R

Accueil > DSDEN > Actualités > Mahdi Tamene, nouvel IA-DASEN du Jura

Rubrique Actualités

lundi 3 décembre 2018

Mahdi Tamene, nouvel IA-DASEN du Jura

Lundi 3 décembre, Mahdi Tamene remplace Léon Folk comme IA-DASEN du Jura. Il aura en charge, comme son prédécesseur, le pilotage académique du dossier "devoirs faits".

Diplômé en communication et en sciences de l’éducation, Mahdi Tamène devient titulaire du concours de conseiller principal d’éducation en 1996 dans l’académie de Dijon. Il occupera un poste de CPE jusqu’en 2000 tout en poursuivant des études en Sciences de l’éducation.

Mahdi Tamene, nouvel <abbr title="Inspecteur académique, directeur académique des services de l'Éducation nationale">IA-DASEN</abbr> du JuraConseiller en ingénierie de formation au rectorat de Dijon, de 2000 à 2003, il obtient, en juin 2002 à l’Université de Bourgogne, un master en Sciences de l’éducation. Il valide par ailleurs le concours de personnels de direction en 2003 et devient principal adjoint du collège Christiane Perceret de Semur-en-Auxois de 2003 à 2006, puis proviseur du lycée des métiers de la Céramique Henry Moisand de Longchamp, toujours dans l’académie de Dijon, de 2006 à 2009.

En parallèle, Mahdi Tamene est animateur de bassin de 2004 à 2006 puis formateur pour l’Éducation nationale, de 2005 à 2009 :
- formateur IUFM pour les conseillers principaux d’éducation stagiaires, - formateur-tuteur pour les personnels de direction stagiaires
- formateur Réseau vie scolaire pour les assistants d’éducation.

De 2009 à 2011, il devient proviseur du lycée international français de Sydney (Lycée Condorcet) en Australie avant de retrouver le territoire national : proviseur à Montluçon dans l’académie de Clermont-Ferrand, de 2011 à 2015, puis IA-DASEN adjoint de Seine-Maritime, dans l’académie de Rouen depuis 2015.

Le 3 décembre 2018, Mahdi Tamene il succède donc à Léon Folk, en tant qu’IA-DASEN du Jura.

Nous lui souhaitons la bienvenue dans l’académie !

 
vendredi 16 novembre 2018

La flamme du "Relais de la Paix" dans le Jura

Une vingtaine d’élèves des collèges et lycées de Lons-le-Saunier se sont retrouvés dimanche 11 novembre à 9 h 30 près du monument au morts.

La flamme du "Relais de la Paix" dans le Jura Les élèves ont effectué un parcours pendant une heure en centre ville en portant la flamme du "Relais de la Paix" prélevée à Paris mardi sous l’Arc de Triomphe.

Ils ont ensuite participé aux cérémonies de commémoration du 11 novembre en présence du Préfet du Jura et des élus locaux. Deux d’entre eux, Clovis et Maud, ont embrasé la vasque du monument au mort avec le flambeau de la Flamme du "Relais de la Paix".

Armistice de 1918 : le parcours de la flamme du "Relais de la Paix" dans les quatre départements de l’académie !

 
jeudi 15 novembre 2018

Armistice de 1918 : le parcours de la flamme du "Relais de la Paix" dans les quatre départements de l’académie !

Une initiative UNSS de l’académie de Besançon suivie par quatorze autres académies !

Une journée parisienne intense le mardi 6 novembre !

Armistice de 1918 : La flamme du "Relais de la Paix" arrivée jeudi dans les quatre départments de l'académie ! Pour les élèves licenciés de l’UNSS volontaires ayant été tirés au sort tout a commencé concrètement le 6 novembre : une délégation académique représentée par ces quatre élèves et accompagnés de leurs enseignants d’EPS et autres disciplines s’est rendue à Paris pour la cérémonie de reprise de la flamme sous l’Arc de Triomphe.

Un riche programme culturel proposé aux élèves dès leur arrivée à Paris

- 9 h 45 : rendez-vous aux Invalides,
- 10 h : musée de l’armée avec visites guidées,
- 14 h : projection d’un film sur l’importance du sport pendant la première guerre mondiale, intitulé : "1914-1918, le sport à l’épreuve du feu"
- 16 h : départ en bus pour la place de l’Étoile,
- 16 h 45 : mise en place au pied de l’Arc de Triomphe,
- 17 h : cérémonie de recueil de la Flamme,
- 18 h : ravivage de la Flamme du soldat inconnu,
- 18 h 45 : retour aux Invalides,
- 19 h 30 : départ des Invalides vers les académies parties prenantes.

Document d’accompagnement - Musée de l’Armée - journée du 6 novembre 2018

Le film, "1914-1918, le sport à l’épreuve du feu" projeté dans l’après-midi du 6 novembre sera mis à disposition des académies qui en feront la demande à des fins pédagogiques ; l’académie de Besançon s’est d’ores déjà manifestée afin de pouvoir en disposer.

Le parcours de la flamme

Lors de la cérémonie du ravivage de la flamme du soldat inconnu, les élèves ont prélevé la flamme pour la ramener dans la nuit jusqu’au rectorat d’académie de Besançon. La flamme de la paix, recueillie dans une lampe tempête a été transportée dès le jeudi 7 novembre au matin jusqu’aux quatre inspections académiques.
La flamme a alors pris des chemins différents pour rejoindre les lieux d’organisation des championnats départementaux de cross.

Une mobilisation intense dans les quatre départements de l’académie

Armistice de 1918 : La flamme du "Relais de la Paix" arrivée jeudi dans les quatre départments de l'académie !
- dans le Doubs, la flamme, portée par une cinquantaine de jeunes coureurs issus des établissements scolaires du département et de jeunes militaires du contingent, a été accueillie à la Malcombe par 1 800 jeunes compétiteurs. Une animation marquant les derniers instants de la Grande-Guerre avec une chorale du collège bisontin Denis Diderot a offert l’hymne à la Paix avant un lâché de colombes symbolisant la paix retrouvée.

- après un passage dans les collèges du département jurassien, la flamme a précédé le rassemblement des sept établissements scolaires lédoniens venus honorer la cérémonie commémorative de la Grande Guerre.

- en Haute-Saône, un relais entraîné par deux élèves présents à Paris a ouvert les hostilités avant de laisser place à deux prises de paroles d’une professeure d’histoire et de l’inspectrice d’académie.

De nombreux chefs d’établissement présents à cette journée du 7 novembre ont utilisé la flamme pour un travail pédagogique au sein de leur établissement respectif avant d’éteindre définitivement cette dernière lors des cérémonies commémoratives du 11 novembre dans leur ville respective.

- le "Nord Franche-Comté" a accueilli la flamme au parc de la Douce après un parcours de 20 kilomètres entre Montbéliard et Belfort. Avant d’être déposée sur le podium, la flamme a été honorée par une cornemuse qui a rappelé que cette terrible guerre avait embrasé toute l’Europe.

Le 11 novembre, lors de la cérémonie de commémoration aux Glacis à Besançon, la flamme est arrivée portée par 30 élèves (CM2, collégiens et lycéens), pour allumer une vasque à côté du monument aux morts.

La flamme a été éteinte officiellement au cours de la cérémonie et en public.

Tous les soirs la flamme a été gardée aux sein des services de l’UNSS des quatre départements.

Une exposition itinérante

Pour clore ces commémorations, le rectorat avec son service UNSS mettent en place une exposition sur le sport dans les tranchées, exposition itinérante faite de 46 roll-up et exposée du :
- 8 au 11 décembre inclus à Belfort
- 12 au 15 décembre à Vesoul
- 17 au 18 décembre à Besançon, salle Courbet (hôtel de Ville).

Les partenaires de la manifestation

Le rectorat, les quatre inspections académiques et lUNSS se sont mobilisées pour faire partager aux jeunes le devoir de mémoires et les valeurs de la Républiques véhiculées dans la pratique du sport.

"La flamme de la paix" dans le Doubs

Contact

Jean-Marie Vernet, directeur UNSS
Courriel
Site UNSS

 
mercredi 7 novembre 2018

Signature de l’annexe locale à la convention ruralité - Communauté de communes du Val d’Amour

Déclinaison de la convention-cadre pour le maintien d’une offre scolaire et éducative de qualité dans les territoires ruraux du Jura signée le 24 mai 2018.

Signature de l'annexe locale à la convention ruralité - Communauté de communes du Val d'AmourLe 29 octobre 2018, à l’école de Vaudrey, Richard Vignon, préfet du Jura, Léon Folk, IA-DASEN, Michel Rochet, président de la communauté de communes du Val d’Amour et les maires des communes de Chamblay, Chatelay, Chissey sur Loue, Écleux, Germigney, Ounans, Vaudrey, Villeneuve d’Aval et Villers Farlay, en présence de Bernard Mamet, président de l’Association des maires du Jura, ont signé l’annexe locale à la convention-cadre pour le maintien d’une offre scolaire et éducative de qualité dans les territoires ruraux du Jura portant sur la communauté de communes du Val d’Amour.

Déclinaison de la convention-cadre pour le maintien d’une offre scolaire et éducative de qualité dans les territoires ruraux du Jura signée le 24 mai 2018, cette annexe locale a pour objectif de soutenir la communauté de communes du Val d’Amour dans son projet de réorganisation du réseau scolaire par la création d’un pôle scolaire associant neuf communes sur la commune de Chamblay, en fixant pour une période de trois ans les moyens d’accompagnement de l’État et de l’éducation nationale.

 
lundi 5 novembre 2018

Plan mercredi : signature d’un avenant dans le Jura

Cet avenant, réalisé à l’échelle de la communauté de communes, concrétise le travail collaboratif exemplaire entre les différents partenaires.

Plan mercredi : signature d'un avenant dans le Jura Mardi 23 octobre, Léon Folk, IA-DASEN du Jura, Richard Vignon préfet, Florence Gros-fuand présidente de la communauté de communes de la Région d’Orgelet et Charles Chambost directeur de la CAF, ont signé l’avenant "Plan mercredi" en présence de Cécile Langeois de la DDCSPP et d’Évelyne Roux, IEN de la circonscription.

L’avenant concernera plus de 450 élèves. Dans le Jura, d’autres projets sont en cours de finalisation qui devraient concerner plus de 80 % des enfants du département d’ici la fin de l’année.

 
jeudi 18 octobre 2018

EMILE Oktoberfest, rencontre inter-circonscriptions axée sur la découverte de l’allemand.

Cent soixante-dix élèves et leurs enseignants se sont rassemblés le 5 octobre à Orgelet pour vivre une journée placée sous le signe de la langue allemande et de la course d’orientation.

C’était la troisième édition pour ces rencontres qui rassemblent des écoles engagées dans un projet EMILE, dispositif qui permet à l’ensemble de la classe une approche culturelle et linguistique de la langue allemande tout au long de l’année.

<abbr title="Enseignement d'une matière intégré à une langue étrangère">EMILE</abbr> Oktoberfest, rencontre inter-circonscriptions axée sur la découverte de l'allemand.La journée était organisée par les conseillères pédagogique de circonscription Lons sud et Lons nord avec l’appui des conseillers départementaux EPS et LVE : les élèves d’Orgelet, Poids de Fiole, Passenans, Annoire, le Fied ainsi que les sixièmes bilangues du collège Brézillon étaient présents.

Les enseignants ont largement participé à l’animation et les élèves ont pu profiter de l’expertise enthousiaste des deux professeurs d’allemand du collège : Aurélien Boullet et Nathalie Rabatel.

Les participants ont évolué dans les différents ateliers, jeux de plateau culturels, fabrication d’un mini livre, expression théâtrale et danse avant de s’orienter et de courir sur le stade grâce à un parcours adapté. Une joyeuse "kollektiver Tanz" a clos cette journée riche en découvertes : des rencontres complètes et motivantes pour donner du sens à l’apprentissage des langues et donner le goût des rencontres culturelles .

 
jeudi 11 octobre 2018

La sécurité dans les espaces scolaires et la protection des personnes

Le mardi 9 octobre 2018, l’ensemble des chefs d’établissement et des inspecteurs de l’éducation nationale du Jura ont été réunis à l’ESPE de Lons-le-Saunier.

La sécurité dans les espaces scolaires et la protection des personnes Cette rencontre, présidée par Richard Vignon, préfet du Jura, Jean-Luc Lennon, procureur de la République et Léon Folk, IA-DASEN, avait pour objet la sécurité dans les espaces scolaires et la protection des élèves comme des personnels. Elle a permis aux participants de dialoguer avec les représentants de la police et de la gendarmerie.
Ont été abordés, la réalisation d’exercice de sécurité, la situation de la radicalisation dans le département, la lutte contre la consommation et la vente de produits stupéfiants, l’obligation de déclaration des faits délictueux et les actions de prévention en matière de sécurité routière. Jean-Luc Lennon, procureur de la République a terminé en présentant la procédure de traitement des dépôts de plainte qu’il pouvait recevoir en lien avec le monde scolaire.

La qualité des échanges comme l’attention soutenue portée par l’auditoire aux différentes interventions témoignent des liens qui se sont tissés, au fil des années, entre les services afin de garantir la plus grande tranquillité des élèves du département dans leur parcours scolaire.

 
jeudi 11 octobre 2018

Le bilinguisme turc-français : un atout pour la réussite scolaire

Mercredi 3 octobre, dans les locaux de La Fraternelle à Saint-Claude, symboliques de l’histoire locale et conservatoire de celle des migrations, l’inspecteur d’académie du Jura, Léon Folk a ouvert ce premier séminaire interdegré et intercatégoriel.

"Le bilinguisme turc-français : un atout pour la réussite scolaire. Co-éducation et collaboration école-famille" Cette journée d’étude réunissait une centaine de personnes, des représentants de tous les métiers de l’académie, des équipes d’écoles, des délégués des CASNAV de Grenoble, Nancy et Dijon, des partenaires associatifs et institutionnels ainsi que des universitaires venus de Lyon, Paris ou Genève... Léon Folk a rappelé à cette occasion combien son propre parcours professionnel avait été marqué par l’intérêt qu’il y a à construire des ponts entre les langues premières des élèves et la langue française garante de la réussite, et appelé de ses vœux une école plus ouverte au plurilinguisme.

La journée d’étude était co-organisée par les laboratoires Crit et C3s de l’université de Franche-Comté (Nathalie Thamin et Annie Lasne), l’ESPE (Ann-Birte Kruger) et le CASNAV, avec le soutien de la FREduc et de la DIFOR, dans le cadre d’un projet de recherche-action en cours portant sur les relations des familles migrantes à l’institution scolaire et la formation des enseignants aux contextes plurilingues.

"Le bilinguisme turc-français : un atout pour la réussite scolaire. Co-éducation et collaboration école-famille" Le programme a permis à des universitaires de Strasbourg, Besançon et Rouen ainsi qu’aux trois professeurs de langue vivante turque de l’académie de Besançon de présenter à tous des avancées tangibles quand l’expérience des équipes et la recherche sont alliées. La journée a suscité l’intérêt d’un public faisant preuve d’une grande qualité d’attention : il a pu débattre avec les intervenants des conditions langagières d’un parcours de réussite pour des enfants d’abord locuteurs du turc puis du français acquis ensuite à l’école de la République. L’ensemble du parcours de l’élève bilingue a été envisagé, de la maternelle au baccalauréat, ainsi que la relation centrale avec les familles. Dans ce cadre, le choix du turc langue vivante de scolarisation au collège (Territoire de Belfort) et au lycée (Saint-Claude) a pu être approché en tant que levier de réussite attesté par les études dans une région, la France-Comté qui est la seconde de France après l’Alsace à scolariser en nombre des enfants pour lesquels la langue turque est langue familiale.

"Le bilinguisme turc-français : un atout pour la réussite scolaire. Co-éducation et collaboration école-famille" L’inspecteur de la circonscription de Saint-Claude, Olivier Maucourant a rappelé, outre les avantages cognitifs du bilinguisme, le travail de collaboration et de formation engagé par les équipes locales depuis une dizaine d’années sur la question du bilinguisme des enfants turcophones notamment avec le concours de Chantal Piroux, conseillère pédagogique et de Maud Güzel, coordonnatrice REP. Maryse Adam-Maillet, responsable du CASNAV a clos la journée en insistant sur les potentialités d’excellence académique offertes par le bilinguisme turc-français quand il est soutenu par la communauté éducative.

Programme
Bibliographie de la journée d’étude

Contact

CASNAV de Besançon
Courriel

 
vendredi 5 octobre 2018

Journée nationale du sport scolaire : UNSS Jura

Mercredi 26 septembre 2018, la Journée nationale du sport scolaire a permis à plus de 1 200 élèves du Jura de découvrir de nouveaux sports !

Cette journée a pour objectif de faire connaître et de promouvoir les activités des associations sportives d’écoles ou d’établissements et des fédérations sportives scolaires. La JNSS 2018 s’inscrit dans le cadre l’opération "Sentez-vous sport !" du Comité national olympique et sportif français et de la "Semaine européenne du sport".

Journée nationale du sport scolaire : UNSS Jura Dans le Jura, afin d’être au plus près de la pratique en établissement, chaque secteur UNSS a organisé un rassemblement :

District de Lons-le-Saunier - Collèges - Base de Bellecin :
- ateliers de découverte et de pratique : beach volley, flag rugby, course d’orientation, VTT, canoé
- huit établissements, environ 250 élèves présents

District du Haut-Jura - Collèges - Les Rousses
- cross / Jungle Run
- sept établissements, environ 450 élèves présents - Moirans-en-Montagne

District de Lons-le-Saunier / Haut-Jura - Lycées
- multi-activités : pétanque, cross, challenge
- neuf établissements, environ 150 élèves présents

District de Dole - Collèges - Dole/Crissey
- multi-activités : lazer-run, golf, CO, hand-fauteuil, escrime
- huit établissements, environ 180 élèves présents

District de Dole/Arbois - Lycées - Dole
- multiactivité : sports collectifs
- quatre établissements, environ 120 élèves présents

District de Champagnole - Collèges - Champagnole/Louataux
- multiactivité : sports collectifs, athlétisme, VTT, course d’orientation
- quatre établissements, environ 120 élèves présents

Photos, vidéos et articles- Facebook UNSS du Jura
Retour sur la Journée nationale du sport scolaire 2018 - Académie de Besançon

 
lundi 1er octobre 2018

Les rencontres régionales du bien manger

Durant les trois journées de la 4e édition du "Week-end gourmand du chat perché" de Dole, des expositions, démonstrations culinaires, rencontres et autres activités ont visé la transmission des savoir-faire et du bien manger. L’évènement mobilise des acteurs économiques, institutionnels et des établissements de formation.

"Week-end gourmand du chat perché"

Les rencontres régionales du bien mangerDu 21 au 23 septembre 2018 se sont déroulées les journées du "Week-end gourmand du chat perché", à Dole sur le thème "au fil de l’eau, à la rencontre des saveurs de la Bourgogne Franche-Comté". Cette année, les invité d’honneur sont la ville de Chalon-sur-Saône et le Japon. Tandis que les journées du samedi et du dimanche invitent le grand public à flâner dans la ville à la rencontre de 150 exposants répartis en une quinzaine de villages thématiques, la journée d’ouverture s’adresse plus particulièrement aux professionnels et aux scolaires.

"Les rencontres régionales du bien manger"

La journée d’ouverture, appelée "Les rencontres régionales du bien manger", est axée sur la transmission et la pédagogie : les établissements proposant des formations au tourisme, aux métiers de bouche et à l’artisanat ainsi que des producteurs viennent promouvoir leurs savoir-faire. L’occasion également pour de nombreux étudiants de mettre en valeur leurs apprentissages.

Les étudiants du BTS tourisme du lycée Charles Nodier de Dole et du BTS management en hôtellerie-restauration du lycée Friant de Poligny ont ainsi l’occasion de se mettre en situation professionnelle.

Les apprentis de la mention complémentaire "employé barman" du lycée Friant, les élèves du bac pro "commercialisation et services en restauration" du lycée professionnel Mandela d’Audincourt ainsi que les apprentis du CFA du Jura (boulangerie, cuisine…) ont animé des ateliers de confection culinaire ou d’analyse sensorielle.

Les rencontres régionales du bien mangerLes étudiants du BTS design du lycée Duhamel de Dole ont quant à eux conçu des œuvres exposées dans toute la ville tandis que d’autres établissements ont promu leur savoir-faire, comme les MFR et l’Enilbio et Le campus des métiers et des qualifications "Alimentation, goût, tourisme" a été présenté par son animatrice.

Plusieurs actions ont également permis aux jeunes de découvrir la ville sous un angle "professionnel" :
- découverte des locaux professionnels d’un hôtel-restaurant
- parcours dans la ville sur les traces de Pasteur.

Accueillis en nombre au cours de cette journée, les élèves du premier degré, les collégiens et lycéens de la région et autres publics ont été ravis !

Témoignages

"Quinze jours à peine après la rentrée, les élèves parviennent à vaincre leur timidité et s’adressent au public avec professionnalisme" indique un enseignant de seconde professionnelle.
"J’ai adoré l’atelier de fabrication des sablés du chat" témoigne une élève d’une classe de CM2.

En savoir plus - Week-end gourmand


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon