R

Accueil > DSDEN > Actualités > Pour "le droit aux vacances et aux loisirs éducatifs"

Rubrique Actualités

vendredi 26 janvier 2018

Pour "le droit aux vacances et aux loisirs éducatifs"

Soutenue par le ministère de l’Éducation nationale, la nouvelle campagne de solidarité 2018 est lancée ! Tous mobilisés, du lundi 15 janvier au dimanche 11 février 2018, avec un temps fort, le dimanche 4 février 2018.

Pour "le droit aux vacances et aux loisirs éducatifs" Depuis plus de 70 ans, la Jeunesse au plein air, association créée au moment de la généralisation des congés payés de 1936, organise avec ses partenaires cette grande campagne annuelle de solidarité pour permettre à des enfants et adolescents de partir pendant les vacances scolaires.

Chaque année, en effet, près de trois millions d’entre eux ne partent pas ou jamais. Or, découvrir avec d’autres de nouveaux horizons et de nouvelles activités offre des expériences complémentaires à celle de l’école et de la famille ; un temps éducatif favorable au vivre-ensemble, à la mixité sociale et culturelle, aux apprentissages, à la réussite éducative.

Sensibiliser les élèves à la campagne de solidarité

La campagne est organisée dans les établissements scolaires et, depuis 2016, dans les centres de loisirs et de vacances. Elle permet aux enseignants et aux membres de la communauté éducative de proposer un véritable "parcours citoyen". Le projet pédagogique de la campagne invite à réfléchir aux inégalités, aux droits des enfants, puis à agir concrètement.

À cette occasion, les élèves auront cette année, la possibilité de s’engager dans une démarche de développement durable en participant à la collecte de cartouches d’encre usagées organisée dans les écoles et établissements participants.

La Jeunesse au plein air peut s’inscrire dans le projet d’école ou d’établissement.

Comment faire ?

S’inscrire à l’opération

Pour "le droit aux vacances et aux loisirs éducatifs"
Les enseignants qui le souhaitent s’inscrivent sur le site dédié à cette opération ou bien par courrier électronique ou voie postale auprès du siège et des comités départementaux de la Jeunesse au plein air.

Commander les outils pédagogiques

Afin d’accompagner les enseignants et l’équipe éducative, la Jeunesse au Plein Air met à leur disposition de nombreuses ressources s’appuyant sur les programmes et les textes officiels de l’éducation nationale. Ces outils (affiches, vidéos, fiches d’activité) peuvent être téléchargés sur le site dédié à cette opération.

En savoir plus

Éduscol
Éducation nationale
Jeunesse au plein air

 
vendredi 19 janvier 2018

Journée franco-allemande du 22 janvier 2018

Cette journée permet de présenter aux élèves et à leurs familles les avantages que représente le choix de l’allemand comme première ou deuxième langue vivante dans un parcours scolaire et, plus largement, tout l’intérêt du multilinguisme en Europe et dans le monde aujourd’hui.

À l’occasion de la célébration du Traité de l’Élysée par le Président de la République française et par le Chancelier de la République fédérale d’Allemagne le 22 janvier 2003, cette date est devenue dans les deux pays, la Journée franco-allemande.

Cette décision s’inscrit dans le cadre des orientations définies dans le plan stratégique arrêté lors du 4e conseil des ministres franco-allemand du 26 octobre 2004 et dans l’agenda franco-allemand 2020, adopté par le 12e conseil des ministres franco-allemand du 4 février 2010.

Pour participer

BO n°44 du 21 décembre 2017
Pistes d’activités pour la journée franco-allemande

 
mercredi 13 décembre 2017

Le collège des Quatre Terres agit contre le harcèlement scolaire

Au collège d’Hérimoncourt, la journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire s’est déroulée le 13 novembre 2017 autour d’une conférence, d’une exposition et d’un spectacle vivant porté par les élèves de cinq classes d’anglais sous la houlette de leur professeur.

Un slogan "Bullying : spot it, stop it !" pour un climat scolaire apaisé

L’apprentissage du vivre ensemble, des relations sereines et respectueuses entre élèves est une des voies essentielles de la promotion d’un climat scolaire apaisé, que nous savons par ailleurs propice aux apprentissages et à la réussite scolaire.

Le collège des Quatre Terres agit contre le harcèlement scolaire Un travail d’information et de prévention du harcèlement scolaire est conduit dans l’établissement depuis trois années à l’initiative du conseiller principal d’éducation (CPE), de l’infirmière, de l’assistante sociale et de quelques enseignants volontaires. Il a pris diverses formes et a fait par exemple l’objet d’un projet de classe conduit sur l’année 2016-2017 par Nicolas Tornare, professeur principal d’une classe de 5e. La vidéo construite par les élèves a été présentée au concours "Non au harcèlement" l’an passé.

L’action menée le 13 novembre 2017 est le fruit d’une réflexion conduite lors d’une journée de concertation consacrée aux projets dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire 2017-2018. La journée thématique s’est construite principalement autour d’un travail conduit par Karine Gayet dans le cadre du cours d’anglais avec quatre classes issues de trois niveaux différents (6e, 4e et 3e). Nos objectifs pour ce projet étaient les suivants :
- informer et sensibiliser les élèves à la réalité de ce phénomène en milieu scolaire et les éventuelles conséquences sur la victime,
- prévenir en transmettant aux participants et aux spectateurs des informations sur les conduites à tenir en cas de harcèlement : repérer, signaler, protéger, accompagner, arrêter,
- connaître les personnes ressources dans et hors l’établissement,
- diffuser le plus largement possible le numéro national NAH 3020 (par affichage, flyers, poste de télévision du collège, site internet du collège, dans le cadre de l’exposition "infographie" installée dans le hall du collège durant la semaine du 13 au 17 novembre puis transférée en salle de permanence).

Descriptif de la journée

"Agir sur l’attitude des spectateurs, c’est se donner les moyens de marginaliser les situations de harcèlement"

Le collège des Quatre Terres agit contre le harcèlement scolaire En journée, chaque représentation a été suivie d’un échange conduit par Christine Barbe (infirmière scolaire), Béatrice Letertre (assistante sociale) et Stéphane Monget (CPE) afin de restituer les saynètes jouées dans la problématique générale du harcèlement scolaire et du cyber-harcèlement : triangle du harcèlement (harceleur(s)-victime(s)-observateurs-témoins), rôle des témoins, statistiques, apports de la recherche, conséquences à long terme et potentiellement dramatiques pour la victime, conséquences pénales pour l’auteur.

En respect des prescriptions du ministère de l’Éducation nationale pour cette 3e édition de la journée nationale de lutte contre le harcèlement, nous avons insisté lors de cet échange sur le rôle décisif des témoins au sein du processus du harcèlement, suscité le questionnement de nos élèves afin de leur permettre d’adopter la bonne posture vis-à-vis de la victime.

La conférence de Véronique Poisson programmée en soirée visait à fournir des éléments d’appréciation des situations problématiques aux parents et aux professionnels qui se sont déplacés (assistante sociale et infirmière du collège, professeurs des écoles du secteur, gendarmes de la Brigade de prévention de la délinquance juvénile d’Étupes). Le harcèlement est en effet désormais qualifié pénalement et ne saurait se confondre avec des faits de violences isolés, des brimades ponctuelles.

Le collège des Quatre Terres agit contre le harcèlement scolaire L’objectif général d’une action d’envergure sur une journée thématique vise bien entendu à ne pas banaliser ces faits et à favoriser chez tous les membres de la communauté scolaire (élèves, enseignants, personnels mais aussi parents) une réflexion sur les violences physiques et morales entre pairs au sein du collège.

Elle ne saurait cependant suffire à elle seule à promouvoir des comportements empathiques d’alerte et/ou de protection chez les élèves observateurs. Un travail est donc conduit en cours d’année scolaire auprès des classes en demi-groupes, et prioritairement sur les premiers niveaux. Il s’appuie pour partie sur les ressources mises à disposition sur le site dédié du ministère mais également sur des ressources québécoises.

Enfin, Les partenaires institutionnels du collège (Brigade de prévention de la délinquance juvénile, protection judiciaire de la jeunesse) et associatifs (Association intercommunale d’aide aux victimes d’infractions) interviennent également auprès de nos élèves dans le courant de l’année scolaire sur les thématiques de la violence physique et morale, des usages problématiques des réseaux sociaux, des cyber-violences et des atteintes à autrui sous diverses formes, notamment dans le cadre de l’exposition "10-18 parlons citoyenneté".

Contact

25
Collège
des Quatre Terres - Hérimoncourt
Informations complètes

 
jeudi 7 décembre 2017

"Misères, errez... et jamais plus ne revenez..."

Victor Hugo à Besançon en 2017 ... Tout Victor Hugo ? Non, seulement (si l’on ose dire) sous l’angle de la misère telle qu’elle est décrite dans son œuvre.

"Misères, errez... et jamais plus ne revenez..." Partant du constat tellement évident que ce fléau social est toujours présent parmi et autour de nous (et "universellement" réparti), la troupe de théâtre amateur de "Villar’Scènes" a élaboré un spectacle destiné à montrer combien les textes de Victor Hugo connaissent une actualité douloureuse dans nos sociétés modernes : des extraits de discours de Victor Hugo à l’Assemblée, des interprétations de scènes tirées des Misérables, des poèmes théâtralisés ainsi que des chansons d’époque ou actuelles donnent à voir (et à penser) la misère... Le groupe, mêlant enfants, adolescents et adultes est composé d’une trentaine de comédiens, musiciens et techniciens, tous bénévoles et passionnés.

Salle Villarceau (18 avenue Villarceau à Besançon)
- samedi 2 décembre 2017 à 20 h
- dimanche 3 décembre 2017 à 15 h
- samedi 20 janvier 2018 à 20 h
- dimanche 21 janvier 2018 à 15 h
- samedi 27 janvier 2018 à 20 h
- dimanche 28 janvier à 15 h

Réservation obligatoire
Courriel
Tél. : 06 86 26 27 10

 
jeudi 23 novembre 2017

Évolution de l’offre scolaire et éducative de Brognard-Dambenois-Allenjoie

Le protocole d’engagement est signé !

Évolution de l'offre scolaire et éducative de Brognard-Dambenois-Allenjoie : le protocole d'engagement est signéL’inspecteur d’académie-directeur académique des services de l’Éducation nationale du Doubs, les maires des communes conernées et la présidente du syndicat intercommunal à vocation unique des Trois fontaines se sont engagés le 10 novembre dernier à la mairie de Dambenois.

Le protocole définit les modalités de l’accord pour chacun des signataires.

Actuellement les élèves de niveaux maternelle et élémentaire sont scolarisés dans les écoles des communes d’Allenjoie, Brognard et Dambenois composant le regroupement pédagogique intercommunal (RPI). À la rentrée scolaire 2019-2020, toutes les classes et les activités péri-scolaires seront regroupées sur un seul site, situé à proximité de la commune de Brognard. Le lieu définitif sera précisé par ailleurs.

Évolution de l'offre scolaire et éducative de Brognard-Dambenois-Allenjoie : le protocole d'engagement est signéDes moyens accompagneront la mise en œuvre du regroupement. Une dotation sera attribuée par le préfet du Doubs aux territoires ruraux concernés pour l’équipement et la construction d’une école neuve. Par ailleurs l’inspecteur d’académie s’engage à maintenir les emplois d’enseignants jusqu’à la réalisation du nouveau regroupement et à apporter aux élus l’information et l’expertise nécessaires pour les équipements et ressources numériques éducatives.

La convention qui vient d’être signée a fait l’objet de concertations avec les élus. Il importait de souligner l’intérêt pédagogique et éducatif d’un pôle scolaire unique et de l’ajuster à la réalité du territoire, l’objectif étant de mutualiser en vue d’améliorer l’égalité d’accès à une offre scolaire de qualité et de favoriser la réussite de tous les élèves.

C’est le sens du schéma pluriannuel d’aménagement de l’offre scolaire et éducative des territoires ruraux du Doubs dans lequel s’inscrit ce nouveau protocole.

 
vendredi 10 novembre 2017

Tous aux urnes à Dürer !

Pas si simple d’expliquer à de jeunes élèves, quand bien même sont-ils en fin de cycle de l’école primaire, ce que veut dire une élection. Le mieux n’était-il pas de les mettre en action ? Ce qui a été fait à l’école élémentaire Albrecht Dürer, située dans la quartier Planoise, à Besançon. Pour l’occasion, nous avons suivi la classe de CM1 de Coralie Bouvard.

L’élection des délégués de classe

Pour la deuxième année consécutive, l’école Dürer met en place un conseil des élèves. Ce dernier est composé de deux délégués par classe qui ont été élus le 16 octobre dernier à bulletins secrets (et c’était une première !), dans la foulée des élections des représentants des parents d’élèves et de celles des délégués à la vie collégienne et à la vie lycéenne. Le conseil des élèves, composé de 24 membres respectant la parité filles et garçons, a été installé avant les vacances d’automne.

Il a fallu auparavant préparer les élections : constituer les binômes paritaires des candidats, rédiger les professions de foi, concevoir les affiches, établir les bulletins et les listes d’émargements, installer l’espace électoral avec l’urne et l’isoloir, Et surtout faire campagne dans les classes, un moment important où les candidats présentent leur programme et cherchent à convaincre leurs pairs de voter pour eux. Jusqu’au scrutin final !

C’était sans compter avec le précieux concours de quatre collégiennes de 5e du collège Diderot, collège du secteur. Fortes de leur expérience de déléguée, avec beaucoup de talent et de pédagogie, elles ont sensibilisé les candidats potentiels au rôle et à la place des représentants des élèves dans le fonctionnement et la vie de l’établissement. Il a fallu définir la fonction de délégué : ce qu’il est et ce qu’il n’est pas. Toutes les propositions ont été mises en commun, expliquées, discutées… "Ce fut un très beau moment d’échanges !" a salué Coralie Bouvard, professeure des écoles ; une rencontre réussie qui a fait semble-t-il émerger bien des vocations !

"C’est mon choix !"

Tous aux urnes à Dürer ! Les Archives départementales consacrent actuellement une exposition sur les "élections politiques dans le Doubs du Moyen Age à nos jours", que l’on peut voir jusqu’au 10 février 2018.

Quelle belle opportunité pour la classe qui se préparait à cet exercice démocratique ! Cette exposition tombait à point nommé !

Qu’est-ce que les élections ? Pourquoi faire des choix et pour qui ? Comment voter ? Qui peut voter ? Qui peut être candidat ? D’où vient ce droit de vote qui semble aujourd’hui aller de soi ? Le suffrage a-t-il toujours été universel ? Et d’ailleurs, qu’est-ce que ça veut dire ?

Tous aux urnes à Dürer ! Donner du sens à toutes ces questions, c’était l’objectif de la visite commentée de l’exposition et de l’atelier pédagogique : permettre aux élèves de découvrir et de comprendre l’histoire du droit de vote en France, son organisation bien codifiée, son expression locale, d’acquérir un lexique spécifique (scrutin, plébiscite ...), ainsi que de manipuler et utiliser les sources historiques que sont les documents originaux des archives.

"Si l’exposition peut paraître quelque peu ardue pour des élèves de primaire, son exploitation pédagogique est adaptée bien évidement à l’âge, mais aussi à l’origine géographique et aux attentes des établissements" précise Myriam Cour-Drouhard, archiviste chargée du service éducatif des Archives départementales.

"L’objectif général de l’atelier est de faire comprendre aux élèves que le vote a une histoire et que l’accès à une égalité civique, qui a complété le principe d’égalité civile institué durant l’été 1789, s’est fait par étapes au cours des XIXe et XXe siècles...", explique François-Xavier Laithier, professeur d’histoire rattaché au même service éducatif.

En savoir plus - Atelier pédagogique sur le vote

Pour se rendre à l’exposition ou réserver une visite avec votre classe, contacter le service éducatif des archives départementales du Doubs.


Galerie


 
mardi 7 novembre 2017

Semaine de la persévérance scolaire 2018 : appel à projets 1er et 2d degrés

La prochaine édition de cette semaine se déroulera du 5 au 9 février 2018. Les écoles et les établissements scolaires, qui le souhaitent, peuvent proposer leur projet.

La semaine de la persévérance scolaire constitue un temps fort dans l’année permettant de mobiliser la communauté pédagogique et éducative, les parents et les partenaires autour des jeunes et de leur réussite.

Cette semaine dédiée a pour objectif de rendre visible et de mettre en lumière le travail réalisé tout au long de l’année dans les établissements scolaires en matière de prévention du décrochage et de mobiliser l’ensemble des acteurs et des partenaires concernés.

Un temps d’échanges au service de la réussite des élèves

L’enjeu est aussi d’encourager les pratiques pédagogiques et éducatives innovantes pour prévenir les ruptures et favoriser la réussite des élèves. Elle est une opportunité de féliciter les jeunes pour leurs efforts, leurs engagements, mais aussi d’écouter et de comprendre leurs motivations et leurs aspirations, entourés par leurs proches et par les professionnels qui les soutiennent au quotidien.

À l’occasion de cette troisième édition, les écoles, collèges et lycées, volontaires, pourront témoigner du fruit de leurs efforts et des encouragements quotidiens pour soutenir la motivation des élèves.

Bilan académique des actions 2016-2017

La date de remontée des projets est fixée au vendredi 1er décembre 2017.

Édition 2017 : le dialogue au cœur de l’ouverture de la semaine de la persévérance scolaire

Contact

Laurent Guillemin coordonnateur académique de la MLDS, référent académique Foquale
Tél. 03 81 65 74 26

 
mardi 7 novembre 2017

Concours "Découvrons notre Constitution"

L’une des missions essentielles de l’École est de transmettre et de faire vivre les valeurs de la République, contribuant ainsi à l’éducation de futurs citoyens, éclairés, libres et engagés.

Le ministère de l’Éducation nationale, et le Conseil constitutionnel s’associent pour organiser le concours intitulé "Découvrons notre Constitution".
Organisé une première fois durant l’année 2016-2017 en direction des élèves de cycle 3, le concours est renouvelé pour l’année 2017-2018 et élargi au cycle 4.

Objectifs du concours

Concours "Découvrons notre Constitution" Cette action éducative a pour but de permettre aux élèves des cycles 3 et 4 des écoles et collèges publics et privés sous contrat, d’appréhender, par une réflexion et un travail collectif, les grands principes sur lesquels est fondée notre République.
Cette démarche, qui s’inscrit dans le cadre du parcours citoyen de l’élève permet aux enseignants d’aborder avec leurs élèves de manière pratique le "droit vivant", celui que chacun exerce au quotidien sans en avoir toujours conscience. Ce concours participe ainsi à l’acquisition par les élèves des connaissances et compétences attendues notamment dans le cadre du programme d’enseignement moral et civique.

Calendrier de l’opération 2017-2018

- entre fin septembre 2017 et mars 2018 : réalisation des travaux par les élèves
- jusqu’au vendredi 23 mars 2018 : envoi des travaux aux services départementaux pour envoi aux référents académiques mémoire et citoyenneté
- jusqu’au 6 avril 2018 : Tenue des jurys académiques puis envoi des travaux sélectionnés à destination du jury national
- première quinzaine de mai : réunion du jury national, établissement du palmarès
- début juin : cérémonie nationale de remise des prix pour les représentants des groupes d’élèves lauréats.

Pour en savoir plus

 
mardi 7 novembre 2017

Devoirs faits : un temps d’étude accompagnée pour réaliser les devoirs

Depuis les congés scolaires d’automne 2017, il peut être proposé aux collégiens, dans leur établissement, un temps d’étude accompagnée pour réaliser leurs devoirs. Cette étude est gratuite.

Chaque enfant doit pouvoir travailler individuellement, au calme, pour faire des exercices, répéter ses leçons ou exercer sa mémoire et son sens de l’analyse, avec la possibilité d’être aidé quand il en a besoin.

Tout savoir sur le dispositif - MEN
Plus d’information (Vademecum...) - Eduscol

Dans l’académie

Les élèves volontaires
À l’échelon académique, environ 25 % des effectifs d’élèves (comme au niveau national) a souhaité bénéficier du programme "devoirs faits". Ce chiffre est cependant variable selon les établissements. Dans certains collèges, pratiquement un élève sur deux profite de cette possibilité.

Le volume horaire
Le volume horaire hebdomadaire utilisé par élève est en moyenne de 2 heures. Chaque collège offre des possibilités quotidienne de participation au dispositif (4 heures hebdomadaires). Des dotations complémentaires attribuées en janvier 2018, ont permis d’augmenter l’offre au sein des établissements (collèges et lycées professionnels) afin de pouvoir répondre aux demandes des élèves.

La mise en œuvre
La mise en œuvre du dispositif est coordonnée au niveau académique par l’IA-DASEN du Jura. Un groupe pluri-catégoriel composé des doyens des corps d’inspection, de la DIFOR, de la DANE, de chefs d’établissements et des services académiques en assure le suivi. Ce groupe a vocation à permettre la mutualisation des initiatives, à repérer les pratiques innovantes, à consolider l’approche académique du dispositif et à accompagner les établissements.
L’accompagnement porte sur l’ensemble des devoirs et des leçons. L’aide peut être méthodologique ou de consolidation notionnelle. Deux matières font l’objet d’une demande plus importante : les mathématiques et le français.
La coordination du dispositif est assurée par un référent au sein de l’établissement. Le conseil pédagogique est sollicité pour assurer une continuité et une harmonisation du travail demandé aux élèves.

Quand l’accompagnement aux devoirs est-il dispensé ?
L’accompagnement aux devoirs est majoritairement dispensé en fin de journée et en journée sur des moments laissés libres par l’emploi du temps. Le créneau de la pause méridienne est parfois utilisé lorsqu’il est suffisamment long. Les contraintes des transports scolaires constituent un élément déterminant dans le choix des temps de mise en œuvre. Les établissements cherchent à optimiser les possibilités offertes par les emplois du temps.

Les intervenants
Les temps de travail des élèves sont majoritairement dispensés par les enseignants, les assistants d’éducation et des volontaires de service civique. Dans certains cas, des parents d’élèves et des associations (indemnisées pour leur intervention) peuvent également être associés. L’élargissement du potentiel de partenariat en cours se poursuit.
L’accompagnement porte sur l’ensemble des devoirs, deux matières étant particulièrement demandées : les mathématiques et le français.

Actualités

Des collégiens accompagnés pour faire leurs devoirs

Ressources numériques

La Direction du numérique éducatif et la DANE mettent à la disposition des personnels en responsabilité du dispositif "Devoirs faits" différents types de ressources numériques (médias, modèles 3D, exercices d’entrainement, ...) au travers de l’Environnement numérique de travail (ENT) et des ressources numériques pour l’éducation.
Diaporama "Devoirs faits" - DANE

Banques de ressources numériques pour l’éducation
Éduthèque
Produire et créer avec le numérique

Devoirs faits : un temps d'étude accompagnée pour réaliser les devoirs

 
vendredi 13 octobre 2017

Les parents d’élèves appelés aux urnes

Dans l’enseignement primaire et secondaire, les élections des représentants des parents des élèves sont un des moments importants de la vie des écoles et des établissements du 2nd degré : vendredi 13 ou au samedi 14 octobre 2017

Avec les élections aux conseils des délégués pour la vie lycéenne (CVL) organisées également cette semaine, elles ponctuent une semaine de démocratie scolaire mise en place pour souligner tous les enjeux de l’engagement.

Les élections

Les parents d'élèves appelés aux urnes Chaque année, dans les écoles, les collèges, les lycées et les établissements régionaux d’enseignement adapté (EREA), les parents (chacun d’eux est électeur et éligible), sont invités à élire certains d’entre eux pour les représenter dans les instances scolaires où ils ont voix délibérative.

Deux dates ont été arrêtées par le ministère au niveau national pour le scrutin : le vendredi 13 ou samedi 14 octobre, l’une ou l’autre date laissée à la discrétion des écoles et des établissements secondaires.

Dans le premier degré, il y a autant de représentants de parents d’élèves au conseil d’école que de classes dans l’école, dans le second degré, le nombre de parents élus est de cinq ou six selon le type d’établissement et sa taille.

En amont, dès le début de l’année scolaire, une campagne d’information a été menée auprès des familles sur les enjeux de leur participation, voire de leur implication. Avec le temps fort de la semaine de la démocratie scolaire.

La place et le rôle des parents

Une fois élus, les représentants participent au cours de l’année scolaire aux différentes instances réglementaires où ils ont voix délibérative sur les décisions à prendre.

Il s’agit, dans les écoles maternelles et élémentaires du conseil d’école, et dans les établissements secondaires du conseil d’administration.

D’autres instances leur sont ouvertes, telles que le conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) ou le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) pour les 1er et 2nd degrés, le conseil de classe au collège et au lycée, le conseil des délégués pour la vie lycéenne (CVL).

Les parents élus peuvent par ailleurs assurer un rôle de médiation auprès des autres membres de la communauté éducative.

Il importe de rappeler que "la place et les droits des parents d’élèves sont sans cesse réaffirmés et consolidés parce que la régularité et la qualité des relations entre l’institution scolaire et les familles sont essentielles pour le bon déroulement la scolarité des élèves et leur réussite".

Pour en savoir plus


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon