Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr

Rubrique Enseignement supérieur, recherche et innovation

lundi 6 janvier 2020

Challenge Innov’ 2020

Le concours Challenge Innov’ vise à mettre en valeur des projets en lien avec l’entreprise. Il contribue à l’acquisition par les jeunes d’une culture économique et professionnelle et au développement de l’engagement et de l’initiative, participant ainsi au parcours Avenir.

Challenge Innov' 2020 Le concours est ouvert aux élèves et étudiants ou apprentis des établissements de l’académie, quelle que soit leur formation en voie générale, technologique ou professionnelle. L’évaluation du travail des équipes tient compte des critères spécifiques au niveau.

Au collège, la participation au concours pourra donner lieu à une présentation du projet dans le cadre de l’épreuve orale du diplôme national du brevet.
Au lycée général et technologique, elle peut être en lien avec le projet conduit en première et en terminale, à présenter lors de l’épreuve orale du baccalauréat.
Au lycée professionnel, cette participation peut s’inscrire dans la réalisation du chef d’œuvre.

Le travail réalisé s’appuie sur les projets conduits dans le cadre des enseignements (disciplinaires, interdisciplinaires-EPI, réalisation d’un chef d’œuvre en vie professionnelle), des parcours (avenir, citoyen, éducation artistique et culturelle, santé), de l’accompagnement personnalisé, des temps hors enseignement (clubs, ateliers, ...). L’occasion pour les élèves de s’inscrire dans un projet, de travailler en équipe, de développer des compétences transversales liées à la prise d’initiative, la capacité à rendre compte du travail mené à l’écrit comme à l’oral, de mettre en œuvre des outils numériques pour communiquer.

Calendrier

- inscription des équipes : avant le 22 janvier 2020
- retour du descriptif du projet : avant le 10 avril 2020
- jury et manifestation de remise des prix : mardi 19 mai 2020
Inscription
Règlement du concours

Présentation du projet

La finale régionale permet de rassembler les équipes, de leur offrir un lieu d’échanges. Les jeunes sont amenés à présenter leur projet sur un stand et devant un jury. Les équipes ou leurs représentants (trois à six) soutiennent à l’oral leur projet devant un jury. La forme de présentation est choisie par l’équipe (affiche, diaporama, maquette, scénette, vidéo, ...).

La présentation orale doit rendre compte :
- de la nature de la relation avec l’entreprise : actions conduites (observation, interviews, entretiens, réalisations, ...)
- de la démarche de travail (contexte du projet, étapes de travail, interdisciplinarité, lien inter-cycles, ...)
- d’un focus sur un secteur d’activité et/ou ses métiers, l’innovation, le développement durable, ...
- des découvertes, des apprentissages, mettant en avant la valeur ajoutée des rencontres avec l’entreprise.
La soutenance orale est suivie d’un entretien avec le jury.

Jury

Le jury est constitué de membres de l’Éducation nationale, de représentants des organismes ou entreprises partenaires du concours.
Le jury appréciera les présentations au regard
- des attendus de la présentation
- de l’attractivité de la présentation
- du travail d’équipe, de l’implication dans le projet
- d’une conclusion sur les apports du projet
Rapport du jury 2019

Prix

- prix Challenge Innov’ par niveau (collège - lycée - Post bac)
Ces prix sont décernés suite à la présentation orale devant un jury
Des prix spécifiques pourront être attribués en fonction des projets
- prix Communication : ce prix est attribué suite au passage d’un jury sur les stands
- prix Coup de cœur : ce prix est décerné par les équipes participantes
Les partenaires s’associent pour remettre aux équipes lauréates et à leur établissement des prix (chèques cadeaux ou autres récompenses).

Partenaires

- Académies de Besançon et Dijon
- Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie
- Agence économique régionale de Bourgogne-Franche-Comté
- Bge en Bourgogne Franche-Comté
- Centre des jeunes dirigeants de Bourgogne Franche-Comté
- Pavillon des sciences
- Centre de culture scientifique, technique et industriel de Bourgogne.

Contact

Mission école entreprise
Graziella Galante Bertolin
Tél. : 03 81 65 73 82
Courriel

 
mardi 1er octobre 2019

Territoires d’innovation : projets en Bourgogne - Franche-Comté

Le 13 septembre, le premier ministre a rendu public les résultats concernant les "Territoires d’innovation" : 24 projets ont été retenus dont deux dans la région BFC.

"Territoires d’innovations"

Après un premier appel à manifestation d’intérêt, lancé en 2017 et ayant conduit à accompagner financièrement l’ingénierie de 24 projets retenus sur 117 candidats, l’appel à projets "Territoires d’innovation" lancé le 23 novembre 2018, a connu une mobilisation exceptionnelle. L’instruction des dossiers de candidatures a associé la Banque des Territoires, les ministères concernés et les services déconcentrés de l’État, ainsi qu’un comité d’auditions composé d’une douzaine d’experts thématiques.

Territoires d'innovations : projets en Bourgogne - Franche-Comté Le dispositif "Territoires d’innovation" a pour objectif de faire émerger en France les territoires du futur et de nouveaux modèles de développement territorial. Réplicables et exemplaires, ces nouveaux modèles favoriseront l’émergence d’écosystèmes propices au développement économique durable et à l’amélioration des conditions de vie des populations tout en permettant aux acteurs économiques locaux de rayonner.

Pour cela, tous les acteurs d’un territoire étaient appelés à se regrouper pour proposer une stratégie qui repose sur des innovations de rupture et des grands projets. Ensemble, acteurs publics, privés, académiques et citoyens ont fait le pari de l’innovation sous toutes ses formes, en répondant aux grandes thématiques retenues :
- la transition numérique,
- l’énergie durable,
- la mobilité propre,
- la transformation du secteur agricole et notamment l’agroécologie,
- la transformation du système de santé,
- l’adaptation des compétences aux évolutions du marché du travail.

En savoir plus - Gouvernement

Dans la région académique

"Transformation d’un territoire industriel" porté par Pays de Montbéliard Agglomération conjointement avec le Grand Belfort

Ambition
L’ambition du projet, co-porté par Pays de Montbéliard Agglomération et le Grand Belfort, est de faire du Nord-Franche-Comté un écosystème économique dynamique,
attractif et résilient, acteur des révolutions industrielles, environnementales et humaines en cours et à venir. Le budget prévisionnel du projet atteint 69 M€.

Objectifs stratégiques
- créer un environnement propice à la mutation des entreprises du territoire vers l’Industrie 4.0 ou Industrie 4.H,
- s’appuyer sur l’écosystème territorial historique développé depuis 20 ans à Belfort et installer les fondements d’une filière industrielle H2. Cet ensemble prend place dans une dynamique de construction d’une filière industrielle de l’hydrogène-énergie, visant à entraîner un écosystème de sous-traitants, équipementiers et systémiers sur ces nouveaux marchés, et de faire du territoire le cœur de la filière hydrogène en France,
- opérer une montée en compétences générale du territoire, notamment sur le numérique.

Ce projet induit une composante forte concernant le numérique et les collèges ainsi que le développement du Campus des métiers et des qualifications automobile et mobilités du futur.

En savoir plus - fiche détaillée

"Alimentation Durable 2030" porté par Dijon Métropole

Ambition
Dijon Métropole souhaite montrer que l’évolution vers un système alimentaire durable est une opportunité de transformation du territoire, d’un point de vue environnemental, économique et social. L’ambition repose sur une, approche globale intervenant sur l’ensemble des activités de production, d’échange, de transformation, de distribution et de consommation du territoire. Forte de ses acteurs reconnus en matière d’agroécologie, d’alimentation, de santé et de sa renommée patrimoniale et
gastronomique, la métropole de Dijon a l’ambition de devenir d’ici dix ans le territoire démonstrateur d’un système alimentaire durable et innovant servant de modèle aux
métropoles nationales et internationales. Le budget prévisionnel du projet atteint 42 M€.

Objectifs stratégiques
- développer une production agroécologique permettant aux habitants de connaître l’origine, la qualité nutritionnelle, sanitaire, les conditions de transformation et de distribution des produits consommés,
- augmenter la part des productions locales dans l’alimentation de la population grâce au développement de produits bruts et transformés et de services innovants
liés au nouveau modèle agroécologique,
- assurer l’accès de tous à une alimentation et un environnement plus sain, à des prix accessibles, de faire des consommateurs-citoyens les acteurs de leur alimentation, de renouer la confiance entre consommateurs-producteurs,
- tester, en s’appuyant sur les Campus des métiers et le Living Lab, des solutions de production, respectueuses des personnes et de l’environnement, en lien avec les
consommateurs-citoyens,
- co-construire avec des start-ups, des applications dédiées permettant de donner l’accès à des informations fiables, émises par des acteurs du territoire.

Ce projet induit une composante forte concernant le Campus des métiers et des qualifications alimentation goût tourisme pour tester les solutions de production.

En savoir plus - fiche détaillée

 
mercredi 4 septembre 2019

Inauguration du CROUS Bourgogne-Franche-Comté

L’inauguration du siège du CROUS à Besançon, dont l’implantation a été décidée en 2016 à la suite de la fusion des régions, a eu lieu en présence de tous les partenaires le vendredi 30 août 2019.

Inauguré par Dominique Marchand, présidente nationale du CNOUS, en présence de Jean-François Chanet, recteur de région académique Bourgogne-Franche-Comté, recteur de l’académie de Besançon, chancelier des universités, de Jean-Louis Fousseret, président de Grand Besançon Métropole, maire de Besançon, de Florence Rogeboz, vice-présidente du conseil départemental et de Patrick Ayache, vice-président de la Région Bourgogne Franche-Comté, le nouveau bâtiment, labellisé Haute qualité environnementale est situé dans les anciens locaux du CNRS à la Bouloie, au cœur du campus universitaire.

En dehors du siège bisontin, le CROUS Bourgogne Franche-Comté est présent sur quatre autres sites : Belfort, Dijon, le Creusot et Nevers. Des antennes proposant des offres de restauration et/ou hébergement sont également disponibles à Auxerre, Montbéliard, Sévenans et Vesoul.

Un événement d’une portée universitaire régionale considérable

Inauguration du CROUS Bourgogne-Franche-Comté Le recteur d’académie a insisté sur "l’exemplarité" de cette construction, orchestrée par l’atelier d’architecture La Fabrike, et sur "la volonté des institutions et collectivités qui se sont donné ensemble les moyens de la réaliser en un temps record, dans la continuité de l’organisation de la vie étudiante". Il a rappelé "le sens et l’importance de ce que ce bâtiment accueille et permet : un événement d’une portée universitaire régionale considérable".

Le recteur a souhaité que cette inauguration "soit l’annonciatrice des succès que l’unité de nos deux belles universités de Bourgogne et de Franche-Comté peut seule faire espérer, des succès qu’elles méritent et qu’elles sont capables de remporter, comme l’a prouvé l’obtention de l’Isite-BFC qui a suivi de près la naissance de la COMUE UBFC."

Il a également remercié le travail des équipes investies dans ce projet, et en particulier Dominique Froment, directrice générale du CROUS Bourgogne-Franche-Comté et l’ensemble des personnels des deux CROUS de Dijon et de Besançon, Annie Vinter et Nicolas Chaillet de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté et Luc Johann, administrateur de la COMUE UBFC à titre provisoire.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon