R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Les Assises du numérique du Doubs #ADN25

Rubrique Vie de l'académie

vendredi 5 octobre 2018

Les Assises du numérique du Doubs #ADN25

Un succès pour la première édition des Assises du numérique à Besançon : 150 participants, des interventions de grande qualité et de nombreux ateliers !

Organisées par le département du Doubs, le 3 octobre à Besançon, les Assises du numérique ont montré la place des nouvelles technologies de communication dans l’éducation, mais elles ont aussi abordé les problématiques d’aménagement du territoire, d’archivage, de partage des données…Une première édition, présentée par Christine Bouquin, présidente du département du Doubs et Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon, qui met également en valeur l’intérêt d’une collaboration renforcée entre l’État et les collectivités.

Une synergie au service des usagers et des territoire

Les Assises du numérique du Doubs #ADN25 Dans le département du Doubs, le numérique pour l’éducation se traduit par de nombreuses actions qui sont en prise directe avec les territoires, avec les établissements, avec les équipes pédagogiques et avec les élèves. Cette proximité qui permet de répondre efficacement aux préoccupations des usagers et aux différents besoins exprimés se traduit également dans les liens professionnels entre les services du rectorat et ceux du département : en particulier entre la DANE et la DSI du rectorat et la direction du numérique éducatif du Conseil départemental.
L’engagement du département pour amener la fibre à chacun des collèges du Doubs et les investissements qui ont été faits permettent ainsi de développer les usages dans des conditions optimales.

Le Plan numérique éducatif

44 collèges publics et privés ont été sélectionnés dans le cadre du plan numérique éducatif :
- dès 2014-2015, deux collèges ont été des établissements préfigurateurs
- en 2016, cinq collèges publics et un collège privé ont, grâce à la volonté du département du Doubs, bénéficié du plan national.
- en 2017, 27 nouveaux collèges publics et neuf collèges privés se voient doter d’équipements et de ressources numériques.
À la rentrée 2018, le rectorat et le département ont co-signé un appel à projets permettant aux derniers collèges d’être équipés.

Le numérique au service de l’École de la confiance

Le Projet "Cosinus"

Ce projet a pour objectif de conforter les systèmes informatiques numériques disponibles dans les établissements. Son développement d’ici la fin de l’année permettra la mise en place d’infrastructures "réseaux", de serveurs et de postes de travail renouvelés dans tous les collèges.

Assistance informatique

Les Assises du numérique du Doubs #ADN25Les usagers sont également au cœur des préoccupations du travail concerté entre l’académie de Besançon et le conseil départemental, puisqu’un seul point d’entrée dans le catalogue de service leur est proposé. Il s’agit de la construction de la convergence des services et des outils d’assistance "Aide" du département et "Abitop" du rectorat.

"DoubsData"

La plateforme "DoubsData" est le témoignage concret de l’engagement du département dans une politique d’ouverture au public de ses données. Des formations dédiées à l’acculturation aux données ouvertes seront également construite en direction des collégiens du département du Doubs dans le cadre de formations mises en place par la DANE (rectorat de Besançon) et la Direction des usages du numérique du département du Doubs (département du Doubs).

"E-C@p"

Les trophées "E-C@p" récompenseront collégiens et enseignants engagés dans des projets pédagogiques numériques et feront cette année écho à la célébration des 200 ans de la naissance de Gustave Courbet : "Courbet, l’art d’être libre".

La séance plénière en vidéo

Interventions de Christine Bouquin, présidente du Département, Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon, recteur de la région académique Bourgogne-Franche-Comté et de Jacques Priol consultant, fondateur du cabinet Civiteo, spécialiste de la gestion des données publiques et auteur de l’ouvrage "Le big data des territoires".

En savoir plus - Conseil départemental du Doubs
Programme #ADN25

Contacts

Direction des usages du numérique - Conseil départemental du Doubs
Tél. : 03 81 25 80 82

DANE - Rectorat de Besançon
Tél : 03 81 65 73 81.
Courriel

 
vendredi 5 octobre 2018

Les Journées nationales de l’architecture #JNArchi

Les Journées nationales de l’architecture se tiendront du 19 au 21 octobre prochain avec un focus sur la journée du vendredi dédiée aux scolaires.

Les Journées nationales de l'architecture #JNArchi Ces journées ont pour objectif de développer la connaissance architecturale du grand public. Elles proposent de dévoiler les richesses de l’architecture contemporaine remarquable partout où elle se trouve, de raconter l’histoire du bâti qui nous entoure, d’éveiller les curiosités et les sensibilités artistiques et de valoriser l’apport culturel, scientifique, technique et social de l’architecture pour le bien-être de tous.

Au programme des Journées nationales d’architecture sur l’ensemble du territoire :
- rencontres et débats avec les acteurs de l’architecture
- visites de chantiers et balades urbaines
- expositions techniques et artistiques
- ateliers pédagogiques.

L’éducation artistique et culturelle sera partie intégrante des Journées nationales de l’architecture et le vendredi 19 octobre sera dédié aux scolaires. L’objectif est de développer chez les plus jeunes une culture architecturale et urbaine, propre à faire d’eux des acteurs éclairés et exigeants de leur cadre de vie quotidien, de l’espace construit comme de l’environnement naturel.

En savoir plus - Ministère de la Culture

Dans l’académie

Trois actions du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) du Doubs lors de l’édition 2018

Salon de l’habitat

Date : 19, 20 et 21 octobre 2018
Lieu : Micropolis à Besançon
Public(s) : habitants, futurs maîtres d’ouvrages
Descriptif : stand de conseils avec mise en avant du thème "Patrimoine et architecture contemporaine" par la présence de maquettes et publications sur ce sujet.

La maison des saisonniers de Métabief

Date : jusqu’au 16 novembre 2018
Lieu : Fort griffon à Besançon
Public(s) : tout public
Descriptif : exposition des travaux et maquettes des étudiants de l’École nationale supérieure des technologies et industries du bois.

Lignes, volumes, matières

Date : jusqu’au 16 novembre 2018
Lieu : Espace Bruno Mutin Métabief
Public(s) : tout public
Descriptif : exposition des réalisations architecturales primées par les CAUE 25, 39 et 70.

Projets conduits par la DAAC en 2018-2019

- 17 projets ont été validés
- 661 élèves (238 lycéens et 423 collégiens) participeront à des projets pédagogiques.

Conduits en partenariat avec des architectes et des paysagistes, ces actions s’inscrivent dans les dispositifs suivants : classe à projet artistique et culturel, atelier, résidence d’artiste, autre projet.

Un dispositif innovant : "Architecture et patrimoine : regards de lycéens et apprentis"

Le dispositif a pour vocation de rendre les élèves sensibles aux patrimoines vécus par l’observation, l’exploration et la création. Cette initiation se fait par le biais d’une approche artistique (design, photographie, vidéo, écriture, chorégraphie, création sonore ou installation plastique…) proposée en fonction des objectifs pédagogiques et artistiques définis par l’équipe pédagogique.

L’appel à candidature a été lancé dans les lycées et centres de formation de la région le 2 octobre 2018. Douze établissements seront retenus.

Contacts

DAAC - Rectorat de Besançon
Site

CAUE du Doubs
Site

 
jeudi 4 octobre 2018

Retour sur la Journée nationale du sport scolaire 2018

Cette journée a pour objectif de faire connaître et promouvoir les activités des associations sportives d’école ou d’établissement et des fédérations sportives scolaires tant auprès des élèves que des parents, du mouvement sportif que des collectivités territoriales, contribuant ainsi au développement du sport scolaire.

À l’occasion de cette JNSS 2018, des manifestations à la fois sportives, ludiques et ouvertes à tous, ont été organisées dans toute l’académie en lien avec la thématique "égalité filles-garçons".

Cette journée a été précédée par la première "Fête du sport" organisée du 21 au 23 septembre et intégrée à l’opération "Sentez-vous sport !", semaine de promotion de la pratique d’activités physiques et sportives auprès du plus grand nombre, pilotée du 23 au 30 septembre par le Comité national olympique et sportif français. La JNSS 2018 s’inscrit également dans le cadre de la "Semaine européenne du sport".

Plus de 8 000 participants dans toute l’académie !

21 actions sur les 22 districts de notre académie (le 22e faisant son action le 3 octobre), soit 100 % des districts UNSS mobilisés sous l’impulsion des professeurs d’EPS, coordonnateurs des districts !

La Journée nationale du sport scolaire 2018 sous le signe de l’égalité filles-garçons !
Journée nationale du sport scolaire 2018 - fiche presse
Tout savoir sur l’UNSS
Tout savoir sur la Journée nationale du sport scolaire


Galerie


 
mercredi 3 octobre 2018

Remise officielle par la MAIF de deux packs "Mini-Anne Plus"

Le recteur Jean-François Chanet a reçu le 2 octobre 2018 ces équipements pédagogiques destinés à former les élèves de l’académie aux gestes de premiers secours et aux gestes qui sauvent.

Depuis 2011, la MAIF est partenaire du ministère de l’Éducation nationale pour faciliter l’accès des élèves aux formations "Prévention et secours civique de niveau 1" (PSC1) au collège.

"Mini-Anne Plus", une solution simple pour la formation au massage cardiaque de qualité

Remise officielle par la MAIF de deux pack "Mini-Anne Plus"Dans le cadre ce partenariat, la MAIF s’est engagée à rechercher des solutions visant à faciliter la mise en œuvre des formations PSC1 dans les collèges grâce à l’équipement des rectorats en matériel pédagogique.

Pour l’année 2018, en concertation avec la DGESCO, la MAIF dote l’ensemble des rectorats de pack Mini Anne plus : il s’agit d’un kit complet de dix mannequins réutilisables qui permet l’apprentissage de l’alerte, du massage cardiaque, des insufflations ainsi que la mise en œuvre du défibrillateur et aux électrodes factices.

Rappel des objectifs nationaux

La formation aux premiers secours et la sensibilisation aux gestes qui sauvent visent à donner aux élèves les moyens d’être acteurs, à part entière, de la sécurité au quotidien. Cette formation leur permet d’être sensibilisés et formés à la nécessité d’intervenir, vite et avec des gestes précis. Elle s’inscrit dans la formation citoyenne en inculquant le sens des responsabilités individuelles et collectives.

L’éducation nationale, premier acteur d’un continuum

- première étape : un module simple (comment donner l’alerte) dès l’école maternelle.
- deuxième étape : le module "apprendre à porter secours" en école primaire.
- troisième étape : un module court d’initiation aux gestes qui sauvent en classe de sixième.
- quatrième étape : la formation PSC1 durant les années de collège.
- cinquième étape : le module "gestes qui sauvent" en recyclage au lycée et tout au long de la vie

100 % des collégiens formés au PSC1

Remise officielle par la MAIF de deux pack "Mini-Anne Plus"Avec une progression se déclinant de la façon suivante :
- 2016-2017 : 50 % formés au PSC1 et 50 % aux "gestes qui sauvent"
- 2017-2018 : 60 % formés au PSC1 et 40 % aux "gestes qui sauvent"
- 2018-2019 : 70 % formés au PSC1 et 30 % aux "gestes qui sauvent"

Au sein de l’académie de Besançon, l’équipe pédagogique académique s’est investie tout au long de l’année 2017-2018 afin de maintenir le dispositif secourisme au niveau optimal. À ce titre, des sessions de formation de formateurs aux "gestes qui sauvent" ont été mises en place.

Cette dotation de la MAIF en packs Mini Anne plus permettra d’accentuer les formations aux "gestes qui sauvent" afin d’atteindre les objectifs nationaux.

Dépliant académique "secourisme"

 
mercredi 3 octobre 2018

Université numérique d’automne #UNA2018

Rendez-vous incontournable de la rentrée, l’Université numérique d’automne constitue pour les enseignants du premier et du second degré l’occasion de se former, de découvrir, d’échanger sur leurs pratiques numériques et de rencontrer éditeurs et fournisseurs de ressources éducatives digitales et traditionnelles.

Université numérique d'automne #UNA2018

Organisée par le réseau Canopé, les délégations académiques pour le numérique éducatif des académies de Besançon et de Dijon et la direction des services départementaux de l’éducation nationale de la Côte-d’Or, l’Université numérique d’automne se tiendra le mercredi 10 octobre 2018, de 8 h 30 à 17 h 30 au palais des congrès de Dijon, elle témoigne de la volonté d’ériger notre région en territoire innovant et en laboratoire d’idées.

L’ensemble de la communauté éducative est invité à imaginer l’école de demain, penser de nouvelles formes pédagogiques et de nouveaux supports.
Pour se faire les visiteurs auront la possibilité de :
- participer à plus de 60 ateliers de présentation d’usages numériques dans le premier degré, le second degré et le supérieur
- assister à des conférences
- parcourir un salon des éditeurs et du numérique éducatif
- tout en suivant l’évènement en direct sur la webradio.

L’Université numérique d’automne accueillera également pour la première fois l’UNAkathon permettant à dix équipes de travailler toute la journée pour co-créer des projets novateurs en réponse à une problématique qui sera dévoilée le matin même. L’équipe lauréate bénéficiera d’un accompagnement personnalisé toute l’année afin de concrétiser leur projet.

Programme détaillé

Une portée nationale

L’Université numérique d’automne confirme année après année son ancrage dans la région académique Bourgogne-Franche-Comté et prend une dimension nationale. L’événement est aujourd’hui référencé comme l’un des rendez-vous majeurs du numérique éducatif aux côtés d’Éducatice, écriTech, Ludovia et des Rencontres de l’Orme.

En savoir plus - Éduscol

Université numérique d’automne - Académie de Dijon

 
jeudi 27 septembre 2018

Des chalets pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2020

Présentation officielle de l’installation de chalets au stade des Tuffes (Les Rousses), lundi 24 septembre.

Quatre ans avant les Jeux Olympiques de Paris, les Jeux Olympiques de la jeunesse se dérouleront en 2020 et en partie dans le Haut-Jura.

Depuis deux ans déjà, les services académiques et la DSDEN du Jura sont mobilisés pour la réussite de cet évènement : des centaines d’athlètes de tous les continents seront présents en janvier 2020 pour faire vivre les valeurs universelles que porte l’olympisme.

Des chalets pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2020Ce lundi, Nolwenn Marchand, maire de Prémanon, Hervé Josseron, directeur général de l’École nationale des sports de montagne, Maryvonne Cretin-maitenaz, conseillère départementale du Jura, Sylvain Mathieu, vice-président en charge de la filière bois au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Léon Folk, IA-DASEN du Jura, représentant Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Bourgogne-Franche-Comté, Philippe Leuba et Ian Logan, du Comité d’organisation Lausanne 2020 et Richard Vignon, préfet du Jura ont présenté le projet, avec les lycéens et leurs professeurs.

Ainsi, le sport scolaire, l’UNSS, l’USEP, en lien avec les associations, comme avec les services académiques, ont élaboré un catalogue de programmes et d’activités destinés au public scolaire comme à la jeunesse en général.

De nombreux établissements impliqués

L’implication des établissements dépasse le seul cadre sportif : depuis deux ans maintenant que les échéances sont connues, les écoles sont sensibilisées et mobilisées. Nombre d’entre elles dans le Haut-Jura ont déjà engagé des projets pédagogiques avec le soutien des inspecteurs de l’éducation nationale. Ces projets culmineront au moment des Jeux. Le partenariat noué avec la DDCSPP leur permettra de disposer des différentes structures d’accueil.

Collège des Rousses et lycée Victor Bérard de Morez

Le projet conduit par le collège Le Rochat des Rousses, en lien avec les sections sportives du lycée de Morez constitue une illustration emblématique des actions mises en œuvre et des ouvertures permises par l’organisation des Jeux Olympiques de la jeunesse. Ce projet, répondant à l’appel produit par les Jeux Olympiques de la jeunesse, a conduit des sportifs à se rendre dans un collège de Norvège, Ntg U Baerum, situé à proximité d’Oslo. Ce voyage leur a permis de faire connaissance avec leurs homologues norvégiens et de découvrir les installations sportives des Jeux Olympiques de Lillehammer, dans un pays qui, comme le Jura, est très attachés aux disciplines nordiques. Dans la poursuite de la dynamique engendrée par ce projet, les jeunes des Rousses et de Morez se préparent à être compétiteurs ou arbitres à l’occasion des Jeux de 2020.

Des rénovations orchestrées par le lycée du Bois de Mouchard

Des chalets pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2020Dans cette perspective, le stade nordique des Tuffes - Jason Lamy-Chappuis doit faire l’objet de nombreuses rénovations. Le Centre national de ski nordique et de moyenne montagne, propriétaire du stade nordique, a choisi, pour la construction et l’assemblage de dix modules ossature bois de vingt mètres carrés chacun, de faire appel au savoir-faire des apprenants du lycée des métiers du bois de Mouchard.

L’objectif de ce projet de construction consiste à développer le travail d’équipe, l’harmonie et l’entente entre les différents apprenants sur la construction des dix modules. Ce projet original va permettre de mettre en évidence la nécessaire cohésion entre les différents apprenants présents et qui participent à ce chantier. Marque de son importance, le projet a fait l’objet d’une convention unissant le lycée des métiers du bois, le Centre national de ski nordique et de moyenne montagne, le rectorat de Besançon et la préfecture du Jura. La convention a été signée le 15 novembre 2017 à Mouchard.

Les élèves et les étudiants du lycée des métiers du bois de Mouchard en section bac professionnel technicien constructeur bois et en section BTS systèmes constructifs bois et habitat, des années scolaires 2017-2018 et 2018-2019, ont la charge de construire dix modules en ossature bois en atelier, pour ensuite venir les installer sur le site du stade des Tuffes, conformément aux plans.

Liaison bac pro-BTS

Cette opération s’inscrit pleinement dans la logique de construction d’actions identifiées "liaison bac pro-BTS" porté au sein de l’académie. Les élèves et les étudiants sont amenés à travailler ensemble dans le respect des gestes professionnels liés à leur niveau de certification. Pour maintenir cette émulation, un concours basé sur le respect des normes de qualité fixées par le client a été initié par l’équipe pédagogique. Il contribuera à valoriser le travail produit par chaque équipe.

À travers ce projet les liens avec le monde de l’entreprise sont renforcés :
- l’entreprise Ald Construction Bois accompagne les apprenants pour les opérations de transport et de levage et la prise en charge de la garantie décennale
- Les entreprises Wurth, Doerken et Prolinium sont également parties prenantes - chacune dans leur domaine de compétence ont contribué par des démonstrations de gestes professionnels, du soutien logistique et/ou des transferts de compétences au bon déroulement des différentes opérations.

Contacts

39
Collège
Le Rochat - Les Rousses
Informations complètes

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'optique et des microtechniques
Victor Bérard - Hauts de Bienne
Informations complètes

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers du bois
du Bois - Mouchard
Informations complètes

 
mercredi 26 septembre 2018

La Journée nationale du sport scolaire 2018 sous le signe de l’égalité filles-garçons !

La 9e édition journée nationale du sport scolaire, organisée le mercredi 26 septembre 2018, sera l’occasion de promouvoir le développement de la pratique sportive ainsi que les valeurs du sport et de l’Olympisme à l’École.

En lien constant avec le ministère des sports, le MEN travaille étroitement avec le Comité national olympique et sportif français, le Comité paralympique et sportif français, les fédérations sportives et le Comité d’organisation des Jeux olympiques pour diffuser l’esprit olympique au sein des écoles et établissements scolaires et transmettre durablement la passion du sport à l’horizon 2024.

La JNSS 2018 est placée au cœur d’une semaine toute entière centrée sur le sport avec la première "Fête du Sport" pilotée par le ministère des sports du vendredi 21 au dimanche 23 septembre 2018, puis l’opération "Sentez-vous sport !" organisée par le Comité national olympique et sportif français du 23 au 30 septembre 2018.

Journée nationale du sport scolaire 2018 Ces opérations visent à sensibiliser et attirer le grand public à pratiquer une activité physique et sportive d’une manière régulière dans un objectif de bien-être et de santé. Au travers de nombreuses manifestations sportives de découverte et d’initiation gratuites, les différents publics pourront découvrir tout au long de la semaine de nombreuses activités physiques et sportives, et s’apercevoir que ces activités sont accessibles quel que soit l’âge ou les capacités physiques.

La JNSS est également intégrée à la "Semaine européenne du sport", initiative de la Commission européenne destinée à promouvoir le sport et l’activité physique dans toute l’Europe. Durant cette campagne baptisée "#BeActive", une journée européenne du sport scolaire est instaurée le 28 septembre 2018.

De nombreuses associations sportives scolaires se mobilisent pour faire connaitre leur engagement pour une plus large pratique avec souvent des thématiques actuelles comme la santé, la diététique, mais aussi l’inclusion. Cette journée est une journée offerte aux plus grand nombre de jeunes scolaires afin de découvrir au sein de leur établissement, toutes les possibilités de pratiques offertes du loisir à la compétition.

JNSS 2018 - MEN

La JNSS 2018 dans l’académie

- 28 259 élèves licenciés UNSS (soit 30 % des élèves du secondaire, le pourcentage le plus important de France) : 11 882 filles (42 %) et 16 377 garçons (58 %)
- 23 000 élèves licenciés USEP (soit 22 % des élèves du primaire) et 1 200 animateurs adultes dans les quatre départements
- 139 sections sportives dans 95 établissements.

En plus des nombreuses activités proposées dans les établissements, plusieurs grandes actions sont prévues dans chaque département.

Doubs :
- multi-activités à la Malcombe à Besançon
APPN à Chailluz
- Bike and run à Labergement-Sainte-Marie
- Triath’lo : paddle kayak course à pied aux Grangettes
- sports collectifs à Baume-les-Dames
- multi-activités au Russey
- jeux inter associations sportives à Pierrefontaine-les-Varans.

Jura :
- multi-activités à Bellecin (ateliers de découverte et de pratique : beach volley, flag rugby, course d’orientation, VTT, canoé…)
- sports collectifs
- jungle run aux Rousses.

Haute-Saône :
- activités nautiques à Lure
- football et sport partagé à Dampiere et Membrey
- pleine nature à Faucogney
- sport partagé à Vesoul.

Territoire de Belfort :
- activités nautiques sur le site du Malsaucy (Beach rugby, Beach soccer / Beach Volley, Trial VTT, course d’orientation, Flash-mob, biathlon, escalade, mini-golf, pétanque, cirque, atelier jeux olympiques…).

La semaine olympique et paralympique

Elle sera organisée au plan nation du 4 au 9 février 2019 et s’adressera aux jeunes scolaires de tous les établissements. En fonction des conditions climatiques du moment, des opérations en relation avec les futurs jeux olympiques de la jeunesse de 2020 seront proposées comme par exemple, la journée blanche au près Poncet, la "transjeune" dans le cadre de la "transjurassienne" et la zone ludique qui sera construite pour la première fois sur le site des Tuffes, prochain lieu retenu pour l’organisation des jeux olympiques de la jeunesse de 2020.

La journée olympique du 23 juin 2019

La date du 23 juin 1948 marque la naissance du mouvement olympique moderne et la fondation du comité international olympique. Cette journée internationale de commémoration de promotion des valeurs de l’olympisme s’organisera autour de trois piliers "bouger - apprendre - découvrir".
Cette journée se fera en étroite collaboration avec le Comité régional olympique et sportif de Bourgogne-Franche-Comté.

Édition 2017 de la JNSS dans l’académie

Contacts

Jean-Marie Vernet, directeur UNSS
Serge Mommessin, directeur adjoint UNSS
Courriel
Site UNSS

 
lundi 24 septembre 2018

Les rencontres régionales du bien manger

Durant les trois journées de la 4e édition du "Week-end gourmand du chat perché" de Dole, des expositions, démonstrations culinaires, rencontres et autres activités ont visé la transmission des savoir-faire et du bien manger. L’évènement mobilise des acteurs économiques, institutionnels et des établissements de formation.

"Week-end gourmand du chat perché"

Les rencontres régionales du bien mangerDu 21 au 23 septembre 2018 se sont déroulées les journées du "Week-end gourmand du chat perché", à Dole sur le thème "au fil de l’eau, à la rencontre des saveurs de la Bourgogne Franche-Comté". Cette année, les invité d’honneur sont la ville de Chalon-sur-Saône et le Japon. Tandis que les journées du samedi et du dimanche invitent le grand public à flâner dans la ville à la rencontre de 150 exposants répartis en une quinzaine de villages thématiques, la journée d’ouverture s’adresse plus particulièrement aux professionnels et aux scolaires.

"Les rencontres régionales du bien manger"

La journée d’ouverture, appelée "Les rencontres régionales du bien manger", est axée sur la transmission et la pédagogie : les établissements proposant des formations au tourisme, aux métiers de bouche et à l’artisanat ainsi que des producteurs viennent promouvoir leurs savoir-faire. L’occasion également pour de nombreux étudiants de mettre en valeur leurs apprentissages.

Les étudiants du BTS tourisme du lycée Charles Nodier de Dole et du BTS management en hôtellerie-restauration du lycée Friant de Poligny ont ainsi l’occasion de se mettre en situation professionnelle.

Les apprentis de la mention complémentaire "employé barman" du lycée Friant, les élèves du bac pro "commercialisation et services en restauration" du lycée professionnel Mandela d’Audincourt ainsi que les apprentis du CFA du Jura (boulangerie, cuisine…) ont animé des ateliers de confection culinaire ou d’analyse sensorielle.

Les rencontres régionales du bien mangerLes étudiants du BTS design du lycée Duhamel de Dole ont quant à eux conçu des œuvres exposées dans toute la ville tandis que d’autres établissements ont promu leur savoir-faire, comme les MFR et l’Enilbio et Le campus des métiers et des qualifications "Alimentation, goût, tourisme" a été présenté par son animatrice.

Plusieurs actions ont également permis aux jeunes de découvrir la ville sous un angle "professionnel" :
- découverte des locaux professionnels d’un hôtel-restaurant
- parcours dans la ville sur les traces de Pasteur.

Accueillis en nombre au cours de cette journée, les élèves du premier degré, les collégiens et lycéens de la région et autres publics ont été ravis !

Témoignages

"Quinze jours à peine après la rentrée, les élèves parviennent à vaincre leur timidité et s’adressent au public avec professionnalisme" indique un enseignant de seconde professionnelle.
"J’ai adoré l’atelier de fabrication des sablés du chat" témoigne une élève d’une classe de CM2.

En savoir plus - Week-end gourmand

 
vendredi 21 septembre 2018

Trophées égalité mixité 2018 en Bourgogne-Franche-Comté

Ce prix vise à récompenser et valoriser les établissements de l’enseignement public et privé suivants au sein des académies de Besançon et de Dijon qui ont réalisé des actions durant l’année scolaire 2017-2018, sur la question de l’égalité entre les filles et les garçons.

Conditions d’éligibilité

Trophées égalité mixité 2018 en Bourgogne-Franche-ComtéL’établissement doit avoir mené une ou plusieurs actions relatives à l’égalité ou la mixité entre les filles et les garçons pendant l’année scolaire 2017-2018.

Conformément aux conventions régionales pour l’égalité entre les filles et les garçons (2014-2018), les projets menés par les établissements candidats doivent concerner au moins l’un des trois axes suivants :
- la mixité dans l’orientation scolaire et professionnelle
- l’éducation à l’égalité entre les filles et les garçons : respect, prévention des violences et discriminations
- la culture de l’égalité.

L’établissement doit avoir impliqué plusieurs catégories de personnels au sein de l’établissement (personnel de direction, enseignant(e)s, personnel vie scolaire, personnels médico-sociaux, psychologues de l’éducation nationale, parents ...) au service des élèves ou étudiant(e)s .

Les projets éligibles aux trophées de l’égalité et de la mixité peuvent porter sur :
- la sensibilisation et la formation des équipes éducatives aux problématiques concernées
- l’organisation d’une manifestation sur le thème de la mixité ou de l’égalité filles-garçons impliquant simultanément plusieurs classes ou des élèves de différentes classes : rencontres avec des professionnel(le)s, visites d’entreprises, pièces de théâtre ...
- la réalisation d’expositions
- la réalisation d’une étude ou d’une enquête permettant de mieux comprendre les mécanismes liés à la mixité scolaire, aux relations filles-garçons
- la modification ou la réalisation de supports de communication (plaquette, livret d’accueil, DVD…) exempts de stéréotypes de genre
- des actions de sensibilisation auprès des familles
- des actions de sensibilisation des élèves au respect mutuel entre filles et garçons.

Ces actions sont réalisées ou en cours de réalisation.

Candidature

Dossier de candidature

La date limite de candidature est fixée au vendredi 12 octobre 2018 inclus.
Les trophées égalité mixité seront remis le 15 novembre 2018 après-midi à Besançon et à Dijon après avoir été choisis par un jury grande région composé de représentant-es des signataires des deux conventions régionales pour l’égalité filles-garçons.

Les établissements lauréats recevront un prix de 1 000 euros.
Affiche trophées égalité mixité 2018

Contacts

Dominique Chatté, mission égalité filles garçons
Rectorat de l’académie de Besançon
10, rue de la Convention 25030 Besançon cedex
Tél. : 03 81 65 49 33
Courriel

Catherine Pistolet, direction régionale aux droits des femmes, Préfecture
Tél. : 03 81 25 13 39
Courriel

 
vendredi 21 septembre 2018

Inauguration du Campus régional des métiers et des qualifications "Alimentation, Goût, Tourisme"

Le lancement officiel du CMQ "Alimentation, goût, tourisme" a eu lieu à Dijon, le 20 septembre au salon Food Use Tech accueillera une table ronde sur les enjeux du digital pour les filières du Campus.

Déjà une première année d’exercice !

Identifié comme le partenaire emploi formation de la Food Tech Bourgogne Franche-Comté, le CMQ a été invité au salon Food Use Tech (usages du digital et des technologies dans l’alimentation).

Un CMQ pour renforcer la promotion de l’offre régionale de formation et améliorer l’attractivité des métiers

Inauguration du Campus régional des métiers et des qualifications "Alimentation, Goût, Tourisme" Le campus a été labellisé pour quatre ans par trois ministères pour accompagner l’évolution de l’offre de formation initiale et continue et l’adapter aux besoins en compétences des entreprises du territoire.

Soutenu par le rectorat de Besançon et de Dijon, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et Dijon métropole, le campus est animé par Creativ’ depuis septembre 2017 et s’étend sur le territoire de la grande région.

Le campus mobilise son action autour des mutations des métiers dans les filières de la production et de la transformation alimentaire, de l’hôtellerie-restauration et du tourisme, filières structurantes pour l’économie régionale et l’emploi.

Un réseau d’acteurs pour consolider la relation école-entreprise

Au sein de la gouvernance du campus on retrouve notamment les acteurs suivants : rectorat des académies de Dijon et Besançon, Conseil régional, Dijon métropole, l’Union des métiers de l’industrie hôtelière, l’Association régionale des entreprises alimentaires, les lycées hôteliers (Le Castel de Dijon et Hyacinthe Friant de Poligny), le Réseau des établissements publics de formation agricole de Bourgogne-Franche-Comté, l’Université de Bourgogne et les Ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social et de l’économie, de l’industrie et du numérique.

Une table ronde réunissant les acteurs clés du campus

Jean-François Chanet, recteur de la région académique, recteur de l’académie de Besançon est intervenu avant la table ronde pour repositionner la place des CMQ dans la région académique.

Les participants, Rémi Ohayon (API & You), David Barthe (Chambre d’agriculture 71), Jérôme Richard (Réseau Concept / Syntec Numérique), Pascal Minguet-Deschamps (Conseil régional de Bourgogne Franche Comté et Nelly Blau (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne) ont mis en avant le rôle de la formation dans le cadre des nouveaux emplois générés par l’introduction du numérique. La difficulté de cette tâche est essentiellement liée au fait que ces emplois sont encore mal connus et difficilement identifiables.

Inauguration du Campus régional des métiers et des qualifications "Alimentation, Goût, Tourisme" Les participants ont déploré le peu de présence féminine (de l’ordre de 90% d’homme dans le numérique) et mis en avant la facilité offerte par le numérique pour permettre une plus grande liberté sur la localisation de l’activité ou de la cible :
- API & You, implanté à Poligny, a une activité à l’échelle nationale avec une équipe de 80 personnes.
- le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne effectue des vidéo-conférences sur divers continents pour la promotion des vins avec des interactions/dégustations en live par un envoi préalable d’échantillons.

David Barthe a insisté sur l’aspect connecté du monde agricole pour permettre une meilleur traçabilité des productions et donc permettre de rassurer le client en bout de chaine. Cette connectivité génère un volume considérable de données qui n’est à l’heure actuelle pas analysée et donc offre une large marge de manœuvre pour accompagner la performance des entreprises.

Rémi Ohayon a souligné la modification du profil recherché d’une personne capable de tout faire vers des experts à champs restreints. Jérôme Richard a confirmé cet aspect en insistant bien sur le fait qu’un collaborateur va devoir changer de métier régulièrement au cours de sa carrière. Il en vient une nouvelle préoccupation de la ligne managériale basée sur les techniques de management à utiliser/inventer pour ces profils de carrière.

En conclusion de la table ronde quelques problèmes auxquels les principaux acteurs devront faire face ont été abordés comme la responsabilité sociétale de l’entreprise, le risque d’exclusion entrainé par la non maitrise du numérique et la pollution (élément souvent oublié dans le cadre de l’activité numérique).

Plaquette de présentation

Contacts

- Patrick Franchini, président du Campus des métiers et des qualifications "Alimentation, goût, tourisme", hôtelier-restaurateur et président de l’Union départementale des métiers des industries de l’hôtellerie du Jura
- Océane Charret-Godard, élue de Dijon Métropole en charge de l’emploi et présidente de Créativ’
- Michel Mainguenaud, coordonnateur des Campus des métiers et des qualifications de la région Bourgogne-Franche-Comté

Les Campus des métiers et des qualifications en Bourgogne-Franche-Comté

Les Campus des métiers et des qualifications - MEN


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon