R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Projet "MOB "sans frontières au lycée Lumière de Luxeuil-les-Bains

Rubrique En établissements

lundi 4 juillet 2016

Projet "MOB "sans frontières au lycée Lumière de Luxeuil-les-Bains

21 élèves en bac professionnel technicien menuisier agenceur et aménagement et finition du bâtiment ont effectué plusieurs visites d’entreprises partenaires dans le cadre du projet "MOB sans frontières".

Les élèves techniciens en agencement et finition du bâtiment et technicien menuisier agenceur . Ces visites sont essentielles dans la mesure où elles permettent aux élèves de mieux connaître le tissu économique de la région et d’enrichir ainsi leur formation professionnelle.

Projet "MOB "sans frontières au lycée Lumière de Luxeuil-les-BainsChaque visite a permis de rencontrer des professionnels soucieux de la formation des élèves et particulièrement enthousiastes de partager leur métier. Les entreprises partenaires se sont également rencontrées sur les différents sites et sont venues visiter l’établissement. Pour certaines, ces visites ont été l’occasion d’interventions dans les classes concernées par le projet. L’idée de créer un réseau bénéfique aux élèves, aux enseignants et aux entreprises fonctionne tout à fait. De plus cette année de nouvelles entreprises sont venues nous rejoindre.

Le moment fort de l’année a été toutefois la découverte de la Suède, en lien avec l’entreprise Ikea de Lure en visitant des entreprises du groupe : une à Hultsfred qui fabrique du mobilier et la seconde qui produit des maisons à ossature bois en série. Leur façon de faire surtout axée sur l’automatisation nous semblait intéressante à découvrir car complètement différente des constructions en France et au Canada.

Les élèves ont connu un véritable choc culturel. Ils ont découvert une culture, un pays mais aussi une autre façon de travailler. La classe a été confrontée à un environnement totalement nouveau qui ne peut qu’être source d’enrichissement personnel.

En savoir plus

Contact

Françoise Legoy, responsable du projet

70
Lycée polyvalent
Lumière - Luxeuil-les-Bains
Informations complètes

Galerie


 
jeudi 30 juin 2016

Le collège Diderot aux "Startups à l’école"

L’incubateur public d’entreprises innovantes Agoranov a proposé le projet "Les startups à l’école" à destination d’élèves de collèges et de lycées avec un objectif : rapprocher startups et publics scolaires, élèves et enseignants, dans l’élaboration de projets pédagogiques.

L’objectif de cette démarche est de tirer parti de la richesse des 250 startups déjà incubées chez Agoranov et de les porter à la rencontre des jeunes publics pour qu’ils puissent découvrir l’univers des startups et qu’ils élaborent ensemble de véritables ateliers pédagogiques dans des disciplines variées (mathématiques, SVT, technologie, physique, chimie, géographie...).

L’idée est d’exploiter au mieux le potentiel et les opportunités des startups pour les jeunes publics et de proposer aux enseignants une véritable aventure pédagogique.

Sous l’impulsion d’Élisabeth Priqueler, chargée de mission école-entreprise, une classe de 4e du collège Diderot de Besançon a participé à ce projet : en novembre, les élèves ont rencontré la startup Actronika hébergée par l’incubateur parisien Agoranov. Les élèves, par groupe de deux, ont cherché des applications au dispositif inventé par Actronika. Ils ont ensuite, conçu une maquette et un diaporama qu’ils ont présenté à Rafal Pijewski, ingénieur d’Actronika, mardi 21 juin. Trois des huit applications présentées ont retenu toute l’attention de la startup :
- un piano pour sourd
- une application pour téléphone portable permettant de ressentir le temps qu’il fait chez la personne qui vous appelle
- un volant capable de transmettre au conducteur l’état de la route : gravillons, eau, verglas,...

Ce projet, mené par Matthieu Pretot, enseignant de technologie, a permis aux élèves de découvrir le monde de l’entrepreneuriat. La problématique réelle a motivé les élèves et a donné du sens à leur travail. L’aspect innovant du projet leur a également beaucoup plu. Une expérimentation très positive qui sera reconduite dans l’établissement l’an prochain.

Tout savoir sur "Les startups à l’école"

Contact

Anne-Marie Didier, référente école-entreprise

25
Collège
Diderot - Besançon
Informations complètes

 
mercredi 29 juin 2016

22es rencontres scolaires cinéma-vidéo : "Mutation(s)"

Les 22es rencontres scolaires cinéma-vidéo de Luxeuil-les-Bains organisées par le lycée Lumière ont eu lieu le samedi 4 juin 2016 à l’Espace Molière de Luxeuil-les-Bains.

22es rencontres scolaires cinéma-vidéo : "Mutation(s)" Créées en 1995 dans le cadre du centenaire du cinéma, la particularité de cette manifestation est l’implication des lycéens de l’option cinéma du lycée.

Les principaux objectifs pédagogiques sont d’impliquer et de responsabiliser les élèves du lycée, et plus particulièrement ceux de l’option cinéma-audio-visuel dans une dynamique de projet, à travers ce festival. Le but étant aussi de développer un esprit de curiosité, d’analyse, lors des échanges avec les différentes équipes qui participent au festival.

Le festival est un moment de rencontre et d’échange autour du cinéma et de la vidéo organisé par Jean-Luc Prost, professeur de cinéma et par les 25 élèves des différentes options cinéma du lycée (seconde, première et terminale - enseignement facultatif et spécialisé).


Un événement phare pour l’établissement

Ces rencontres mobilisent élèves, enseignants et personnels pour accueillir environ 150 festivaliers venant principalement des académies de Besançon, Nancy-Metz et Strasbourg : dix-huit établissements (collèges, lycées et post bac) étaient représentés cette année et 23 films ont été projetés en compétition le samedi matin et l’après midi.

Le président du jury cette année était le jeune cinéaste Guillaume Rieu venu présenter en soirée son court métrage "L’attaque du monstre géant suceur de cerveaux de l’espace" qui a remporté un vif succès auprès du public présent dans la salle. La projection a ensuite été suivie d’un débat avec le réalisateur et de la projection de plusieurs réalisations de l’année. La soirée s’est terminée par la remise de dix prix suite aux délibérations du jury constitué à part égale d’adultes et d’élèves de l’option.

Tout savoir sur le festival : programme, palmarès

Contact

70
Lycée polyvalent
Lumière - Luxeuil-les-Bains
Informations complètes

 
jeudi 16 juin 2016

Partenariat avec un collège tunisien : accueil d’élèves au collège de Giromagny

Du 27 avril au 4 mai 2016, un groupe de quatorze élèves et deux professeurs de Tunisie ont été accueillis au collège Val de Rosemont de Giromagny.

Les élèves du collège El Karmia de Grombalia ont pu assister tout au long de la semaine à différents cours dans les classes du collège de Giromagny (leur plus grand étonnement porte sur la qualité des équipements), travailler avec des élèves de France sur un conte, contribuer à des réalisations pour un projet de web radio, participer à des rencontres sportives, partager des échanges musicaux par l’écoute et la pratique. Les tunisiens ont également assisté à un spectacle au Granit : Holloway Jones, en même temps que les élèves de 3e du collège.

Partenariat avec un collège tunisien : accueil d'élèves au collège de GiromagnyUne des spécialités de Nabeul est la poterie, la céramique devenant celle du collège de Giromagny, c’est tout naturellement qu’un projet s’est monté : en mélangeant de la terre de Nabeul et de la terre du pays sous-vosgiens, les élèves ont réalisé ensemble des morceaux de mosaïque, utilisant leurs empreintes digitales et des objets symboles de leur identité pour laisser une trace. La calligraphie arabe a ajouté une touche à ces productions qui prendront place dans un projet plus vaste, sorte de puzzle réalisé à partir de différentes rencontres.

Hébergés dans les familles d’élèves de 5e du collège, les jeunes de Tunisie ont découvert nos façons de vivre, les habitudes alimentaires. C’était pour beaucoup d’entre eux la première sortie non seulement de leur pays, mais aussi de leur ville.

La délégation a été reçue en mairie de Giromagny, par Jacques Colin, maire, en présence d’Eugène Krantz, DASEN du Territoire de Belfort.

Le tourisme était également au programme : Visite de Besançon, la boucle avec pour point d’orgue la maison natale de Victor Hugo, puis une visite guidée des Salines Royales d’Arc-et-Senans, visite libre de Belfort avec l’incontournable lion.

Partenariat avec un collège tunisien : accueil d'élèves au collège de GiromagnyCette rencontre officialise le jumelage entre le collège El Karmia de Grombalia (région de Nabeul, Tunisie) et le collège Val de Rosemont. Organisé dans le cadre d’un partenariat entre le rectorat de l’académie de Besançon et le Comité régional à l’éducation de Nabeul, le déplacement a été possible grâce au soutien financier de l’association Solidarité laïque, du collège Val de Rosemont sur ses fonds propres et à l’engagement des familles qui acceptent d’héberger gratuitement les tunisiens.

L’origine du projet à Giromagny remonte à septembre 2014. Deux enseignants du collège, Catherine Geiger et Olivier Rebrab, tout deux professeurs de français, sont partis quelques jours à l’automne 2014 en Tunisie, à Nabeul, dans le cadre d’une délégation académique. Ils ont pu sur place nouer des contacts, construire un projet, qui s’est traduit par quelques échanges de courriers d’élèves entre les classes, le tournage d’une vidéo présentant notre collège et son environnement. À l’automne 2015 (13-18 décembre), ce sont les deux enseignants de Tunisie, Najet Grira et Jamaleddine Naceur Amri, professeurs de Français qui sont venus au collège de Giromagny. Le voyage des tunisiens a été préparé à la suite de ces échanges.

Les quelques jours passés ensemble ont permis de se découvrir, de renforcer des liens pour continuer un partenariat sur des projets concrets : à suivre... !

En savoir plus

Contact

Laurent Sirantoine, principal du collège

90
Collège
Val de Rosemont - Giromagny
Informations complètes

 
jeudi 16 juin 2016

Une intéressante collaboration entre formation initiale et formation continue

Les élèves de la classe du bac pro "vente négociation" du lycée Tristan Bernard de Besançon ont réalisé un exercice d’application de prospection commerciale en partenariat avec le réseau des Greta

À l’initiative de Christelle Guinchard, enseignante chargée de mission au GIPFTLV, et Bernard Lyonnet, conseiller en formation continue à la DAFPIC, une opération de communication promotionnelle globale a pu être conduite avec le soutien de la mini-entreprise "C.Pro" du lycée Tristan Bernard, animée par Stéphanie Pinto, enseignante.

Une intéressante collaboration entre formation initiale et formation continuePour promouvoir un nouveau service permettant la mise en relation des employeurs et des apprenants du réseau des Greta, cette opération de téléprospection complète une suite de deux envois postaux et avait pour but :
- d’appuyer le message par un rappel direct.
- d’obtenir des informations complémentaires pour qualifier le fichier.
- de noter les entreprises intéressées par une rencontre avec un conseiller en formation continue.

Un bilan positif puisque que l’ensemble du fichier a pu être traité, il a été actualisé et qualifié grâce à l’obtention des renseignements erronés ou manquants, et plusieurs demandes de rencontres avec un CFC ont pu être recensées afin d’être traitées.

Résultat : un fichier de 420 sociétés de plus de 50 salariés ayant leur siège en Franche-Comté a été activé. Il va constituer un outil efficace pour que les Greta renforcent leur notoriété auprès des entreprises et ce, au profit de nos publics salariés et demandeurs d’emploi.

Contact

25
Lycée professionnel
Tristan Bernard - Besançon
Informations complètes

 
mercredi 15 juin 2016

"Si le collège m’était conté"

Exposition de restitution des travaux produits durant la semaine de liaison du secteur Lou Blazer de Montbéliard.

Le projet de semaine de liaison et de grande exposition est né de la volonté de créer une vraie dynamique de travail au sein du secteur de recrutement du collège Lou Blazer. Il s’inscrit aujourd’hui, à part entière, dans la logique de cycle 3, dans l’esprit de la réforme du collège.

"Si le collège m'était conté"La semaine de liaison, c’est une quinzaine de projets portés par des enseignants des écoles élémentaires et du collège, à travers les conseils école-collège, qui sont des espaces de travail privilégiés. Apprendre à se connaître et mettre en place des stratégies pédagogiques cohérentes et transdisciplinaires.

Les projets s’inscrivent dans de multiples domaines : langues, sciences, français, sport, arts, histoire, géographie...Ils peuvent se concrétiser par des rencontres, au collège ou dans les écoles, par des sorties communes ou des échanges épistolaires.
Durant la semaine, l’accent est mis sur la venue de cours moyen au collège : les futurs 6e ont le temps de se familiariser avec les lieux, de découvrir les équipements et les enseignants : l’entrée en 6e devient un moment moins difficile.

La semaine de liaison, mais aussi la grande exposition qui permet de mettre en valeur les travaux réalisés par les enfants, sont des moments privilégiés pour rencontrer les parents, pour les faire entrer à l’école, pour des moments de partages et de co-éducation positive.

Programme détaillé
En savoir plus - photos, vidéos
En savoir plus - témoignages d’enseignants

Contact

Julie Braichotte
Céline Durupthy, professeur référente pour la liaison cycle 3.

25
Collège
Lou Blazer - Montbéliard
Informations complètes

 
mardi 7 juin 2016

"T’as tout compris !" : six élèves du collège Lumière de Besançon sur le plateau

"On a été accueilli comme des rois !" : tout comme ses cinq autres camarades du collège Louis et Auguste Lumière de Besançon, Pierre n’est pas prêt d’oublier sa participation à l’émission "T’as tout compris" de France 4, mercredi 18 mai à Paris.

L’aventure a commencé au collège où un groupe d’élèves intéressés par les médias a d’abord été constitué. Il a travaillé sous la direction de Marie Adam-Normand, professeur de français et coordinatrice CLEMI. Les élèves ont réalisé le texte de présentation de leur établissement pour la chaîne de télévision, choisi en conférence de rédaction les sujets d’actualité qui seraient traités, interviewé d’autres collégiens sur leurs habitudes de cinéphiles. Le rédacteur en chef-adjoint de l’émission, Jean-Baptiste Diebold, est venu les rencontrer à Besançon. L’équipe de la chaîne a ensuite sélectionné les six heureux participants : Kim et Milan en classe de 6e, Zoé en 5e, Pierre en 4e, Adèle et Quentin en 3e.

L’émission propose aux collégiens de décrypter l’actualité afin qu’ils puissent mieux décoder le flux d’images et d’informations auquel ils sont soumis. Les bisontins avaient réfléchi à la question de la diversité des élus français, suite à l’élection de Sadiq Khan à la mairie de Londres, et proposé un dossier sur le cinéma, en lien avec le festival de Cannes.

À leur arrivée, ils ont visité le studio, le camion-régie clignotant d’images et de boutons. Puis, ils se sont régalés à la cantine de France Télévisions avant de passer au maquillage et enfin à l’enregistrement de l’émission. Pour leur sujet sur le cinéma, ils ont posé des questions à Grégory Montel, acteur dans la série "Dix pour cent", diffusée sur France 2. "Je ne pensais pas que ça se passerait aussi bien, aussi naturellement", s’étonne Kim. "Moi, je ne savais pas qu’à la télé, il y avait des coupures, des répétitions alors que ce n’est pas du cinéma" ajoute Milan.

Une heure de tournage pour 26 minutes de diffusion. C’était dimanche 22 mai 2016 à 13 h 40 mais l’émission est encore disponible en ligne.

Les coulisses en photos

Contact

Christine Loureiro, référente CLEMI
Blog du CLEMI

 
vendredi 20 mai 2016

"À la Une" : des apprentis journalistes au lycée Colomb

Les élèves de troisième préparatoire aux formations professionnelles du lycée Colomb de Lure ont participé au vernissage de l’exposition intitulée "À la Une" dédiée à la présentation de leurs diverses productions d’apprentis journalistes

Ils étaient nombreux le 3 mai dernier, au CDI du site professionnel Bartholdi, à découvrir les "Unes" de journaux créées par les élèves de 3e préparatoire aux formations professionnelles. Personnels de direction et d’administration, enseignants et élèves sont venus féliciter et encourager les élèves pour leur travail de qualité et pour leur motivation sans faille. Discours, échanges et découvertes se sont multipliés autour d’un buffet organisé et préparé pour l’occasion par les agents de l’établissement. Les élèves n’oublieront pas cette matinée de si tôt : "C’était bien, précise Loïc , ça permet de discuter des œuvres avec tout le monde". Tous s’accordent également pour signifier leur émotion face à la venue de tant de monde : "On était impressionné par le nombre de personnes qui était là. On pensait pas que ça irait jusqu’à Monsieur le Proviseur et les profs du Colomb. On a largement apprécié".

"À la Une" : des apprentis journalistes au lycée ColombCette exposition représente l’expression finale d’un vaste projet. Durant tout le mois de mars, les élèves se sont rendus au CDI avec Isabelle Gavazzi, leur enseignante de français, pour travailler sur la notion de construction de l’information dans la presse écrite. Les séances se sont enchaînées, suivant une progression spécifique. La classe a pu tout d’abord acquérir un regard éclairé sur la diversité de la presse écrite quotidienne. Puis, les élèves se sont consacrés aux éléments caractéristiques de la "Une" de presse. Par la suite, lorsque le travail final a été énoncé, des groupes de deux élèves se sont formés, une ligne éditoriale décidée et des premières idées rédigées. Cette étape n’a pas été la plus aisée à franchir, selon les élèves : "C’était pas facile. On a discuté beaucoup et finalement on a décidé de faire une "Une" sur les animaux parce qu’on aime bien les animaux, expliquent Serena et Marie. Mais c’était dur, on n’a pas trouvé le titre tout de suite".

Les collégiens sont alors devenus de véritables apprentis journalistes, sélectionnant et reformulant des dépêches sur le site de l’AFP, rendu libre d’accès dans le cadre du dispositif de la Semaine de la presse. Enfin, les élèves se sont consacrés au traitement de texte et à la mise en forme de leur "Une" durant les dernières séances puis, sur leur temps libre. Aidés par Isabelle Gavazzi, leur enseignante, par Julian Eble-Terschlusen, professeur-documentaliste et par Amandine Musumeci, assistante pédagogique, les adolescents n’ont pas failli et ont rendu un travail de qualité.

"À la Une" : des apprentis journalistes au lycée ColombL’exposition de leurs productions avait pour but premier de rappeler à tous les capacités réelles d’élèves en troisième préparatoire aux formations professionnelles, celles-ci étant souvent questionnées voire dénigrées. Le travail de Mélissa, qui a réalisé sa "Une" toute seule après quelques péripéties, contrebalance tous les préjugés : "Le travail de préparation était difficile. J’ai galéré. J’ai été aidé par Amandine parce qu’il y avait beaucoup de mise en page, et aussi par Isabelle Gavazzi, pour le titre. Je suis venue sur mes heures d’étude pour finir mon travail. Je me suis levée à 8 h un mercredi, pas pour rien, parce que je l’ai fait".

Par conséquent, c’est pour féliciter les élèves de cette persévérance que l’idée d’une exposition a surgi et c’est grâce à Laurence Baulu, proviseure adjointe, que le vernissage a eu lieu. Au final, c’est un véritable défi qu’ont relevé les élèves durant plusieurs semaines. Certains ont été encore davantage récompensés lors d’une remise de prix officielle, après avoir été évalués par les enseignants mais aussi par leurs camarades. Et tous se souviendront de cette matinée chargée en émotion.

Contact

Juliane Eble-Terschlusen, professeur-documentaliste

70
Lycée général et technologique
Georges Colomb - Lure
Informations complètes

 
mardi 10 mai 2016

Les échanges internationaux ont le vent en poupe au lycée Luxembourg

Depuis 1996, le lycée Luxembourg de Vesoul entretient une solide collaboration avec la Carl Schaefer Schule de Ludwigsburg, petite ville allemande du Bade-Würtemberg proche de Stuttgart : un échange devenu traditionnel qui s’est déroulé du 1er au 11 mars 2016

Cette année, le projet a porté sur la fabrication d’une éolienne verticale et les neufs élèves de terminale structures métalliques et deux élèves de la mention complémentaire soudage du lycée professionnel Luxembourg de Vesoul ont travaillé en binôme avec onze élèves apprentis de 3e année section Metallbau de Ludwigsburg. Ensemble, ils ont réalisé une éolienne de 1.70 mètre de haut et de 1.50 mètre de large en inox ainsi qu’une présentation Powerpoint sur l’histoire de l’éolien en français comme en allemand.

Cette éolienne prendra place sur le toit des ateliers structures métalliques du lycée Luxembourg et assurera l’éclairage des kakémonos représentant les filières devant le lycée. En Allemagne les élèves ont fabriqué des minis éoliennes individuelles qu’ils garderont en souvenir.

Les échanges internationaux ont le vent en poupe au lycée Luxembourg En France, les élèves ont visité le musée de la cerise à Fougerolles, le musée Garret de Vesoul ainsi que le musée Peugeot à Sochaux. En Allemagne, les élèves ont découvert la ville de Stuttgart, le musée Mercedes Daimler Benz et le magnifique château baroque de Ludwigsburg .

Cet échange a été financé en partie par la subvention d’Appui à la vie lycéenne de la région de Bourgogne Franche-Comté et par l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).
Une fois encore, les élèves se sont très bien entendus, ont travaillé avec enthousiasme et sont très fiers du résultat obtenu.
Les professeurs allemands, Franck Singer, Joerg Boxler, Christina Schappacher et français, Stéphane Pourcine et Michel Ballandier de la section en chaudronnerie industrielle du lycée Luxembourg se sont donnés rendez-vous en 2018.

70
Lycée professionnel
Luxembourg - Vesoul
Informations complètes

 
mardi 10 mai 2016

Des lycéens de Gray découvrent les États-Unis !

Du 20 avril au 4 mai 2016, dix élèves de terminale de la section européenne motocycle du lycée Fertet ont effectué un déplacement aux États-Unis.

En 2013, deux professeurs du lycée Fertet sont sollicités par la DAREIC afin de monter un partenariat avec les États-Unis. Ces deux enseignants intègrent une visite préparatoire d’une semaine avec cinq collègues de deux autres établissements. Le projet présenté séduit la direction du Charlottesville Albemarle Technical Education Center (Catec) et un premier déplacement de quinze jours avec dix élèves est réalisé en avril 2014.

Programme de la visite de 2016

Des lycéens de Gray découvrent les États-Unis ! Le programme de cette quinzaine américaine était plus que complet et sans aucun doute élèves et professeurs sont revenus avec des étoiles plein les yeux. Premier déplacement aux États-Unis pour tous les élèves et même premier baptême de l’air pour deux d’entre eux et ils ont été gâtés puisque nous avons embarqué à bord de sa majesté l’A380 !

Les quatre jours passés sur Washington ont permis aux élèves de s’imprégner de la culture et de l’histoire américaine avec la visite des mémoriaux, musées et bâtiments qui avaient été travaillés en cours d’anglais culturel. La préparation culturelle des élèves s’est effectuée tout au long de l’année et la connexion entre la salle de cours et les visites était plus qu’évidente.

La partie professionnelle n’a pas été en reste puisque le déplacement s’est poursuivi avec la visite guidée de l’usine Harley Davidson de York en Pennsylvanie. Profitant d’être dans la région de Lancaster, berceau de la communauté Amish, nous avons effectué une visite guidée d’une ancienne ferme Amish abordant ainsi le fonctionnement de cette communauté.

La deuxième partie de ce déplacement s’est déroulée en familles d’accueil à Charlottesville en Virginie, ville jumelée avec Besançon.

Les élèves ont pu comprendre le fonctionnement d’un établissement professionnel américain et ont découvert les différentes formations proposées. Plusieurs cours à l’atelier automobile du Catec et travaux pratiques en binôme élèves. Les élèves ont pu mettre à profit ces échanges pour appliquer et enrichir le vocabulaire technique appris pendant les cours de DNL. Cette deuxième semaine a été alternée par plusieurs visites culturelles : visite guidée de Monticello, résidence de Thomas Jefferson, visite guidée de l’université de Virginie et notamment sa partie historique. Une visite de la plus grosse usine de production de camion Volvo au monde avait également été organisée pour les élèves des deux établissements.

Des lycéens de Gray découvrent les États-Unis ! Toute cette épopée peut être suivie par tous, puisque les élèves ont mis en ligne photos et récits sur un compte Facebook dédié

Une nouvelle étape s’est engagée lors de ce déplacement, puisque les deux proviseures, Catherine Jélézian pour le lycée Fertet et Catherine Lee pour le Catec ont signé une convention de partenariat ce qui permet d’officialiser ce rapprochement et accentuera le travail en cours. Les élèves et professeurs du lycée Fertet attendent avec impatience l’accueil de professeurs et élèves américains !

Un programme d’échanges internationaux ambitieux pour l’établissement puisque deux accueils avec le partenaire britannique, le Fareham College, sont d’ores et déjà prévus pour l’année scolaire 2016 -2017 et le prochain déplacement aux États-Unis est à l’étude pour 2018, avec une variante : quelques jours à New York !

Les organisateurs remercient la DAREIC, ainsi que toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de cet exceptionnel projet et notamment Severine Fremy et Louisia Dixon. Saluons ici le sens du mot accueil, puisque toutes les familles d’accueil ont été bénévoles, l’amitié Franco-Américaine est bien là et nous l’avons tous ressentie !

Contact

Bertrand Carteaux, professeur de mécanique

70
Lycée professionnel
Lycée des métiers de l'automobile et du transport
Henri Fertet - Gray
Informations complètes

Galerie



services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon