R

Accueil > DSDEN > Actualités > Quand ruralité rime avec attractivité !

Rubrique Actualités

mardi 15 septembre 2015

Quand ruralité rime avec attractivité !

La Haute-Saône comporte 36 pôles éducatifs. Jean-François Chanet, recteur de l’académie, a visité celui de Lavoncourt, suite à l’invitation du maire, conseiller régional, Jean-Paul Carteret

Le premier édile a replacé la structure dans son cadre historique, rappelant au recteur, à l’inspecteur d’académie du département, à l’inspectrice de la circonscription de Gray et à la directrice du pôle, son caractère singulier.

Les pôles éducatifs de Haute-Saône démontrent que ruralité peut rimer avec attractivitéEn effet le pôle tient son origine dans un regroupement intercommunal concentré à Lavoncourt dès 1975, les conseils municipaux concernés agissant alors en pionniers.
Situé sur la communauté de communes des Quatre Rivières, le pôle, inauguré il y a dix ans, comporte cinq classes et scolarise actuellement 110 élèves de la toute petite section de maternelle au C.M.2. Il accueille des enfants provenant de onze villages de la communauté de communes et constitue un bel exemple de réussite partenariale, associant l’État et les collectivités territoriales, en vue de fournir à ces enfants un cadre éducatif de grande qualité.

D’une manière générale, les pôles éducatifs réunissent sur un même site les services scolaires et périscolaires. À Lavoncourt, le pôle se caractérise par une double originalité en matière en de lien scolaire-périscolaire.

L’accueil des enfants avec leurs parents ou l’assistante maternelle

La mairie de Lavoncourt a mis en place une ludothèque avec le soutien de la caisse d’allocations familiales et la P.M.I. Ainsi, les parents et les assistantes maternelles peuvent se retrouver dans les locaux du périscolaire et disposer de son infrastructure, encadrés par sa directrice. Dès l’âge d’un an, les jeunes enfants sont accueillis et placés en situation de découvrir les jeux avec leurs pairs. La finalité de ce service est aussi d’offrir, en zone rurale, la possibilité d’échanger entre parents et professionnels de la petite enfance dans un cadre rassurant et adapté aux jeux des jeunes enfants.

Le service de restauration à destination des élèves et des personnes âgées

Les pôles éducatifs de Haute-Saône démontrent que ruralité peut rimer avec attractivitéRestructuré complètement afin d’accueillir chaque jour l’ensemble des enfants et des résidents du foyer-logement, le pôle restauration développe le lien intergénérationnel et ajoute un service au territoire communal en proximité de l’école et du pôle périscolaire.

Du point de vue pédagogique, la mutualisation des moyens de financement a permis d’équiper les usagers du pôle avec du matériel adapté aux exigences d’un enseignement de qualité, en particulier dans le domaine du numérique. En effet, ces derniers n’ont rien à envier aux usagers des écoles situées zones urbaines. L’isolement des enseignants a laissé place à un travail d’équipe au sein du réseau des écoles rurales (R.E.R.) "Trotte-souris", très actif et sources de projets épanouissants pour les élèves.

Le recteur a salué le travail imaginatif des partenaires concernés qui a conduit à des aménagements très pertinents. Il a remercié les enseignants pour leur qualité d’écoute vis-à-vis des familles et des élus territoriaux, notamment dans le cadre de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. En effet, tous les élèves du pôle éducatif bénéficient gratuitement des activités périscolaires et du transport scolaire.

 
mardi 15 septembre 2015

Une levée de fonds pour le devoir de mémoire

"Sur les traces des poilus" est un projet de commémoration de la 1re Guerre Mondiale porté par treize élèves du collège Raymond Gueux de Gy, labellisé et soutenu par le Comité national du Centenaire : un projet que vous pouvez soutenir du 4 septembre au 5 octobre 2015 !

Une levée de fonds pour le devoir de mémoire - © David ChapouletUn atelier d’écriture a permis de concevoir les portraits de six soldats fictifs intégrés au 60e régiment d’infanterie de Besançon. Leurs aventures ont d’abord été narrées sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook) avant que leur publication ne soit envisagée en partenariat avec un éditeur professionnel (Sycko).

Enrichie par une conception graphique réalisée avec David Chapoulet, illustrateur professionnel, l’édition de "Sur les traces des poilus" est désormais soumise au succès d’une levée de fonds orchestrée à la foissur Ulule et directement au collège (par chèque). 250 souscriptions sont nécessaires.

Aidez ce projet jusqu’au 5 octobre sur Ulule !

À la clé, un livre de 70 pages, cinq illustrations intérieures et une de couverture qui conclura ce projet de recherche historique et d’écriture collaborative.

Pour tout renseignement au sujet de la souscription, vous pouvez contacter le professeur référent du projet.

Témoignage d’Océane

"Pourquoi j’ai voulu participer à cette activité ? Bonne question. Tout d’abord, c’est l’idée d’écrire qui m’a motivée. Développer des personnages, les faire évoluer dans un contexte historique qui a marqué les mémoires est ma seconde motivation. C’était aussi un bon moyen d’approfondir mes connaissances dans la Première Guerre Mondiale grâce aux recherches et d’améliorer mon "style" d’écriture."

Contact

Yann Lefebvre, professeur d’histoire géographie

70
Collège
Raymond Gueux - Gy
Informations complètes

 
lundi 14 septembre 2015

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, visite le pôle éducatif de Noroy-le-Bourg

Les pôles éducatifs offrent des conditions d’apprentissage favorables en zones rurales. La ministre, accompagnée du recteur, de l’inspecteur d’académie et des élus locaux a pu le constater à l’école des Champs

En milieu rural, le travail conjoint des collectivités territoriales (communes et conseil départemental) et de l’État (préfecture-D.S.D.E.N.) a permis d’augmenter le nombre moyen d’élèves dans chaque école alors que la démographie scolaire est en baisse. Cette évolution, mise en place en 1993 dans le cadre d’une convention, est liée à une politique volontariste de l’État et des collectivités territoriales permettant de financer des « pôles éducatifs ». Elle permet notamment d’associer sur un même site des équipements scolaires et périscolaires favorisant ainsi la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

Inauguré il y a quatre ans, le pôle éducatif de Noroy-le-Bourg comporte neuf classes et regroupe des élèves provenant de dix communes alentour. La mutualisation a permis d’offrir à ces élèves des locaux plus accueillants et mieux adaptés à leurs besoins.

En effet, le bâtiment, construit pour répondre aux normes haute qualité environnementale (H.Q.E.), spacieux et lumineux, constitue un cadre qui favorise le plaisir de fréquenter cette infrastructure.
Les équipements matériels, et particulièrement la salle de motricité mise à la disposition des élèves des classes maternelles, sont qualitativement similaires à ceux des écoles urbaines.

Le regroupement des moyens humains dans les pôles ruraux évite l’isolement des enseignants tout en créant une dynamique nouvelle de travail en équipe dans des conditions plus agréables. La stabilité des enseignants en poste sur les pôles s’en trouve confortée.
La continuité apparait comme un atout supplémentaire des pôles éducatifs :
- continuité de la journée de l’enfant sur un même site ;
- continuité des parcours pédagogiques de la maternelle à l’école élémentaire.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le pôle éducatif de Noroy-le-Bourg Au-delà, de ces atouts, la ministre de l’Éducation nationale a pu constater que les élèves des zones rurales bénéficient de la qualité des enseignements au cœur de la loi de Refondation de l’école de la République.
C’est ainsi que les nouveaux programmes de l’école maternelle sont mis en œuvre à l’école des Champs. L’école maternelle, organisée en un cycle unique, propose des modalités spécifiques d’apprentissage en mettant en place des situations variées pour garantir la réussite de tous les élèves et permettre aux enfants d’apprendre ensemble et de vivre ensemble. À travers les jeux et la manipulation, les élèves du cycle maternelle du pôle réalisent les premiers apprentissages scolaires, en particulier ceux de la langue orale et du vivre ensemble.
Par ailleurs, à Noroy-le-Bourg, l’école est entrée dans l’ère numérique grâce à l’existence d’un environnement numérique de travail (E.N.T.) comme l’ont montré les élèves de cycle 2, en utilisant Iconito. En milieu rural, la communication numérique au sein de cet espace sécurisé de l’E.N.T., se révèle un outil fort utile qui permet de s’affranchir des distances.

Les visiteurs de l’école des Champs auront compris qu’au-delà du domaine des apprentissages scolaires, les pôles éducatifs constituent un lieu de vie agréable qui favorise le développement des liens entre leurs usagers.


Galerie

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...) Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, visite le (...)


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon