "skier-cross" : parcours chronométré). S’engager dans la compétition en tant que pratiquant mais également représentant de son établissement scolaire, en toute loyauté.
- est fondée également sur des démarches respectueuses de l’environnement : les tracés des courses donnent toujours lieu à des échanges en matière de protection de la nature. Une éducation, à travers la pratique sportive des conditions de protection de l’environnement
- permet pour tous les participants la découverte de la pratique (espaces ludiques et partenaires industriels), il s’agit d’un outil d’accessibilité pour les plus jeunes ou simples pratiquants, sans but purement compétitif
- donne l’occasion de qualifier de jeunes officiels : pratiquer et s’engager.

Dans la continuité de la Transjeune, des rencontres sont organisées au niveau des départements et destinées au plus grand nombre.

Une "journée blanche" au Pré-Poncet le mercredi 6 février 2019

Préparer les Jeux olympiques de la jeunesse de 2020 : une mobilisation collective ! Toutes les associations sportives des collèges et des lycées du Doubs sont concernées. Il s’agit d’une journée de promotion :
- "découverte-environnement" en raquettes en collaboration avec l’Office national des forêts
- initiation technique au ski nordique skating/alternatif, avec prise en charge de
groupes de néo-skieurs (initiation technique…) avec les étudiants U-Sport de
Besançon
- atelier Learn-O, orientation : approche sportive et initiation (jeux
orientés dans l’espace, ludiques et sportifs tout électronique (jeux sur le
ski, le biathlon et un jeu en corrélation avec l’Office national des forêts, sur les traces des animaux de la montagne…) à pied, à ski, en raquette, chronométré ou non...
- ateliers ludiques sur le stade de jeux (slalom, descente, saut, creux –bosses,
descente snowtubing, speeders, board slide …).
- initiation au biathlon, au saut à ski
- sensibilisation sport partagé avec atelier(s) spécifique(s) ; appui de la section sportive scolaire sport partagé
- courses non qualifiantes en fonction des âges et des niveaux.

2 000 collégiennes et collégiens à la "rando blanche" organisée à Morbier-Les Marais le mercredi 6 février 2019

Préparer les Jeux olympiques de la jeunesse de 2020 : une mobilisation collective ! Toujours dans le cadre de la Semaine olympique et paralympique, la randonnée blanche sera organisée dans le Jura et dans le Doubs : ces deux journées rassembleront environ qui seront initiés aux différentes pratiques de ski nordique. Toutes les associations sportives des collèges et lycées du Jura sont concernées. Il s’agit d’une journée de promotion plutôt destinée aux élèves débutants, avec pour activités :
- randonnée en ski nordique, au départ du Glacier, de la Combette ou des Marais
- randonnée en raquettes, au départ du Glacier, de la Combette ou des Marais
- découverte de l’environnement et de sa protection.

Objectifs ciblés dans le cadre de la Semaine olympique et paralympique

- sensibiliser les élèves et étudiants aux valeurs de l’olympisme et paralympisme à travers les pratiques sportives nordiques et disciplines associées
- utiliser le sport comme outil pédagogique
- découvrir avec les élèves et les étudiants les disciplines nordiques olympiques et paralympiques
- changer le regard des jeunes sur le handicap et amener les jeunes à la pratique
- éveiller les jeunes à l’engagement bénévole.

Contacts

UNSS Service régional de Franche-Comté
Jean Marie Vernet, directeur
Tél. : 03 81 65 74 34
Courriel
Catherine Dodane IA-IPR d’EPS
Courriel


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon