R

Accueil > DSDEN > Actualités > Rentrée scolaire 2017 dans le Doubs : l’inspecteur d’académie fait le (...)

Rubrique Actualités

jeudi 7 septembre 2017

Rentrée scolaire 2017 dans le Doubs : l’inspecteur d’académie fait le point

Mardi 5 septembre 2017, à l’issue du CTSD, l’inspecteur d’académie, Jean-Marie Renault, présentait à la presse les derniers ajustements des moyens pour mettre en œuvre sa politique départementale et, en particulier, les nouvelles mesures de la rentrée pour l’école et le collège.

La veille, l’inspecteur d’académie s’était rendu à Pontarlier, à l’école élémentaire Cordier puis au collège Malraux, en présence du maire de la commune, Patrick Genre et de la présidente du Département, Christine Bouquin, et bien sûr de ses collaborateurs. L’enseignement de l’allemand à l’école primaire et sa continuité avec le collège en classe bilangue était au cœur de ces visites.

Le mot de l’inspecteur d’académie

"La rentrée scolaire 2017 dans le département du Doubs s’inscrit pleinement dans les mesures arrêtées par le Ministre. Les enjeux de l’école consistent à la rendre chaque jour à la fois plus juste et plus exigeante, et à la placer au cœur de la République.
Ainsi, l’école primaire fait l’objet de deux priorités.

D’une part, un effort particulier est porté sur l’objectif de 100 % de réussite en CP. On sait en effet que des bases (lire, écrire, compter) non acquises suffisamment tôt sont difficiles à rattraper et exposent l’enfant à un risque accru de décrochage scolaire ultérieur. Cet objectif sera atteint par deux principaux leviers :

- un renforcement de la formation des maîtres en charge de ce niveau,
- un dédoublement des classes de CP dans les écoles situées en REP+, dont les élèves sont plus souvent exposés à la difficulté scolaire. C’est ainsi que dix-neuf classes de CP ont été ouvertes lors de cette rentrée.

Rentrée scolaire 2017 dans le Doubs : l'inspecteur d'académie fait le pointD’autre part, le Ministre a souhaité permettre de nouvelles modalités d’organisation du temps scolaire, en ouvrant la possibilité de déroger à la semaine de 9 demi-journées par l’organisation de la semaine sur quatre jours (décret du 27 juin 2017). C’est ainsi que, dans notre département, 127 écoles soit 27,9 %, ont choisi cette organisation.

Le collège achève la mise en place d’une réforme ambitieuse destinée à faire mieux réussir tous les élèves. Les mesures du Ministre portent sur une relance des classes bilangues en 6e (trois ouvertures) et, le cas échéant, par celle de l’enseignement des langues anciennes.

Enfin à partir du mois de novembre prochain, les collèges mettront en place le dispositif Devoirs faits, destiné à accompagner les élèves les plus fragiles afin de réaliser leurs devoirs au collège, en dehors du temps scolaire.

Au-delà du dossier départemental, on se réfèrera utilement au dossier de presse académique qui présente plus en détail les principales mesures de la rentrée."

En savoir plus - dossier de presse départemental dans lequel vous trouverez par ailleurs les chiffres-clés de la rentrée en matière de carte scolaire, de prévisions d’effectifs et de structures scolaires.

 
mercredi 23 août 2017

Quand l’école devient objet d’étude !

Comme d’autres écoles de l’académie participant au projet "L’école, maison commune - au cœur de la République", les élèves et professeurs de l’école élémentaire des Chaprais ont réalisé un parcours à travers l’espace et le temps : observer, décrire et questionner ce lieu de vie familier pour mieux le comprendre.

L’école

"Avec ses 190 élèves et ses huit classes, l’école élémentaire des Chaprais à Besançon est une des plus grosses écoles de la ville" explique Christophe Buttefey son directeur, sous l’impulsion duquel le projet s’est mis en place. Avec les petits de maternelle, les effectifs à la dernière rentrée, s’élevaient même à plus de 300 élèves.

Quand l'école devient objet d'étude ! Mais surtout, ajoute-t-il, sa construction remonte au 19e siècle : de l’acquisition d’un premier terrain aux ajouts successifs du bâti pour répondre à l’évolution des lois sur l’école, le matériau d’étude s’avérait riche. De là à engager, dès la rentrée 2015, l’ensemble des classes de cycle 2 et de cycle 3 dans un même projet fédérateur, il n’y avait qu’un pas !

Ce projet ne pouvait manquer ni de sens ni d’intérêt pour les élèves et leurs professeurs qui ont trouvé là une "occasion privilégiée de chercher, parler, lire et écrire, exploiter différents supports, échanger des informations et s’inscrire dans une dynamique collective et civique" sur un lieu très familier mais souvent méconnu.

Le projet

Pendant une année scolaire, les activités menées avec les élèves se sont articulées autour des trois axes d’apprentissage que l’équipe pédagogique avait privilégiés et répartis entre les classes :

- un axe artistique autour de l’architecture : observation et analyse de la façade de l’école et des différents bâtiments, réalisations de maquettes …

- un axe historique sur les transformations de l’école au cours du temps à travers les sources archivistiques locales et en regard avec la littérature …

- un axe maîtrise de la langue avec reportages, témoignages d’anciens élèves, visites de l’école "de la cave au grenier", interview du directeur pour comprendre ce qu’est l’école…

Au final, un travail pédagogique global en référence avec les programmes, s’appuyant sur la démarche d’investigation, croisant les disciplines, mobilisant des connaissances et des compétences diverses du socle commun et de culture.

L’environnement numérique de travail (ENT) dont dispose l’école a favorisé la mutualisation de toutes les ressources collectées par les différentes classes et facilité le travail en commun.

La restitution

Quand l'école devient objet d'étude !

L’école des Chaprais a été, le 20 juin dernier, la vitrine du projet pédagogique « L’école, maison commune – au cœur de la République ». Jean-François Chanet, recteur de l’académie de Besançon et initiateur du projet, a effectué ce jour-là une visite à l’école pour une synthèse d’étape et la présentation des travaux par les élèves et leurs enseignants.

"Le projet est toujours ouvert et peut-être rejoint par de nouvelles écoles à qui l’exemple de celle des Chaprais pourrait inspirer l’idée d’y prendre part" invite M. Chanet.

Toutes les productions de l’école, ainsi que celles des autres écoles participantes, ont été versées sur le site dédié http://ecolemaisoncommune.ac-besancon.fr/, alimentant une base académique de plus de 70 projets dont 22 dans le Doubs. Chacune des écoles peut ainsi se faire connaître ou en découvrir d’autres dans l’académie.Une vraie carte de visite pour chaque l’école en somme !

Galerie



services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon