R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’administration > Accueil institutionnel des fonctionnaires stagiaires de l’académie

Rubrique Vie de l'administration

vendredi 1er septembre 2017

Accueil institutionnel des fonctionnaires stagiaires de l’académie

Mercredi 30 août, ils étaient plus de 600 à Micropolis pour leur première rentrée en tant qu’enseignants ou conseillers principaux d’éducation stagiaires.

Chaque année, tous les lauréats nommés dans l’académie de Besançon sont reçus lors d’un accueil commun (académie, ESPE) quelques jours avant la rentrée des classes.

Un moment d’accueil fédérateur

Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon, chancelier des universités et Catherine Caille-Cattin, directrice de l’ESPE de Franche-Comté ont accueilli conjointement l’ensemble des lauréats nommés dans l’académie de Besançon.

La directrice de l’ESPE a tout d’abord tenu à les féliciter "pour leur belle réussite aux différents concours d’entrée aux métiers de l’Éducation nationale". Elle a souligné "le cheminement long et intense, de réjouissances et d’épreuves, pour arriver jusqu’ici dans un état mitigé entre le fait d’entrer dans le projet rêvé et idéalisé la réalité".

Dans leurs discours respectifs, tous deux ont tenu à rassurer les enseignants en insistant sur l’accompagnement qui leur est proposé durant leur année de stage par les équipes pédagogiques de formateurs et par les services administratifs.

Une année d’apprentissage pour les élèves mais aussi les stagiaires

Cet accueil institutionnel, animé par Marie-Laure Jeannin, secrétaire générale du rectorat, les doyens des corps d’inspection, Nicolas Magnin pour les IA-IPR, Fabrice Peyrot pour les IEN-ET-EG, Loïc Martin pour le premier degré, avait pour objectif de présenter :
- le métier d’enseignant
- les enjeux de l’année de stage
- les objectifs de la formation universitaire
- l’organisation de la semaine de pré-rentrée.

Accueil institutionnel des fonctionnaires stagiaires de l'académie Lors de son intervention, Nicolas Magnin a insisté sur le fait que "chaque élève est singulier,et qu’il convient d’innover pour enseigner, d’être des bâtisseurs de la formation pour faire réussir chaque jeune". Il a ajouté qu’il est important d’"exercer la liberté pédagogique pour que les élèves puissent apprendre et réussir, évaluer les effets produits, les choix opérés".

Le recteur a invité les fonctionnaires stagiaires à être acteurs de leur formation et à s’interroger sur leurs pratiques : "Croyez en vous-même, n’hésitez pas à être créatifs et libres collectivement !"

En fin de matinée, les nouveaux fonctionnaires du 1er degré ont rejoint l’ESPE Franche-Comté à Besançon ou ont été accueillis dans les trois autres sites ESPE de Belfort, Lons-le-Saunier et Vesoul, pour un accueil plus spécifique.

Les stagiaires du second degré ont, quant à eux été, pris en charge par les doyens des inspecteurs, le DRH, la directrice adjointe de l’ESPE et par le responsable académique de la formation.

Des enseignants bien formés pour mettre tous les élèves sur le chemin de la réussite
Formation aux métiers de l’enseignement : quel parcours si vous êtes déjà titulaire d’un master ?

Contacts

Didier Thellier, responsable académique de la formation au rectorat de Besançon
Courriel

Christophe Tourneux, directeur adjoint de l’ESPE de Franche-Comté, chargé de l’alternance et des relations avec le rectorat
ESPE de Franche-Comté
Tél. : 03 81 65 70 00
Courriel

 
vendredi 1er septembre 2017

Réunion de rentrée des personnels de direction et des corps d’inspection

Mardi 29 août, le séminaire de rentrée a réuni l’ensemble des inspecteurs du premier et du second degré, ainsi que les chefs d’établissement à l’UFR SJEPG à Besançon.

Une semaine avant la rentrée des classes, le recteur Jean-François Chanet a tenu à accueillir chaleureusement les nouveaux arrivés dans l’académie. Il a profité de ce moment pour remercier l’ensemble de l’assemblée pour le travail accompli lors de l’année écoulée.

Il a évoqué les taux de réussite au baccalauréat et au nouveau brevet, invitant à une mobilisation collective pour assurer de meilleurs résultats l’an prochain, avant que de revenir sur les quatre nouvelles mesures de rentrée.

Comme l’an dernier, le recteur a abordé la question de la sécurisation des écoles et des établissements, qui demeure une priorité nationale. Il a rappelé l’instruction ministérielle du 12 avril 2017 et insisté sur l’accompagnement qui peut être porté aux établissement par l’équipe mobile de sécurité.

Il a également souligné tout l’intérêt que représente la "rentrée en musique". "Une opération qui ne doit pas être source de complication mais, bien au contraire, être l’occasion de proposer un accueil festif, simple et spontané."

Les équipes accompagnées pour la mise en place des mesures de rentrée

Après l’introduction du recteur, chaque IA-DASEN a présenté en détail l’une des quatre mesures de rentrée.

Le dédoublement des classes de CP en REP+ par Jean-Marie Renault, IA-DASEN du Doubs

L’objectif de 100 % de réussite en CP est affiché comme une priorité national de tout 1er plan. Les leviers pour l’atteindre sont de deux ordres :
- renforcer la maîtrise des compétences professionnelles
- augmenter le taux d’encadrement des élèves dans les écoles où les élèves échouent plus fortement qu’ailleurs (éducation prioritaire : REP+ et REP).

Cela se traduit par le dédoublement des classes de CP dans l’éducation prioritaire.

Dans l’académie, on dénombre 22 nouvelles classes en cette rentrée. Elles nécessitent l’occupation de nouvelles salles. Les classes de CP à douze élèves s’organisent en concertation avec les communes. Dans la majorité des cas, les locaux existent déjà pour proposer de véritables classes de CP à douze élèves. Dans la mesure où les locaux n’existent pas, deux enseignants feront la classe devant 24 élèves.

L’instauration des "devoirs faits" par Léon Folk, IA-DASEN du Jura

Séminaire académique de rentrée Cette mesure s’appliquera dans tous les collèges au retour des congés d’automne. Elle vise une plus grande réussite des élèves en ne faisant pas reposer l’accompagnement du travail personnel de l’élèves sur les seules contingences familiales ou de situation et donc à contribuer à la réduction des inégalités.

Il s’agit de proposer aux élèves volontaire un temps d’étude accompagnée pour réaliser les devoirs, dans l’établissement. Cette aide doit permettre le renforcer la synergie entre les temps de classe et les temps de travail personnel (les devoirs). C’est un dispositif complémentaire du travail en classe auquel il ne se substitue pas, en particulier dans le traitement de la difficulté scolaire.

Un travail concerté en conseil pédagogique est nécessaire pour permettre aux équipes de réfléchir collectivement à la question du travail personnel de l’élève, son sens, ses objectifs, son volume et sa périodicité.

Le pilotage revient aux équipes de direction en lien avec le conseil pédagogique. Les établissements relevant de l’éducation prioritaire ou ayant relevé de cette occurrence ont une expérience intéressante qui pourra être mutualisée dans le cadre des réunions de bassin.

Au plan académique, ce dispositif sera suivi avec attention par les IA-DASEN en lien notamment avec les corps d’inspection qui pourront accompagner les équipes en établissements.

L’aménagement de la réforme du collège par Liliane Ménissier, IA-DASEN de la Haute-Saône

L’aménagement de la réforme du collège vise à donner davantage de souplesse aux équipes pédagogiques dans l’organisation de leurs enseignements au collège. Il s’agit de permettre à chaque établissement de choisir ce qui est le mieux pour lui en s’adaptant aux besoins des élèves et développant une identité pédagogique spécifique.

L’arrêté modificatif du 16 juin 2017 a permis ces assouplissements pour les collèges qui le souhaitent dès cette rentrée. Des modifications pourront aussi être envisagées pour les rentrées suivantes.

Ces assouplissements ne remettent en aucun cas en cause les aspects de la réforme du collège, comme l’interdisciplinarité, la marge de manœuvre laissée aux établissements pour organiser les enseignements, l’enseignement d’une seconde langue vivante dès la classe de cinquième.

Les assouplissements concernent principalement :
- l’enseignement d’une 2e langue vivante dès la sixième : les bilangues
- les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI)
- l’enseignement facultatif "langues et cultures de l’antiquité"

L’adaptation des rythmes scolaires par Eugène Krantz, IA-DASEN du Territoire de Belfort

La modification apportée à la réglementation relative à l’organisation de la semaine scolaire permet aux acteurs locaux (conseils d’écoles et communes) de choisir l’organisation de la semaine la plus pertinente pour les élèves.

Une possibilité de dérogation supplémentaire, introduite par décret, permet une organisation de la semaine scolaire sur quatre jours. Cette évolution était possible dès la rentrée scolaire dans les écoles et communes qui étaient prêtes.

Au niveau national, un tiers des communes a fait le choix d’une semaine à quatre jours et un quart dans l’académie. La qualité et la cohésion des temps scolaire et périscolaires restent une ambition à mettre en œuvre au profit des élèves. Les services de l’État (jeunesse et sport, culture et services académiques) sont en appui des communes pour cela.

Une modification de l’organisation sera possible pour la rentrée 2018 pour les communes qui le souhaitent.

Les grands dossiers de l’académie

À la suite des interventions des IA-DASEN, d’autres points ont été évoqués :
- l’évolution de la carte des formations par la secrétaire générale et le délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue
- l’admissions post-bac par le chef du SAIO
- la persévérance scolaire par la mission lutte contre le décrochage scolaire de la DAFPIC
- la mission de la délégation académique à la vie lycéenne élargie à la vie collégienne par la vie scolaire.

 
vendredi 25 août 2017

Devenez cadre de l’Éducation nationale !

Réunion d’information sur les concours de recrutement des personnels de direction et d’inspection et sur leur préparation en académie.

Une seule date, quatre communes

Devenez cadre de l'Éducation nationale !Mercredi 20 septembre 2017, de 14 h à 16 h :

- au lycée Jean Michel de Lons-le-Saunier
- au lycée Pierre-Adrien Pâris de Besançon
- au lycée Les Huisselets de Bethoncourt (site Camus)
- au lycée Les Haberges de Vesoul

Inscription sur Gaia :
- préparation concours personnel de direction : module 17A0030541
- préparation concours personnel d’inspection : module 17A0030545

Contact

Division de la formation
Pascal Ledeur
Tél. : 03 81 65 73 98
Courriel


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon