Logo Rectorat de l'académie de Besançon
Accueil > DSDEN > Actualités > Des élèves du Doubs à l’heure canadienne !

Rubrique Actualités

mercredi 11 mars 2015

Des élèves du Doubs à l’heure canadienne !

Suite à des échanges relatifs à la mise en place d’une correspondance avec un pays d’Amérique du nord, plusieurs classes du département vont être jumelées avec des classes de Calgary. Une délégation canadienne a été reçue dans ce cadre du 3 au 6 février

La visite

Dans le programme de séjour de la délégation de Calgary board of education dans l’académie de Besançon, la pédagogie a été au cœur de la rencontre.

Échanges au collège de Saint-Vit - © D.S.D.E.N. du DoubsLes dix professionnels, qui, au demeurant, parlent très bien le français, ont bénéficié d’une présentation du système éducatif français et de trois projets d’échanges scolaires avec Calgary, à savoir la plateforme MailEmailO pour le primaire et celle de Weebly pour le secondaire, ainsi que le partenariat entre les collèges Jean Jaurès à Saint-Vit et Branton Middle School à Calgary.

Plusieurs visites de terrain étaient également programmées entre les correspondants : chaque directeur d’elementary scool et chaque chef d’établissement de middle ou high school ont été accueillis dans leur école ou établissement secondaire partenaire, où ils ont pu découvrir leur organisation, leurs modalités de fonctionnement, leurs projets, leurs élèves.
Les responsables de la délégation se sont rendus au collège Clairs-Soleils où travaille une professeure canadienne dans le cadre du programme de mobilité internationale Jules Verne et au lycée Ledoux qui dispense un enseignement général et d’ouverture internationale.

Avant de se retrouver au collège à un tournoi de kinball et de crosse québécoise avec les élèves de cycle 3 des écoles et ceux des 6e puis à la médiathèque municipale où étaient restitués au public les recherches des élèves du collège et des écoles d’Avanne-Aveney et de Saint-Vit sur le Canada "dans tous ses états" : naturel (relief, climat, faune, flore …), politique, culturel (fêtes, spécialités culinaires …). Des projets conduits dans le cadre du conseil école-collège.

Chorale école de Saint-Vit - © D.S.D.E.N. du DoubsPour l’inauguration de l’exposition, l’école Claude Nicolas Ledoux à Saint-Vit-Antorpe a proposé une prestation chorale de chants traditionnels français que nos hôtes semblaient bien connaître : "on les chante aussi", s’est exclamée une professeure d’outre-atlantique ! Claire Bouiller, inspectrice de l’éducation nationale dans la circonscription de Besançon 4 dont relèvent les cinq écoles investies*, s’est adressée aux élèves en présence des enseignants et des élus de la ville.

La dernière journée, entrecoupée d’une réception officielle par le recteur et l’inspecteur d’académie s’est déroulée en deux temps : des échanges en matinée au collège autour des pratiques d’évaluation des apprentissages des élèves ; l’après midi, qui s’est déroulé au rectorat, a été consacré au bilan et aux perspectives et s’est conclue par une visite avec exposé d’informations à la Maison de l’Europe.

*Les cinq écoles de Calgary ont la particularité de proposer un enseignement en immersion française

Les projets pédagogiques

Onze projets se mettent donc en place en primaire, dont certains initiés dès juin 2012 lors de la visite d’une première délégation canadienne :

- École René Roussey à Saint-Vit et elementary Chinook Park School à Calgary
Relationhip builfing and then culture and traditions
- École de Geneuille et elementary school Varsity Acres à Calagry
Sharing our stories about who we are as Calgarians, Albertans and Canadians
- École de Pouilley-les-Vignes et school William Reid
Comparaison des modes de vie. Enquêtes pédagogiques sur ce thème commun
Compares lifestyles in Canada and Besançon. Inquiry project on common theme
- École à Moncey et une école proche de la Bishop Pinkham middle school
Focus on global Citizenship
- École de Devecey et Mayland Heights School
- École Granvelle à Besançon et Sam Linvingstone School
- École de Clerval et Sundance School
- École à Avanne-Avenney et elementary school Banff Trail
- Collège Lucie Aubrac à Doubs et le middle school GP Vanier
- Collège Jean-Claude Bouquet et le middle school Bob Edwars
- Lycée Jacques Duhamel et la high school Western Canada High à Calgary

Par ailleurs trois groupes d’élèves canadiens partenaires des collèges Jean Jaurès à Saint-Vit, Clairs-Soleils à Besançon et Lucie Aubrac à Doubs seront accueillis dans l’académie début avril.

Contacts

Pour le primaire

Sylvie Marlin, conseillère pédagogique départementale pour l’enseignement des langues à l’école, Claire Bouiller inspectrice de l’Éducation nationale et son équipe de circonscription de Besançon 4.
Courriel

Pour le secondaire

Sylvie Schmidt, chargée de mission à la délégation académique aux relations européennes, internationales et à la coopération

 
vendredi 27 février 2015

Un nouveau visuel pour la prévention du risque routier

Emma, lauréate du concours de dessin Prévention routière, a reçu son prix à Franois le 31 janvier dernier

L’association Prévention routière avait, l’an passé, proposé à toutes les écoles du département de participer à un concours de dessins. Objectif : imaginer un visuel original pour le tout nouveau véhicule de l’association, offert dans le cadre d’un partenariat de mécénat avec la fondation P.S.A. et une concession Citroën de Besançon.

Un nouveau visuel pour la prévention du risque routier Parmi tous les dessins reçus (environ 200), c’est celui d’Emma (aujourd’hui au collège), alors élève en dernière année de cycle 3 (C.M.2) à l’école élémentaire de Franois qui a été retenu : à la clé, un appareil photo numérique remis officiellement par le président de l’association et le maire de la commune, en présence des représentants institutionnels (services préfectoraux, Éducation nationale, Conseil général) et, bien sûr, de la classe de C.M.2 de l’école de Franois, dont les élèves ont reçu chacun un gilet jaune fluorescent.

Éducation à la sécurité routière

Le concours de dessins avait servi de support, parmi d’autres, à la démarche pédagogique d’Alain Picart, professeur des écoles de la classe C.M.2.

Rappelons que cet enseignement des règles de bonnes conduites sur la route est inscrit dans les programmes scolaires et fait l’objet d’un continuum éducatif, de la maternelle au lycée, sanctionné par différentes attestations des acquis de connaissances et de compétences :

- l’attestation de première éducation à la route (A.P.E.R.) à l’issue du primaire,
- les attestations scolaires de sécurité routière (A.S.S.R.) 1 et 2 au collège, acquis de la maîtrise du socle commun,
- et bientôt l’A.S.S.R.3 au lycée

Un nouveau visuel pour la prévention du risque routier Telle est la contribution de l’Éducation nationale à la formation globale de futurs citoyens responsables, en tant que piétons, cyclistes et automobilistes. C’est à ce titre, en vertu d’un accord cadre signé par le ministère, que l’association Prévention routière effectue des sensibilisations en milieu scolaire, de la maternelle à la terminale.

Prévention à l’insécurité routière

L’objet de ce nouveau logo reproduit sur son véhicule flambant neuf, était pour Prévention routière, d’assurer une meilleure visibilité de toutes les actions que l’association mène sur tous les fronts pour sensibiliser et prévenir les comportements à risque de tous les usagers de la route, avec les conséquences dramatiques que l’on connaît, des vies brisées par les accidents.

L’enjeu est de taille, puisqu’il s’agit de réduire sensiblement le nombre des décès et des blessures handicapantes, dont les jeunes en sont les premières victimes, un quart des accidentés. Ce sont plus 3,7 % de décès en 2014 par rapport à 2013, selon l’Observatoire interministériel de la sécurité routière. Un plan de "26 mesures pour une nouvelle mobilisation à la sécurité routière" vient d’être présenté par le ministère de l’intérieur.

Sur l’enseignement et l’éducation à la sécurité routière, toutes les ressources sur Eduscol

Contacts

- pour le primaire
Matthieu Laugier, conseiller pédagogique en éducation physique et sportive (E.P.S.)

- pour le secondaire
Michèle Sigogne, chef d’établissement

Association Prévention routière du Doubs

 
mercredi 18 février 2015

Table ronde " Liberté d’expression"

Table ronde en présence de journalistes de la presse écrite, de la radio et d’intervenants du centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (C.L.E.M.I.)

Table ronde " Liberté d'expression" Le C.L.E.M.I. mène avec la maison des journalistes un projet intitulé "Renvoyé spécial". Son but est de sensibiliser les lycéens à la liberté d’expression et au pluralisme dans les médias par la rencontre avec un/e journaliste réfugié/e politique en France.

Partenaires

La maison des journalistes (M.D.J.) : accueil de journalistes contraints de fuir leur pays où ils sont gravement menacés en raison de leur métier.Grâce à la solidarité des médias français, La maison des journalistes est une passerelle, un endroit où reprendre pied après les persécutions subies.

Presstalis  : société commerciale de messageries, contrôlée par les éditeurs réunis en coopérative. Presstalis distribue, sur tout le territoire, l’ensemble des quotidiens nationaux et 75% des magazines.

Dans ce cadre, nous vous invitons à une table ronde entre un journaliste guinéen et des professionnels de la presse locale.

Jeudi 19 février à 18 h, brasserie Saint-Pierre à Pontarlier
Entrée libre

Contact

Marie Adam-Normand, coordonnatrice C.L.E.M.I. académie de Besançon,
Site C.L.E.M.I.

 
mardi 17 février 2015

Finale du tournoi inter-académique de gestion

Le 11 février s’est tenue au lycée du Grand-Chênois de Montbéliard la finale du tournoi inter-académique de gestion

Le tournoi de gestion est organisé par le lycée du Grand Chênois en partenariat avec la chambre régionale de l’ordre des experts-comptables de Bourgogne et de Franche-Comté, de la chambre régionale des commissaires aux comptes avec le soutien d’A.G.E.F.A.-P.M.E., et de divers acteurs économiques de la région, dont le crédit mutuel.

Cette année la rencontre prend une dimension inter-académique avec la participation de lycées des académies de Dijon et de Strasbourg. Cet événement favorise la rencontre entre les étudiants et des chefs d’entreprises. Il permet également d’initier les étudiants aux choix stratégiques et managériaux de la gestion des entreprises à travers les jeux de simulation.

Objectifs

- valoriser l’environnement socio-économique de nos régions
- créer un événement phare permettant à des étudiants issus de D.C.G. et de B.T.S. comptabilité et gestion des organisations de valoriser leur appétence pour les activités de gestion et de développer l’esprit d’entreprendre
- promouvoir les activités de gestion à travers un événement médiatisé réunissant à la fois des étudiants et des professionnels
- mettre en compétition des équipes composées de cinq étudiants dans une simulation de gestion d’entreprises virtuelles évoluant sur un marché fermé
- favoriser la réflexion sur les choix et stratégies permettant d’améliorer les performances de leur entreprise virtuelle
- confronter les équipes à des professionnels dans des situations d’échange et de jeux de rôle : présentation des résultats et des choix stratégiques de l’équipe devant une assemblée générale, un conseil d’administration, un groupe de décideurs, d’actionnaires

Finale du tournoi inter-académique de gestion Le mercredi 11 février restera dans la mémoire des participants à la finale inter-académique : suspense et émotions pour les dix équipes qualifiées et pour les professeurs et professionnels participant à l’animation de cette journée. C’est avec un très grand professionnalisme que l’ensemble du personnel et les professeurs du lycée ont géré le déroulement de cette compétition.

Les participants ont unanimement salué l’organisation exemplaire ainsi que l’ambiance chaleureuse qui ont caractérisé cette journée, ponctuée par de multiples échanges entre les différents participants et notamment les nombreux professionnels présents.

Après quatre cycles de jeux, les étudiants devaient exposer leur stratégie et leurs choix relatifs au développement de leur entreprise virtuelle, devant une dizaine de mini-jurys, composés de chefs d’entreprise, d’experts-comptables, de commissaires aux comptes, de directeurs d’agence bancaires, d’assureurs, de responsables des ressources humaines et de professeurs. Autant dire que les échanges furent très riches.

Les compétences mises en œuvre par les équipes couvraient également les outils de communication : le jury a pu découvrir les affiches, les supports publicitaires audios ou vidéos, réalisés par des équipes plus créatrices les unes que les autres.

Prix et lauréats 2015

Le prix de la stratégie (premier prix) a été remis par Samuel Chavey, représentant l’ordre des experts-comptables de Bourgogne Franche-Comté. Chacun des dix étudiants des équipes lauréates s’est vu remettre une magnifique tablette numérique

Le prix de l’audace a récompensé les deux équipes classées en deuxième position. Il a été remis par Pierre Paprocki au nom de la compagnie régionale des commissaires aux comptes. Chacun des gagnants a reçu une montre de grande marque.

Le prix de la communication honorait les équipes classées troisièmes à l’issue de la compétition. Ce prix, un bon d’achat de 100 €, a été offert par le groupe crédit mutuel

Catégorie B.T.S. C.G.O.

Prix de la stratégie : Beauty Boat - lycée Pasteur Mont-Roland de Dole
Prix de l’audace : Nauti-co - lycée Mathias de Chalon-sur-Saône
Prix de la communication : Team luronne - lycée Georges Colomb de Lure

Catégorie D.C.G.

Prix de la stratégie : See-Mât - lycée Camille Sée de Colmar
Prix de l’audace : Épona du lycée Castel de Dijon
Prix de la communication : Horizon du lycée Louis Pergaud de Besançon

Chacun des 49 participants à la finale a également reçu en cadeau une clé U.S.B. offerte par le lycée du Grand Chênois, une pochette souvenir du crédit mutuel, un stylo de la communauté de communes du Pays de Montbéliard (P.M.A.), et un chargeur universel de téléphones portables de la part de l’ordre des experts comptables.

Tout savoir sur le tournoi inter-académique de gestion

 
vendredi 13 février 2015

"Droits dans l’école" et "Les droits de l’enfant", un programme et une mallette pédagogique U.N.I.C.E.F.

Le comité U.N.I.C.E.F. du Doubs invite les enseignants à venir les découvrir mercredi 18 février 2015, de 14 à 16 h au centre municipal 1901, 27 rue Alfred Sancey à Besançon

Utilisable par les enseignants dans leurs classes de cycle 3 (C.E.2, C.M.1, C.M.2), cette mallette permet une présentation de la convention internationale des droits de l’enfant et de construire un projet collectif sur ce thème.

"Droits dans l'école" et "Les droits de l'enfant", un programme et une mallette pédagogique U.N.I.C.E.F. - © UnicefLa démarche pédagogique choisie place clairement l’enfant au cœur des apprentissages, permettant à chacun d’entre eux de développer des attitudes, d’acquérir des compétences et de nouveaux savoirs qui leur permettront de promouvoir le respect des droits de chacun.

Cinq séquences sont proposées dans la mallette :
- moi et mes droits
- moi et le groupe
- mes droits et l’école
- mes droits et la communauté
- mes droits et le monde

Une animation aura lieu en matinée le même jour 18 février à 9 h à l’école de Nancray, dans la classe participante au parlement des enfants dont le thème est cette année "les droits de l’enfant".

Rappelons que l’U.N.I.C.E.F., fonds des Nations unies pour l’enfance, intervient à de nombreuses reprises dans les établissements scolaires, dans les clubs U.N.I.C.E.F. notamment, ainsi que dans les accueils de loisirs.

Le détail de la mallette et de la démarche

Contact

Mireille Silvant, présidente
Hervé Groult, chargé du suivi
Tél. : 06 77 07 21 45
Courriel

 
jeudi 12 février 2015

"Peinture et espace" au collège Mont Miroir de Maîche

20 élèves de troisième ont réalisé une fresque sous le préau du collège avec l’aide de T.H.T.F., deux artistes de "street art" lyonnais

Les artistes sont restés une semaine au collège en octobre 2014. Le lundi matin a été consacré à des rencontres entre les deux artistes et les élèves de troisième du collège. Dès le lundi après-midi et durant toute la semaine, les 20 élèves volontaires ont travaillé et repensé le préau du collège, alors sombre et délaissé, dans le but d’en faire un espace coloré et plaisant.

Cette semaine s’est terminée avec un vernissage durant lequel, élèves, parents d’élèves, enseignants et personnels de l’établissement ont pu inaugurer ce nouveau préau.Une action qui a permis à certains élèves de confirmer leur pratique artistique et de faire connaître le "street art" à tout l’établissement. Mais c’est surtout une belle aventure humaine : une très belle rencontre entre deux jeunes artistes et des adolescents.

Ce projet, financé par l’établissement et avec l’aide de la direction régionale des affaires culturelles (D.R.A.C.), a pu être mis en place grâce à l’association "Juste ici" de Besançon,une association qui défend l’idée que" l’art modifie et participe à la perception du monde, dans les lieux culturels mais aussi dans le quotidien, devant chez soi".

T.H.T.F.
Bien urbain - Juste ici
Collège Mont-Miroir - article complet, photos et vidéo

Contacts

Sébastien Marmot, principal du collège Mont Miroir.
Tel : 03 81 64 09 23
Courriel
Élise Wetzel, professeur d’arts plastiques du collège.
Courriel

25
Collège
Mont Miroir - Maîche
Informations complètes

 
jeudi 12 février 2015

Le lycée Edgar Faure de Morteau se distingue aux olympiades des métiers

29 candidats représentaient la Franche-Comté aux finales nationales des olympiades des métiers à Strasbourg la semaine dernière : trois sont revenus médaillés, dont deux anciennes élèves du lycée Edgar Faure de Morteau

Le lycée Edgar Faure de Morteau se distingue aux olympiades des métiersLucile Perrenet a obtenu une belle médaille d’argent en bijouterie-joaillerie. Lucile est une jeune fille originaire du Jura, qui est venue apprendre le métier de bijoutier à Morteau. Elle a passé son brevet des métiers d’art en 2013. Elle a ensuite travaillé chez un artisan à Nancy, puis a décidé de se consacrer uniquement à ce concours, en se préparant à temps complet avec l’aide de son coach et ancien professeur Philippe Hoffer. Pendant les 20 heures de ce concours, elle a dû mettre en œuvre, dans les règles de l’art, toutes les techniques apprises lors de sa scolarité, afin de fabriquer un bijou de grande classe. Ce n’est qu’à la dernière minute du concours que son œuvre s’est terminée.

Le lycée Edgar Faure de Morteau se distingue aux olympiades des métiersIsabelle Faggianelli a également obtenu une magnifique médaille d’argent en D.A.O.-dessin industriel. Après un bac S. obtenu avec une mention très bien en Haute-Saône, Isabelle a choisi de débuter une formation technique en B.T.S. C.I.M. au lycée Edgar Faure. Elle s’est très vite découvert une passion pour la modélisation 3D. des systèmes microtechniques. C’est cette passion qui l’a amenée à concourir aux olympiades en D.A.O. Elle continue d’acquérir son expérience dans une formation d’ingénieur par apprentissage à Besançon. Pour ce concours, elle s’est préparée à la fois avec Antoine Boinay, le dernier champion de France du métier, et avec son ancien professeur Philippe Jeannerod.
Le concours s’est déroulé sur deux jours et demi. Les quatre épreuves qu’elle a réalisées sont :
- conception d’un support de camera de sport - production d’une vidéo d’animation
- modélisation d’une sangle à cliquet à partir du système - production d’un rendu réaliste
- modélisation d’un marteau burineur - production d’un dossier de plans techniques
- épreuve de rapidité - assemblage de jouets en Lego®
Isabelle a montré au jury composé d’experts du métier, une grande constance dans ses productions, ce qui a été apprécié.
Le lycée Edgar Faure de Morteau se distingue aux olympiades des métiers
Ces deux jeunes filles sont maintenant intégrées dans l’équipe de France des métiers. Elles vont suivre les stages de préparation aux épreuves internationales, et peuvent espérer aller, soit aux finales internationales à Sao Paulo, soit aux finales européennes à Göteborg. Nous leur souhaitons bonne chance pour la suite de la compétition !

25
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'horlogerie, de la bijouterie et de la joaillerie
Edgar Faure - Morteau
Informations complètes

 
jeudi 29 janvier 2015

À la découverte de l’orchestre symphonique !

Depuis la rentrée scolaire, des élèves de cycle 3 de l’école Viotte à Besançon bénéficient de cet itinéraire culturel musique

Des musiciens dans la classe

Que signifient "les drôles de gestes" du chef d’orchestre ? Pourquoi tant de musiciens dans un orchestre et de quels instruments jouent-ils ? Le rôle et la place de chacun dans l’orchestre ont-t-ils de l’importance ?

À la découverte de l'orchestre symphonique ! - © DSDEN 25C’est pour répondre à ces quelques interrogations que des musiciens sont intervenus dans la classe C.M.1 et C.M.2 de Pascal Wasnievski, professeur des écoles, en décembre dernier. Sous une forme ludique et interactive qui a enchanté les enfants.

Sous la houlette du délégué général de l’orchestre Victor Hugo de Besançon, Jérôme Thiébaux, les élèves de la classe se sont initiés à la direction d’orchestre, en ont expérimenté les codes. Pas facile ! Mais la pratique aidant…
Chacun, à tour de rôle, s’est exercé à donner le tempo à la petite formation orchestrale du jour, aux autres camarades frappant dans les mains et aux deux violonistes qui les accompagnaient.

Pour finir, musiciens et écoliers ont interprété ensemble un court extrait de la symphonie n°6, dite "pastorale" de Beethoven, un groupe d’élèves mimant le vent, un autre les oiseaux, dont quelques coucous "préalablement auditionnés". L’ensemble avait de l’allure, fin et délicat, pour reprendre les propos de l’animateur de la séance.

Ce fut une matinée de classe un peu particulière. À double titre ! D’abord et surtout pour la rencontre des élèves avec deux instrumentistes d’un orchestre symphonique, ensuite par la présence de nombreux invités venus observer la séance.

Le projet pédagogique

À la découverte de l'orchestre symphonique ! - © DSDEN 25La découverte de ce qu’est un orchestre constituait la 3e séance de l’itinéraire culturel musique n°6 auquel la classe Viotte participe. C’est un choix du professeur pour sa cohérence avec sa progression pédagogique. Le contenu s’inscrit en effet dans la démarche de "charte chorale" de la classe.

Les élèves ont déjà assisté à un concert et écouté une œuvre musicale classique. Dans le cadre du prochain atelier, ils découvriront in situ tous les instruments qui composent un orchestre symphonique. La 5e étape sera un temps de restitution des travaux (dessins, critiques…) portés par toutes les classes qui ont intégré les objectifs de ce parcours musique dans les apprentissages scolaires.

L’école élémentaire de la Viotte à Besançon bénéficie de quatre autres itinéraires culturels se déroulant sur cinq à sept séances, toute de l’année sur le temps scolaire :
- C’est la fête ! Musique ! avec les jeunesses musicales de France (J.M.F.) en C.E.2 (n°9)
- Lire la ville en C.P. et C.E.1 (n°17)
- Besançon, quelle histoire en C.M.1 et C.M. avec la direction du patrimoine (n°18 et n°19).

Le parcours culturel et ses enjeux

Les cinq classes de l’école Viotte font partie des 164 classes de cours préparatoire au cours moyen 2e année inscrites dans le dispositif proposé à la rentrée scolaire à toutes les écoles élémentaires de la ville.

À la découverte de l'orchestre symphonique ! - © DSDEN 25L’objectif est de soutenir les enseignants dans la construction du parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève prévu dans la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la république. La loi fait en effet de l’éducation artistique et culturelle une priorité, celle de "jouer un rôle décisif dans la lutte contre les inégalités en assurant un égal accès à tous les jeunes à l’art et à la culture" (extrait de l’éditorial de la brochure - Ville de Besançon).

C’est dans ce cadre qu’a été élaboré l’ensemble des propositions, appelé parcours culturels, qui comprennent 27 itinéraires, regroupés dans 7 domaines, chacun se déclinant autour des trois piliers essentiels de la circulaire interministérielle du 3 mai 2013 : la connaissance du domaine artistique ou culturel, la pratique et la découverte sensible, la rencontre avec des œuvres, des lieux et des professionnels.

"Il y avait déjà des actions culturelles dans les classes. Mais, jusqu’à présent, elles étaient ponctuelles. Ce qui est nouveau, c’est que désormais, elles s’inscrivent dans un parcours…", explique Claire Bouiller, inspectrice de l’Éducation nationale, chargée auprès de l’inspecteur d’académie de la culture humaniste et de l’histoire des arts.

Avec Jean-Paul Jorrot, conseiller pédagogique départemental en arts visuels et chargé de mission arts et culture, ils ont apporté leur expertise dans la réflexion, la mise en place et le suivi dans les classes de cette offre culturelle, fruit d’un partenariat avec la ville de Besançon et ses structures culturelles, et la direction régionale des affaires culturelles (D.R.A.C.) en Franche-Comté.

Les enseignants de Besançon avaient pu, lors d’un forum promotionnel en juin dernier, prendre connaissance du programme et échanger avec les représentants des structures culturelles mobilisées (musées, bibliothèques, orchestre, salles de concert et de spectacles, associations également) et approfondir avec eux les ressources et les pistes susceptibles d’enrichir leur démarche pédagogique.

 
mercredi 28 janvier 2015

Le sport partagé à la coupe du Monde Handi-ski à Tignes !

Un stage "coupe du Monde" est proposé du 25 janvier au 30 janvier aux élèves de la section sportive sport partagé du collège André Malraux de Pontarlier et du collège Émile Laroue de Frasne

Objectifs

Le sport partagé à la coupe du Monde Handi-ski à Tignes !
- participer à l’organisation d’un évènement handisport (jeune officiel : juge, jeune organisateur)
- responsabiliser les élèves sur des missions d’organisation
- découvrir et connaître le monde du haut-niveau dans le milieu handisport

Journée type

9 h-11 h : préparation de la piste (lissage par les élèves)
11 h-13 h : jeune officiel sur la compétition (chronométrage, sécurité…)
13 h-14 h : repas
14 h-16 h : formation fauteuil ski
16 h : remise des prix
17 h : rangement du matériel
19 h : repas

Le matin, les élèves participeront à l’organisation de la coupe du monde en préparant et en lissant la piste de compétition.
L’après-midi sera réservé à l’apprentissage du guidage du fauteuil-ski et à la gestion des stands ‘‘handicap ‘’ mis en place par la fédération française de ski.

Contacts

Cédric Siron, collège Malraux Pontarlier
Anne Pagnier, collège de Frasne
Serge Mommessin, service régional U.N.S.S.
Jérôme Broussier, responsable et conseiller technique auprès de l’inspecteur d’académie

25
Collège
Émile Laroue - Frasne
Informations complètes

25
Collège
André Malraux - Pontarlier
Informations complètes

 
vendredi 23 janvier 2015

Journée blanche ski de fond U.N.S.S.

Mercredi 21 janvier 2015 au Pré Poncet (journée initialement prévue le 14, différée en raison du manque d’enneigement)

Journée blanche ski de fond U.N.S.S. {PNG} Plus de 2 000 participants issus des collèges du Doubs sont attendus à la traditionnelle "Journée blanche" départementale organisée par l’U.N.S.S. sur l’un des sites nordiques du Massif du Jura, entre Mouthe et Chapelle-des-Bois dans le Doubs.

La manifestation mobilise les enseignants d’éducation physique et sportive des secteurs de Pontarlier et de Morteau-Maîche avec le concours de l’association sportive du collège de Mouthe et de sa section sportive d’activités physiques de pleine nature (A.P.P.N.), de la communauté de communes du Haut-Doubs et son personnel (pisteurs, dameur), ainsi que de l’Office national des forêts (O.N.F.).

Au programme

- des courses-randos d’environ 10 km sur les alentours proches du Pré Poncet
- des ateliers de pratiques à l’arrivée au Pré Poncet (sous réserve d’enneigement suffisant) : initiation au biathlon / laser et au saut à ski, snowtubing–yooner–speeder–boardslide, sensibilisation au handisport, rando raquette/orientation avec la participation de l’O.N.F. Ainsi que quelques nouveautés.

Dossier de presse
Programme

Par bonheur, la neige était rendez-vous. La journée blanche a bien eu lieu !

Contact

Le service départemental de la section départementale de l’union nationale du sport scolaire (U.N.S.S.)
Jérôme Broussier, responsable et conseiller technique auprès de l’inspecteur d’académie
Tél. 03 81 80 61 94
Courriel


Galerie

Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S. Journée blanche ski de fond U.N.S.S.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon