R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Le lycée Xavier Marmier en apesanteur

Rubrique En établissements

mardi 11 avril 2017

Le lycée Xavier Marmier en apesanteur

Onze élèves de première et terminale sciences de l’ingénieur du lycée de Pontarlier ont réalisé des expériences à bords de l’avion 0G de la société Novespace.

Certains phénomènes mécaniques sont-ils impactés en apesanteur ?

Le lycée Xavier Marmier en apesanteur Le but des expériences présentées est de vérifier si l’absence de pesanteur peut avoir un effet sur des phénomènes physiques ou mécanique :
- l’effet gyroscopique est-il encore présent en apesanteur ?
- l’effet de la force centrifuge est-il encore présent en apesanteur ?
- le fonctionnement d’une pompe est-il impacté par l’apesanteur ?
- étude des effets de l’apesanteur sur des systèmes asservis.

Dans le cadre de TPE et de projet de terminale en sciences de l’ingénieur, les élèves ont construit des maquettes qui ont été embarquées dans un airbus A310 pour un vol en apesanteur. Un des élèves a eu la responsabilité de conduire toutes les expériences lors du vol qui a réalisé 31 paraboles (soit dix minutes d’apesanteur).

Le vol a eu lieu à Bordeaux lors d’une campagne scientifique du CNES le 4 avril 2017.

En savoir plus

Contact

Laloy Pierre-Marie, enseignant sciences de l’ingénieur

25
Lycée polyvalent
Xavier Marmier - Pontarlier
Informations complètes


Galerie


 
mardi 4 avril 2017

Classe en entreprise : découvrir l’entreprise pour mieux construire son avenir

Les 21 élèves de la classe de 4ème E du collège Diderot ont participé à une "classe en entreprise" au sein de la société Parkeon de Besançon.

Classe en entreprise : découvrir l'entreprise pour mieux construire son avenir Objectif : transplanter pendant trois jours une classe au cœur d’une entreprise pour découvrir son fonctionnement, ses métiers et comprendre le lien entre les matières enseignées et leurs applications concrètes.

L’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), contactée en début d’année scolaire s’est chargée de trouver l’entreprise d’accueil : l’entreprise Parkéon située à Besançon, spécialisée dans les solutions de gestion du stationnement et de billettiques pour les transports publics.

Du 20 au 22 mars 2017 , la classe de 4e E s’est donc installée pendant deux jours et demi au sein de l’entreprise Parkeon, située à Besançon.
Dans une salle de réunion aménagée en salle de classe, des cours ont été dispensés par des professeurs du collège, avec l’intervention des salariés de l’entreprise.

Les élèves ont pu visiter l’entreprise et découvrir ses principaux métiers. Chaque élève a pu interviewer neuf professionnels.

À l’issue des trois jours, les élèves ont présenté leur travail aux salariés qui ont participé à l’opération.

Bilan pour les équipes éducatives

- esprit de cohésion développé
- faire le lien entre théorie et pratique
- découvrir des métiers dont ils n’ont pas connaissance
- mieux comprendre le fonctionnement d’une entreprise
- nécessité de travailler les disciplines enseignées rendues visibles par le biais d’applications concrètes

Bilan de l’UIMM de Franche-Comté

Classe en entreprise : découvrir l'entreprise pour mieux construire son avenir

- Arthur Gravier, apprenti au service recherche & développement : "Pour ma part, j’ai passé un super moment. J’en garderai une très bonne expérience. Merci aux professeurs et aux élèves. Les jeunes étaient vraiment impliqués, curieux et sympathiques. Merci à Stéphanie Commot (chargée d’information sur les métiers de l’industrie, UIMM) pour l’organisation de cette journée."

- Marc Milon, parking tests & integration manager : "Des élèves visiblement attentifs voire intéressés au vu des questions qu’ils ont posés en plus de leur interview. Très bonne expérience. Merci à Stéphanie Commot. Merci de nous avoir fait participé à ce petit moment de vie "extra-entreprise" ; et nous restons à votre disposition pour le renouveler."

- François Mottet, recherche & développement smart transport : "Oui j’ai trouvé cela très bien. Ils (les élèves) ont l’air intéressé et j’ai trouvé qu’ils avaient eu des bonnes idées lors des 20 minutes de travail en groupe. J’ai été agréablement surpris d’ailleurs du sérieux pour travailler en binôme et des idées sorties."

- Julien Molé, chef de projet parking : "Il était vraiment important d’avoir pu préparer la journée avec les profs. Merci Léa ! Sur le déroulé de l’intervention "chef de projet" :
- classe plutôt attentive et intéressée sans que cela soit une ambiance "religieuse" pour autant
- résultats de l’exercice au-delà de nos attentes, c’est donc positif
- le message sur le "travailler ensemble" semble être passé
- a-t-on suscité des vocations ? Trop court pour le dire..."

- Didier Girod, service comptabilité : "Les élèves étaient gentils, intéressés pour certains : ils se déconcentrent très rapidement mais je suis très satisfait car ils ont, je pense, acquis au moins une notion (sur la Tva avec le taux à 20 %). Donc, un bilan positif !"

- Léa Myotte-Duquet, service communication interne : "Une belle expérience enrichissante, aussi bien pour les élèves, les enseignants, que pour nous. J’ai été agréablement surprise de l’implication et du sérieux de la classe. Les élèves sont intéressés et intéressants. Merci à tous pour le bon déroulement de cet événement !"

- Catherine Marchand, service marketing : "J’ai trouvé les élèves très participatifs, même s’il y avait la difficulté de la langue et très imaginatifs ! Je ne pensais pas qu’ils se prendraient au jeu comme ça, c’est génial ! Je les remercie et les félicite.
Côté discipline, je les ai trouvés assez sages, il n’y a pas trop eu besoin de recadrage ; ils écoutaient bien les autres faire leurs propositions de services, ce qui était important. Rien que le fait que certains groupes venaient à deux ou trois pour présenter leurs résultats, cela démontre leur intérêt pour l’exercice !"

- Laëtitia Blanchet, responsable ressources humaines : "Je souhaite remercier du fond du cœur Léa et vous tous pour votre disponibilité et votre implication durant ces deux jours et demi. Ces jours furent bénéfiques à la fois pour les élèves et également pour notre entreprise."

Sur la même thématique - Projet École-entreprise : une semaine de cours dans l’entreprise Easydis

Contact

25
Collège
Diderot - Besançon
Informations complètes

Alain Prétot, professeur
Tél. : 03 81 51 04 33
Courriel
Professeurs impliqués :
- Nora Thévenin, professeure principale de la classe et professeur d’anglais,
- Lorine Nolin, professeure de français,
- Anthony Bailly, professeur de technologie.

 
vendredi 31 mars 2017

Vibrations musicales au lycée polyvalent de Montbéliard

Vendredi 10 mars 2017 : la musique à la portée de tous.

Dans le cadre de l’ouverture culturelle les lycéens ont accueilli Anastasya Terenkova , pianiste, artiste de l’école russe, accompagnée de Georgi Anichenko, violoncelliste au lycée polyvalent de Montbéliard, le vendredi 10 mars 2017 dernier à l’Auditorium.

Le but était de rendre accessible à tous la musique classique, et d’offrir la possibilité de se cultiver en écoutant des artistes de renommée internationale. La mise en place de projets tels que celui-ci permettent d’ouvrir l’école sur l’extérieur, de créer du lien avec l’art vivant, ainsi qu’au sein de l’établissement.

Pour les trois récitals proposés, les lycéens de différentes classes (soit 200 élèves pour chaque représentation) ont été très attentifs, respectueux des artistes : une bienveillance très appréciée par les musiciens et les organisateurs de ce projet.

Vibrations musicales au lycée polyvalent de MontbéliardL’objectif était de sensibiliser les élèves du lycée à une musique qu’ils n’ont pas l’habitude d’entendre : la musique classique exige une rigueur dans l’interprétation qui impressionne tout le monde, même les non-initiés. Anastasya Terenkova avait déjà conquis le public lycéen lors de sa première venue en 2014, son retour paraissait une nécessité, et apporter une nouveauté en y associant un violoncelliste de haut-vol permit d’enrichir les concerts. Le choix des œuvres ne s’est pas fait au hasard : "J’ai demandé à Anastasya de jouer un compositeur russe, Serguei Rachmaninov, en solo et en duo avec Georgi Anichenko, au violoncelle. L’incontournable Ludwig Von Beethoven devait faire son retour comme la première fois, puis des compositeurs français tels que Frédéric Chopin, Camille Saint-Saens et C. Franck. Anastasya a proposé de clore le concert par un tango d’Astor Piazzola pour sortir un peu du cadre classique." précise Dominique Ferry, professeur d’anglais.

Témoignages

- "Quelle magnifique découverte ! Un moment de partage rare dans la vie agitée et informatisée des jeunes et moins jeunes du lycée. Merci !" - commentaire relevé sur le site de l’établissement
- "Vous nous avez fait rêver." - un élève de première ES
- "Je me suis endormie en écoutant dans ma tête le nocturne de Chopin interprété par Anastasya." - une lycéenne de première STMG
- "Je pensais m’ennuyer à ce concert et puis ça a été formidable, ça m’a donné beaucoup de sensations, je n’aurais pas pu l’imaginer." - une élève de seconde
- "J’ai beaucoup apprécié le son et le jeu du violoncelliste." - une élève de premoère

Quant aux artistes ils ont déclaré beaucoup apprécier de jouer devant des jeunes. Ils ont senti chez eux une vraie curiosité et une envie de découvrir une musique qu’ils ne connaissent pas forcément.

Contacts

25
Lycée polyvalent
Germaine Tillion - Montbéliard
Informations complètes

Dominique Ferry, professeur d’anglais
Thierry Albertoni, proviseur
Christine Cattet, référent culture

 
mardi 21 mars 2017

Égalité filles-garçons au lycée du Bois de Mouchard

Plusieurs actions ont été mises en œuvre au lycée du Bois durant la semaine du 6 au 11 mars 2017, dans le cadre de l’engagement des établissements scolaires en faveur de l’égalité entre les filles et les garçons.

Égalité filles-garçons au lycée du Bois de MouchardLa première action a été la réalisation de l’affiche pour la journée portes ouvertes, féminisée pour l’occasion.
Des badges en bois, usinés au laser, ont été distribués aux acteurs de cette semaine : intervenants, professeurs, élèves, visiteurs, agents de service du lycée.
Une vidéo "mannequin challenge" a été réalisée par les étudiants de BTS technico-commercial, afin de présenter le lycée sous une forme ludique, tout en montrant la place des lycéennes et étudiantes.

Sur une durée de quatre jours les animations se sont succédé :
- lundi 6 mars - Conférence participative "Les Simone"
- mardi 7 mars - Association "Sauf le respect que je vous dois"
- mercredi 8 mars - Entrepreneuriat au masculin et au féminin
- samedi 11 mars - Journée portes ouvertes

Retrouvez toutes les animations en détail

Contact

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers du bois
du Bois - Mouchard
Informations complètes

 
mercredi 1er février 2017

3e participation française au 24e "Student Medal Project" - 2017

Neuf élèves français issus de lycées jurassiens participent à Londres, le 3 février 2017, au concours international "Student Medal Project"

3e participation française au 24e "Student Medal Project" - 2017 - © Nicolas SalagnacLes neuf élèves français, designers, graveurs et sculpteurs sont suivis par Nicolas Salagnac, graveur médailleur, meilleur ouvrier de France et sont issus de trois lycées jurassiens :

39
Lycée polyvalent
Jacques Duhamel - Dole
Informations complètes

39
Lycée professionnel
Lycée des métiers des arts du métal
Ferdinand Fillod - Saint-Amour
Informations complètes

39
Lycée professionnel
Pierre Vernotte - Moirans-en-Montagne
Informations complètes

La création des médailles en vidéo

En savoir plus

 
mercredi 25 janvier 2017

Conférence sur la non-violence au lycée Henri Fertet de Gray

Le lycée Henri Fertet a accueilli le 16 janvier 2017, Jean-François Bernardini lors d’une conférence autour de la non-violence.

Conférence sur la non-violence au lycée Henri Fertet de Gray

Plus d’une centaine d’élèves du lycée et 30 adultes ont vécu un après-midi inoubliable avec une conférence passionnante sur la non-violence.
Jean-François Bernardini, chanteur du groupe corse I Muvrini, était présent dans l’établissement, non pas en tant qu’artiste, mais comme fondateur de l’association Afc Umani. Animé par un enthousiasme impressionnant, il a très vite su capter et convaincre les élèves issus de sept classes qui étaient venus l’écouter.

"Je suis venu pour vous donner l’envie qui est le meilleur anti- dépresseur et j’aime les lieux comme celui-ci qui font grandir…où l’on apprend la vie et le désaccord". Il a poursuivi en parlant des trois étages que comporte le cerveau humain et notamment le néocortex "le plus puissant de tous les ordinateurs, dont chacun a la responsabilité de sa programmation contre les virus de la vie." Il a cité l’exemple de Bernardo Provenzano, ancien chef suprême de la Cosa Notra sicilienne qui a débuté comme simple observateur de rue pour finir en tant que plus grand chef mafieux et assassin.

Conférence sur la non-violence au lycée Henri Fertet de Gray Pendant deux heures, il a grandement intéressé tous les jeunes grâce à un message fort sur les notions de solidarité, respect, engagement, volonté, travail et santé. Un beau plaidoyer qui aura apporté une belle lumière à de nombreux esprits.

Association Afc Umani

Contact

70
Lycée professionnel
Lycée des métiers de l'automobile et du transport
Henri Fertet - Gray
Informations complètes

 
mardi 29 novembre 2016

Sciences de l’ingénieur au féminin à Champagnole

L’opération Sciences de l’ingénieur au féminin est une opération nationale soutenue par le ministère de l’Éducation nationale. Elle a pour objectif de sensibiliser les jeunes filles aux carrières technologiques et scientifiques, et de leur donner de la motivation et de l’ambition dans leur parcours étudiant et professionnel.

Le lycée Paul-Émile Victor a participé pour la seconde année consécutive à cette opération, qui est le fruit d’un travail collectif entre Alice Lamy, référente égalité filles-garçon de l’établissement, Laurent Voisin, chef des travaux et l’ensemble de l’équipe des enseignants de sciences industrielles de l’ingénieur ; en partenariat avec les associations Elles bougent et Elles Jura.

Il nous a semblé nécessaire d’ouvrir pour les jeunes filles de seconde un espace de réflexion sur l’orientation et sur les stéréotypes qui faussent parfois ces choix d’orientation. En effet, si les élèves reçoivent tous des informations sur les différentes filières, les conditions de cette réception ne seront pas les mêmes chez les filles et les garçons en raison des idées reçues qui sont encore très présentes.

Sciences de l'ingénieur au féminin à ChampagnoleLes filières sont encore souvent perçues comme masculines ou féminines, ce qui fait que les jeunes ont parfois du mal à se projeter dans certaines études et dans certaines carrières. Cela engendre une très faible mixité dans certaines filières, particulièrement les filières SSI (scientifique option sciences de l’ingénieur) et STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), mais également les filières L (littéraire), ASSP (accompagnement, soin et service à la personne) ou encore technicien d’usinage et maintenance des équipements industriels également présentes dans l’établissement. Des marraines sont ainsi venues échanger avec des élèves de seconde qui suivent actuellement des enseignements d’exploration scientifiques :
- Véronique Bouvret, ancienne responsable des ressources humaines et directrice juridique dans les secteurs de la lunetterie et des remontées mécaniques
- Françoise Buchaillat (responsable qualité chez Guyotdecoup)
- Isabelle Dereu, professeure de sciences industrielles de l’ingénieur, option informations et numérique
- Sandrine Grange, directrice des ressources humaines chez Diager industrie et à l’Union de l’industrie et des métiers de la métallurgie)
- Valérie Orsat, directrice de l’entreprise Jura électromécanique
- Véronique Perrenoud, technicienne dans le décolletage de précision, entreprise Perrenoud.

Nous espérons pouvoir étendre cette réflexion en organisant également des opérations à destination des jeunes garçons qui ont souvent tendance à se censurer au regard des filières littéraires et dans le domaine de la santé et du social.
En savoir plus

Contacts

Alice Lamy, enseignante de philosophie
Tél. : 03 84 53 10 00

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers du sanitaire et du social
Paul Émile Victor - Champagnole
Informations complètes

 
mardi 29 novembre 2016

Les battles de vente

120 élèves du lycée Xavier Marmier de Pontarlier se sont affrontés à la salle Morand les 7 et 8 novembre derniers.

Objectifs des Battles de vente

- valoriser les compétences professionnelles des élèves de la filière vente à travers un objet concret et ludique
- créer une dynamique entre les élèves des différentes classes et formation de la filière
- développer une synergie entre les filières vente et gestion administration

Les battles de venteLe principe des battles de vente reprend le concept de concours de talents, de type "The Voice" ou "La Nouvelle Star", mais adapté à des épreuves liées à la profession de vendeur en magasin et réalisé en équipes.

La composition des équipes est basée sur l’équilibre des niveaux de chacune d’elles et sur la présence d’élèves de chacune des classes de CAP et de bac pro.

Au total quatorze équipes de huit élèves s’affrontent autour de cinq épreuves en deux jours, selon une répartition des tâches définie par leurs membres.

Épreuves retenues pour l’édition 2016

- le corner : l’implantation complète d’une gamme de produits Gemo (homme, femme ou enfant) dans 3 rayons à taille réelle créés dans le lycée spécialement à cette occasion.
- la vente : une simulation de vente dans le magasin d’application du lycée des produits précédemment implantés dans le corner.
- le logo : la création ou la modernisation du logo et du slogan d’un des partenaires de l’opération.
- la promotion : la création d’une affiche annonçant une action promotionnelle de leur choix pour l’un des magasins partenaires.
- la communication : conception, enregistrement et montage du message publicitaire annonçant la promotion pour la radio interne du magasin.

À l’issue de cette phase qualificative, les représentants des trois meilleures équipes se retrouvent pour une ultime épreuve réalisée sur scène, dans une salle de spectacle de Pontarlier, en présence de l’ensemble des participants, de leurs parents, de leurs professeurs et de professionnels de la vente. Cette dernière épreuve consiste en la réalisation d’une vente complexe portant sur les produits étudiés lors de la phase qualificative. Les points cumulés lors de cette épreuve s’ajoutent à ceux des épreuves qualificatives et permettent de désigner l’équipe gagnante.

Partenaires

L’ensemble des partenaires sont des entreprises actives dans l’accueil des élèves des filières vente et gestion administration du lycée.
- Gemo Pontarlier : partenaire principal, enseigne associée au lycée dans le cadre d’une convention de partenariat depuis 2015
- Le jardin de Juliette, seconde entreprise support des épreuves et décorateur de la salle Morand
- LA Event : habillage sonore et visuel de la finale sur scène
- La Charmille et Les Caves Jacquot Fils pour le buffet de clôture de la soirée
- la fédération commerce et artisanat du Grand Pontarlier

En savoir plus - site établissement
En savoir plus - Facebook

Contacts

Michel Jegoux, professeur de vente - coordonnateur tertiaire
Tél. : 03 81 46 94 80

25
Lycée polyvalent
Xavier Marmier - Pontarlier
Informations complètes

 
vendredi 25 novembre 2016

Prix Goncourt des lycéens 2016

La première S1 du lycée Raoul Follereau de Belfort engagée dans le Goncourt des lycéens

Prix Goncourt des lycéens 2016Le projet de participation au Goncourt des lycéens, impulsé par Dominique Balon, proviseur de l’établissement, est présenté à la classe, le mardi 13 septembre, en présence de Jérôme Collinet, proviseur adjoint, comme une entrée dans une véritable compétition : en effet, comme chaque année, il n’y a qu’une seule classe pour représenter la Franche-Comté sur les 52 classes engagées.

À réception des livres, le vendredi 23 septembre, élèves et professeurs ont démarré la lecture des quatorze ouvrages : à raison de deux ouvrages par semaine, le rythme est soutenu ! Les élèves ont également commencé à travailler autour de différentes activités : exposés, rédaction de critiques, conception collective de discours...

Premier temps fort pour la classe, le mardi 11 octobre, avec la rencontre de six écrivains (dont Gaël Faye) sur le site Canopé de Nancy.
Deuxième temps fort, le mardi 8 novembre, élection à huis-clos, en présence du proviseur, du "tiercé gagnant" :
- "Tropique de la violence" de Nathacha Appanah
- "L’enfant qui mesurait le monde" de Metin Arditi
- "Petit Pays" de Gaël Faye
Chloé Muscat, déléguée de la classe est désignée à l’unanimité pour présenter cette sélection à Metz le lundi 14 novembre, accompagnée des élèves et professeurs.

Le résultat des délibérations régionales propose un nouveau "tiercé" :
- "Tropique de la violence" de Nathacha Appanah
- "Petit Pays" de Gaël Faye
- "L’insouciance" de Karine Tuil

Prix Goncourt des lycéens 2016Chloé Muscat, accompagnée de Marie Grandgirard, professeur documentaliste et de Marie-France Gaillard, professeur de français a participé avec les douze autres jurys élèves, au choix du lauréat 2016.

Jeudi 17 novembre, le prix est ainsi décerné à Gaël Faye pour son premier roman "Petit Pays", à l’opéra de Rennes. De là, tout le groupe prend le train pour Paris où la présidente du jury des lycéens remet son prix à l’auteur. S’ensuit un discours rassembleur et sensible de Najat Vallaut-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, et un discours émouvant et engagé du lauréat qui laisseront aux élèves comme à leurs accompagnants un souvenir impérissable.

Chloé, déléguée de classe, s’est trouvée une passion pour l’art oratoire en général et le débat en particulier et les élèves ont joué le jeu de la lecture : les trois-quart ont lu entre sept et dix livres, deux ont lu les quatorze ouvrages. Sans la participation de toute la classe et le soutien de l’équipe administrative, rien n’aurait été possible. C’est grâce à eux que cette aventure humaine, riche et intense, a été si réussie.

En savoir plus

Contact

Marie Grandgirard, professeur documentaliste
Marie-France Gaillard, professeur de français

90
Lycée général et technologique
Raoul Follereau - Belfort
Informations complètes


Galerie


 
mercredi 23 novembre 2016

Valeurs républicaines à la Journée du direct 2016

Pour la deuxième année consécutive, les élèves de terminale ES 2 du lycée Xavier Marmier de Pontarlier (31 élèves) ont participé vendredi 18 novembre à la Journée du direct 2016 organisée par le CLEMI.

Les élèves ont travaillé sur les valeurs de liberté, égalité et fraternité, thèmes proposés cette année par le CLEMI, en lien avec les thématiques abordées en SES et en histoire-géographie. Endossant le rôle de journaliste, ils ont abordé les différentes facettes de ce métier : recherches, recoupements d’informations, interviews, rédaction d’articles.
Les enseignants, Florence Thomas (SES), Gérald Doudier (histoire-géographie), Marc Foglia (philosophie), Christine Loureiro, référente CLEMI et Nadine Brocard, documentaliste, ont sensibilisé les apprentis journalistes à la nécessaire éducation aux médias d’information. Dans cette optique, les élèves ont également alimenté le compte Twitter de la classe @lxmes2.

Valeurs républicaines à la {Journée du direct 2016}Le matin, Franck Roussel, journaliste à l’Est Républicain, est intervenu pour donner des pistes sur la rédaction d’un article : "N’oubliez pas de choisir un angle. Il faut rendre le sujet intéressant. Et surtout faites-vous plaisir en rédigeant", conseille-t-il.
Les élèves ont ensuite pu interviewer les partenaires présents :
- des représentants d’associations (Amnesty International, Restos du cœur, Féministes au présent)
- un délégué syndicaliste (Cgt)
- des personnes engagées dans la défense des valeurs républicaines (une agricultrice qui combat les inégalités homme-femme ; un bénévole dans la jungle de Calais ; un spécialiste de la santé, témoin de l’inégalité de l’accès aux soins)
- le référent Laïcité du lycée.

"C’était très enrichissant d’écouter des personnes qui ont vécu les choses réellement. On a appris beaucoup sur les migrants", explique Mélissa. "Ça a plu à tout le monde d’échanger avec les intervenants", ajoute Clémence.
Les recherches complémentaires et la rédaction des articles ont occupé les lycéens toute l’après-midi. « Etre journaliste, c’est plus dur qu’on pense », déclare Léo. Soulagement en fin de journée quand les articles sont envoyés au CLEMI pour publication.

En savoir plus

Contact

Christine Loureiro, référente CLEMI professeur d’espagnol

25
Lycée polyvalent
Xavier Marmier - Pontarlier
Informations complètes


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon