R

Accueil > DSDEN > Actualités > Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot

Rubrique Actualités

vendredi 29 novembre 2013

Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot

Vendredi 8 novembre, le lycée Armand Peugeot de Valentigney a rendu hommage à l’un de ses anciens élèves, Jean-Luc Lagarce, homme de théâtre et auteur au succès posthume. C’est aujourd’hui l’un des auteurs français contemporains les plus joués en France.

Tout au long de cette journée, les élèves ont pu découvrir l’œuvre protéiforme de l’auteur grâce aux actions menées par des classes de secondes, premières et terminale encadrés par leurs professeurs.

Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot Le matin, des panneaux réalisés par les secondes et les premières L, présentant l’auteur et son œuvre, furent affichés dans différents lieux du lycée. L’objectif désigné pour les élèves : localiser tous les panneaux (au total plus d’une douzaine) et y collecter les indices permettant de répondre aux questions du jeu-concours dédié, avec des cadeaux à la clef.

À midi, au pôle de restauration, les élèves purent découvrir sur les sets disposés dans leurs plateaux les informations biographiques retraçant le parcours personnel et artistique de Jean-Luc Lagarce.

Au cours de l’après-midi, quatre élèves du club théâtre et leur professeur ont fait irruption dans plusieurs classes (seuls les enseignants étaient prévenus) pour déclamer des extraits de textes tirés des "Règles du savoir-vivre dans la société moderne", faisant découvrir à leurs camarades le style particulier d’écriture et la causticité de l’auteur.

Cette journée d’hommage devait trouver son point d’orgue dans la représentation d’une pièce de Jean-Luc Lagarce, "Les Prétendants", mise en scène par Christophe Vincent et jouée par la compagnie Coloquinte, troupe amateur bisontine.

La venue de la troupe fut l’occasion d’une rencontre entre quelques-uns des acteurs et les élèves de première et de terminale. Les comédiens Bruno Daros, Jean-René Bouvret, André Nobiliaux et Jean-Pierre Bolard, ainsi que le metteur en scène Christophe Vincent, ont évoqué leurs parcours respectifs, parfois étonnants et toujours jalonnés de rencontres décisives. Les élèves ont ensuite donné libre cours à leur curiosité et posé de nombreuses questions :

Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot "Est-il lassant de jouer plusieurs fois la même pièce ?"
"Non", répondent les comédiens, "d’un jour à l’autre la pièce est différente car le public est différent, les réactions ne sont pas les mêmes, pas au même moment… Et puis le travail de l’acteur est de réinterpréter son rôle à chaque fois, de l’investir. De plus, travailler dans une troupe créé de forts liens de camaraderie, alors c’est avec plaisir que l’on se retrouve pour jouer".

"Quel est le rôle d’un metteur en scène ?"
Christophe Vincent explique : "Le rôle du metteur en scène est de tout penser en partant d’un texte : l’espace, le jeu des acteurs, la scénographie".

Le défi était de taille pour le metteur en scène professionnel, membre de la compagnie Cinématique Théâtre, car la pièce de Jean-Luc Lagarce, complexe, avec de nombreux personnages (17 à l’origine, 3 rôles mineurs ayant été supprimés pour respecter l’effectif de la troupe) est réputée être impossible à monter avec des comédiens amateurs. "Une des difficultés rencontrées a été de composer avec les emplois du temps de chacun : souvent, un ou plusieurs comédiens ne pouvaient pas venir et il fallait adapter l’aménagement des répétitions". Un problème commun à toutes les troupes non-professionnelles. L’ambition de pouvoir donner des représentations dans des lieux de configurations très diverses était une contrainte supplémentaire.

"Mais l’intérêt du théâtre amateur est de pouvoir aller là où le théâtre professionnel ne pourrait pas se produire, pour des raisons financières notamment, et ainsi faire découvrir le théâtre contemporain à des publics qui n’y ont pas accès habituellement."

Les nombreuses questions préparées par les élèves ont, au fur et à mesure, laissé place à un échange plus ouvert et passionné. Quelques membres du club théâtre du lycée, ayant notamment joué lors de l’inauguration de la salle polyvalente en janvier dernier, ont pu partager leur propre expérience et leurs impressions, témoignant de l’étrangeté de la palette d’émotions par lesquelles ils sont passés en quelques heures : le trac d’abord, paralysant mais tempéré à grand renfort de chocolat - selon une des élèves, puis, une fois sur scène, l’immersion totale dans le rôle, et finalement l’euphorie des applaudissements. "On en a parlé pendant des mois…" confie Manon. Les comédiens, ravis de l’échange, confirment et évoquent ce "moment magique où l’on s’oublie pour devenir le personnage", le plaisir de jouer ensemble, la communion avec le public.

Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot Vers 20 h 30 la Compagnie Coloquinte a investi la scène et la salle où 150 invités avaient pris place. On n’aurait imaginé meilleur lieu pour cet hommage que cette salle polyvalente, justement baptisée "Salle Jean-Luc Lagarce". Durant près de 2 h, les 14 comédiens amateurs ont ravi l’assistance par leur virtuosité, offrant un spectacle au rythme enlevé et à la mise en scène parfaitement maîtrisée servant admirablement le texte de Jean-Luc Lagarce : un cocktail d’humour subtil et caustique.
Une véritable ovation a salué la performance des artistes.

La journée d’hommage s’est conclue par un pot d’honneur où le public a pu aller à la rencontre des artistes pour de chaleureux moments d’échanges et de convivialité.

Compagnie Coloquinte
Lycée Armand Peugeot - Valentigney

Dossier de presse - Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot article

 
vendredi 29 novembre 2013

Mathador, le jeu de calcul bisontin bientôt sur tablette !

Jeudi 21 novembre, une classe de C.M.1-C.M.2 de l’école des Montboucons à Besançon a joué pendant une heure à Mathador sur l’espace "Classe numérique" du ministère lors de l’inauguration du salon de l’Éducation à Paris

Mathador, le jeu de calcul bisontin bientôt sur tablette !Jeudi après-midi, une dizaine d’enseignants a réfléchi pendant deux heures à des pistes d’exploitation pédagogique de l’application dans l’espace "Lab" du Centre national de documentation pédagogique (C.N.D.P.).

Les enseignants ont reçu la visite de Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale puis celle de George Pau-Langevin, ministre déléguée chargée de la Réussite éducative.

Du jeu de société à l’application numérique

Mathador est un jeu de calcul inventé en 1999 par Éric Trouillot, professeur de mathématiques au collège Victor-Hugo de Besançon. Soutenu par le centre régional de documentation pédagogique (C.R.D.P.) de Franche-Comté, le jeu a été décliné en plusieurs versions (version junior en 2003 puis une version flash).

Mathador, le jeu de calcul bisontin bientôt sur tablette !Éric Trouillot et Georges Nivoix, responsable éditorial du C.R.D.P. de Franche-Comté, décident de développer une application pour les tablettes et les téléphones de marque Apple. Deux années de travail et un investissement de 28 000 euros.
L’application, disponible dès janvier 2014, permettra de jouer en version normale, à plusieurs sur une même tablette, mais aussi en solo. Des mises à jour sont déjà prévues : une intégration sur les réseaux sociaux ainsi que la possibilité de jouer en réseau.

Mathador
C.R.D.P. Franche-Comté
France 3 Franche-Comté - Mathador au salon de l’Éducation

 
jeudi 28 novembre 2013

Commémoration

70° anniversaire de la Résistance, des débarquements, de la libération de la France et de la victoire sur le nazisme

Dans le cadre de la préparation de la commémoration de la Seconde guerre mondiale, l’État souhaite accompagner les projets qui y sont liés, qu’ils émanent d’établissements scolaires, de collectivités territoriales, d’associations, d’entreprises privées.

Les porteurs de projets qui le souhaitent peuvent solliciter le soutien de l’État par une demande d’homologation (obtention d’un label) et de subvention.

Les dossiers de demandes d’homologation doivent être adressés au service du Doubs de l’O.N.A.C. qui procédera à un premier examen et seront ensuite transmis à une commission départementale d’homologation qui statuera en prenant en compte :
- L’exactitude historique
- Les objectifs pédagogiques poursuivis
- L’impact de l’opération
- Sa dimension locale, nationale ou internationale
- Les aspects liés au tourisme de mémoire

Les actions peuvent être très diverses, temporaires (exposition, colloque, spectacle, cérémonies) ou pérennes (monument mémorial, chemins de mémoire, publication)

Les projets du 1er semestre 2014 doivent être adressés à l’O.N.A.C. avant le 30 novembre 2013, ceux se déroulant durant le second semestre avant le 17 février 2014

Tous les projets sélectionnés sont communiqués au ministère de la défense pour être répertoriés sur le site officiel dédié à l’évènement

Formulaire de demande de subvention pour les projets homologués

Contact

Jean-Yves Monnin
Directeur du service de l’O.N.A.C. du Doubs
Tél. 03 81 82 61 00
Fax 03 81 83 51 17
Courriel
Site

 
mardi 26 novembre 2013

Le Lac des Cygnes présenté aux écoliers

Rencontre-concert avec les écoliers et l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté autour de l’œuvre de Piot Ilitch Tchaïkovski

Pendant le concert, Jérôme Thiébaux, placé aux côtés de l’orchestre, présentera aux enfants l’œuvre musicale et la formation symphonique placée sous la direction de Jean-François Verdier.

Deux séances sont programmées, à partir de 6 ans, le lundi 13 janvier 2014 au Kursaal à Besançon :

- en matinée : à 9 h 15 et 10 h 15
- en soirée : à 13 h 45 et 15 h

Inscription jusqu’au 3 décembre auprès de Betty Andrey de l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté.

Un accompagnement pédagogique adapté

En amont du concert

Afin de sensibiliser les élèves à l’écoute de la musique symphonique, un temps de rencontre et formation avec des membres de l’orchestre est proposé aux enseignants impliqués dans le projet le vendredi 6 décembre 2013 de 17 h 30 à 19 h 00 au Pôle arts (école Brossolette, rue Montrapon à Besançon).

Inscription à l’atelier avant le 29 novembre 2013 auprès du conseiller pédagogique chargé de mission Arts et culture.

En lien avec le concert

Du 9 au 13 décembre, interventions de musiciens dans les écoles concernées pour répondre à des projets ou à des dynamiques de classes en matière d’écoute musicale. Inscriptions à ces visites lors de l’atelier du 6 décembre et les dates définitives seront confirmées ultérieurement.

L’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté

 
mardi 12 novembre 2013

La réforme des rythmes à Pouligney-Lusans : une école exemplaire !

Le recteur s’est rendu le 3 octobre à l’école de Pouligney-Lusans, qui accueille 116 enfants, pour apprécier le travail mené par les élus, l’équipe éducative et les parents d’élèves en faveur de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

La réforme des rythmes partagée par tous à Pouligney-Lusans : une école exemplaire !Accompagné de Jean-Marie Renault, le nouveau directeur académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) du Doubs, le recteur a été accueilli par Anne Ottman, inspectrice de l’éducation nationale (I.E.N.) 1er degré, le maire de la commune Claude Mesnier et ses adjoints, membres du groupe de travail "mise en place des nouveaux rythmes", garants de la concertation ayant permis sa réussite.

Après une visite de l’école et la rencontre avec différentes classes, s’est tenue une table ronde avec des responsables des trois temps éducatifs : scolaire, périscolaire et activités pédagogiques complémentaires (A.P.C.) : élus, personnels de l’éducation nationale, responsable des Francas en charge des nouvelles animations et parent d’élève étaient réunis. Cette rencontre a donné lieu a de riches échanges qui ont permis de mieux comprendre l’approche adoptée.

Une municipalité qui a toujours été attentive aux enfants

"Au moment de l’annonce de la réforme, le diagnostic était déjà presque posé, on savait les enfants moins attentifs en fin de journée et moins concentrés en fin de semaine. Le périscolaire existait déjà depuis 2003 (dès 7 h 30, jusqu’à 18 h et le mercredi après-midi) pour répondre à un besoin de garde de la part de certaines familles, il suffisait de le parfaire intelligemment, toujours dans l’intérêt de l’enfant", explique Jean-François Heranney, premier adjoint au maire.
La réforme des rythmes partagée par tous à Pouligney-Lusans : une école exemplaire !L’état des lieux en termes de préférences, d’espaces, de finances a abouti à la mise en place d’un emploi du temps "optimum" et bien pensé.
Tous s’accordent à dire qu’appliquer cette réforme, "est le fruit d’une volonté partagée et d’une réelle concertation".

Une intense collaboration entre les différentes parties

Un travail de qualité a été conduit entre les différents partenaires élus, l’équipe pédagogique et les familles de Pouligney-Lusans, commune de 800 habitants, pour la mise en place de ces nouveaux rythmes et des activités péri-éducatives associées.
Des bilans réguliers du comité de pilotage ont été et seront conduits par les élus et les enseignants sur ces temps périscolaires : observations des élèves et enquêtes auprès des familles et des différents intervenants.

Des élèves épanouis à l’école et une participation en hausse

Grâce à la mise en place de ces nouveaux rythmes, les enseignants constatent une nette amélioration de la concentration des élèves pendant la classe. Ils sont plus disponibles et participent davantage. Ce bénéfice est manifeste dans leurs résultats
et doit sa réussite à la meilleure répartition des heures de classe sur la semaine.

Activités pédagogiques complémentaires (A.P.C.) gratuites et très variées, inscrites dans le projet éducatif territorial (P.E.D.T.)

La réforme des rythmes partagée par tous à Pouligney-Lusans : une école exemplaire !Une approche cohérente pour les élèves : la continuité entre le projet éducatif et les activités périscolaires proposées permet aux élèves d’appréhender une autre approche du travail en classe.
Ici, entre 15 h et 16 h, les écoliers bénéficient d’un large éventail d’activités périscolaires : dessins, histoires, ateliers "bricorécup" (travaux manuels et sensibilisation au recyclage des matériaux), éveil musical et baby-gym pour les maternelles, arts du cirque et multimédia, avec notamment la photo numérique pour les élèves des cours élémentaires.
Des activités de lecture "racont’art" sont aussi mises en place à la bibliothèque et créent le lien avec les devoirs réalisés au sein de la classe.

Une meilleure organisation pour les enseignants

Les enseignants bénéficient de plus de temps pour planifier leur programme.
Ce nouvel emploi du temps de la semaine leur donne de la souplesse et leur permet de mieux gérer les séances et les différents projets.
Le rythme de l’apprentissage des élèves est aussi mieux respecté : avec leur professeur, ils ont le temps de revoir régulièrement les notions travaillées.

 
mardi 12 novembre 2013

Vendredi 15 novembre : la Journée du direct

Dans le cadre des 30 ans du C.L.E.M.I., nous rappelons la possibilité pour tous de participer à la Journée du direct qui aura lieu le 15 novembre 2013

Une journée au cours de laquelle les élèves sont invités à s’exprimer en direct sur l’actualité et à publier en ligne.
Tous les genres journalistiques, tous les formats d’écriture sont acceptés, sous réserve de pouvoir être diffusés sur le web.
Une carte interactive géo-localisera les productions publiées en ligne. Vous pouvez y découvrir les projets déjà inscrits par un clic sur l’adresse ajoutée sous l’image ci dessous.

Journée du direct carte

Une rubrique dédiée à la Journée du direct, sur le site du C.L.E.M.I. (rubrique 30 ans/journée du direct), permet de renseigner plus en détail les élèves, les enseignants désireux de participer à cette journée.

Si vous souhaitez parler de vos projets avec un correspondant du C.L.E.M.I., n’hésitez pas à joindre Sonia Barraux

 
lundi 4 novembre 2013

Opération "La grande collecte"

Dans cadre des commémorations du centenaire de la Première guerre mondiale, une collecte numérique de souvenirs familiaux est organisée dans toute la France, entre le 9 et le 16 novembre

Les élèves sont invités à rechercher et à apporter dans leur établissement, avec l’accord de leur famille, des documents (photos, lettres, etc.) ou objets privés relatifs à la Première guerre mondiale.

Cette opération peut s’inscrire dans le prolongement éventuel des projets déjà engagés avec les élèves. Et tout au long de l’année scolaire, des projets pédagogiques peuvent être développés en lien avec les services éducatifs des archives départementales.

Le courrier suivant définit les modalités, de la collecte et du prêt. En annexe, une fiche type établie par le comité national du centenaire afin d’encadrer le processus de prêt en vue d’une numérisation et d’un archivage.
14-18 - La grande collecte

 
mardi 8 octobre 2013

Éducation musicale

Suite à l’appel à projet lancé en avril dernier, le projet "Les cordes chantent Paris" sera mené par le conseiller pédagogique en éducation musicale sur le secteur de Montbéliard-Morteau en partenariat avec le conservatoire du Pays de Montbéliard

Il sera décliné de la façon suivante :
- un répertoire de chansons du 20ème siècle sur le thème de Paris destiné aux élèves de cycle 3,
- des arrangements de ces chansons écrits pour un quatuor à cordes qui accompagnera les élèves lors d’une rencontre chorale qui aura lieu en mai 2013,
- une formation à destination des enseignants pour l’apprentissage des chansons et la direction de chœur,
- une aide tout au long de l’année dans les classes pour aider à la mise en place des chants retenus.

Présentation du projet avec les partenaires* le vendredi 18 octobre à 17h15 à l’inspection des circonscriptions de Montbéliard, à l’école du Coteau-Jouvent, 2 rue Jean Mermoz à Montbéliard.

Invitation "Les cordes chantent Paris"

Les partenaires : Conservatoire du Pays de Montbéliard, Centre régional de documentation pédagogique de Besançon, Fondation Carasso, Pays de Montbéliard Agglomération.

Contact : Pascal Conrod, conseiller pédagogique départemental en éducation musicale sur les secteurs de Montbéliard – Morteau.

Tél. 03 81 91 24 67 (inspection de Montbéliard 1)
ou 03 81 91 45 49 (inspection de Monbéliard 2)
ou 03 81 91 81 81 (inspection de Montbéliard 3)
ou 03 81 91 83 00 (inspection de Sochaux)
ou 03 81 67 12 04 (inspection de Morteau)

 
mercredi 2 octobre 2013

Jean-Marie Renault, nouveau directeur académique des services départementaux de l’académie du Doubs

Ce 1er octobre 2013, Jean-Marie Renault succède à Élisabeth Bisot qui poursuit sa carrière dans l’académie de Paris

Directeur des services départementaux de l’éducation nationale en Charente pour l’académie de Poitiers depuis 2010, Jean-Marie Renault avait auparavant exercé les fonctions d’inspecteur d’académie adjoint de la Loire-Atlantique pour l’académie de Nantes.
En intégrant l’académie de Besançon, il continue à exprimer sa volonté de participer au pilotage du système éducatif à une échelle territoriale.

Jean-Marie Renault Il débute sa carrière comme professeur agrégé de sciences naturelles en collège et en lycée, en zone d’éducation prioritaire pour l’académie de Lille et en zone rurale ; semi-rurale et urbaine pour l’académie de Rennes.

En parallèle de cette activité professionnelle, il choisit de suivre la formation initiale des personnels de direction et d’éducation. Entre 1996 et 2003, il devient membre de l’équipe académique restreinte des formateurs et intervenant à l’I.U.F.M. de Rennes dans le cadre de la préparation au concours de conseiller principal d’éducation.

Il est respectivement proviseur adjoint au lycée Vauban de Brest en 1989 ; proviseur des lycée Jean Brito de Bain-de-Bretagne en 1992 et Yves Thépot de Quimper en 1996, puis au lycée Montaigne de Paris en 2003. Jean-Marie Renault fait ainsi le choix d’apporter sa contribution à des établissements aux grandes diversités de situations professionnelles, qu’il s’agisse de l’ouverture d’un lycée en milieu semi-rural (lycée Jean Brito), du développement de l’enseignement technologique et professionnel (lycée Vauban et lycée Yves Thépot) ou de la direction d’une grande cité scolaire parisienne (lycée Montaigne), ainsi que de la formation continue des adultes (président et chef d’établissement du GRETA de Quimper-Cornouaille).
La variété des missions qu’il exerce tout au long de sa carrière dans les domaines de la formation initiale et continue des personnels d’éducation et des personnels de direction lui donnent une solide connaissance du système éducatif et du fonctionnement des établissements scolaires.
Nous lui souhaitons la bienvenue dans l’académie de Besançon et dans le département du Doubs.

 
vendredi 13 septembre 2013

Rentrée artistique et culturelle

Le Fond régional d’art contemporain (F.R.A.C.) de Franche-Comté à la rencontre les enseignants

Le F.R.A.C. de Franche-Comté invite les enseignants à venir découvrir la programmation de l’année et les activités réservées au public scolaire.

- Rencontre avec les enseignants des écoles : mercredi 18 septembre 2013 de 14 à 16h30.

- Rencontre avec les enseignants des collèges et lycées : mercredi 25 septembre 2013 de 14 à 16h30.

L’exposition à venir* peut être exploitée en arts plastiques, en éducation musicale, en mathématiques, français, et d’histoire-géographie. Lors de la présentation, un temps d’échange permettra d’envisager sous quelles modalités.

Inscription en ligne

* Sound House, du 14 septembre au 5 janvier.

Invitation aux enseignants - Rentrée au F.R.A.C.

Contact

F.R.A.C.
Cité des arts
2 passage des arts à Besançon
Tél. 03 81 87 87 60 (ou 63)
Fax 03 81 87 87 68
Courriel


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon