R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > La Haute-Saône accueille la 8e édition des Jeux internationaux de la jeunesse (...)

Rubrique Vie de l'académie

vendredi 6 avril 2018

La Haute-Saône accueille la 8e édition des Jeux internationaux de la jeunesse !

Du 12 au 16 juin 2018 prochains, 55 équipes en provenance de 26 pays participeront aux JIJ 2018, en Haute-Saône, principalement à Vesoul pendant trois jours avec pour terminer, une journée dans la région des Mille Étangs !

Ce programme va permettre aux jeunes du monde entier de découvrir Vesoul et les richesses du département de la Haute-Saône et de passer une journée entière sur le site "magique" des Mille Étangs.

Ce sont exactement 330 élèves issus de 32 lycées français du monde et de 23 établissements de France qui sont attendus en Haute-Saône. Rencontre, partage, culture, histoire et patrimoine seront au cœur de cette édition 100 % nature.

Le grand rendez-vous sportif et culturel de l’AEFE et de l’UNSS

De Nice à Singapour, en passant par Rabat, les Jeux Internationaux de la Jeunesse auront cette année pour cadre, le département de la Haute-Saône et notamment la ville de Vesoul.

Créés en 2011, les JIJ sont l’histoire et la rencontre de la jeunesse du monde entier dans des villes mythiques et symboliques autour d’une identité forte : sport, culture et patrimoine. Ils sont l’évènement majeur des calendriers de l’UNSS et de l’AEFE.

Organisés par des jeunes, pour des jeunes, les JIJ représentent le seul évènement sportif et culturel qui place la jeunesse mondiale au cœur du projet.

Pour cette édition, des ambassadeurs sportifs et des artistes ont été sollicités afin de s’impliquer directement avec la jeunesse et de donner une ambiance particulière à cette rencontre en plein cœur de la région Bourgogne Franche-Comté.

Faire vivre les valeurs sportives

Cette semaine s’annonce très intense ! Au programme : course d’orientation, randonnée, VTT, paddle, canoë, voile et autres activités surprises… Ce programme va permettre aux jeunes de s’immerger au cœur de la Haute-Saône et de Vesoul de manière originale et exceptionnelle.

Ces rencontres, inscrites au programme éducatif des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, seront attentivement suivies par une équipe de Webreporters. Telle une vraie rédaction multimédia, huit "jeunes reporters internationaux AEFE" (quatre péruviens et quatre australiens), produiront émissions de radio, articles de presse, photos, vidéos et posts sur les réseaux sociaux, avec l’appui de 40 élèves issus de plusieurs écoles, collèges et lycées de haut-saônois.

Pour ce qui est des ambassadeurs de cette édition, on retrouvera :
- Jason Lamy-Chappuis, champion olympique 2010 de combiné nordique
- Stéphane Peterhansel, treize fois vainqueur du rallye "Dakar"
- Julien Casoli, athlète paralympique, champion du monde en 2010 sur 10 kilomètres et médaillé de bronze aux Jeux de Londres et de Pékin
- Thibaut Pinot, vainqueur de plusieurs étapes sur le Tour de France, 3e en 2014 de la grande boucle
- Marlène Devillez, vice-championne du monde de kayak freestyle, plusieurs fois championne d’Europe.

Contacts

Liliane Ménissier, IA-DASEN de la Haute-Saône

Jean-Marie Vernet, directeur du service régional UNSS

Dominique Bouvet, directeur du service UNSS Haute-Saône

 
vendredi 6 avril 2018

Faites votre demande de bourse de lycée !

À compter du 3 avril et jusqu’au 20 juin 2018, les futurs lycéens ou lycéens peuvent effectuer leur demande de bourse.

La demande de bourse de lycée en ligne est généralisée à tous les établissements publics de toutes les académies. Pour cela, les parents ou responsables d’élèves doivent se connecter au portail "Scolarité-Services" du 3 avril au 20 juin 2018.

Les informations et les modalités sont accessibles en ligne sur le site du ministère.

 
jeudi 29 mars 2018

JACES 2018 : trois jours d’événements artistiques et culturels dans l’enseignement supérieur

Les Journées des arts et de la culture dans l’enseignement supérieur se tiendront les 3, 4 et 5 avril prochains.

Cette opération nationale, organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation avec le soutien du ministère de la Culture, a pour objectif de favoriser la connaissance par le grand public des lieux d’enseignement supérieur, comme des lieux de vie et de culture.

Arts et culture à l’honneur dans le supérieur pendant trois jours

<abbr title="Journées des arts et de la culture dans l'enseignement supérieur">JACES</abbr> 2018 : trois jours d'événements artistiques et culturels dans l'enseignement supérieurPour cette cinquième édition, les acteurs de cette manifestation nationale, établissements et étudiants, proposent un programme riche et varié (concerts, résidences d’artistes, expositions, spectacles, projections...) afin de permettre au grand public de découvrir la diversité, la richesse et la qualité des offres culturelles et artistiques des établissements du supérieur en mettant en lumière les réalisations culturelles et artistiques des étudiants.

Lieux de rencontre et de création, les établissements d’enseignement supérieur, qu’il s’agisse d’universités, d’écoles ou des CROUS proposent, cette année encore, des événements représentatifs du large éventail d’activités culturelles et artistiques proposées tout au long de l’année aux étudiants, souvent construits autour de thématiques d’actualité.

Dossier de presse - JACES 2018

Challenge et live-reporter : une 5e édition numérique

Cette année, deux dispositifs numériques sont mis en place pour favoriser une approche participative avec le public, notamment étudiant, et favoriser les passerelles entre le digital et les lieux des événements.

- Depuis début mars, un challenge de réalisation de courtes vidéos sur le thème des grands classiques du cinéma est proposé aux étudiants et personnels des établissements de l’enseignement supérieur. Le but est de donner une tribune d’expression artistique sur un ton ludique et décalé.

- Puis, durant les trois jours des JACES, des étudiants volontaires participeront au concours "live-reporter". Leur mission ? Partager leurs réactions, impressions... sur leurs réseaux sociaux avec le hashtag #JACES2018.

Les actions proposées par l’Université de Franche-Comté

 
mercredi 28 mars 2018

250 personnes attendues pour le séminaire académique "Devoirs faits"

Cinq mois après la mise en œuvre de la mesure "Devoirs faits", les acteurs impliqués se réuniront lors d’un séminaire académique, au lycée Pergaud de Besançon, le mercredi 4 avril.

La mesure "Devoirs Faits" permet aux élèves une meilleure réussite en s’attachant à développer leur autonomie et leur compréhension du travail personnel. Elle a été développée en collèges et lycées professionnels. Plus de 10 000 élèves de l’académie bénéficient aujourd’hui de ce dispositif !
Apprendre au collège, en dehors des heures de classe !
Des collégiens accompagnés pour faire leurs devoirs

Enjeux du séminaire

- Tirer les enseignements de cette première expérience pour tracer des pistes d’évolution pour l’année prochaine
- Mutualiser les pratiques et avoir une connaissance partagée au plan académique de la réalité au sein des établissements.
- Permettre aux différents acteurs de s’exprimer

Ce séminaire s’adresse aux coordonnateurs et pilotes du dispositif, mais aussi aux familles et aux associations partenaires.

Programme du 4 avril

Contacts

Léon Folk, IA-DASEN du Jura, chargé de mission académique "devoirs faits"
Division de la formation
Division de l’organisation scolaire

 
vendredi 23 mars 2018

Séminaire académique "L’École et les relations juifs - musulmans"

Organisé le mardi 20 mars au lycée Louis Pergaud de Besançon dans le cadre de la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme.

Deux conférences en matinée

"Histoire des relations judéo-arabo-musulmanes au Maghreb et Moyen-Orient, de l’islamisation à nos jours"

Séminaire académique "L'École et les relations juifs - musulmans"Une conférence animée par Vincent Vilmain, agrégé d’histoire, docteur de l’École pratique des hautes études et maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université du Maine. Ses recherches portent sur l’histoire des femmes dans le sionisme, la question des minorités, l’histoire du conflit israélo-palestinien et celle de la pensée raciale.

"Juifs et musulmans dans la société française aujourd’hui"

Proposée par Colette Zytnicki, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université de Toulouse-Jean Jaurès (laboratoire Framespa). Colette Zytnicki est également vice-présidente de la Société française d’histoire des Outre-Mers et rédactrice en chef de la revue "Outre-Mers. Revue d’histoire".

Conférence et table ronde au programme de l’après-midi

"Les conflits à caractère religieux et communautaire au sein de l’École"

Conférence de Jean-Pierre Obin, ingénieur de l’École centrale de Lille. De 1990 à 2008, Jean-Pierre Obin a été inspecteur général de l’éducation nationale (groupe établissements et vie scolaire) et, de 1993 à 2008, professeur associé à l’Institut universitaire de formation des maîtres de Lyon. Il a été depuis 2010 chargé de cours à l’université de Cergy-Pontoise et à l’université de Versailles/Saint-Quentin-en-Yvelines. Il a été membre de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et du Projet Aladin.

"Témoignages sur les conflits à caractère religieux et communautaire"

Une table ronde animée par trois IA-IPR avec des personnels de direction de l’académie de Besançon.

Compte-rendu du séminaire

La semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme

Séminaire académique "L'École et les relations juifs - musulmans"Temps fort de la mobilisation de la communauté éducative pour prévenir toute forme de discrimination ou de violence fondée sur l’origine ou l’appartenance religieuse, la semaine du 19 au 25 mars 2018 est l’occasion, dans les enseignements, en particulier l’enseignement moral et civique, les actions éducatives et l’ensemble des situations concrètes de la vie scolaire, de mener des réflexions et de conduire des actions visant à rappeler le sens des valeurs de respect, de dignité et d’égalité.

L’éducation contre le racisme contribue à :
- faire reconnaître la diversité humaine et culturelle
- favoriser le respect des différences et combattre le repli sur soi
- cultiver la tolérance et l’enrichissement mutuel
- promouvoir une société solidaire et du vivre-ensemble
- éveiller aux dérives du relativisme, de la rumeur, de l’obscurantisme, des théories du complot
- encourager l’esprit critique et la résistance face à l’injustice
- agir dans la durée pour faire évoluer les mentalités et instaurer une société plus fraternelle.

Extraits de "Agir contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie" - Eduscol

En savoir plus - les actions dans l’académie de Besançon
En savoir plus - MEN
En savoir plus - Dilcrah

 
mercredi 21 mars 2018

Finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes" au grand Kursaal de Besançon

Pour la première fois, une représentation a été proposée aux collégiens et lycéens de la région académique !

Lundi 19 mars, près de 150 élèves, dont ceux issus des parcours d’excellence et des cordées de la réussite, se sont retrouvés au Grand Kursaal de Besançon. Ils ont eu l’opportunité d’approcher l’excellence universitaire au travers d’une manifestation de vulgarisation scientifique qui a fait ses preuves : "ma thèse en 180 secondes".

Mettre en lumière la vulgarisation scientifique

Le concours "ma thèse en 180 secondes" permet à des doctorants de présenter au public et au jury, leur sujet de recherche de façon vulgarisée, en trois minutes, devant un public novice et diversifié. Il s’agit pour eux de réaliser un exposé clair, de manière attractive et compréhensible. Cet exercice vise ainsi à récompenser les candidats qui arrivent à convaincre par leur prestation. Cet évènement est aussi l’occasion de donner une image positive de la recherche.

Un concours en quatre temps

Finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes" au grand Kursaal de Besançon La finale régionale permet de désigner les deux doctorants qui participeront à la demi-finale, organisée en vue de sélectionner les seize candidats qui monteront sur scène lors de la finale nationale, le 13 juin à Toulouse.

Une finale internationale verra la consécration de doctorants, récompensés par les trois prix du jury et le prix du public. Elle aura lieu en Suisse, le 27 septembre 2018.

L’occasion de susciter des vocations

Accueillis par Nicolas Chaillet, président de l’UBFC et en présence de Jean-François Chanet, recteur de la région académique, les élèves ont pu découvrir la variété des thèses présentées par dix étudiants doctorants d’horizons et de disciplines variées.

À l’issue des prestations, les élèves ont attribué un prix à la présentation qu’ils ont jugée la plus convaincante. Ils ont aussi pu échanger directement avec les étudiants doctorants et se projeter dans le monde universitaire.

Dix doctorants aux profils éclectiques

Issus des académies de Besançon et Dijon et de différentes écoles doctorales, ils sont dix à être montés sur les planches du Kursaal. Certains ont déjà soutenu leur thèse, d’autres sont en encore en première année.

Présentation des candidats

Finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes" au grand Kursaal de Besançon
- Alicia Annovazzi : "Analyse de l’influence de l’atmosphère sur l’efficacité et la stabilité d’un procédé de fabrication métallique"
- Thierry Arrabal : "Création d’une couche transport pour les nano-réseaux"
- Sarah Bastien : "Les pratiques culinaires des consommateurs et leurs impacts sur leurs représentations et leurs comportements alimentaires"
- Aurélie Bernet : "Les œuvres sociales dans les entreprises jurassiennes de 1842 à 1982"
- Jérémy Decercle : "Contribution à l’optimisation de l’organisation des structures de soins pour l’hospitalisation à domicile"
- Lucille Despres : "Mécanismes d’endommagement des barrières thermiques sous environnement riche en CMAS"
- Anastasia Eschevins : "Associations bières et mets : de la perception au jugement des consommateurs"
- Angélique Giacomini : "Adaptation de la société française au vieillissement ? Vieillir aujourd’hui dans une ville amie des aînés : intégration, discrimination et rôles des politiques publiques"
- André Naz : "Algorithmique distribuée pour grands ensembles de robots : centralité, synchronisation et auto-reconfiguration"
- Karen Rihani : "Rôles des protéines de liaison aux odorants dans la chimioperception chez Drosophila melanogaster"

Karen Rihani remporte le prix scolaire, le prix du jury et le prix du public. Un sans faute pour cette étudiante libanaise dont le français n’est pas la langue maternelle !
Lucille Despres remporte, quant à elle, le deuxième prix du public.
Elles représenteront la région académique lors de la demi-finale nationale.

Contacts

Olivier Apollon, chargé de mission académique cordées de la réussite et parcours d’excellence

Samya Chamane, chargée de communication UBFC
Tél. : 07.86.21.13.91

 
vendredi 16 mars 2018

Semaine de la presse et des médias dans l’école 2018

Les écoles, collèges et lycées inscrits participent du 19 au 24 mars 2018 à cette semaine organisée par le Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI).

La Semaine de la presse et des médias dans l’École permet aux élèves depuis plus de vingt ans de mieux connaître l’univers des médias et de comprendre ses enjeux culturels et démocratiques.

Découvrir l’univers des médias

Semaine de la presse et des médias dans l'école 2018 Chaque année, au printemps, les classes de tous niveaux et de toutes disciplines peuvent participer à la Semaine de la presse et des médias dans l’École.

Cette activité d’éducation civique a pour but d’aider les élèves, de la maternelle aux classes préparatoires à :
- comprendre le système des médias
- former leur jugement critique
- développer leur goût pour l’actualité
- forger leur identité de citoyen

"D’où vient l’info ?" est le thème pour les deux éditions 2017-2018.
En savoir plus - MEN

355 actions sont recensées dans l’académie

- 103 en écoles
- 142 en collèges
- 44 en lycées
- 34 en lycées professionnels
- 6 en lycées agricoles
- 26 dans d’autres structures.

Visite du recteur à l’école primaire de Menoux - Haute-Saône

Dans le cadre de cette semaine riche en manifestations, le recteur Jean-François Chanet se rendra le vendredi 23 mars de 9 h à 10 h 30 à l’école primaire de Menoux. Dans cette école, les élèves mènent un projet en relation avec l’école de Combeaufontaine et participent à l’animation d’une webradio. Celle-ci est conduite en enseignement moral et civique (EMC) et en français, avec l’appui du journaliste Jean-Francois Fernandez de France Bleu et d’une conseillère pédagogique de circonscription. L’émission préparée par les élèves s’appuie sur la thématique du voyage. Les écoliers profiteront de la venue du recteur pour lui présenter leur émission et l’interviewer. L’école de Menoux est également entrée dans le dispositif "Résidence de journalistes" subventionné par la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et accompagné par le Centre pour l’éducation
aux médias et à l’information (CLEMI) académique.

Contact

CLEMI Besançon
Marie Adam-Normand, coordination académique
Courriel

 
vendredi 16 mars 2018

Une course pour célébrer le sport féminin !

Mercredi 7 mars, la seconde édition de la "Lycéenne" MAIF Run s’est déroulée dans cinq villes en France, dont Besançon ! Plus de 1 000 jeunes filles, de 15 à 18 ans, ont participé à la course de 3,26 km dont le départ a été donné à la Rodia.

La lycéenne MAIF Run est une course féminine, festive et solidaire où le plaisir et le partage prennent le pas sur la performance.

Sensibiliser les jeunes filles à la pratique du sport

Pour la première fois Besançon accueillait cette manifestation sportive, organisée par l’UNSS, en partenariat avec la MAIF, qui s’inscrivait dans le cadre de la journée des droits des femmes.

Chaque lycéenne ou élève de 3e licenciée à l’UNSS pouvait inviter des amies non licenciées de son établissement pour partager ce moment festif.

Un évènement sportif, mais pas seulement !

À l’arrivée de la course, sur le site de la Rodia, un village avec des ateliers sportifs et des festivités attendait les participantes. Au delà de ces animations sportives, l’occasion était aussi de proposer une sensibilisation pour lutter contre les stéréotypes et les discriminations de genre, comme a pu le faire le Centre d’information sur les Droits des femmes du Doubs.

Le CAVL, engagé pour la parité, associé à l’événement !

Les élus du <abbr title="Conseil académique de la vie lycéenne">CAVL</abbr> ! Les élu(e)s du CAVL ont choisi de tenir un stand lors de cet évènement. Les lycéennes et collégiennes ont pu les rencontrer lors de leur passage dans la "rue de l’égalité". L’objectif était de les informer sur les instances de représentation des élèves et sur les associations présentes dans les établissements : maison des lycéenne et association sportive.

Le mandat de deux ans des élus CAVL se termine à la fin de l’année scolaire et les prochaines élections en novembre 2018 verront l’instauration de la parité. Afin de préparer au mieux cette évolution, les élus lycéens ont réfléchi à l’égalité filles-garçons lors d’un séminaire de deux jours, les 24 et 25 janvier derniers. Encadrés par la mission égalité filles-garçons du rectorat et par la DANE, ils ont réalisé des supports de communication, qu’ils ont présentés sur leur stand. Ces affiches, flyers, kakémonos, seront envoyés dans tous les lycées avant la rentrée 2018 pour faire des semaines de l’engagement et des élections un véritable événement citoyen.

Soutenus et encouragés par le recteur Jean-François Chanet et par Élise Aebischer, conseillère régionale déléguée égalité femme-hommes (ancienne élue CAVL), ils ont commencé à préparer la relève !

Flyer du CAVL semaine de l’engagement lycéen

Une webradio éphémère pour libérer la parole

Interview du recteur La DANE et le CLEMI étaient également présents sur le village pour animer une webradio sur le thème : "Invisibilité des femmes dans le monde des médias et du numérique".

Durant la journée, les lycéennes ont pu s’approprier cet outil et, pour certaines, endosser la fonction de journalistes en herbe.

Ainsi, Aude Sillans, journaliste à France 3, a bien voulu répondre aux questions de Julia, Kassandra, Laurine et Manon :

Interview d’Aude Sillans

Et que pense le recteur de cette journée ? La réponse au micro de Lena, Omayma, Maëlle et Lara :

Interview du recteur Jean-François Chanet

Contacts

Jean Marie Vernet, directeur régional de UNSS
Tél. : 03 81 65 74 34
Christine Monnin, conseillère principale d’éducation cellule vie scolaire, déléguée académique à la vie lycéenne
Tél. : 03 81 65 74 06

Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI de l’académie de Besançon
Tél. : 03 81 65 73 81

Hervé Claudet, DANE
Tél. 03 81 65 73 81

 
vendredi 16 mars 2018

Semaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018

Du 19 au 25 mars 2018, l’académie de Besançon se mobilise afin de sensibiliser les élèves des écoles, collèges et lycées, à la prévention du racisme, de l’antisémitisme et de toutes les formes de discriminations.

La semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme

Semaine de lutte contre le racisme et l'antisémitisme Temps fort de la mobilisation de la communauté éducative pour prévenir toute forme de discrimination ou de violence fondée sur l’origine ou l’appartenance religieuse, la semaine du 19 au 25 mars 2018 est l’occasion, dans les enseignements, en particulier l’enseignement moral et civique, les actions éducatives et l’ensemble des situations concrètes de la vie scolaire, de mener des réflexions et de conduire des actions visant à rappeler le sens des valeurs de respect, de dignité et d’égalité.

L’éducation contre le racisme contribue à :
- faire reconnaître la diversité humaine et culturelle
- favoriser le respect des différences et combattre le repli sur soi
- cultiver la tolérance et l’enrichissement mutuel
- promouvoir une société solidaire et du vivre-ensemble
- éveiller aux dérives du relativisme, de la rumeur, de l’obscurantisme, des théories du complot
- encourager l’esprit critique et la résistance face à l’injustice
- agir dans la durée pour faire évoluer les mentalités et instaurer une société plus fraternelle.

Extraits de "Agir contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie" - Eduscol

En savoir plus - MEN
En savoir plus - Dilcrah

Un séminaire académique : "L’École et les relations juifs - musulmans "

Trois conférences et une table ronde pour échanger autour de ce sujet, mardi 20 mars à Besançon.

Ce séminaire s’inscrit dans le plan gouvernemental "La République mobilisée contre le racisme et l’antisémitisme" et se situe au cœur de la mission de l’École de transmettre et de faire vivre les valeurs de notre République. Ainsi, en étant mobilisés pour la laïcité et les valeurs de la République, les écoles et établissements contribuent également à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

- "Histoire des relations judéo-arabo-musulmanes au Maghreb et Moyen-Orient, de l’islamisation à nos jours" conférence de Vincent Vilmain
- "Juifs et musulmans dans la société française aujourd’hui" conférence de Colette Zytnicki
- "Les conflits à caractère religieux et communautaire au sein de l’École" conférence par Jean-Pierre Obin
- "Témoignages sur les conflits à caractère religieux et communautaire" table ronde animée par trois IA-IPR avec des personnels de direction de l’académie de Besançon.

En savoir plus

Visite du recteur au lycée professionnel Diderot de Bavilliers

Jean-François Chanet, recteur de l’académie se rendra dans une classe de terminale bac pro qui aborde ce sujet dans le cadre des programmes d’enseignement disciplinaires.

Principales actions dans les établissements

Premier degré

59 écoles engagées : 2 686 élèves participants

Exemples d’actions :
- 22 écoles engagées dans l’opération "Jouons la carte de la fraternité"

Cette opération nationale proposée par la Ligue de l’enseignement de Franche-Comté permet aux élèves de manifester leur rejet du racisme et des discriminations en envoyant le 20 mars des cartes postales porteuses de messages de fraternité à des destinataires inconnus. En amont de l’atelier d’écriture, lecture d’image sur les photographies illustrant les cartes postales. Développe le sens critique, déconstruction des préjugés éventuels.

En savoir plus

- autres activités : débats, lecture d’albums, photo-langage, écriture de poèmes, réalisation d’affiches.

Second degré

14 établissements engagés : 1 590 élèves participants

Exemples d’actions :
- trois établissements engagés dans l’opération "Jouons la carte de la fraternité"

Autres activités : débats, réalisation d’une œuvre d’art, écriture de poèmes, réalisation d’affiches, visite du Struthof et du musée de la Résistance et de la déportation, intervention de personnes extérieures.

Tout savoir sur la semaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme MEN
Tout savoir sur la semaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme - Dilcrah

Contacts

Référent académique mémoire et citoyenneté
Référent académique "Laïcité et valeurs de la République"

 
mercredi 14 mars 2018

Le "Spot des Territoires" et le "Spot des Usages"

Dans le cadre de sa politique de communication territoriale, la mission communication de la direction du numérique pour l’éducation et la Délégation à la communication du Ministère mettent en place un dispositif de production pour les académies présentes sur le Spot des Territoires et le Spot des Usages.

Les 14, 15 et 16 mars 2018, le Palais des Congrès de Paris accueille la deuxième édition d’EduSpot France, le rendez-vous des acteurs de l’e-éducation, de l’e-formation et de l’e-technologie, du primaire, du secondaire, du supérieur, de la formation professionnelle et de la formation tout au long de la vie. EduSpot France est la deuxième édition d’un évènement au format original nouveau, proposant temps de débats, conférences, découvertes des usages, réunions de travail et espaces d’exposition autour du numérique éducatif, dans un environnement convivial et dont le seul but est de favoriser rencontres et échanges entre tous les acteurs des EdTech. La DANE de Besançon participe à deux événements à Paris.

Le "Spot des Territoires" et le "Spot des Usages"

Un double dispositif est mis en place pour valoriser les partenaires locaux :

- une Web Radio évènementielle sera physiquement installée au milieu du "Spot des Territoires" les 15 et 16 mars.

Chaque délégué académique ayant pris un stand sur le spot des territoires ou le spot des usages participera à l’une des six émissions "Territoires".

- une équipe de tournage audiovisuelle sera également présente dans le but de réaliser sur site des interviews et réaliser des reportages sur l’incitation territoriale du numérique éducatif.

En savoir plus
Programme DANE Besançon


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon