R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Un séminaire académique pour trouver les clés de l’innovation

Rubrique Vie de l'académie

lundi 6 juin 2016

Un séminaire académique pour trouver les clés de l’innovation

Mercredi 1er juin, les équipes pédagogiques innovantes de l’académie se sont réunies pour partager leur réflexion et mutualiser leurs pratiques au lycée Pergaud de Besançon.

Le PARDIE a choisi de consacrer son séminaire académique annuel à la thématique de la persévérance scolaire afin de compléter la réflexion engagée lors de la semaine de la persévérance qui s’est déroulée du 29 mars au 1er avril et de l’analyser dans la perspective de l’innovation au service du développement professionnel des enseignants.

Frédérique Weixler*, conseillère en charge de l’orientation, de la lutte contre le décrochage scolaire et de l’éducation permanente tout au long de la vie au cabinet de la ministre de l’Éducation nationale et Éric de Saint-Denis, chargé de mission au Département recherche et développement en innovation et en éducation de la Direction générale de l’enseignement scolaire avaient fait l’honneur de leur présence à ce séminaire.

*Frédérique Weixler est l’auteure du rapport : "Décrochage : une bonne idée suffit-elle ?"

La persévérance scolaire : quelles clefs pour innover ?

Ce séminaire visait à apporter un éclairage aux professionnels de l’éducation pour alimenter leur réflexion et leur pratique.

Séminaire académique de l'innovation pédagogique Les équipes représentaient les 144 projets innovants développés dans l’académie, parmi lesquels certains étaient directement en lien avec la thématique de la persévérance.

Des équipes travaillent autour du vivre ensemble, du tutorat, de la médiation, d’autres axent leur réflexion sur les liaisons inter-niveaux et les risque de rupture qu’elles peuvent entrainer, certaines placent les outils numériques au service de la persévérance scolaire, d’autres encore favorisent les projets interdisciplinaires qui renforcent le sens des apprentissages ou développent des pratiques d’évaluation positives.

Les interventions d’experts, de chercheurs et d’acteurs de terrain ont mis en lumière des aspects fondamentaux ayant trait à la notion de persévérance scolaire dans l’objectif de stimuler des pratiques innovantes et de les faire essaimer.
Ils ont permis d’alimenter la réflexion de ces équipes, de conforter le travail engagé dans les nombreuses actions mises en œuvre et d’impulser de nouvelles pistes.

Programme du séminaire de l’innovation

Contacts

Nicolas Magnin, CARDIE
Marie-Christine Clerc-Gevrey, CARDIE

 
vendredi 20 mai 2016

Semaine des langues 2016 : zoom sur deux actions !

Dans le cadre de la première édition nationale de la Semaine des langues vivantes, de nombreux établissements de l’académie ont organisé des opérations spécifiques. Bilan de cette première édition dans deux lycées francs-comtois.

Semaine des langues dans l’académie de Besançon - Bilan des actions

Lycée Paul Émile Victor - Champagnole

Le lycée Paul Émile Victor, ouvert sur l’international, a célébré la semaine des langues avec de nombreuses actions :
- expositions des travaux réalisés en cours de langues
- interventions des classes de l’enseignement général et professionnel dans l’auditorium pour présenter des sketches
- animation d’un quiz sur New-York par les 1e ASSP
- menus de différents pays proposés toute la semaine par la restauration scolaire.

Semaine des langues 2016 : zoom sur deux actions ! Lycée Paul Émile Victor - ChampagnoleMardi soir, les élèves de seconde 2 et 5 se sont succédé pour présenter le projet Erasmus + "Nos vies dans 20 ans" et le résultat de leur travaux, recherches et rencontres avec leurs pairs européens.
Les lycéens champagnolais échangent en anglais grâce à la plateforme eTwinning avec des jeunes de cinq lycées situés à Lemgo, Allemagne, Most, République Tchèque, Nasielsk, Pologne, Edimbourg, Écosse et Catania, Italie.

"Nos vies dans 20 ans" concerne directement les jeunes de quinze ans car ils sont notre avenir partout en Europe. Dans quelques années, ils prendront des décisions pour nos sociétés. Ce projet européen les aide à répondre aux nombreuses questions qu’ ils se posent : ils réfléchissent, prennent des initiatives, imaginent, créent dans les différents domaines qui les concernent comme les énergies, l’emploi, les communications ou la famille.

Les élèves sont encadrés dans leur recherches et travaux par Béatrice Blache, documentaliste, Françoise Moutenet, professeur d’anglais, Marjolaine Vialet, professeur de lettres modernes, Jean-Louis Timin, professeur de science de l’ingénieur et Christophe Olivier, professeur de physique-chimie.

Contact

Françoise Moutenet, professeur d’anglais

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers du sanitaire et du social
Paul Émile Victor - Champagnole
Informations complètes

Lycée Jean-Michel - Lons-le-Saunier

Semaine des langues 2016 : zoom sur deux actions ! Lycée Jean Michel - Lons-le-SaunierLa classe de première de la section européenne allemand du lycée Jean Michel a participé cette année au projet Science Slam du lycée franco-allemand de Freiburg-im-Breisgau. Ce projet novateur, initié en 2015, offre la possibilité aux élèves de mettre leurs connaissances linguistiques au service de contenus scientifiques.

Il s’agissait pour les élèves de présenter un thème scientifique de leur choix de façon personnelle et accessible en dix minutes maximum, en utilisant le français et l’allemand. Les dix-sept élèves de la section ont travaillé depuis le début de l’année en binôme (et un trinôme) à ce projet, de façon autonome mais encadrée par leurs professeurs de sciences physiques et d’allemand. Les travaux ont été également accompagnés par des professionnels du théâtre qui ont aidé les élèves à la mise en voix de leurs présentations. Les thèmes choisis étaient très variés ("solidement liquide", "tout est dans la bulle" …) et ont permis aux élèves de travailler des domaines scientifiques très différents.

Semaine des langues 2016 : zoom sur deux actions ! Lycée Jean Michel - Lons-le-SaunierLors d’une représentation au lycée au mois d’avril, le candidat participant à la finale à Freiburg a été désigné par un public d’élèves germanistes et un jury de professeurs. C’est le slam intitulé "Les tartines de Gargantua"’ - "Gargantuas Brotschnitten" - qui a été retenu : un texte original qui explique, avec humour et rigueur scientifique, comment déjouer la malédiction des tartines tombant presque toujours du mauvais côté.

Le candidat du lycée Jean Michel a représenté brillamment la section européenne par une prestation de qualité qui a enthousiasmé le public présent le mercredi 11 mai 2016 au lycée franco-allemand de Fribourg.

Contact

39
Lycée général et technologique
Jean Michel - Lons-le-Saunier
Informations complètes

 
mercredi 4 mai 2016

Semaine des langues vivantes dans l’académie !

La première édition nationale de la Semaine des langues vivantes aura lieu du lundi 9 mai au vendredi 13 mai 2016 sous le thème "Osons les Langues".

La Semaine des langues vivantes est l’occasion de :

- créer un temps fort sur une thématique susceptible de fédérer des projets en langues et/ou autour des langues et de faciliter leur rayonnement ;
- sensibiliser à l’atout que représentent les langues pour faciliter l’insertion professionnelle ;
- valoriser le plurilinguisme ;
- inciter à la mobilité et à l’ouverture internationale.

Dans l’académie, de nombreux établissements organisent des opérations spécifiques sous différentes formes : témoignages d’élèves, expositions de travaux, récits de voyages, réalisation de recettes et de spécialités internationales, projection de films, ateliers de découverte de langues du monde, poèmes multilingues …

Programmes des actions dans l’académie

La semaine des langues au lycée Jules Haag de Besançon
La semaine des langues au lycée Paul-Émile Victor de Champagnole
La semaine des langues au lycée Condorcet de Belfort

Site disciplinaire langues vivantes

Contact

Jean-Luc Bordron, IA-IPR anglais, chargé de la mission académique des langues vivantes

 
mardi 3 mai 2016

Troisième édition du prix PEPITE - tremplin pour l’entrepreneuriat étudiant - 2016

Créé en 2014 par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, organisé en partenariat avec la Caisse des dépôts, ce prix national est l’une des actions phares du plan en faveur de l’entrepreneuriat étudiant

Il a pour objectif d’encourager et de soutenir les projets de création d’entreprises chez les étudiants et les jeunes diplômés, en récompensant les meilleurs projets innovants issus des Pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (PEPITE).

Troisième édition du prix PEPITE - tremplin pour l'entrepreneuriat étudiant - 2016- Vous êtes étudiant ou jeune diplômé de moins de 3 ans ?
- Vous avez entre 18 et 28 ans ?
- Vous avez un projet de création d’entreprise ou vous avez créé une entreprise après le
1er juillet 2015 ?
- Votre projet a un caractère innovant, quelle que soit la nature de cette innovation ?

Le prix Pépite est doté de prix allant de 5 000 à 20 000 € et donne une visibilité
nationale à votre projet.

Tout savoir sur le concours

Pour l’ensemble des étudiants de Bourgogne Franche-Comté, les dossiers de candidature doivent être déposés par courriel auprès du PEPITE Bourgogne France-Comté jusqu’au 15 juin 2016.

 
mercredi 27 avril 2016

44 élèves de l’académie se sont rendus au Canada !

Les collèges Jean Jaurès de Saint-Vit et Lucie Aubrac de Doubs à la découverte de Calgary

Collège Jean Jaurès de Saint-Vit

40 élèves de l'académie se sont rendus chez leurs partenaires au Canada Encadrés par Claudie Gibey, Sandrine Mano, Jenny Tissot, professeures et Didier Colladant, principal, les 28 élèves de la classe de 3e C du collège Jean Jaurès de Saint-Vit se sont rendus au collège Branton School à Calgary pour un séjour de dix jours. Ce projet pédagogique a été organisé dans le cadre d’un échange franco-canadien initié en 2014 et dans le cadre d’un partenariat entre le rectorat de Besançon et la commission scolaire de la province d’Alberta. Accueillis dans une ambiance particulièrement chaleureuse et bienveillante, les élèves ont alors rencontré leur correspondant avec lequel ils conversaient via internet depuis septembre dernier.
Ce magnifique voyage a ainsi permis aux élèves français de découvrir aussi les méthodes pédagogiques utilisées au Canada dans un bain linguistique apprécié. De nombreuses activités ont été proposées pendant ce séjour particulièrement riche :
- visite du Royal Tyrell Museum à Drumheller,
- les montagnes rocheuses et la station de Banff,
- la découverte du fort de Calgary, lieu initial d’implantation de la ville.
Cuisine, tricot et couture ont également fait partie du séjour particulièrement apprécié de tous.

Le moment du départ de Calgary fut rempli d’émotion mais la continuité du projet en cette deuxième partie d’année scolaire permettra sans aucun doute de concrétiser des liens solides entre tous les participants des deux continents. La réflexion est déjà lancée pour organiser cet échange en 2017 et accueillir les amis canadiens.

25
Collège
Jean Jaurès - Saint-Vit
Informations complètes

Collège Lucie Aubrac de Doubs

40 élèves de l'académie se sont rendus chez leurs partenaires au Canada Les 26 élèves de 3e section européenne du collège Lucie Aubrac de Doubs accompagnés de Caroline Faignez, professeur d’anglais, Christian Kovacic, principal du collège et Vanessa Sordet, documentaliste, ont eu le plaisir de rendre visite à leurs correspondants canadiens de Calgary du lundi 28 mars au mercredi 6 avril 2016. Ils ont séjourné dans les familles, effectué de nombreuses excursions pour découvrir la ville de Calgary et la région :
- découverte de la vallée des dinosaures
- mode de vie des trappeurs et des indiens
- excursion dans une station des montagnes rocheuses
- visite du zoo de Calgary
- fabrication et dégustation de sucettes au sirop d’érable
- initiation au hockey et à la crosse
Les élève ont également participé à deux demie journées de cours. Ils ont découvert une autre culture et un autre mode de vie. Ce séjour très enrichissant d’un point de vue linguistique, culturel et émotionnel restera à jamais gravé dans leurs mémoires et dans leurs cœurs.

25
Collège
Lucie Aubrac - Doubs
Informations complètes


Galerie

Collège Jean Jaurès de Saint-Vit Collège Jean Jaurès de Saint-Vit Collège Jean Jaurès de Saint-Vit Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs Collège Lucie Aubrac de Doubs

 
lundi 11 avril 2016

Le succès au rendez-vous du challenge Hackaton !

Du 6 au 7 avril, près de 400 personnes ont assisté au premier Hackaton organisé par l’académie de Besançon au pôle universitaire des portes du Jura de Montbéliard.

Lors de ce challenge, organisé en partenariat avec l’Université de Franche-Comté, Pays de Montbéliard Agglomération, Canopé et Numérica, les participants devaient imaginer l’École du 21e siècle, l’École à l’ère du numérique.

24 heures de réflexion pour penser l’École du futur

Treize équipes ont travaillé sans relâche, durant 24 heures, avant de présenter leur projet au jury présidé par le recteur d’académie Jean François Chanet, en présence de Virginie Chavey, vice-présidente de Pays de Montbéliard Agglomération et du Conseil départemental du Doubs et de représentants du ministère de l’Éducation nationale.

Chaque équipe, composée d’au moins trois profils différents (élèves, enseignants, chef d’établissement, gestionnaire, parent d’élève...), a ainsi défini une problématique à laquelle elle a répondu en appliquant le Design Thinking.

Elles ont tout d’abord pris en compte le besoin des usagers de l’École à l’ère du numérique, avant d’imaginer des solutions et de construire un prototype. Ce dernier a de nouveau été confronté aux usagers pour valider la solution imaginée. Une vidéo de présentation a été produite par chaque équipe suivie d’une soutenance devant un jury et le public qui ont tous deux pu voter pour élire les meilleurs projets.

Sept établissements récompensés

Le jury a reconnu le travail de qualité de tous les projets et l’implication des équipes participantes au concours. Les prix ont été attribués aux équipes suivantes :
- 1er prix "Mon École à l’ère du Numérique", catégorie éducation zone de vie : l’équipe du lycée Toussaint Louverture de Pontarlier
- 1er prix "Mon École à l’ère du Numérique", catégorie pédagogie : Le gang des Lyonnais, académie de Lyon
- 1er prix "Créativité Design" : L’équipe Gérôme 1 du collège Gérôme de Vesoul
- prix du public de la meilleure bande annonce : Les mauvaises graines du lycée Quetigny de l’académie de Dijon
- Prix du Fablab : Les virtuoses du collège Mozart de Danjoutin
- Prix du Fair Play : l’équipe du collège Pierre Vernier d’Ornans

Quant au prix spécial du jury il a été attribué au lycée Mandela d’Audincourt.

L’ensemble des équipes se sont vu attribuer un lot en fonction de l’attribution des prix : batterie de secours pour smartphone ou objets connectés (montre, enceinte, casque...).

Faire émerger de nouvelles pédagogies

Durant ces deux jours des experts de France, de Belgique, du Canada et de Nouvelle-Zélande se sont succédés pour aborder le sujet des espaces au sein de l’École, des méthodes de créativité avec le Design Thinking, ou encore des retours d’organisation pédagogiques d’écoles innovantes.

Au même moment, de nombreux enseignants innovants sont venus animer des forums et des feux de camps. Dans un même temps, des exposants ont présenté de nouvelles solutions numériques comme des robots permettant de s’immerger dans une salle de classe à distance, destinés notamment aux enfants en situation d’hospitalisation.

Hackaton : "Imaginer l’école du 21e siècle : mon École à l’ére du numérique"

Contact

Didier Ramstein, délégué académique au numérique (DAN)

 
vendredi 8 avril 2016

Rencontres internationales lycéennes de la radioprotection

Le lycée professionnel Nelson Mandela d’Audincourt a participé aux Rencontres internationales lycéennes de la radioprotection, du 21 au 23 mars à Bastia

Rencontres internationales lycéennes de la radioprotection

Rencontres internationales lycéennes de la radioprotectionDepuis 2008, des lycées français et étrangers participent à des ateliers de la radioprotection, animés par des professeurs de ces établissements en partenariat avec des experts de la radioprotection, des universitaires et des chercheurs dans les disciplines scientifiques concernées. Ces ateliers sont destinés à impliquer les élèves dans des activités pluridisciplinaires en lien avec la culture radiologique pratique. Des rencontres internationales sont proposées à la fin du deuxième trimestre de l’année scolaire pour permettre aux élèves ayant participé aux ateliers de présenter leurs travaux et d’échanger avec les autres élèves et avec des professionnels de la radioprotection. Cette année 130 élèves d’une quinzaine de lycées français et étrangers sont impliqués dans ces ateliers.

Objectifs généraux

Les Ateliers de la radioprotection s’inscrivent dans une démarche de diffusion de la culture de radioprotection auprès des jeunes.

- initier une démarche citoyenne dans le cadre d’une appropriation d’éléments scientifiques et sociaux liés aux rayonnements ionisants dans l’environnement
- contribuer à promouvoir la culture scientifique et technique au lycée
- permettre une découverte du monde professionnel
- tirer des enseignements sur les activités pédagogiques relatives aux rayonnements ionisants et à la radioprotection

Participation du lycée Nelson Mandela

Deux élèves de bac pro hôtellerie-restauration, un élève de CAP plasturgie, une enseignante de math-sciences et un enseignant de biotechnologies de l’établissement se sont déplacés à Bastia pour suivre les Ateliers.
Outre les objectifs de l’action, l’intérêt pour les élèves était de travailler avec des experts et développer les échanges internationaux.

Rencontres internationales lycéennes de la radioprotectionAprès avoir travaillé en club tout au long de l’année avec des scientifiques sur le thème de "la radioprotection des aliments après un accident nucléaire", les élèves ont présenté les résultats de leurs travaux lors de ces rencontres. Ils ont également animé un atelier scientifique interactif sous forme de jeu sur "dosimétrie et signalétique en radioprotection".

Témoignage élève : "Ça m’a appris à travailler en groupe sur un projet. On a pu échanger avec des scientifiques sur des choses qui nous étaient complètement inconnues. Et c’était super de se faire des amis moldaves, biélorusses et allemands qui ont travaillé comme nous."

Témoignage d’enseignant : "Pendant ces trois jours de rencontre nous avons vu les élèves s’épanouir et prendre confiance en eux".

La participation des lycéens à ces rencontres internationales a été rendue possible grâce à l’investissement et au soutien de nombreux partenaires : le Pavillon des sciences de Bourgogne Franche-Comté, la Centre d’étude sur l’évaluation de la protection dans le domaine nucléaire (CEPN), l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le Commissariat à l’énergie atomique / Institut national des sciences et techniques nucléaires (CEA / INSTN), l’Université de Franche-Comté et Pays de Montbéliard Agglomération.

En savoir plus

Contact

Guillaume Bonzoms, professeur de biotechnologies

25
Lycée professionnel
Lycée des métiers éco-matériaux et éco-services
Nelson Mandela - Audincourt
Informations complètes

 
jeudi 7 avril 2016

Fauré – Requiem, Pavane...au programme des prochains concerts du Chœur et orchestre inter-lycées

Le Chœur et orchestre inter-lycées, qui regroupe depuis plus de 25 ans de jeunes passionnés de musique, reparaît comme à chaque printemps et vient annoncer son programme de concerts : mercredi 27 avril et jeudi 28 avril à 20 h 30

Cette année, Jean-François Bourgeois, directeur musical pour la deuxième année, a décidé de mettre à l’honneur Gabriel Fauré musiciens français de la fin du XIXe et du début du XXe siècle (1845-1924).

Fauré – Requiem, Pavane...au programme des prochains concerts du Chœur et orchestre inter-lycéesLe pari est encore une fois de taille : réunir et mobiliser de jeunes lycéens, choristes et instrumentistes, autour d’un programme musical ambitieux :

- le Requiem de Fauré
- le Cantique de Jean Racine, une œuvre de jeunesse
- la Pavane, qui sera donnée avec des chœurs
- les Djinns sur le poème de Victor Hugo
- Madrigal

Rendez-vous donc fin avril pour un moment musical toujours fort en émotions. Ouverture des portes 30 minutes avant le début du concert.

Grand Kursaal,
2 place du Théâtre à Besançon.
Réservations en ligne

Chœur et orchestre inter-lycées

Depuis 28 ans maintenant, avec le soutien de la délégation académique à l’action culturelle et du lycée Pasteur, le Chœur et orchestre inter-lycées offre la possibilité d’une pratique musicale vivante et ambitieuse à l’ensemble des lycéennes et lycéens bisontins en se mesurant aux grands chefs-d’œuvre du répertoire vocal et instrumental.

Le Chœur et orchestre inter-lycées L’inscription est ouverte à tous les élèves sans distinction de niveau musical. A cette occasion, je tiens à rappeler qu’il n’est pas nécessaire de savoir lire une partition pour intégrer le chœur ; c’est d’ailleurs le cas pour un grand nombre de choristes chaque année. Ceux-ci mènent de septembre à avril, à raison de plusieurs heures par semaine et plusieurs journées de répétition, un travail soutenu afin d’aboutir à une production de qualité dont ils puissent être fiers. Cette année encore, ce sont quelque cinquante chanteurs amateurs qui seront accompagnés par un nombre équivalent d’instrumentistes issus pour la plupart du Conservatoire à rayonnement régional de Besançon.

L’autre aspect du projet, c’est la rencontre de ces jeunes amateurs avec des professionnels issus du monde du spectacle vivant. Cette année, cela a été particulièrement le cas pour les choristes qui ont participé à la production lyrique "la Petite Renarde rusée" donnée au théâtre Ledoux le 16 mars. Ils ont ainsi pu côtoyer différents corps de métiers : chef d’orchestre, metteur en scène, chanteurs lyriques, musiciens professionnels, techniciens du son, de la lumière, de la vidéo…

Les échanges qui naissent de ces rencontres sont d’une grande richesse et de nombreux témoignages d’anciens participants permettent d’affirmer que les représentations, qui marquent l’aboutissement du travail annuel, constituent une expérience artistique inoubliable.

Choeur et orchestre inter-lycées

 
lundi 4 avril 2016

Une semaine pour encourager la persévérance scolaire !

Du 29 mars au 1er avril, l’académie de Besançon a organisé sa première semaine de la persévérance scolaire

Le lancement de cette semaine a eu lieu le mardi 29 mars au micro-lycée Louis Pergaud de Besançon. Laurent Guillemin, chargé de mission académique, coordonnateur académique de la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS), a représenté le recteur lors de cette ouverture qui s’est faite en présence des membres de la communauté éducative et des partenaires de l’École.

Mettre en lumière les dispositifs et l’accompagnement des élèves

Portée par la MLDS, la semaine de la persévérance scolaire a rassemblé l’ensemble de la communauté pédagogique et éducative, les parents, les jeunes et les partenaires de l’École.
L’objectif était double :
- encourager les pratiques innovantes pour prévenir les ruptures et favoriser la réussite des élèves
- valoriser le travail réalisé tout au long de l’année dans les établissements scolaires.

Des conférences, des échanges de pratiques, des témoignages, la présentation d’actions mises en œuvre dans les établissements scolaires se sont déroulés toute la semaine.

Qu’est que la persévérance scolaire ?

La persévérance scolaire (ou l’accrochage scolaire) est un élément clé de la prévention du décrochage scolaire.

Elle reflète les efforts permanents déployés par les élèves, les équipes pédagogiques et éducatives pour favoriser l’apprentissage au quotidien, valoriser les réussites et ainsi l’obtention d’un premier diplôme. Le travail sur l’estime de soi est au cœur de la persévérance scolaire.

La persévérance scolaire requiert l’implication des acteurs au quotidien : les équipes en établissements (professeurs, CPE, COP, infirmières, chefs d’établissements, etc.), les coordonnateurs de la MLDS, les parents d’élèves, les partenaires de l’École et les élèves eux-mêmes.

Chacun joue un rôle bien particulier en matière de repérage, de prévention, d’accompagnement et de suivi.

Le micro-lycée : raccrocher pour réussir

Dans le cadre de la semaine de la persévérance scolaire, l’action prévue au micro-lycée Pergaud visait à montrer comment le raccrochage scolaire et social est possible au sein d’un tel dispositif.

Le micro-lycée Pergaud a ouvert ses portes à la rentrée 2014. Cette année, dix-huit élèves sont scolarisés alors qu’ils étaient dix la première année.

Il s’agit du second micro-lycée de l’académie, le premier étant celui du lycée Armand Peugeot à Valentigney, ouvert en 2013. Les anciens élèves sont unanimes au delà du décrochage scolaire, la réussite et l’ambition sont au rendez-vous.

Progrès, encouragement et lien : les maîtres mots du dispositif

Au sein du micro-lycée Pergaud, les élèves sont accompagnés grâce à un "livret de suivi". Ce livret permet à l’élève de valider le niveau de maîtrise de certaines compétences. Pour les enseignants, il s’agit d’un véritable outil pour aider et appuyer la progression des élèves. Afin de permettre la réussite des micro-lycéens, le suivi de la vie scolaire (absences, retards) est aussi essentiel que le suivi pédagogique.

Des témoignages d’élèves, d’enseignants et de parents de micro-lycéens, ainsi que des observations de séquences de cours au sein des différentes séries du micro-lycée ont étayé la présentation du dispositif.

Témoignages de parents d’élèves

Témoignage d’une maman

"Le micro-lycée est le moyen formidable qui permet à des élèves décrocheurs de réintégrer un système et de croire à nouveau en leur possibilité de succès. C’est surtout une équipe, qui leur redonne confiance, qui les soutient et les accompagne sans faille.

Ces jeunes adultes arrivent en début d’année avec des parcours différents, des cassures différentes. Le micro-lycée arrive à créer une symbiose. Les élèves travaillent par deux, par trois, en fonction des matières. Le planning est adapté, tout est fait pour que chacun trouve sa place. Le mot professeur prend une dimension nouvelle : c’est celui qui prend la peine de vous envoyer un message le matin, pour savoir si votre réveil a sonné. Qui vous accompagne aux épreuves du bac, qui est en liaison permanente avec vous. Qui conseille, qui soutient, qui ne vous lâche pas, malgré les aléas d’une vie d’ados . Et qui est aussi d’une grande aide pour les parents. Car que de doutes et de questions pour eux ! La relation entre les trois parties est très importante : les parents sont partenaires et le dialogue doit être permanent.

Mon fils a intégré le micro-lycée à sa demande, il a fait la démarche alors que je doutais fortement de la possibilité qu’il ait son bac. L’année n’a pas été toujours facile : doute, absences ... mais bien entouré il a su trouver un lui la volonté de s’accrocher". Le jour des résultats, un petit message "je l’ai !" était un vrai cri de victoire et d’espoir pour la suite".

Témoignage d’un papa

"Je souhaiterai faire part de mon enthousiasme par rapport à la section du micro-lycée.
En effet, le micro-lycée a permis d’offrir une chance à ma fille ; sans cette section elle aurait arrêté ses études et n’aurait pas obtenu son baccalauréat et ceci malgré son excellent niveau scolaire. Elle a été décrocheuse pendant plusieurs mois et ses études en ont déjà pâtis. Mais, avec l’opportunité du micro-lycée, ma fille a pu reprendre ses études et elle envisage désormais un autre avenir professionnel, puisqu’elle souhaiterait devenir déléguée pharmaceutique.

Cette section lui a permis de trouver sa voie malgré son parcours différent. Elle s’épanouit au micro-lycée, tant sur le plan personnel que professionnel. Je voudrais donc remercier toute l’équipe pédagogique qui s’occupe de cette section pour leur engagement."

Bilan de la semaine

Au total, ce sont douze établissements qui se sont mobilisés autour de dix actions dans les quatre départements.

Focus sur deux actions en établissements

Le 29 mars au lycée Pierre Adrien Pâris de Besançon se tenaient une conférence et des ateliers d’études de cas sur le thème de la persévérance. Plusieurs acteurs sont intervenus afin d’expliquer comment redonner le goût d’étudier aux élèves et l’envie de revenir en classe.

Le proviseur, Jean-Luc Gorgol, a accueilli les participants et présenté sa vision de la persévérance scolaire en insistant sur l’importance de la prévention. Olivier Apollon, doyen des IEN-ET-EG, est intervenu sur les outils mis en place par le lycée tel que le tutorat. Il s’agit d’"une culture de l’écoute", basée sur le suivi de chaque élève par un enseignant. En effet, pour lui, il faut "percevoir ce dont les élèves ont besoin par la médiation, la bienveillance et l’écoute […] pour un retour positif auprès de l’élève et une reconnaissance de son investissement".

Les membres du GPDS étaient également présents. Leur action au quotidien est importante. Ils donnent une réponse adaptée à la situation de chaque élève par le biais de fiches mises en place avec l’ensemble des enseignants. Les ateliers avaient d’ailleurs pour but d’alimenter le GPDS grâce à des études de cas.
Quant au (DAQIP), il offre aux jeunes la possibilité de réussir la rentrée suivante par le biais de stages.

Le jeudi 31 mars au lycée Armand Peugeot de Valentigney, des éducateurs et des membres du DAQIP ont proposé une table ronde à des collégiens : un beau moment d’échanges et de partage autour d’un quizz et d’un diaporama réalisés par des anciens élèves du DAQIP. Ces derniers ont souhaité aider à leur tour les élèves qui "décrochent" du système éducatif et montrer que la réussite n’arrive pas qu’aux autres.

Le mercredi 30 mars au lycée Pontarcher de Vesoul, une autre action innovante en faveur de la persévérance scolaire

Une belle leçon de vie

Les acteurs de cette semaine travaillent au quotidien pour que les élèves ne "lâchent pas l’École". Ils unissent leurs efforts pour leur redonner le goût d’apprendre et l’envie de construire un projet professionnel sur le long terme.

La persévérance, l’énergie et le respect de ces personnes permettent aux jeunes de comprendre la chance qui leur est offerte. Les échanges entre les jeunes et les accompagnateurs sont des moments émouvants et enrichissants donnant un second souffle à leur courage.

DP 03 - Dossier de presse - Semaine de la Persévérance scolaire - du 29 février au 1er avril 2016

Contact

Laurent Guillemin, coordonnateur académique de la mission de lutte contre le décrochage scolaire, référent académique Foquale
Tél. 03 81 65 74 26


Galerie

Semaine de la persévérance scolaire dans l'académie Semaine de la persévérance scolaire dans l'académie Semaine de la persévérance scolaire dans l'académie Semaine de la persévérance scolaire dans l'académie Semaine de la persévérance scolaire dans l'académie Semaine de la persévérance scolaire dans l'académie

 
vendredi 1er avril 2016

Prix de l’audace artistique et culturelle 2015-2016

Depuis l’année scolaire 2012-2013, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère de la culture et de la communication organisent le "Prix de l’audace artistique et culturelle", en partenariat avec la Fondation culture & diversité

Proposé dans le cadre de la mise en œuvre du parcours d’éducation artistique et culturelle, ce prix a pour objectif de permettre à tous les élèves d’aborder les trois éléments fondamentaux d’une culture artistique : les connaissances, la pratique et la rencontre avec les œuvres et les artistes. Il repose sur le trinôme "partenaire culturel - école/établissement scolaire - collectivité territoriale" portant un projet d’éducation artistique et culturelle exemplaire en faveur de l’accès des jeunes aux arts et à la culture.

Cette année, ce sont les trois projets suivants qui ont représenté notre académie :

Dossier école (avec liaison vers le collège)

"Exploration et partage d’instants artistiques pour la réussite en REP+" mis en œuvre dans les écoles maternelles, élémentaires et le collège formant le REP+ Diderot de Besançon (projet à dominantes arts plastiques, danse, chant choral, théâtre, productions orales en langue française et étrangères), projet déjà retenu en 2014-2015 qui se poursuit cette année.

Prix de l'Audace artistique et culturelle 2015-2016Ce projet a concerné l’ensemble des écoles maternelles, primaires et le collège Diderot, secteur REP+, en partenariat avec le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie et la Maison de Quartier (Ville de Besançon). Depuis plusieurs années, un certain nombre de classes de ces établissements élabore un projet artistique sur l’année scolaire autour d’une thématique commune. Pour l’année 2015-2016, 1 000 élèves ont travaillé autour du portrait. Ils ont visité l’antenne du Musée délocalisée sur le quartier, participé pour certains à des ateliers de pratique artistique, et pour d’autres travaillé avec des artistes dans la classe. Le projet a abouti à une semaine de restitution collective où les élèves ont partagé leurs créations avec les autres classes et leurs familles au sein d’une exposition et sur scène pour les projets de spectacle vivant. La restitution collective a été organisée en amont de la fête de quartier afin de présenter de manière plus élargie les actions conduites.

Dossier collège

"Peinture et espace" mis en œuvre au collège Mont-Miroir de Maîche, valorisation de l’établissement et de la commune par la réalisation de fresques de street art (projet à dominante arts plastiques).

Prix de l'Audace artistique et culturelle 2015-2016Les élèves de 3e du Collège Mont-Miroir participent à ce projet développé avec l’association Juste Ici, le Conseil départemental du Doubs et la Commune de Maîche. Plusieurs artistes de street art se rendent pendant une semaine au collège à la rencontre des élèves, qui ont préparé leur arrivée pendant près d’un mois en réalisant des travaux et des présentations. Avec les artistes invités, les élèves réalisent une fresque murale et participent à des ateliers. La fresque est réalisée dans un lieu public de la ville de Maîche, ce qui la rend visible au plus grand nombre. Les élèves développent également une réflexion autour de l’œuvre d’art et de l’engagement des artistes. La semaine de présence des artistes donne lieu à un vernissage auquel parents et personnalités locales sont invités. En juin, les élèves participent à l’organisation du festival Bien urbain à Besançon, festival pluridisciplinaire qui met en relation l’art et l’espace public.

Dossier lycée (avec liaison vers le collège)

"Tout 1 Cinéma" mis en œuvre au lycée polyvalent Louis Aragon d’Héricourt et au collège Jean-Paul Guyot de Mandeure autour de la thématique de "La transition et de la transmission", passage adolescents-jeunes adultes, liaison collège-lycée dans le cadre d’un jumelage (projet à dominante théâtre et cinéma).

MA scène nationale - Pays de Montbéliard participe au jumelage "Liaison collège-lycée" entre le Lycée Polyvalent Louis Aragon d’Héricourt et le Collège Jean-Paul Guyot de Mandeure, en partenariat avec le Département du Doubs. Ce jumelage a pour vocation de favoriser les liens et la mise en réseau de deux établissements de l’Aire urbaine autour d’une même création. Avec l’intervention des artistes Charlotte Lagrange et Valentine Alaqui, les élèves de 3e à la terminale adaptent des scènes de cinéma au théâtre. Les ateliers communs permettent à chaque élève de rencontrer l’autre. Afin de développer une recherche tant dans la direction d’acteur que dans l’invention de la forme théâtrale, les deux artistes font appel à des créateurs son et lumières. Les élèves assistent à des spectacles pour nourrir leur pratique. Leur travail est présenté deux fois au théâtre, auprès de classes des établissements, de leurs familles, des partenaires institutionnels et du public de la scène nationale.

Contact

Délégation académique à l’action culturelle (DAAC)
Courriel
Site


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon