R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Sciences de l’ingénieur au féminin à Champagnole

Rubrique En établissements

mardi 29 novembre 2016

Sciences de l’ingénieur au féminin à Champagnole

L’opération Sciences de l’ingénieur au féminin est une opération nationale soutenue par le ministère de l’Éducation nationale. Elle a pour objectif de sensibiliser les jeunes filles aux carrières technologiques et scientifiques, et de leur donner de la motivation et de l’ambition dans leur parcours étudiant et professionnel.

Le lycée Paul-Émile Victor a participé pour la seconde année consécutive à cette opération, qui est le fruit d’un travail collectif entre Alice Lamy, référente égalité filles-garçon de l’établissement, Laurent Voisin, chef des travaux et l’ensemble de l’équipe des enseignants de sciences industrielles de l’ingénieur ; en partenariat avec les associations Elles bougent et Elles Jura.

Il nous a semblé nécessaire d’ouvrir pour les jeunes filles de seconde un espace de réflexion sur l’orientation et sur les stéréotypes qui faussent parfois ces choix d’orientation. En effet, si les élèves reçoivent tous des informations sur les différentes filières, les conditions de cette réception ne seront pas les mêmes chez les filles et les garçons en raison des idées reçues qui sont encore très présentes.

Sciences de l'ingénieur au féminin à ChampagnoleLes filières sont encore souvent perçues comme masculines ou féminines, ce qui fait que les jeunes ont parfois du mal à se projeter dans certaines études et dans certaines carrières. Cela engendre une très faible mixité dans certaines filières, particulièrement les filières SSI (scientifique option sciences de l’ingénieur) et STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), mais également les filières L (littéraire), ASSP (accompagnement, soin et service à la personne) ou encore technicien d’usinage et maintenance des équipements industriels également présentes dans l’établissement. Des marraines sont ainsi venues échanger avec des élèves de seconde qui suivent actuellement des enseignements d’exploration scientifiques :
- Véronique Bouvret, ancienne responsable des ressources humaines et directrice juridique dans les secteurs de la lunetterie et des remontées mécaniques
- Françoise Buchaillat (responsable qualité chez Guyotdecoup)
- Isabelle Dereu, professeure de sciences industrielles de l’ingénieur, option informations et numérique
- Sandrine Grange, directrice des ressources humaines chez Diager industrie et à l’Union de l’industrie et des métiers de la métallurgie)
- Valérie Orsat, directrice de l’entreprise Jura électromécanique
- Véronique Perrenoud, technicienne dans le décolletage de précision, entreprise Perrenoud.

Nous espérons pouvoir étendre cette réflexion en organisant également des opérations à destination des jeunes garçons qui ont souvent tendance à se censurer au regard des filières littéraires et dans le domaine de la santé et du social.
En savoir plus

Contacts

Alice Lamy, enseignante de philosophie
Tél. : 03 84 53 10 00

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers du sanitaire et du social
Paul Émile Victor - Champagnole
Informations complètes

 
mardi 29 novembre 2016

Les battles de vente

120 élèves du lycée Xavier Marmier de Pontarlier se sont affrontés à la salle Morand les 7 et 8 novembre derniers.

Objectifs des Battles de vente

- valoriser les compétences professionnelles des élèves de la filière vente à travers un objet concret et ludique
- créer une dynamique entre les élèves des différentes classes et formation de la filière
- développer une synergie entre les filières vente et gestion administration

Les battles de venteLe principe des battles de vente reprend le concept de concours de talents, de type "The Voice" ou "La Nouvelle Star", mais adapté à des épreuves liées à la profession de vendeur en magasin et réalisé en équipes.

La composition des équipes est basée sur l’équilibre des niveaux de chacune d’elles et sur la présence d’élèves de chacune des classes de CAP et de bac pro.

Au total quatorze équipes de huit élèves s’affrontent autour de cinq épreuves en deux jours, selon une répartition des tâches définie par leurs membres.

Épreuves retenues pour l’édition 2016

- le corner : l’implantation complète d’une gamme de produits Gemo (homme, femme ou enfant) dans 3 rayons à taille réelle créés dans le lycée spécialement à cette occasion.
- la vente : une simulation de vente dans le magasin d’application du lycée des produits précédemment implantés dans le corner.
- le logo : la création ou la modernisation du logo et du slogan d’un des partenaires de l’opération.
- la promotion : la création d’une affiche annonçant une action promotionnelle de leur choix pour l’un des magasins partenaires.
- la communication : conception, enregistrement et montage du message publicitaire annonçant la promotion pour la radio interne du magasin.

À l’issue de cette phase qualificative, les représentants des trois meilleures équipes se retrouvent pour une ultime épreuve réalisée sur scène, dans une salle de spectacle de Pontarlier, en présence de l’ensemble des participants, de leurs parents, de leurs professeurs et de professionnels de la vente. Cette dernière épreuve consiste en la réalisation d’une vente complexe portant sur les produits étudiés lors de la phase qualificative. Les points cumulés lors de cette épreuve s’ajoutent à ceux des épreuves qualificatives et permettent de désigner l’équipe gagnante.

Partenaires

L’ensemble des partenaires sont des entreprises actives dans l’accueil des élèves des filières vente et gestion administration du lycée.
- Gemo Pontarlier : partenaire principal, enseigne associée au lycée dans le cadre d’une convention de partenariat depuis 2015
- Le jardin de Juliette, seconde entreprise support des épreuves et décorateur de la salle Morand
- LA Event : habillage sonore et visuel de la finale sur scène
- La Charmille et Les Caves Jacquot Fils pour le buffet de clôture de la soirée
- la fédération commerce et artisanat du Grand Pontarlier

En savoir plus - site établissement
En savoir plus - Facebook

Contacts

Michel Jegoux, professeur de vente - coordonnateur tertiaire
Tél. : 03 81 46 94 80

25
Lycée polyvalent
Xavier Marmier - Pontarlier
Informations complètes

 
vendredi 25 novembre 2016

Prix Goncourt des lycéens 2016

La première S1 du lycée Raoul Follereau de Belfort engagée dans le Goncourt des lycéens

Prix Goncourt des lycéens 2016Le projet de participation au Goncourt des lycéens, impulsé par Dominique Balon, proviseur de l’établissement, est présenté à la classe, le mardi 13 septembre, en présence de Jérôme Collinet, proviseur adjoint, comme une entrée dans une véritable compétition : en effet, comme chaque année, il n’y a qu’une seule classe pour représenter la Franche-Comté sur les 52 classes engagées.

À réception des livres, le vendredi 23 septembre, élèves et professeurs ont démarré la lecture des quatorze ouvrages : à raison de deux ouvrages par semaine, le rythme est soutenu ! Les élèves ont également commencé à travailler autour de différentes activités : exposés, rédaction de critiques, conception collective de discours...

Premier temps fort pour la classe, le mardi 11 octobre, avec la rencontre de six écrivains (dont Gaël Faye) sur le site Canopé de Nancy.
Deuxième temps fort, le mardi 8 novembre, élection à huis-clos, en présence du proviseur, du "tiercé gagnant" :
- "Tropique de la violence" de Nathacha Appanah
- "L’enfant qui mesurait le monde" de Metin Arditi
- "Petit Pays" de Gaël Faye
Chloé Muscat, déléguée de la classe est désignée à l’unanimité pour présenter cette sélection à Metz le lundi 14 novembre, accompagnée des élèves et professeurs.

Le résultat des délibérations régionales propose un nouveau "tiercé" :
- "Tropique de la violence" de Nathacha Appanah
- "Petit Pays" de Gaël Faye
- "L’insouciance" de Karine Tuil

Prix Goncourt des lycéens 2016Chloé Muscat, accompagnée de Marie Grandgirard, professeur documentaliste et de Marie-France Gaillard, professeur de français a participé avec les douze autres jurys élèves, au choix du lauréat 2016.

Jeudi 17 novembre, le prix est ainsi décerné à Gaël Faye pour son premier roman "Petit Pays", à l’opéra de Rennes. De là, tout le groupe prend le train pour Paris où la présidente du jury des lycéens remet son prix à l’auteur. S’ensuit un discours rassembleur et sensible de Najat Vallaut-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, et un discours émouvant et engagé du lauréat qui laisseront aux élèves comme à leurs accompagnants un souvenir impérissable.

Chloé, déléguée de classe, s’est trouvée une passion pour l’art oratoire en général et le débat en particulier et les élèves ont joué le jeu de la lecture : les trois-quart ont lu entre sept et dix livres, deux ont lu les quatorze ouvrages. Sans la participation de toute la classe et le soutien de l’équipe administrative, rien n’aurait été possible. C’est grâce à eux que cette aventure humaine, riche et intense, a été si réussie.

En savoir plus

Contact

Marie Grandgirard, professeur documentaliste
Marie-France Gaillard, professeur de français

90
Lycée général et technologique
Raoul Follereau - Belfort
Informations complètes


Galerie


 
mercredi 23 novembre 2016

Valeurs républicaines à la Journée du direct 2016

Pour la deuxième année consécutive, les élèves de terminale ES 2 du lycée Xavier Marmier de Pontarlier (31 élèves) ont participé vendredi 18 novembre à la Journée du direct 2016 organisée par le CLEMI.

Les élèves ont travaillé sur les valeurs de liberté, égalité et fraternité, thèmes proposés cette année par le CLEMI, en lien avec les thématiques abordées en SES et en histoire-géographie. Endossant le rôle de journaliste, ils ont abordé les différentes facettes de ce métier : recherches, recoupements d’informations, interviews, rédaction d’articles.
Les enseignants, Florence Thomas (SES), Gérald Doudier (histoire-géographie), Marc Foglia (philosophie), Christine Loureiro, référente CLEMI et Nadine Brocard, documentaliste, ont sensibilisé les apprentis journalistes à la nécessaire éducation aux médias d’information. Dans cette optique, les élèves ont également alimenté le compte Twitter de la classe @lxmes2.

Valeurs républicaines à la {Journée du direct 2016}Le matin, Franck Roussel, journaliste à l’Est Républicain, est intervenu pour donner des pistes sur la rédaction d’un article : "N’oubliez pas de choisir un angle. Il faut rendre le sujet intéressant. Et surtout faites-vous plaisir en rédigeant", conseille-t-il.
Les élèves ont ensuite pu interviewer les partenaires présents :
- des représentants d’associations (Amnesty International, Restos du cœur, Féministes au présent)
- un délégué syndicaliste (Cgt)
- des personnes engagées dans la défense des valeurs républicaines (une agricultrice qui combat les inégalités homme-femme ; un bénévole dans la jungle de Calais ; un spécialiste de la santé, témoin de l’inégalité de l’accès aux soins)
- le référent Laïcité du lycée.

"C’était très enrichissant d’écouter des personnes qui ont vécu les choses réellement. On a appris beaucoup sur les migrants", explique Mélissa. "Ça a plu à tout le monde d’échanger avec les intervenants", ajoute Clémence.
Les recherches complémentaires et la rédaction des articles ont occupé les lycéens toute l’après-midi. « Etre journaliste, c’est plus dur qu’on pense », déclare Léo. Soulagement en fin de journée quand les articles sont envoyés au CLEMI pour publication.

En savoir plus

Contact

Christine Loureiro, référente CLEMI professeur d’espagnol

25
Lycée polyvalent
Xavier Marmier - Pontarlier
Informations complètes

 
mardi 22 novembre 2016

Concours "Miss France" : le robe de miss Franche-Comté réalisée au lycée Jules Haag

La société Miss France a choisi, depuis l’édition 2015, de remplacer son traditionnel costume folklorique par des costumes entièrement revisités et plus modernes, représentant l’identité régionale et s’inspirant soit du folklore, des spécialités, de l’histoire, du patrimoine culturel de chacune des régions.

Pour l’élection de Miss France 2017, le comité Miss Franche-Comté, a fait l’honneur au lycée Jules Haag de Besançon de confier à des étudiantes en BTS métiers de la mode spécialité vêtement, la création et la réalisation de ce costume pour notre région !

Cette robe a été présentée à la presse régionale, le vendredi 18 novembre 2016, au lycée. Cette présentation a également permis de rencontrer Mélissa Nourry, élue Miss Franche-Comté 2017 le 23 octobre 2016 à Dole, juste avant son départ pour l’aventure Miss France.

Concours "Miss France" : le robe de miss Franche-Comté réalisée au lycée Jules Haag  - © Miss France - Gael photographiesNotre belle région est vaste et chargée d’emblèmes. Ces dernières années, l’horlogerie avait été mise à l’honneur. Commencé au mois de juin 2016, un immense travail de recherche a été réalisé par Amina, la créatrice dont le croquis a fait flasher le comité Miss Franche-Comté.

La robe que portera Miss Franche-Comté le 17 décembre lors de l’élection de Miss France 2017 est directement inspirée du blason, avec l’effigie du lion. Amina a également souhaité y intégrer des végétaux, élément fort qui a frappée la marseillaise lors de son arrivée dans la région.

Avec ses amies Flor et Azouna, il reste encore un important travail de perlage à terminer.

Quant à Mélissa Nourry, elle a charmé tout le monde avec son sourire, sa bonne humeur et sa patience. Cette ancienne élèves de classe préparatoire biologie, chimie, physique et sciences de la Terre au lycée Victor Hugo de Besançon est actuellement étudiante dans une école d’ingénieur en agronomie à Montpellier. Elle a précisé que, pour le moment, elle avait l’intention de poursuivre ses cours.

Contact

Cécile Roux, professeur de conception, réalisation et développement industriel en BTS métiers de la mode et du vêtement.

25
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de la microtechnique et de l'automatique
Jules Haag - Besançon
Informations complètes

 
mercredi 12 octobre 2016

La "Tablette des parents" au collège Jean-Jaurès de Saint-Vit

Une rencontre avec l’équipe éducative pour faire découvrir aux parents d’élèves les nouveaux outils numériques et les pratiques pédagogiques inhérentes.

Cécile Beisser-Voignier, proviseure vie scolaire, Annick Jacquemet, première vice-présidente du Conseil départemental du Doubs et Didier Colladant, principal de l’établissement ont accueilli les 52 parents inscrits.

Objectifs

La Tablette des parents au collège Jean-Jaurès de Saint-Vit
- exposer les enjeux des usages du numérique éducatif
- faire découvrir le collège connecté et tous les équipements numériques proposés aux élèves
- faire vivre des expériences numériques aux parents.

Après une présentation générale du collège connecté, les parents ont été répartis en trois ateliers animés par trois enseignants :
- créer une carte mentale, Sandrine Mano
- utiliser les applications en éducation musicale, Julie Marchal
- réaliser un sondage dans la classe avec une tablette, Pierre Prost.

Grâce au Conseil départemental du Doubs et aux services du rectorat, le collège connecté dispose de :
- 33 bornes Wi-Fi (couverture totale de l’établissement y compris les installations sportives : salle de gymnastique sur le site et gymnase excentré),
- 196 tablettes iPad Air
- huit chariots de transport et de chargement,
- un module de synchronisation.

Des actions de formations sont régulièrement proposées aux enseignants ainsi que des pauses numériques où se déroulent des démonstrations et des mutualisations des pratiques innovantes dans le domaine des usages du numérique éducatif.

Perspectives

La Tablette des parents au collège Jean-Jaurès de Saint-Vit
- collaboration avec les écoles primaires du secteur du collège dans le cadre du conseil école collège : utilisation expérimentale de l’environnement numérique de travail ÉNOÉ par les élèves de l’école de Torpes et de Dannemarie-sur-crête.
- affectation régulière de professeurs stagiaires au collège Jean Jaurès ainsi que les stages effectués par les étudiants de l’ESPE en M1 et en M2 démontrent que l’ESPE de Besançon est un partenaire pertinent et privilégié dans l’essaimage des nouvelles pratiques basées sur l’utilisation des outils numériques. La proximité géographique et la facilité d’accès du collège renforcent cette dimension dans le cadre de la formation initiale.
- mise en place du Comité des usages du numérique dans l’établissement.
- partenariat avec le lycée agricole Granvelle de Dannemarie-sur-Crête dans le projet e-FRAN (Silva numerica : apprendre la forêt par simulation)
- appui sur le tissu local qui permet d’intensifier le partenariat avec les associations d’aide aux devoirs afin d’accompagner l’usage progressif des tablettes hors du collège dans un avenir proche.

Partenaires

- Canopé, 6 rue des Fusillés 25000 Besançon - Bertrand Formet,
- ESPE, 57 Avenue Montjoux 25000 Besançon - Christophe Reffay
- Saint Vit informatique, 1 bis rue du Four 25410 Saint-Vit - Philippe Michaud,
- Vitae, association d’aide aux devoirs, 1 bis rue du Four 25410 Saint-Vit - Florence Pierre.

Tout savoir sur la "Mallette des parents"

Contact

25
Collège
Jean Jaurès - Saint-Vit
Informations complètes

 
jeudi 22 septembre 2016

Le lycée Ledoux labellisé pour son architecture

Dans le cadre de l’édition 2016 des journées européennes du Patrimoine, le lycée Claude Nicolas Ledoux a reçu le label du patrimoine du XXe siècle pour son architecture remarquable, en présence du recteur et du préfet du Doubs.

Créé en 1999 par le ministère de la Culture et de la Communication, Le label du Patrimoine du XXe siècle vise à révéler au grand public une architecture moderne souvent méconnue.

"Le lycée Ledoux : espaces projetés, espaces vécus"

Le lycée Claude Nicolas Ledoux se situe dans le quartier des Montboucons à Besançon. Il a été réalisé dans un contexte moteur et innovant et livré en 1992. Il fait même figure de précurseur, grâce à son toit végétalisé. En effet, il s’agit de l’un des premiers bâtiments français à s’être doté d’une telle toiture.

Au cours d’une table ronde intitulée "lycée Ledoux : espaces projetés, espaces vécus", trois intervenants ont évoqué la construction, l’architecture et la labellisation du lycée selon différents angles :
- Pierre-Olivier Rousset, directeur du pôle Action culturelle et territoriale de la Direction régionale des affaires culturelles de Bourgogne-Franche-Comté
- Daniel Moret, ancien personnel de la région en charge du "Plan lycée de l’an 2000"
- Bernard Quirot, architecte du lycée Ledoux.

À l’issue de la table-ronde et afin de mettre en valeur cette labellisation, une plaque a été apposée par Raphaël Bartholt, préfet du Doubs.

Puis, le recteur Jean-François Chanet a participé a une visite du bâtiment commentée par l’architecte Bernard Quirot. Ils ont ainsi apprécié la beauté et l’esthétique architecturale du hall, du centre de connaissances et de culture et de la salle de restauration.

Les lycées comtois, un patrimoine

Contact

25
Lycée polyvalent
Claude Nicolas Ledoux - Besançon
Informations complètes


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon