R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Le lycée Viette participe aux ateliers de la radioprotection

Rubrique En établissements

mercredi 16 avril 2014

Le lycée Viette participe aux ateliers de la radioprotection

Pour la 5e année consécutive, des élèves du lycée Jules Viette de Montbéliard et leurs professeurs ont participé aux ateliers de la radioprotection au centre européen pour la recherche nucléaire (C.E.R.N.) à Genève

Après Paris, Nantes, Grenoble et Valence, c’est donc à Genève, au cœur du C.E.R.N. que se sont réunies environ 200 personnes.

Les ateliers sont destinés à impliquer les lycéens dans des activités concernant la culture radiologique pratique.

Les ateliers de la radioprotection s’appuient sur des points clés qui structurent et garantissent leur qualité :

- l’importance d’une approche pluridisciplinaire
- l’implication des élèves sur la base du volontariat
- l’identification d’éléments scientifiques qui sont abordés lors des ateliers
- l’organisation des parcours dans chaque lycée de façon à développer une démarche de questionnement citoyen sur des questions concrètes de radioprotection, élargissant ainsi les approches strictement scientifiques des problèmes abordés.

Des lycéens français, marocains, japonais, ukrainiens, biélorusses, allemands ont présenté le fruit de leurs recherches et des experts japonais, suisses et français ont apporté des éclairages supplémentaires et d’un haut niveau scientifique sur certains aspects de la radioprotection.

Le lycée Viette participe aux ateliers de la radioprotectionLes 13 élèves du lycée Viette, provenant de 1e et terminale S ont préparé depuis décembre, en dehors des heures de cours, un exposé d’environ 20 minutes sur la radioprotection des personnels travaillant dans les sous-marins nucléaires de la base navale de Toulon. Ils ont exploité les informations recueillies lors de la visite d’un sous marin nucléaire d’attaque les 28 et 30 novembre 2013. Ils ont expliqué comment les personnels et l’environnement de la base sont surveillés et protégés. D’autres lycéens ont exploré des thèmes aussi variés que la radioprotection en milieu vétérinaire, le cimetière des véhicules abandonnés à Tchernobyl, les expositions aux radiations interne et externe à Fukushima.
Une visite des installations du C.E.R.N. et de la ville de Genève ont complété un programme très dense au niveau scientifique.

Cette fois encore, élèves et enseignants sont rentrés ravis des trois jours passés aux ateliers. Le rendez vous est déjà pris pour la prochaine édition, en collaboration étroite avec le Pavillon des sciences de Montbéliard.

Les ateliers de la radioprotection

 
mardi 15 avril 2014

Les lauréats du tournoi académique de gestion

La finale s’est déroulée le mercredi 9 avril, dans le cadre de la semaine de l’industrie, au lycée Le Grand Chênois à Montbéliard.

Le tournoi académique de gestion est organisé par le lycée du Grand Chênois sous le couvert de l’académie de Besançon, en partenariat avec la chambre régionale de l’ordre des experts-comptables de Bourgogne et de Franche-Comté, de la chambre régionale des commissaires aux comptes avec le soutien d’A.G.E.F.A.-P.M.E., et de divers acteurs économiques de la région, dont la caisse régionale du crédit agricole.

Cet événement bénéficie en outre du label "semaine de l’industrie" et constitue une innovation majeure dans la mesure où il favorise la rencontre entre les étudiants et des chefs d’entreprises. Il permet également d’initier les étudiants aux choix stratégiques et managériaux de la gestion des entreprises à travers les jeux de simulation.

L’événement a bénéficié du soutien des chambres professionnelles et de celui de la caisse régionale du crédit agricole de Franche-Comté, qui ont offert les différents prix du tournoi.

Quatre lycées, plus de 180 étudiants

Les étudiants en B.T.S.-C.G.O. ou en D.C.G. originaires de Lure, Belfort, Besançon et Montbéliard ont rivalisé de stratégie et d’audace pour remporter les suffrages du public : ils devaient en très peu de temps présenter leur entreprise, les choix stratégiques qu’ils avaient opérés durant le jeu et démontrer leur capacité à être de futurs capitaines d’industrie. Pour de très nombreux étudiants cette prise de parole devant un tel auditoire constituait une première.

Les lauréats du tournoi académique de gestionC’est une année riche en découvertes qu’est venue clore cette compétition : les épreuves qualificatives ont démarré dès le mois de novembre pour apprendre aux jeunes coéquipiers à prendre des décisions en équipe, à construire des outils de communication, à concevoir le logo de leur entreprise virtuelle, à créer une affiche et un jingle de promotion pour leurs produits. Dans cette première phase du tournoi, ils devaient commercialiser des téléphones portables sur un marché concurrentiel grâce au jeu de gestion Meet business game.

Pour la finale, les douze équipes ont dû s’adapter à un nouvel environnement de jeu : fabriquer et vendre des coques de bateaux.
Pour construire leurs bateaux, ils devaient négocier les taux des prêts bancaires, les prix des machines outils auprès de vrais professionnels grâce à un jeu de rôle des plus innovants face à de vrais professionnels.

Les lauréats

- Le prix de la communication a été décerné à l’équipe Ligne d’avenir du lycée Pergaud de Besançon par le représentant de la compagnie régionale des commissaires aux comptes à l’équipe. Chaque membre de l’équipe Ligne d’avenir, a été récompensé par une montre de marque.

- Le prix de l’audace a été remis par le président de l’ordre des experts-comptables de Bourgogne Franche-Comté. Les étudiants de l’équipe Odyssée du lycée Le Grand Chênois de Montbéliard ont chacun été récompensés par un chèque cadeau d’une valeur de cent euros.

- Enfin, le prix de la stratégie a été remis à l’équipe Neptune du lycée Le Grand Chênois par la directrice régionale du crédit agricole. Chacun des cinq étudiants a reçu avec bonheur une tablette tactile.

Tout savoir sur le tournoi de gestion

 
mercredi 9 avril 2014

Échec et mat

Échange linguistique et technologique sur la thématique des échecs entre le lycée Luxembourg de Vesoul et la Carl Schaefer Schule de Ludwigsburg en Allemagne

Fabrication d´un jeu d´échec géant en France et de jeux d´échecs individuels en Allemagne

Un partenariat qui dure depuis 1996 entre les deux établissements, grâce au soutien du fond d’aide aux projets innovants des lycées (F.R.A.P.I.L.), de l’office franco-allemand pour la jeunesse (O.F.A.J.) et l’investissement des professeurs d’atelier et de langue, allemands et haut-saônois.

Six élèves de terminale structures métalliques et quatre élèves de la mention complémentaire soudage du lycée professionnel Luxembourg de Vesoul ont travaillé en binôme avec des élèves allemands, 12 apprentis de troisième année de la Carl Schaefer Schule de Ludwigsburg.

Ensemble, ils ont réalisé une présentation sur l’histoire des échecs et fabriqué un échiquier géant ainsi que des échiquiers individuels. L’échiquier géant prendra place dans la cour du lycée Luxembourg.

Principaux objectifs

Échec et mat
- Promouvoir la coopération européenne dans les écoles professionnelles

- Préparer les jeunes à la vie adulte en vue des exigences de la société et des changements technologiques

- Mettre en adéquation les compétences de formation avec les exigences des changements industriels en vue de promouvoir l’acquisition de qualifications flexibles pour développer le sens de l’autonomie

- Faire prendre conscience aux élèves de la dimension européenne pour une meilleure connaissance des langues et des cultures au travers d’échanges. Ce travail de recherche et d’élaboration d’objectifs communs doit permettre une vision plus large de leur milieu éducatif. L’implication active dans un projet et la collaboration à distance doit développer chez les participants la notion de citoyenneté européenne.

- Encourager les relations entre les élèves par la multiplication des techniques de communication au niveau de l’Europe est essentielle pour sensibiliser élèves et formateurs aux différentes cultures et faciliter une meilleure compréhension des politiques de formation professionnelle des pays partenaires et promouvoir ainsi leur dimension européenne.
Échec et mat
- Apprendre aux élèves à s’adapter aux évolutions de leurs futurs métiers en structures métalliques et d’être capables de s’insérer dans le monde du travail. Il faut pour cela améliorer et mettre en place de nouvelles situations d’apprentissages. Ceci concerne la mise à jour des compétences et le développement plus efficace d’outils de formation et de mécanismes de transmission des connaissances.

- Acquérir des savoirs et travailler en commun à distance avec les nouveaux outils de communications dans la formation professionnelle peut être utile dans les régions connaissant des lacunes de technicité de main d’œuvre comme la Haute Saône. Le face à face enseignants étudiants a une indéniable valeur intrinsèque mais il ne permet pas d’intégrer pleinement les progrès technologiques. Dès lors, un complément de formation ouvert sur les autres pays communautaires est nécessaire

Les principales disciplines concernées sont l’enseignement technique pour la partie technologique et la C.F.A.O. pour la partie préparation du travail pratique. Le dessin industriel pour la partie conception, dessins. Les collègues de langue, anglaise et allemande pour la communication linguistique et l’apprentissage des langues. En mettant l’accent sur ce travail interdisciplinaire, un des objectifs est d’améliorer la connaissance des cultures et des langues des pays partenaires.

Présentation complète du projet

70
Lycée professionnel
Luxembourg - Vesoul
Informations complètes

 
mercredi 9 avril 2014

Concours "Dis-moi dix mots… à la folie"

Participation de l’unité pédagogique pour les élèves allophones arrivants (U.P.E.2A.) du lycée Pergaud de Besançon au concours "Dis-moi dix mots … à la folie"

Concours "Dis-moi dix mots… à la folie"Chaque année, le Concours des dix mots, piloté par le ministère de l’éducation nationale, en partenariat avec les ministères de la culture, des affaires étrangères et de l’agriculture, invite les classes à réaliser collectivement une production artistique ou littéraire reposant sur un travail linguistique à partir de dix mots.

L’ensemble des élèves a réalisé une vidéo collective intitulée "Notre vie en dessins, draw our life" selon le principe du "Life Drawing". Cette vidéo présente chacun d’entre eux et raconte leur expérience en U.P.E.2A. en dessins, puis en voix-off, en intégrant un maximum des dix mots du concours.

Ce travail est le résumé d’un travail individuel car chacun d’entre eux a également réalisé une vidéo personnelle intitulée "Ma vie en dessins, draw my life" qui le présente et raconte sa vie en utilisant un ou plusieurs mots du concours.

Les dix mots de l’édition 2013-2014 sont : ambiancer, à tire-larigot, charivari, s’enlivrer, faribole, hurluberlu, ouf, timbré, tohu-bohu et zigzag.

Dis moi dix mots

25
Lycée polyvalent
Louis Pergaud - Besançon
Informations complètes

 
vendredi 4 avril 2014

Le collège Michel Brezillon au comité régional de l’alimentation (C.R.ALIM.)

Jeudi 13 février 2014, Stéphane Fratacci, Préfet de la région Franche-Comté, Préfet du Doubs, a réuni le comité régional de l’alimentation (C.R.ALIM.). Ce comité est l’instance de suivi du plan régional de l’alimentation (P.R.ALIM.) qui se réunit annuellement depuis 2009.

La manifestation, articulée autour de deux tables rondes thématiques, a connu un vif succès puisque plus de 130 personnes, issues de collectivités, d’organismes professionnels, d’associations d’éducation populaire ou caritatives, de services de l’État, ont répondu à l’invitation.
La journée a ainsi permis de mettre en lumière plusieurs projets souvent méconnus, portés par de multiples acteurs régionaux.

L’éducation des jeunes au "bien manger"

Comment sensibiliser les jeunes à une bonne alimentation, comment éduquer leur goût ? Comment leur faire connaître les produits locaux et les métiers de la production ? Comment aborder ces sujets et améliorer la restauration au sein d’un établissement scolaire ?

Le collège Michel Brezillon au comité régional de l'alimentation (C.R.ALIM.) Cette première table ronde s’interrogeait également sur les produits locaux et les métiers de l’alimentaire.

Jean-Marc Tifoen, principal du collège d’Orgelet dans le Jura et son équipe ont présenté leur action quotidienne en faveur de l’éducation des jeunes et d’une meilleure qualité de la restauration :
- mise en place d’une commission restauration associant les délégués des élèves,
- travail avec la professeur de sciences de la vie et de la terre ( S.V.T.),
- amélioration des plats proposés et communication
- sensibilisation au gaspillage.

Comité régional de l’alimentation (C.R.ALIM.)
Présentation du collège Michel Brezillon - Orgelet
Actions pédagogiques
Intervention du chef cuisinier - C.R.ALIM.

Contact

39
Collège
Michel Brezillon - Orgelet
Informations complètes

 
vendredi 4 avril 2014

Année internationale de la cristallographie : les quasi-cristaux s’invitent au lycée Viette

Le 10 mars dernier, les huit élèves du club scientifique du lycée Jules Viette de Montbéliard recevaient la visite de Jean-Marie Dubois, chercheur de renommée internationale dans le domaine des quasi-cristaux

Le chercheur de l’Institut Jean-Lamour à Nancy a chaleureusement félicité les élèves pour la qualité et l’originalité des travaux réalisés.
Jean-Marie Dubois a ensuite donné une conférence sur les quasi-cristaux à 180 lycéens et étudiants réunis dans l’amphithéâtre du lycée du Grand-Chênois, puis animé un bar des sciences en soirée, organisé par le Pavillon des sciences.

Une découverte tellement dérangeante qu’elle fut d’abord rejetée par la communauté scientifique... avant de valoir le prix Nobel à son auteur 30 ans plus tard !

Année internationale de la cristallographie : les quasi-cristaux s'invitent au lycée Viette - © Sam Coulon - L'Est RépublicainL’initiative de ces rencontres incombe au club scientifique du lycée Jules Viette. Tout a commencé au Palais de la Découverte, à Paris, en avril 2013 : une nouvelle exposition permanente du département mathématiques sur les symétries évoque la découverte de Daniel Shechtman en 1982. Cette exposition pique la curiosité des élèves. Au retour, ils cherchent à en savoir plus et, très vite, ils se passionnent pour le sujet en apprenant l’histoire extraordinaire de cette découverte.

En étudiant la structure d’un alliage, destiné à l’aéronautique, par diffraction des rayons X, Daniel Shechtman découvre une nouvelle organisation de la matière solide présentant une symétrie d’ordre cinq (des cristaux à cinq branches au lieu de six comme les cristaux de neige, par exemple). Parce qu’elle remet en cause des "certitudes" scientifiques établies depuis près de deux siècles, cette découverte est d’abord rejetée par la communauté des cristallographes. Daniel Shechtman est traité avec condescendance et mépris. Le directeur du laboratoire (le N.B.S. à New-York) le met à la porte au motif qu’il nuit à la réputation du laboratoire.

Loin de se décourager, le chercheur poursuit ses recherches avec une équipe réduite. De façon purement fortuite, en 1984, le lien est fait avec les travaux théoriques réalisés par les chercheurs Roger Penrose et Alan Mackay. Le secret est désormais percé : cette organisation de la matière solide, inconnue jusqu’alors, repose sur un nouveau concept : la "pseudo-périodicité" de l’organisation atomique.
Peu a peu, la communauté scientifique finit par accepter cette découverte mais c’est seulement 29 ans plus tard, en 2011 que l’académie des sciences suédoise décernera le prix Nobel de chimie à Daniel Shechtman pour sa découverte des quasi-cristaux !

Partenariat avec des laboratoires de recherche : "Voir la science du XXIème siècle en train de se faire"

Les élèves ont conçu et construit des pavages et des maquettes à trois dimensions qui permettent de bien comprendre ce qu’est la "pseudo-périodicité". Ils ont également reconstitué l’expérience d’Alan Mackay qui fut décisive pour la compréhension de la structure des quasi-cristaux.
Cette dernière expérience a nécessité la réalisation de "pupilles de diffraction" à l’échelle micrométrique constituées de plusieurs centaines de trous dont les élèves ont calculé les coordonnées. Elles ont été réalisées par micro-usinage laser, grâce au partenariat avec le laboratoire d’optique de l’institut Franche-Comté électronique, mécanique, thermique et optique - sciences et technologies (F.E.M.T.O.-S.T.) à Besançon.

Les élèves du club scientifique ont également visité, à Nancy, les laboratoires de recherche de l’Institut Jean Lamour consacrés aux quasi-cristaux et rencontré les chercheurs passionnés qui y travaillent.

Pour en savoir plus

Contact

Corinne Pouderoux
François Lachambre

 
mardi 1er avril 2014

Rencontre avec un journaliste Syrien au lycée Louis Pergaud à Besançon

Dans le cadre de l’enseignement d’exploration Littérature et société, un groupe d’élèves a participé au projet "Renvoyé spécial" et accueilli, le 27 mars dernier, Mohammed Sha’ban, journaliste exilé de Syrie et réfugié en France

Renvoyé spécial

La maison des journalistes (M.D.J.) a mis en place l’opération "Renvoyé spécial" menée conjointement avec le C.L.E.M.I. et Presstalis. Les journalistes exilés vont à la rencontre de jeunes lycéens un peu partout en France pour parler de leur expérience et les sensibiliser à la cause de la liberté de la presse et de la défense des démocraties.

Depuis sa création en 2006, ce programme rencontre un vif succès auprès des établissements scolaires des différentes régions de France, y compris les territoires d’Outremer. Plus de 6 000 élèves ont ainsi pu entendre le récit de ces journalistes et échanger avec eux.

"Renvoyé spécial" - sur le site du C.L.E.M.I.
"Renvoyé spécial" - sur le site de la Maison des journalistes

Rencontre du 27 mars au lycée Pergaud

Rencontre avec un journaliste Syrien au lycée Louis Pergaud à BesançonLes objectifs visés par leurs enseignants étaient multiples : dans un premier temps, il s’agissait pour les élèves d’’approfondir leur connaissance des médias (circuit de l’information, le reporter de guerre…), puis, dans un deuxième temps, de s’ouvrir sur l’extérieur en travaillant sur la liberté de la presse dans le monde et enfin, plus précisément, de s’informer sur un pays, son histoire et s’interroger sur le conflit qui s’y déroule.

Plusieurs semaine de préparation ont été nécessaires au cours desquelles les élèves ont élaboré des cartes, effectué des recherche avant de préparer la rencontre avec Mohammed Sha’Ban.

Le journaliste a raconté son parcours, évoqué la situation en Syrie, parlé du rôle des médias en Syrie ainsi que du traitement de l’information dans les médias occidentaux. Cette rencontre s’est avérée très enrichissante pour les élèves qui ont apprécié d’avoir "un vrai contact", ce qui leur a permis "de mieux se rendre compte qu’avec la télé ou internet".

Le travail va se poursuivre avec la réalisation d’un compte-rendu sous forme de panneaux qui portera sur : la liberté de la presse, le métier de journaliste, le conflit en Syrie et la rencontre avec Mohammed Sha’Ban. L’exposition sera ensuite présentée au centre de documentation de d’information (C.D.I.) du lycée.

Contact

Nathalie Verguet
Professeur documentaliste

25
Lycée polyvalent
Louis Pergaud - Besançon
Informations complètes

 
vendredi 28 mars 2014

Une application créee par les jeunes et pour les jeunes !

Dans le cadre du projet Comenius Common Link in Europe (C.L.E.), des élèves du lycée Holy Familly Secondary School à Newbridge en Irlande et du Hofstad Lyceum à Den Haag (La Haye) aux Pays-Bas, se sont rendus au lycée Édouard Belin à Vesoul du mardi 11 au samedi 15 mars 2014

L’objectif du partenariat est de renforcer l’usage des T.I.C. et des langues, il a donc été décidé de créer une application en français, en anglais et en espagnol : un guide utile créé par les jeunes et pour les jeunes sur le modèle du Guide du Routard afin de voyager facilement dans trois pays.

L’application Comenius C.L.E.

Lors du séjour des correspondants, les élèves ont réalisé le premier volet d’un triptyque qui sera complété lors de chaque rencontre transnationale. Le deuxième panneau sera fait en Irlande et "l’œuvre" sera achevée lors d’un voyage aux Pays Bas.
1+1+1=1, c’est en gros la devise du projet : nous sommes tous différents, et pourtant tous européens, avec une même identité.

D’autres activités ont été réalisées pour accueillir les partenaires et leur faire découvrir notre pays : une chanson en français, en anglais et en espagnol

Une rencontre sportive, un géocaching avec utilisation de tablettes sur les traces d’Édouard Belin et deux visites :
- à Champlitte pour présenter le terroir et les traditions francs-comtoises
- à Besançon à la rencontre de Victor Hugo et de Vauban, richesses littéraires et architecturales.

Retrouvez tous les travaux réalisés par les trois établissements

Contact

Christine Morales
Coordinatrice du projet Comenius Common Link in Europe (C.L.E.)
Professeur d’espagnol
Lycée Édouard Belin - Vesoul


Galerie

Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe Comenius Common Link in Europe

 
mercredi 19 mars 2014

Un forum des métiers atypique co-organisé par les parents d’élèves et le collège

Les parents d’élèves se mobilisent pour organiser la première édition du forum des métiers au collège Pierre Vernotte de Moirans-en-Montagne

"Nous avons tous des parcours plus ou moins atypiques et des métiers dont de nombreux enfants ignorent l’existence. Nous pensons que partager notre expérience peut aider nos enfants à choisir leur orientation".

Un forum des métiers atypique co-organisé par les parents d'élèves et le collègeC’est à partir de ce constat que les parents d’élèves du collège de Moirans ont eu l’idée d’organiser avec les équipes éducatives la première édition du forum des métiers destinée aux élèves de 4e et 3e du collège.
L’objectif est de sensibiliser les élèves à la diversité des métiers existants et de leur faire découvrir des professions et des parcours variés à travers diverses expériences. Suite à une enquête menée auprès des parents des élèves de 4e et 3e, une douzaine de parents se sont portés volontaires pour présenter leur métier.

Ce forum a la particularité d’être concret et au plus proche du monde du travail : chaque parent a présenté son parcours scolaire et professionnel à un petit groupe d’élèves intéressés par le métier concerné. Les élèves pourront ensuite prendre rendez-vous avec la conseillère d’orientation pour affiner leur projet d’orientation. Les élèves de 4e choisiront plus judicieusement leur stage d’observation en 3e.

Le bilan est très positif du point de vue des parents et des élèves.
Gageons que cette collaboration fructueuse permettra d’augmenter la motivation et l’ambition des collégiens.

Témoignage de parents intervenants

- "Les élèves étaient plutôt réceptifs, sept veulent venir me voir en entreprise sur une journée, une demi-journée ou une semaine."

- "Ces gosses ont vraiment besoin de découvrir ce qui se cache derrière les murs de notre entreprise. Ils ne s’imaginent pas trop les métiers qui en découlent et leur diversité. J’en suis à mon troisième métier dans le secteur..."

 
mercredi 12 mars 2014

Citoyenneté européenne et mondiale à Morez

Un projet Comenius qui a mobilisé plus de 75 jeunes accompagnés de leurs professeurs venus de Wolfenschiessen (Suisse), de Berlin (Allemagne) et de Morteau (France).

Citoyenneté européenne et mondiale à Morez Le lycée Victor Bérard de Morez a accueilli ses partenaires du 17 au 22 février 2014.
Le projet Comenius se déroulera sur deux ans et verra les élèves de 2G.T.2 section européenne et de 2G.T.4 se retrouver une nouvelle fois en Suisse en juin 2014, à Berlin en octobre 2014 et enfin une dernière fois à Morteau en mai 2015 (avec une visite du parlement européen).

À Morez, après avoir fait connaissance, les partenaires ont participé à un rallye-découverte ainsi qu’une visite du musée de la lunette, le mardi 18 février après-midi.
À l’issue de ce tour de ville, un pot d’accueil a été offert par la mairie de Morez.
Les élèves ont ensuite travaillé sur le thème des symboles et valeurs de la République Française et ont pu découvrir Paris et visité notamment le Sénat.

39
Lycée polyvalent
Lycée des métiers de l'optique et des microtechniques
Victor Bérard - Hauts de Bienne
Informations complètes


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon