R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > "La voix des enseignants, un capital à préserver"

Rubrique Vie de l'académie

mardi 14 février 2017

"La voix des enseignants, un capital à préserver"

Rendez-vous le jeudi 16 mars 2017 à 18 h, à l’ESPE de Franche-Comté-Besançon pour une conférence animée par Corinne Loie, spécialiste de la voix

La MGEN et Franche-Comté Mission Voix se sont associés à l’ESPE de Franche-Comté, l’académie de Besançon et la DSDEN du Doubs pour proposer aux enseignants une conférence de sensibilisation aux problématiques liées à la voix dans leur pratique professionnelle.

Cette conférence sera animée par Corinne Loie, orthophoniste, vocologiste et chargée de la prévention de la voix à la MGEN. Elle abordera les questions liées à la santé vocale, aux postures et comportements dans la voix parlée, ainsi que les relations étroites entre voix et didactique.

La voix, véritable outil de travail

L’obligation de parler et/ou de chanter constitue le facteur favorisant premier des pathologies vocales. 55 % d’enseignants se plaignent de problèmes de voix et ces troubles sont à l’origine de 20 % d’arrêts de travail environ par an, contre 4 % chez les autres professionnels (chiffres INSERM, 2006 et MGEN 2011).

Les conséquences sont importantes en termes de qualité de vie au travail : manque de vitalité, sensation de stress plus importante, sentiment d’être dépassé, manque d’efficience au niveau cognitif, difficultés respiratoires, etc. La bonne réception du message pédagogique est donc étroitement liée à la santé vocale de l’enseignant.
Or, la grande majorité des enseignants n’a bénéficié d’aucune formation vocale initiale et ne possède aucune notion d’hygiène vocale. Ils sont beaucoup à le déplorer.

Inscription obligatoire en ligne uniquement, dans la limite des places disponibles.

Contact

ESPE
Tél. : 03 81 65 70 00

 
mercredi 8 février 2017

Un nouvel an chinois, prétexte à l’altérité, à la rencontre d’une culture différente

Du 30 janvier au 14 février au lycée polyvalent de Montbéliard

Le chinois est la première langue parlée dans le monde (1,4 milliard de personnes) et la Chine, l’une des grandes puissances économiques mondiales. L’apprentissage du chinois est donc un atout pour le cursus d’un élève et représente un intérêt pour le marché de l’emploi français. La découverte de la culture chinoise permet également d’accéder à une forme de pensée différente de la nôtre.

Apprendre à vivre ensemble, comprendre le monde dans lequel nous vivons, tisser du lien dans l’établissement.

Un nouvel an chinois, prétexte à l'altérité, à la rencontre d'une culture différente
- apprendre à vivre ensemble en inscrivant les élèves dans une démarche de travail de groupe, de partage, pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons.

- rencontrer l’autre, faire connaissance avec la culture d’un autre pays est le premier objectif. Le lycée a la chance de bénéficier de l’option chinois, il est intéressant de faire participer les élèves de cette option à la réalisation d’un événement qui donne à voir ce que peut être la participation à cet enseignement.

- réaliser un projet interdisciplinaire afin de donner du sens aux apprentissages, et acquérir des connaissances de manière différente. Créer un projet permet aux élèves de croiser les disciplines, mais aussi de rendre l’école vivante, agréable et attrayante.

Programme de la quinzaine

Une exposition sur les pratiques culturelles chinoises a été réalisée par les lycéens de première option chinois. Ils ont découvert les principes de la réalité enrichie et de la réalité augmentée avec le professeur documentaliste, puis ont façonné leur présentation avec les techniques numériques.

Les élèves de 3e de la section professionnelle se sont intéressés au théâtre d’ombres chinoises, avec les professeurs d’arts appliqué, français et documentaliste. Ils ont construit les marionnettes, et réalisé leur pièce avec l’aide de Jean-René Bouvret de la compagnie "Théâtre des manches à balais".

Les lycéens inscrits à l’option chinois, ainsi que les terminales ES ont bénéficié d’une conférence sur le milieu rural et urbain chinois, proposée par Alain Caporossi, président de l’association Franco-chinoise franc-comtoise ou de carnets de voyages présentés par deux enseignantes retraitées.

Le CVL, avec l’appui de la vie scolaire, s’est impliqué dans l’organisation, sur la pause méridienne, d’un karaoké, loisir plébiscité par la jeunesse chinoise ainsi que par nos lycéens ! Une idée qui sera reconduite par le CVL prochainement…

Une classe, dans le cadre de l’EPS, bénéficie d’une rencontre avec l’association de TaïchiGong de Montbéliard, une initiation aux arts martiaux traditionnels chinois.
Un nouvel an chinois, prétexte à l'altérité, à la rencontre d'une culture différente
Un ingénieur de Peugeot a également échangé avec les terminales S intéressés par ce cursus, sur ce métier, ainsi que sur la particularité de l’exercice de cette profession sur deux sites, Montbéliard ou Shangaï.

Programme complet

La quinzaine se termine par une journée de découverte du cinéma chinois pour les élèves de l’option avec le Festival du cinéma d’Asie de Vesoul.

Atelier d’écriture et calligraphie

Un nouvel an chinois, prétexte à l'altérité, à la rencontre d'une culture différente
Trois lectures de contes par les élèves et la documentaliste ont servis de préparation à l’atelier d’écriture proposé sur la pause méridienne. Les élèves ont noté sur une feuille blanche des mots à l’écoute des différentes lectures qui allaient constituer une réserve de mots pour la phase d’écriture. Les trois contes sélectionnés : "Comment Wang-Fô fut sauvé" de Marguerite Yourcenar, "Le dernier tableau de Wang Wei" d’Ariane Buisset et "Le génie du pousse-pousse" de Jean-Côme Noguès. Puis la piste d’écriture du jour : "Et si …"
Les dix élèves présents ont ensuite écrit différents textes très originaux qu’ils ont partagé à voix haute. Un très beau moment aux senteurs de jasmin et de gingembre.

L’atelier calligraphie en images

Ce partage entre les acteurs (enseignants, vie scolaire, équipes de direction, d’intendance, agents...) et les lycéens, maille le "vivre ensemble" dans ce nouvel établissement. Un projet à reconduire en prenant appui sur les lycéens et leurs parents, afin de "se reconnaître dans une humanité commune". "Les humains doivent se reconnaître dans leur humanité commune, en même temps que reconnaître leur diversité tant individuelle que culturelle." (Edgar Morin)

Contact 

Fei Fei Chen, professeur de chinois
Christine Cattet, professeur documentaliste

25
Lycée polyvalent
de Montbéliard - Montbéliard
Informations complètes

 
vendredi 3 février 2017

Prendre en compte la diversité linguistique à l’école, dès la maternelle

130 participants du monde éducatif et associatif étaient réunis à l’ESPE de Besançon le 1er février dernier, pour une journée d’études sur une perspective inclusive à l’égard de tous les élèves à l’école maternelle.

Cette première journée de réflexion était organisée par la Fédération d’étude et de recherche regroupant l’ESPE de Besançon, le Centre de recherches interdisciplinaires et transculturelles de l’Université de Bourgogne Franche-Comté ainsi que le CASNAV et le PARDIE de l’académie de Besançon.

Permettre aux élèves d’être en situation linguistique de réussite scolaire

Des enseignantes-chercheuses des universités de Montréal, de Genève, de Cologne, de la Haute école pédagogique de Lausanne, en collaboration avec les ESPE de Strasbourg et de Nancy-Metz, les Universités de Strasbourg et de Lorraine sont venues présenter leurs expériences et leur expertise devant des participant-e-s, issu-e-s de l’École et venu-e-s de toute l’académie ainsi que du monde associatif partenaire : Familangues, Le Furet, Dulala.

Des conférences des ateliers sur l’éducation du petit enfant plurilingue accompagnée par des éditeurs (Canopé et Migriludes) ont été proposés aux participants

Les langues des enfants au service des apprentissages en maternelle : rassurer, engager, avancer Dans son allocution inaugurale, le recteur Jean-François Chanet a montré le caractère modèle de la maternelle, chère au cœur des français et créée par Pauline Kergomard d’abord pour les enfants des pauvres et des travailleur-se-s. Il a également souligné son rôle essentiel dans la Refondation de l’école de la République en citant les nouveaux programmes : "une école qui accueille les enfants et leurs parents, une école rassurante qui accompagne les transitions, qui tient compte du développement individuel de chaque enfant et, qui pratique, une évaluation positive et explicite. Apprendre ensemble, vivre ensemble, s’éveiller ensemble à l’altérité, à la diversité, notamment linguistique, tels sont les objectifs sociaux assignés à la maternelle d’aujourd’hui par notre institution."

Puis, le recteur a également mis en évidence la ressource apportée dans la classe par les langues des familles pour ancrer les tous premiers apprentissages, avant de conclure sur la place privilégiée de l’école maternelle pour répondre aux défis et aux exigences dans le monde plurilingue et pluriculturel du XXIe siècle.

Programme de la journée

Contacts

Maryse Adam Maillet, IA-IPR de lettres, responsable du CASNAV de l’académie de Besançon et Michaël Rigolot, CASNAV

Courriel CARDIE

 
jeudi 2 février 2017

L’académie à l’heure franco-allemande !

La journée franco-allemande s’est déroulée le 22 janvier dernier. Toute la semaine, différentes actions ont été proposées dans le cadre de l’opération "Besançon destination Allemagne" : conférences, animations à destination des établissements scolaires, expositions, film.

Grâce au soutien de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), l’académie de Besançon et ses partenaires* ont célébré activement la semaine franco-allemande du 17 au 27 janvier.

Des temps forts aux accents germaniques ont rythmé cette semaine

La semaine franco-allemande dans l'académie

Renouvellement de convention avec l’Allemagne

Le 22 janvier, le recteur Jean-François Chanet, accompagné d’une délégation académique, s’est rendu en Allemagne à Brême où il a signé le renouvellement de convention avec Claudia Bodegan, ministre de l’éducation de Brême. Cette convention vise à consolider la coopération existante en promouvant des programmes de mobilité individuelle pour les élèves, en développant des séminaires de formation professionnelle autour de la médiation interculturelle et linguistique, du parcours artistique et culturel et des politiques et pédagogies plurilingues.

"Oh les beaux refuges"

Le 24 janvier au rectorat, l’après-midi a débuté par un conte musical proposé par l’association franco-allemande Consonances. Ce spectacle a particulièrement captivé l’auditoire venu nombreux. Un comédien, un enfant et deux pianistes ont donné vie à ce conte dédié aux enfants du monde et à leurs rêves : un enfant trouve refuge avec Babar, le petit orphelin de la forêt tropicale, chez des musiciens-poètes…. Un moment de paix au milieu de la folie meurtrière des hommes…

Les textes de Goethe, Grimm, Perrault et Verlaine et la musique de Schumann, Brahms, Ravel, Satie, Fauré, Debussy ont pu replonger chacun, de 7 à 77 ans, dans ses souvenirs d’enfance.

Conférence "Traduire, retraduire, enseigner l’allemand : des choix, leur raison…"

Dans un second temps, un public plus initié a pu assister à la conférence donnée par Jean-Pierre Lefebvre, germaniste. Professeur émérite de littérature allemande à l’École normale supérieure, il est connu pour ses traductions de nombreux grands auteurs de la littérature et de la philosophie allemandes.

La semaine franco-allemande dans l'académie Le recteur Jean-François Chanet a tenu le remercier tout particulièrement : "Accueillir Jean-Pierre Lefebvre dans cette salle du Conseil est pour moi une joie et une émotion particulières en cette semaine franco-allemande qui illustre la variété et la solidité des liens noués entre nos deux pays, depuis les chansons des enfants de l’école "an der Freiligrathstraße" entendues samedi matin à Brême jusqu’à l’engagement des professeurs bénévoles, nos amis de l’association Consonances, dans l’organisation de spectacles comme celui qui vient d’être présenté devant vous" [...] Qu’il soit donc remercié de nous faire l’amitié de partager avec nous la réflexion qu’il poursuit sur l’enseignement des langues et particulièrement de la langue allemande. Nous essayons modestement mais résolument de la faire vivre sur notre territoire et nous accueillerons sa présence parmi nous comme un encouragement à continuer.

Trois actions "coup de cœur" avec les établissements scolaires

Le vendredi 27 janvier, cinq écoles, trois collèges et cinq lycées bisontins ont été vivement impliqués toute la journée.

Les plus jeunes ont pu participer à des animations ludiques et assister à l’exposition interactive "16 x Deutschland" (16 fois l’Allemagne) à la Mairie, en présence du recteur et de Till Meyer, directeur de la Maison de Rhénanie-Palatinat.

La semaine franco-allemande dans l'académie Leurs camarades, collégiens, ont quant à eux pu rencontrer des animateurs venus d’Allemagne dans le cadre des mobiklasse.de. Les jeunes allemands ont pu leur donner l’envie de découvrir de nouveaux horizons et d’apprendre la langue de leur pays. L’objectif était de sensibiliser les élèves, leurs parents et les enseignants à la langue et à la culture allemandes et les informer sur les programmes de mobilité. Cette action est coordonnée par l’OFAJ, en coopération avec la Fédération des Maisons Franco-Allemandes, initiateur du projet.

Enfin les lycéens ont pu échanger avec des jeunes allemands et français ayant bénéficié de programmes et dispositifs de mobilité dans le cadre de période d’études, stages, volontariat. Ces sessions ont permis aux lycéens de mieux envisager leur orientation post-bac et une expérience à l’étranger.

*Ville de Besançon, Maison Rhénanie Palatinat, Union pour la coopération Bourgogne Franche-Comté Rhénanie Palatinat, Maison de l’Europe, Centre de linguistique appliquée (CLA).

 
lundi 30 janvier 2017

Semaine de la presse et des médias dans l’école ®

La 28e édition aura lieu du lundi 20 au samedi 25 mars. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 4 février 2017 !

"D’où vient l’info ?" est le thème adopté pour les deux éditions à venir. La Ministre de l’Éducation nationale et les partenaires ont unanimement salué le choix de ce thème qui répond à l’ensemble des enjeux liés à l’Éducation aux médias et à l’information (EMI).

À travers ce thème les enseignants pourront aborder avec leurs élèves la question du circuit de l’information en s’interrogeant, notamment, sur la validité des sources, la responsabilité de publication et le partage de contenus en ligne.

Réserver des journaux et magazines

Une semaine pour apprendre à décrypter les médias ! À l’occasion de l’édition 2017 de la Semaine de la presse et des médias dans l’école, le CLEMI et ses partenaires médias et institutionnels proposent aux enseignants inscrits des offres numériques dédiées et exclusives.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 4 février 2017.

Inscription à la SPME

En participant, les enseignants recevront, à partir du jeudi 16 mars, les médias sélectionnés (les quotidiens seront datés du mercredi 8 mars) ainsi que le dossier pédagogique et les deux affiches de la Semaine de la presse. Ils bénéficieront également de l’accès gratuit aux ressources numériques de différents médias, disponibles sur le site du CLEMI du 1er mars au 15 avril.

-  Circulaire : lancement de la 28e Semaine de la presse et des médias dans l’École
-  SPME - flyer d’information pour les enseignants

Des ressources

Les médias et l’information font en effet l’objet d’un enseignement pluridisciplinaire consigné dans les programmes scolaires et mobilisant des compétences transversales du socle commun.

Les classe ont toute latitude pour mener leurs actions, telles qu’une conférence de rédaction, un atelier radio, des débats ou rencontres avec des journalistes, des kiosques à journaux.

Dossier pédagogique
Activités possibles en classe

Calendrier et thèmes de la SPME

Contact

Marie Adam-Normand, coordonnatrice CLEMI

L’éducation aux médias et à l’information (EMI) dans l’académie de Besançon

 
lundi 30 janvier 2017

"24 heures dans le supérieur !" du 27 au 31 mars 2017

Le 7 février, les élèves de 1re de l’académie pourront s’inscrire à des journées d’immersion dans les 78 établissements du supérieur !

Qu’ils aient une idée précise ou qu’ils hésitent sur leur orientation après le bac, l’ONISEP et le rectorat proposent aux élèves de 1re une immersion complète dans la vie étudiante. Pour les lycéens volontaires, c’est une manière concrète et efficace de découvrir une formation post-bac, parmi les 212 proposées !

La liste des formations sera mise en ligne le 6 février 2017 et les élèves de 1re pourront s’inscrire du 7 février au 13 mars 2017.

En 2016, ce sont 75 établissements de l’enseignement supérieur de l’académie qui ont accueilli plus de 1800 élèves de 1re. Parmi eux, 68 % déclarent que l’opération les aidera à faire leur choix en terminale.

Plus d’informations

CP 44 - "24h dans le supérieur" - journées d’immersion dans les établissements du Supérieur

Contact

Emmanuelle Robbe, ONISEP Besançon
Tél. 03 81 65 74 90

 
mercredi 25 janvier 2017

Un mobilier élégant et fonctionnel confectionné par des élèves pour la salle du Conseil du rectorat

Mercredi 18 janvier, le nouveau mobilier a été inauguré par le recteur en salle du conseil en présence des élèves, des professeurs parties prenantes du projet et des cadres académiques.

Le recteur Jean-François Chanet a tenu à souligner "l’importance d’organiser une cérémonie en l’honneur de ce nouveau mobilier parce que cette création est le fruit d’un projet sur mesure, associant trois lycées professionnels de l’académie, à savoir : les lycées Pierre Vernotte de Moirans-en-Montagne, des métiers du Bois de Mouchard et Paul-Émile Victor de Champagnole et la plateforme technologique Tecbois".

Ce travail d’une qualité remarquable met ainsi en lumière le savoir-faire dispensé au sein des formations académiques.

Réinterroger la fonction utilitaire et l’image du mobilier

Christophe Leprest, professeur certifié en arts appliqués au lycée Vernotte, en lien avec Serge Foulon, DDFPT au sein du même lycée, et Isabelle Lemasson, IEN arts appliqués, ont réalisé plusieurs propositions inventives et originales.

Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil La proposition finale emprunte les caractéristiques stylistiques des lambris et boiseries de la salle, ainsi qu’une série de personnages stylisés évoquant le public scolaire et la communauté éducative. C’est ce qui a particulièrement séduit le recteur qui a tenu à remercier chaleureusement Christophe Leprest pour sa capacité à faire rêver. Il a également insisté sur la fierté du travail accompli par les enseignants et les élèves des trois lycées professionnels.

Le cahier des charges de ce projet était le suivant :
- proposer un mobilier original et de qualité, qui soit cohérent avec cette salle
- que ce mobilier soit modulaire et modulable, mais aussi aisément transportable
- que ce projet soit compatible avec un budget déterminé

Enfin, le recteur s’est dit "très heureux du résultat et certain que ce mobilier structuré, épuré, à la fois léger et robuste, aux finitions soignées, contribuera au bien-être dans cette salle et, pourquoi pas rêver, à la sérénité des débats".

Présentation du projet de nouveau mobilier

Contacts

Isabelle Lemasson, IEN arts appliqués

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers du sanitaire et du social
Paul Émile Victor - Champagnole
Informations complètes

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers du bois
du Bois - Mouchard
Informations complètes

39
Lycée professionnel
Pierre Vernotte - Moirans-en-Montagne
Informations complètes

Plateforme technologique Tecbois

Galerie

Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil Inauguration du nouveau mobilier pour la salle du Conseil

 
jeudi 19 janvier 2017

Remise officielle de défibrillateurs de formation par la MAIF

Jean-Michel Mourey, mandataire du conseil d’administration de la délégation MAIF à Besançon a remis ce mercredi 18 janvier 2017 au rectorat, huit défibrillateurs destinés aux formateurs en secourisme pour former les élèves à la réanimation cardio-pulmonaire.

Remise officielle de défibrillateurs de formation par la MAIFLe 26 juillet 2016, la convention entre le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et la MAIF a été renouvelée. L’objectif est de développer des actions favorisant l’acquisition par les élèves de savoirs et de comportements nécessaires pour appliquer les règles de sécurité, prévenir une situation de danger, se protéger et porter secours à autrui.

Pour la sixième fois dans l’académie, la MAIF, en se mettant au service de l’École et des valeurs de la République, permet de développer notamment auprès des élèves de troisième, des comportements civiques et solidaires, le sens de la responsabilité individuelle et collective.

Ce mercredi, Jean-Michel Mourey, mandataire du conseil d’administration de la délégation MAIF à Besançon, chargé des relations institutionnelles a remis à Jean-François Chanet, recteur de l’académie, en présence de Fabienne Caussin, infirmière conseillère technique du recteur, et de Didier Thellier, responsable académique de la formation, huit défibrillateurs de formation. Ces outils permettront à l’académie de consolider la formation aux premiers secours. Une formation déjà bien ancrée dans notre académie puisque l’objectif fixé par le ministère avait déjà été atteint l’an passé.

Rappel du partenariat MAIF - Rectorat

Le 21 juin 2011, afin de développer la formation "prévention et secours civiques de niveau 1" (PSC1), le ministère de l’Éducation nationale et la MAIF ont signé une convention de partenariat dont l’objectif est de mettre en œuvre des actions concourant à améliorer l’accès des élèves à une éducation à la responsabilité, à la maîtrise des risques et aux premiers secours.

Les conditions dans lesquelles la MAIF apporte son soutien au ministère de l’éducation nationale concernent :
- l’amplification des dispositifs de formations et d’accompagnement des acteurs éducatifs
- la mise à disposition de matériel et d’équipement pédagogique existant ou des moyens facilitant l’accès à ces ressources
- la définition, la réalisation et la diffusion de nouveaux supports et ressources pédagogiques
- la mise en œuvre d’outils facilitant les évaluations et les échanges d’informations.

Dans un premier temps, la MAIF a participé à la mise en place des formations initiales et continues d’instructeurs. Dans un second temps, elle a doté chaque académie du matériel indispensable pour la préparation des élèves au certificat de compétence de prévention de secours de niveau 1 (PSC1).

- en 2011 : deux kits pédagogiques et deux défibrillateurs d’une valeur de 4 000 euros
- en 2012 : un chèque de 2 000 euros pour la formation
- en 2013 : trois mannequins et des consommables
- en 2014 : un chèque de 1 500 euros pour l’achat de matériel
- en 2016 : quatorze mallettes pédagogiques

Bilan de la formation académique

Actuellement, l’académie compte quatre formateurs de formateurs. Le projet est d’en former deux autres dans l’année. 172 formateurs sont actuellement opérationnels. 36 nouveaux formateurs sont en cours de formation.

Depuis 2008, 20 556 élèves ont été formés en école primaire dont 1 959 élèves en 2015-2016 et 44 523 élèves en collège dont 6 081 élèves en 2015-2016.
En janvier 2017, 223 formations PSC1 ont été mises en place dans les EPLE et 1 257 élèves ont déjà été formés depuis la rentrée.

Tout savoir sur le dispositif - MAIF

Contacts

Fabienne Caussin, infirmière, conseillère technique du recteur
Didier Thellier, responsable académique de la formation

 
mardi 17 janvier 2017

Semaine franco-allemande 2017

"Besançon destination Allemagne", du 17 au 27 janvier 2017 : concert, cinéma, dégustations, ateliers de langues, animations scolaires, conférence, expositions !

Semaine franco-allemande 2017Tous les ans, le 22 janvier, les germanistes français et les romanistes allemands célèbrent la signature du Traité de l’Élysée, le 22 janvier 1963, par Konrad Adenauer, chancelier fédéral et le Général de Gaulle, Président de la République Française. Ce traité consacrait la réconciliation franco-allemande et mettait en place principalement deux institutions encore en vigueur aujourd’hui : les sommets réguliers entre les gouvernements des deux pays et l’Office Franco-allemand pour la Jeunesse / Deutsch-Französisches Jugendwerk. Ce dernier avait et a encore pour objectif de soutenir les rencontres entre les jeunes des deux pays, à travers une infrastructure bi-nationale et le financement de projets divers – jumelages, rencontres diverses, échanges individuels et collectifs.

La semaine franco-allemande prend place autour de cette journée de célébration et vous propose de nombreuses animations.

Programme complet

 
vendredi 13 janvier 2017

REFER 2017 : "Sciences pour tous" et "Lumière sur les sciences !"

Jusqu’au 23 janvier, les inscriptions sont encore possibles pour le projet "Sciences pour tous" et le concours "Lumière sur les sciences !".

REFER 2017 : "Sciences pour tous" et "Lumière sur les sciences !" Prenez rendez-vous avec les sciences avec le projet "Sciences pour tous" et/ou le concours "Lumière sur les sciences !". Ce projet veut placer les élèves dans un contexte d’interdisciplinarité, notamment avec les sciences et le français. Il permettra aux élèves de comprendre l’importance de l’explicitation et du vocabulaire utilisé dans l’apprentissage des sciences par le biais de la production d’une capsule vidéo de vulgarisation scientifique.

Enfin, comme lors de l’édition précédente, le concours de Twittérature est basé sur les mots proposés par l’opération "Dis-moi dix mots". Les inscriptions et les productions sont ouvertes entre le 1er décembre 2016 et le 6 février 2017. Alors testez ces nouvelles formes d’écriture qui font honneur à la poésie !

Site du REFER


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon