R

Accueil > DSDEN > Actualités > Des milliers d’élèves au rendez-vous de la journée du sport scolaire (...)

Rubrique Actualités

mardi 20 septembre 2016

Des milliers d’élèves au rendez-vous de la journée du sport scolaire !

Cette édition 2016 s’est déroulée sur trois sites phares : le plateau de Montciel à Lons-le-Saunier, la Saline royale d’Arc-et-Senans et le lac du Malsaucy. En établissements, une centaine d’AS scolaires ont proposé de nombreuses activités aux collégiens et lycéens !

Organisée le mercredi 14 septembre 2016, cette 7e édition de la journée nationale du sport scolaire (JNSS) marque la fin de l’année du sport de l’école à l’université et le lancement d’actions en faveur de la candidature de Paris à l’organisation des futurs Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Base nautique de Malsaucy

Des milliers d'élèves au rendez-vous de la journée du sport scolaire !
Le recteur Jean-François Chanet s’est rendu à base nautique de Malsaucy dans le Territoire de Belfort où 20 activités sportives étaient proposées à près de 1 000 jeunes ! Avec des élèves et l’équipe de l’UNSS, il a participé à une table ronde organisée autour de deux thématiques :
- l’École s’engage pour Paris 2024
- l’offre sportive de l’UNSS proposée aux filles

Comment l’UNSS adapte son offre sportive à la demande des filles ?

Dans l’académie, pour 92 587 élèves, le taux de filles licenciées est de 22,74 % et de 31,59 % pour les garçons. 10 426 filles sont inscrites à l’UNSS soit 41,39 % des licenciés alors que la moyenne nationale est de 40,82 %.

Si l’UNSS est l’une des fédérations qui accueillent le plus de filles elle est loin d’approcher la parité. L’académie a un important travail à faire dans l’offre de pratiques proposées aux filles. Cependant, il est intéressant de noter que 39 AS scolaires (dont 24 collèges et quinze lycées), soit 18 % des AS académiques, ont une taux de licences filles plus important que de licences garçons.

L’UNSS propose des actions orientées "loisirs sportifs", comme les "comtés couleur" et la "fête du z’elles", mais ces actions semblent en perte de vitesse dans les lycées.

Les jeunes filles sont présentes dans des sports où le poids de la compétition et l’appartenance à un club sont relativement moins présents.

À la Saline royale d’Arc-et-Senans

25 établissements était représentés sur le site dont quatre issus de l’enseignement spécialisé. 960 élèves (40 % de filles) étaient présents, dont 55 issus du sport partagé, pour participer à près de 27 activités, pour la plupart réalisées avec du matériel de récupération. Les plus courageux ont rejoint le site à vélo depuis Besançon ou Saint-Vit par l’Eurovélo-route !

Sur le plateau de Montciel

Des milliers d'élèves au rendez-vous de la journée du sport scolaire !395 élèves de 18 classes de CM1, CM2 et 6e ont profité des ateliers. L’après-midi, 586 élèves provenant de 23 collèges et lycées étaient présents. Quelques averses ont légèrement perturbé l’activité sans qu’il soit nécessaire d’annuler.

En Haute-Saône

La journée du sport scolaire en Haute-Saône

Année de l’olympisme de l’école à l’université

Capitalisant sur la dynamique de l’Année du sport de l’école à l’université, l’année scolaire 2016-2017 est tournée vers l’olympisme et ses valeurs dans le cadre de la candidature de Paris 2024 à l’organisation des futurs Jeux olympiques et paralympiques.

Dans l’académie, un important travail a été mené avec le comité régional olympique franc-comtois en direction de collèges et lycées volontaires pour une année de travail autour de l’olympisme ; sept classes olympiques sont ainsi retenues. Tous les départements seront représentés dans cette opération qui devra aussi répondre à un cahier des charges permettant d’obtenir le label "année de l’olympisme".

Une grande journée du ski sera organisée en janvier prochain aux Rousses à la veille du dépôt définitif du dossier Paris 2024 au CIO, avec le mouvement sportif, le comité régional de ski, l’UNSS et l’USEP.

Enfin, l’union du sport sera un acteur de poids dans la journée du 23 juin, date anniversaire de la rénovation des jeux olympiques modernes.

Journée nationale du sport scolaire (JNSS) 2016

Contact

Jean-Marie Vernet, directeur UNSS
Serge Mommessin, directeur adjoint UNSS
Site UNSS

 
mardi 6 septembre 2016

Le point sur la rentrée scolaire dans les écoles et collèges du Doubs

Priorités de politique éducative, conditions et moyens de la rentrée scolaire étaient à l’ordre du jour de la rencontre de l’inspecteur d’académie du Doubs, Jean-Marie Renault, avec la presse. À ses côtés, Dominique Mielle, son adjoint.

À l’issue du comité technique spécial départemental (CTSD) qui s’est tenu vendredi 2 septembre, l’IA-DASEn présentait les décisions qu’il a prises pour les écoles et les collèges, dont il a la responsabilité dans le département.

L’inspecteur d’académie s’est attaché dans un premier temps à expliciter la répartition des moyens alloués par l’académie, qu’il a faite avec ses services et en concertation avec les partenaires : "Des moyens supplémentaires pour les écoles (+5 postes)", a-t-il précisé, "malgré la baisse des effectifs (-102 élèves). Le redéploiement de la dotation départementale, après les derniers ajustements effectués le jour de la rentrée a permis la création de postes pour l’accueil des tout-petits (2/3 ans), le dispositif "Plus de maîtres que de classes" et l’enseignement spécialisé."

Le point sur la rentrée scolaire dans les écoles et collèges du DoubsÀ l’école et au collège, les mesures arrêtées sont destinées à poursuivre la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation pour l’avenir de l’école du 8 juillet 2013. La rentrée scolaire 2016 voit en effet l’introduction de la réforme du collège, des nouveaux programmes pour le cycle 2 (CP, CE1, CE2), mais aussi pour le nouveau cycle 3 (CM1, CM2, 6e) et le nouveau cycle 4 (5e, 4e, 3e). Le tout "adossés à un socle de connaissances, de compétences et de culture fortement rénové". Et de souligner que la réforme du collège ne se traduit pas par une diminution des moyens, le taux d’encadrement des élèves demeurant constant par rapport à la rentrée précédente.

Toutes les mesures sont mises en place sur le terrain en cohérence avec les orientations ministérielles et académiques. Elles visent à renforcer la continuité des apprentissages entre l’école et le collège (nouveau cycle 3…) et à donner plus de souplesse pour organiser l’accompagnement personnalisé des élèves et les nouveaux enseignements pratiques interdisciplinaires au collège. Sans compter l’introduction d’une seconde langue vivante dès la classe de 5e pour tous les élèves.

L’enjeu majeur est de faire réussir tous les élèves.

- Dossier de presse de la rentrée scolaire dans les écoles et les collèges du Doubs, 2 septembre 2016

 
vendredi 26 août 2016

Accueil des nouveaux arrivants

Retrouvez les informations essentielles à votre prise de fonction dans l’académie, que ce soit au sein des services du rectorat, en DSDEN ou en établissement !

Édito de Jean-François Chanet

Bienvenue à tous les nouveaux personnels : le guide pratique de la rentrée 2015 est à votre disposition
Mesdames, Messieurs,

Vous venez de prendre vos nouvelles fonctions dans l’académie de Besançon et je me réjouis de vous y accueillir. Au nom de l’ensemble des personnels du rectorat, je tiens à vous souhaiter la bienvenue et j’espère que vous serez très heureux dans cette académie.

Vous trouverez dans cet espace la totalité des données pratiques relatives à votre prise de poste dans l’académie, que ce soit au sein des services du rectorat, en DSDEN ou en établissement.

Sur le site académique, vous pourrez prendre connaissance des informations pédagogiques et administratives, consulter les résultats des examens et concours, rechercher des établissements et des formations. Les sites des directions des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN) sont accessibles depuis la page d’accueil. L’espace pédagogique fournit aux enseignants des ressources et des outils couvrant l’ensemble des disciplines.

Je vous invite également à consulter le portail intranet académique (PIA). Il propose l’ensemble des ressources en ligne à destination des personnels de l’Éducation nationale.

Vous n’ignorez pas que cette rentrée 2017 est marquée par quatre nouvelles mesures pour bâtir l’École de la confiance :
- le dédoublement des classes de CP en REP+
- l’adaptation des rythmes scolaires
- l’aménagement de la réforme du collège
- l’instauration de "devoirs faits" au collège.

Ces mesures visent à garantir l’acquisition des savoirs fondamentaux et à accompagner l’ensemble des élèves vers la réussite, surtout celles et ceux qui en ont le plus besoin.

C’est aussi l’objectif que nous nous sommes fixé dans le projet académique 2015-2019 :
- assurer un parcours de réussite à chaque élève
- accompagner l’évolution des pratiques pédagogiques
- favoriser la convergence des efforts de tous les acteurs de l’éducation

J’espère que vous aurez à cœur de participer à l’enthousiasmante mission qui est la nôtre au service de nos 497 000 élèves.

Bonne prise de fonction au sein de notre si belle académie !

Le Recteur, Chancelier des universités,
Recteur de la région académique Bourgogne- Franche-Comté
Jean-François Chanet

Guide des nouveaux arrivants

Garantie mutuelle des fonctionnaires GMF <abbr title="Mutuelle générale de l'Éducation nationale">MGEN</abbr> MAIF L'Autonome de solidarité Laïque ASL Crédit Mutuel enseignant CASDEN Banque populaire
 
vendredi 26 août 2016

De nouvelles dispositions en faveur des candidats n’ayant pas eu leur examen

Rappel aux jeunes et aux parents : pour réduire les sorties sans diplôme, deux dispositions en faveur des candidats ajournés aux examens des baccalauréats, CAP, BT et BTS sont effectives à la session 2016.

Dans toutes les voies de formation, les élèves auront la possibilité :
- de conserver leurs notes supérieures à dix
- de s’inscrire à nouveau dans leur établissement d’origine.

Ces droits nouveaux sont institués par le Décret n° 2015-1351 du 26 octobre 2015 et applicables dès la rentrée prochaine.

Conserver ses notes pour les sessions suivantes

Lors de cette session 2016, tous les candidats qui se présentent après un échec aux baccalauréats général et technologique peuvent conserver les notes obtenues à la session 2015, égales ou supérieures à 10, lorsqu’ils se présentent à nouveau dans la même série.

Les notes qu’ils peuvent conserver sont celles des épreuves du premier groupe, dans la limite des cinq sessions consécutives suivant la première session à laquelle ils se sont présentés. Les candidats qui bénéficient de ce dispositif peuvent aussi se voir attribuer une mention.

Bénéficier d’une nouvelle inscription de droit

Dès la rentrée 2016, les élèves qui auront échoué aux examens du baccalauréat, du CAP, du BT et du BTS auront le droit de redoubler, l’année qui suit immédiatement cet échec, dans leur établissement d’origine.

Cette mesure concernera tous les candidats scolarisés dans les établissements publics et privés sous contrat.

De nouvelles formes de scolarisation

Ces mesures généralisent une approche plus modulaire de l’examen et surtout plus personnalisée. Ainsi, cette nouvelle préparation de l’examen se fait selon des modalités adaptées au niveau des connaissances et de compétences que les élèves auront acquises dans les matières d’enseignement correspondant aux épreuves de l’examen. Des parcours individualisés seront proposés aux élèves concernés.

Conserver des notes au baccalauréat général et technologique à compter de la session 2016


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon