R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Mathador, le jeu de calcul bisontin bientôt sur tablette !

Rubrique Vie de l'académie

mardi 26 novembre 2013

Mathador, le jeu de calcul bisontin bientôt sur tablette !

Jeudi 21 novembre, une classe de C.M.1-C.M.2 de l’école des Montboucons à Besançon a joué pendant une heure à Mathador sur l’espace "Classe numérique" du ministère lors de l’inauguration du salon de l’Éducation à Paris

Mathador, le jeu de calcul bisontin bientôt sur tablette !Jeudi après-midi, une dizaine d’enseignants a réfléchi pendant deux heures à des pistes d’exploitation pédagogique de l’application dans l’espace "Lab" du Centre national de documentation pédagogique (C.N.D.P.).

Les enseignants ont reçu la visite de Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale puis celle de George Pau-Langevin, ministre déléguée chargée de la Réussite éducative.

Du jeu de société à l’application numérique

Mathador est un jeu de calcul inventé en 1999 par Éric Trouillot, professeur de mathématiques au collège Victor-Hugo de Besançon. Soutenu par le centre régional de documentation pédagogique (C.R.D.P.) de Franche-Comté, le jeu a été décliné en plusieurs versions (version junior en 2003 puis une version flash).

Mathador, le jeu de calcul bisontin bientôt sur tablette !Éric Trouillot et Georges Nivoix, responsable éditorial du C.R.D.P. de Franche-Comté, décident de développer une application pour les tablettes et les téléphones de marque Apple. Deux années de travail et un investissement de 28 000 euros.
L’application, disponible dès janvier 2014, permettra de jouer en version normale, à plusieurs sur une même tablette, mais aussi en solo. Des mises à jour sont déjà prévues : une intégration sur les réseaux sociaux ainsi que la possibilité de jouer en réseau.

Mathador
C.R.D.P. Franche-Comté
France 3 Franche-Comté - Mathador au salon de l’Éducation

 
jeudi 21 novembre 2013

Festival du film d’éducation

Le lycée Ferdinand Fillod de Saint-Amour sélectionné pour la neuvième édition !

Du 3 au 7 décembre 2013 à Évreux

Il y a 9 ans, a été lancé un audacieux défi : mettre sur pied le premier Festival du film d’éducation. Il s’agit d’offrir à un très large public citoyen (parents, responsables politiques, associatifs ou de collectivités locales, professionnels de l’éducation, enseignants, éducateurs et animateurs) un lieu et un moment privilégiés pour voir les œuvres de réalisateurs de fictions ou de documentaires, les rencontrer et débattre ensemble des grandes problématiques sur l’éducation, l’enfance et la jeunesse, ainsi mises à l’écran. L’intérêt du public, des médias et des professionnels se confirmant d’année en année, le festival aborde cette 9e édition, sous les meilleurs auspices.

Festival du film d'éducationLe festival s’articule avec des tables rondes. Il représente ainsi un formidable espace de confrontations et de débats, de regards croisés et d’échanges. C’est un lieu culturel de construction de lien pour tous les citoyens et d’invention pour tous les acteurs éducatifs. C’est aussi un espace "d’éducation populaire", articulant le "voir" des films avec le "parler" de grands témoins, qui permet de défricher encore et toujours les questions de l’éducation. Il favorise le rôle de transmission d’un patrimoine vivant d’œuvres fortes, en Haute-Normandie et dans toute la France métropolitaine et d’Outre-mer, à travers la formule du "Festival du film d’éducation en région" tout au long de l’année qui prolonge le festival.

"Étincelles", un film d’Alexandra Santander

Le film, un documentaire musical, a été réalisé sous l’égide d’une résidence artistique au lycée Ferdinand Fillod de Saint-Amour, en 2012-2013, à l’échelle des deux établissements de la cité scolaire (collège - lycée) est retenu pour concourir au Festival du film d’éducation d’Évreux.

Au 3e prix du jury s’ajoute le prix du public "Le coup de cœur citoyen"
pour lequel tous les internautes peuvent visualiser, 24 h après la
sortie en salle et sur la plateforme Web FranceTV, les œuvres dans leur
intégralité. Vous pourrez également voter à compter du 6 décembre !

"Dans le lycée professionnel des arts du métal Ferdinand Fillod, nous rencontrons professeurs et élèves. Les premiers présentent les ateliers et les différentes formations qui y sont réalisées. Les seconds évoquent avec enthousiasme leur découverte du travail du métal et leur engagement dans la création artistique qu’il permet."
Étincelles - extrait

Découvrez le film du lycée à partir du 6 décembre !
Facebook Étincelles
Lycée Ferdinand Fillod - Saint-Amour

 
lundi 18 novembre 2013

Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot

Vendredi 8 novembre, le lycée Armand Peugeot de Valentigney a rendu hommage à l’un de ses anciens élèves, Jean-Luc Lagarce, homme de théâtre et auteur au succès posthume. C’est aujourd’hui l’un des auteurs français contemporains les plus joués en France.

Tout au long de cette journée, les élèves ont pu découvrir l’œuvre protéiforme de l’auteur grâce aux actions menées par des classes de secondes, premières et terminale encadrés par leurs professeurs.

Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot Le matin, des panneaux réalisés par les secondes et les premières L, présentant l’auteur et son œuvre, furent affichés dans différents lieux du lycée. L’objectif désigné pour les élèves : localiser tous les panneaux (au total plus d’une douzaine) et y collecter les indices permettant de répondre aux questions du jeu-concours dédié, avec des cadeaux à la clef.

À midi, au pôle de restauration, les élèves purent découvrir sur les sets disposés dans leurs plateaux les informations biographiques retraçant le parcours personnel et artistique de Jean-Luc Lagarce.

Au cours de l’après-midi, quatre élèves du club théâtre et leur professeur ont fait irruption dans plusieurs classes (seuls les enseignants étaient prévenus) pour déclamer des extraits de textes tirés des "Règles du savoir-vivre dans la société moderne", faisant découvrir à leurs camarades le style particulier d’écriture et la causticité de l’auteur.

Cette journée d’hommage devait trouver son point d’orgue dans la représentation d’une pièce de Jean-Luc Lagarce, "Les Prétendants", mise en scène par Christophe Vincent et jouée par la compagnie Coloquinte, troupe amateur bisontine.

La venue de la troupe fut l’occasion d’une rencontre entre quelques-uns des acteurs et les élèves de première et de terminale. Les comédiens Bruno Daros, Jean-René Bouvret, André Nobiliaux et Jean-Pierre Bolard, ainsi que le metteur en scène Christophe Vincent, ont évoqué leurs parcours respectifs, parfois étonnants et toujours jalonnés de rencontres décisives. Les élèves ont ensuite donné libre cours à leur curiosité et posé de nombreuses questions :

Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot "Est-il lassant de jouer plusieurs fois la même pièce ?"
"Non", répondent les comédiens, "d’un jour à l’autre la pièce est différente car le public est différent, les réactions ne sont pas les mêmes, pas au même moment… Et puis le travail de l’acteur est de réinterpréter son rôle à chaque fois, de l’investir. De plus, travailler dans une troupe créé de forts liens de camaraderie, alors c’est avec plaisir que l’on se retrouve pour jouer".

"Quel est le rôle d’un metteur en scène ?"
Christophe Vincent explique : "Le rôle du metteur en scène est de tout penser en partant d’un texte : l’espace, le jeu des acteurs, la scénographie".

Le défi était de taille pour le metteur en scène professionnel, membre de la compagnie Cinématique Théâtre, car la pièce de Jean-Luc Lagarce, complexe, avec de nombreux personnages (17 à l’origine, 3 rôles mineurs ayant été supprimés pour respecter l’effectif de la troupe) est réputée être impossible à monter avec des comédiens amateurs. "Une des difficultés rencontrées a été de composer avec les emplois du temps de chacun : souvent, un ou plusieurs comédiens ne pouvaient pas venir et il fallait adapter l’aménagement des répétitions". Un problème commun à toutes les troupes non-professionnelles. L’ambition de pouvoir donner des représentations dans des lieux de configurations très diverses était une contrainte supplémentaire.

"Mais l’intérêt du théâtre amateur est de pouvoir aller là où le théâtre professionnel ne pourrait pas se produire, pour des raisons financières notamment, et ainsi faire découvrir le théâtre contemporain à des publics qui n’y ont pas accès habituellement."

Les nombreuses questions préparées par les élèves ont, au fur et à mesure, laissé place à un échange plus ouvert et passionné. Quelques membres du club théâtre du lycée, ayant notamment joué lors de l’inauguration de la salle polyvalente en janvier dernier, ont pu partager leur propre expérience et leurs impressions, témoignant de l’étrangeté de la palette d’émotions par lesquelles ils sont passés en quelques heures : le trac d’abord, paralysant mais tempéré à grand renfort de chocolat - selon une des élèves, puis, une fois sur scène, l’immersion totale dans le rôle, et finalement l’euphorie des applaudissements. "On en a parlé pendant des mois…" confie Manon. Les comédiens, ravis de l’échange, confirment et évoquent ce "moment magique où l’on s’oublie pour devenir le personnage", le plaisir de jouer ensemble, la communion avec le public.

Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot Vers 20 h 30 la Compagnie Coloquinte a investi la scène et la salle où 150 invités avaient pris place. On n’aurait imaginé meilleur lieu pour cet hommage que cette salle polyvalente, justement baptisée "Salle Jean-Luc Lagarce". Durant près de 2 h, les 14 comédiens amateurs ont ravi l’assistance par leur virtuosité, offrant un spectacle au rythme enlevé et à la mise en scène parfaitement maîtrisée servant admirablement le texte de Jean-Luc Lagarce : un cocktail d’humour subtil et caustique.
Une véritable ovation a salué la performance des artistes.

La journée d’hommage s’est conclue par un pot d’honneur où le public a pu aller à la rencontre des artistes pour de chaleureux moments d’échanges et de convivialité.

Compagnie Coloquinte
Lycée Armand Peugeot - Valentigney

Dossier de presse - Jean-Luc Lagarce joué au lycée Armand Peugeot article

 
vendredi 15 novembre 2013

Semaine école-entreprise : L’innovation et l’esprit d’entreprendre

Du 18 au 22 novembre 2013 : de nombreuses animations sont organisées par les partenaires de la relation école-entreprise dans les quatre départements de l’académie pour cette 14e édition.

Cette semaine est l’occasion de sensibiliser les collégiens et lycéens au monde de l’entreprise.

Temps forts de la semaine

Visite de la société Baumoise de cartonnages et d’impressions (S.B.C.I.)

Mardi 19 novembre à 14 h, Baume-les-Dames
Christine-Noëlle Baudin, présidente directrice générale, fera découvrir l’entreprise familiale à 24 élèves de quatrième du collège d’Aigremont - Roulans (25). Cette visite
se fera en présence des représentants officiels des partenaires de la relation école-entreprise.

Visite de l’Incubateur d’entreprises innovantes de Franche-Comté au technopole T.E.M.I.S.

Jeudi 21 novembre, Besançon de 8 h 30 à 12 h

30 élèves de première "Sciences et technologies du management" du lycée Claude Nicolas Ledoux - Besançon, participeront à cette visite de sensibilisation à la création d’entreprise.

Conférence "Génération création" animée par The Boson project

Jeudi 21 novembre, lycée Louis Pergaud de Besançon, de 14 h à 16 h
Représentation interactive en présence des élèves des 26 mini-entreprises de la région. Le but est d’engager un dialogue avec les élèves sur les questions de l’innovation dans l’entreprise. Le concept de mini-entreprise est d’initier les jeunes à la création et à la gestion d’une entreprise en situation réelle.

Mobilisation de quatre plateformes technologiques

Autour du thème de l’innovation avec l’intervention des partenaires entreprises et la venue des établissements
environnants pour la connaissance des formations dispensées :
- mardi 19 novembre à 9 h au lycée Jules Viette - Montbéliard pour la plateforme "nouveaux produits pour les mobilités du futur" N.P.M.F.
- mercredi 20 novembre à 9 h au lycée Édouard Belin - Vesoul pour la plateforme "usinage à grande vitesse" U.G.V.
- mercredi 20 novembre à 9 h au lycée Pierre Vernotte - Moirans-en-Montagne et au Lycée du bois - Mouchard pour la plateforme "Tecbois"
- jeudi 21 novembre à 18 h au lycée Victor Bérard - Morez pour la plateforme "développement et intégration de solutions optiques" D.I.S.O.

Aboutissement d’un partenariat dynamique entre le rectorat de Besançon, le Mouvement des entreprises de France (M.E.D.E.F.), la Chambre de commerce et d’industrie de région (C.C.I.R.), la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (C.G.P.M.E.), l’Union professionnelle artisanale (U.P.A.) et la Chambre régionale des métiers et de l’artisanat (C.R.M.A.), la Semaine école-entreprise bénéficie du soutien financier du Conseil régional de Franche-Comté.

Toutes les actions : dossier de presse semaine école entreprise 2013

 
mardi 12 novembre 2013

Forum régional des grandes écoles scientifiques

Au lycée Victor Hugo de Besançon, le samedi 23 novembre 2013 de 9 h à 12 h 30

Plus de 100 grandes écoles scientifiques

Forum régional des grandes écoles scientifiquesCe 14e forum régional des grandes écoles est organisé conjointement par les lycées Victor Hugo (Besançon), Jules Haag (Besançon) et Jules Viette (Montbéliard).
Il est destiné en priorité aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles scientifiques (C.P.G.E.), aux élèves de premières et terminales S., S.T.I., S.T.L., à leurs familles, aux enseignants des classes préparatoires et du secondaire.
À cette occasion, plus de 100 grandes écoles tiendront des stands le matin au lycée Victor Hugo : Polytechnique, Centrale, Supaéro, Arts et Métiers, E.N.S.M.M., I.S.I.F.C., Normale Sup, des écoles d’Agronomie, des écoles vétérinaires, École de l’air, École Navale.

Tous les secteurs d’activité seront représentés : aéronautique et espace, industrie
automobile, génie civil, agronomie, vétérinaire, mécanique, microtechnique, instrumentation médicale, électronique, informatique, chimie, papèterie, secteur militaire, recherche, management, environnement, télécom, optique, statistiques, cartographie...

En savoir plus
Descriptif
Accès

 
mardi 12 novembre 2013

Lycées d’accueil de l’excellence sportive

Une demie journée consacrée à l’excellence sportive jeudi 14 novembre de 14 h à 18 h

Âgés de 15 à 17 ans, tous sont lycéens, mais possèdent une particularité, celle d’être
reconnus dans une discipline sportive qu’ils pratiquent au niveau régional,
interrégional voire national. Pour leur permettre de conjuguer à la fois activités
sportives et études, tous sont inscrits dans un lycée d’accueil de l’excellence
sportive.

Ce dispositif, unique en France, permet à ces futurs champions de mener de front
études et pratique sportive en leur proposant un suivi adapté et un équilibre de vie.
Cette structure, créée il y a 3 ans, est un point fort de la politique sportive académique mise en place par Éric Martin, recteur de l’académie, et mise en œuvre par Catherine Dodane et Florence Cheval, inspectrices académiques, inspectrices pédagogiques régionales pour l’enseignement physique et sportif (I.A./I.P.R. E.P.S.).

Une véritable chance pour ces jeunes, qui évoluent parfois au sein de disciplines peu
reconnues et pour lesquelles les fédérations ou les clubs ne disposent que de faibles
moyens d’accompagnement.

Au nombre de huit, ces lycées labellisés "Accueil de l’excellence sportive" (L.A.E.S.) se répartissent dans les quatre départements de la région. Chaque LAES est piloté par le chef d’établissement et un enseignant d’E.P.S. "référent" qui coordonne l’ensemble des actions et l’accompagnement individuel.

Lycées d’accueil de l’excellence sportive

Doubs

Lycée Jules Haag (Besançon)
Lycée Georges Cuvier (Montbéliard)
Lycée Xavier Marmier (Pontarlier)

Jura

Lycée Jacques Duhamel (Dole)
Lycée Jean Michel (Lons-Le-Saunier)

Haute-Saône

Lycée Auguste Cournot (Gray)
Lycée Édouard Belin (Vesoul)

Territoire de Belfort

Lycée Gustave Courbet (Belfort)

Frédéric Grappe,enseignant–chercheur à l’U.p.f.r. Sports et responsable du Centre d’optimisation et de la performance sportive (C.O.P.S.) est depuis 2011, le parrain des
L.A.E.S.
Ce principe de parrainage assure une des priorités de l’académie à savoir la
liaison enseignement secondaire/enseignement supérieur, et permet ainsi de mieux
communiquer sur les formations possibles autour du sport.
Chaque année deux demies journées sont organisées au cours desquelles les lycéens participent à différents ateliers autour du thème "Sport-Santé" (préparation
physique, alimentation, récupération, dopage, préparation mentale, relations
entraîneurs/entrainés), animés par des enseignants-chercheurs et des doctorants,
sous la conduite de Frédéric Grappe. Les contenus sont ensuite mis à disposition des référents.

Lycées d’accueil de l’excellence sportive

Jeudi 14 Novembre de 14 h à 18 h
U.p.f.r. Sports
31 Chemin de l’Épitaphe
25000 Besançon

Contact

U.p.f.r. Sports : Frédéric Grappe 06 80 03 80 12
Courriel

 
mardi 12 novembre 2013

V.I.H. Pocket films

Sidaction lance la 2e édition du concours national à destination des 15-25 ans

Description

V.I.H. Pocket filmsLes participants sont invités à réaliser des films tournés au moyen d’un téléphone mobile, d’un maximum de 2 minutes, traitant des enjeux actuels de la lutte contre
le sida : prévention, dépistage, traitements, lutte contre les discriminations, solidarité, annonce du virus, risques...
Les films récompensés seront largement diffusés auprès du grand public sur Internet, auprès des jeunes, auprès des acteurs de la lutte contre le sida et dans les établissements scolaires, comme support pédagogique d’information et de sensibilisation.

Conditions de participation

- le concours est ouvert aux jeunes de 15 à 25 ans.
- la forme/le style de la vidéo est libre : documentaire, reportage, film, témoignage, fiction
- les thèmes : traiter des enjeux de la lutte contre le VIH/sida.
- chacun est invité, individuellement ou en groupe, à produire une vidéo au moyen d’un téléphone portable uniquement, n’excédant pas 2 minutes.
- les vidéos devront être envoyées à Sidaction. Plus d’informations sur www.sidaction.org
- les participants compléteront un formulaire d’inscription, une autorisation parentale si le participant est mineur ainsi qu’une décharge permettant, en cas de prix,
l’utilisation gracieuse de sa vidéo par Sidaction dans le cadre d’outils de sensibilisation.

Sélection des vidéos et remise des prix

Les vidéos seront sélectionnées selon des critères d’originalité, de qualité et de pertinence. Le jury, composé de professionnels de l’audiovisuel, de la communication,
de la prévention et de parrains/marraines de l’opération, sera en charge de sélectionner les 10 vidéos lauréates.
Remise des prix : Les prix seront distribués lors d’une cérémonie officielle de remise des prix au moment du Sidaction 2014 à laquelle seront invités tous les participants.

Contacts

Le règlement du concours dans son intégralité ainsi que la documentation à remplir et les moyens d’envoyer sa vidéo sont accessibles en ligne,
par courrier au 228 rue du Faubourg Saint-Martin 75010
Paris, ou par téléphone au 01 53 26 49 89.

 
mardi 12 novembre 2013

Au-delà des barreaux, au-delà des mots

Exposition proposée dans le hall du Centre départemental de documentation pédagogique (C.D.D.P.) du 7 au 21 novembre 2013

Au-delà des barreaux

Des photographies réalisées par dix détenus de la Maison d’arrêt de Lons-le-Saunier, suite à un atelier qui s’est déroulé pendant l’été 2011. Cet atelier, co-financé par la Direction régionale des affaires culturelles (F.R.A.C.) Franche-Comté et la Direction inter-régionale de services pénitentiaires, était animé par un photographe professionnel jurassien, Vincent Bidault (association Autre Image).

Au-delà des barreaux, au-delà des motsCette exposition, appelée "Au-delà des barreaux" comporte 26 clichés de grande qualité représentant, de façon concrète ou abstraite, en couleurs ou en noir et blanc, des détails d’une vie carcérale.
Clichés sélectionnés parmi 800, pris en considération des contraintes fixées par l’animateur et l’administration pénitentiaire : pas de visages identifiables, pas de détails compromettant la sécurité de l’établissement ; clichés pris exclusivement dans la salle d’activité, grande salle vide et à première vue sans intérêt esthétique...et pourtant

Au-delà des mots

En 2013, les apprentis du Centre de formation des apprentis (C.F.A.) de Gevingey ont été invité à participer à un concours d’écriture "pour mettre des mots sur ces photos". Les étudiants ont pris la chose très au sérieux et ont réalisés de nombreux textes. Un comité de lecture composé de membres de l’équipe éducative du C.F.A. et de Vincent Bidault ont sélectionné les meilleurs qui sont désormais exposés avec les photos.

C.D.D.P.
Chemin des Dombes
39015 Lons-le-Saunier

 
vendredi 8 novembre 2013

Appel à projets sur l’égalité filles-garçons

Les élèves élus au conseil académique de la vie lycéenne (C.A.V.L.), en collaboration avec la Préfecture de région et le Conseil régional de Franche-Comté, lancent un appel à projets sur le thème de "l’égalité filles-garçons", à destination de tous les lycéens et apprentis francs-comtois

Appel à projets sur l'égalité filles-garçonsIl s’agit de proposer aux jeunes de réfléchir en groupes, avec l’accompagnement d’un adulte référent, à l’égalité filles-garçons et plus précisément aux stéréotypes de genre véhiculés par la publicité. À l’issue de ces échanges, les groupes créeront une affiche parodique dans l’une des techniques artistiques suivantes : photographie ou montage photographique, dessin, peinture, collage.

Les productions devront parvenir avant le 11 avril 2014 à la cellule vie scolaire du rectorat. Elles seront exposées lors d’un forum régional en fin d’année scolaire et valorisées sous format de livre numérique et/ou papier diffusé à l’ensemble des établissements.

Déclaration de participation à renvoyer avant le 29 novembre 2013.

Cahier des charges
Affiche
Déclaration de participation
Fiche de synthèse
Bibliographie et ressources documentaires

 
jeudi 7 novembre 2013

Éducation à la sécurité : remise de matériel pédagogique

Le 5 novembre au lycée professionnel Tristan Bernard de Besançon, Dominique Sulter, délégué départemental de la M.A.I.F. du Doubs a remis au recteur Éric Martin, un kit de trois mannequins et des consommables dans le cadre de la convention de partenariat

Cette convention signée en 2011 entre l’éducation nationale et la M.A.I.F. a pour objet de développer des actions favorisant l’acquisition par les élèves de savoirs et de comportements nécessaires pour appliquer les règles de sécurité, prévenir une situation de danger, se protéger et porter secours à autrui :
- recherche et identification de solutions concourant à améliorer l’accès des élèves à une éducation à la responsabilité, à la maîtrise des risques et aux premiers secours
- mise en place d’indicateurs permettant de s’assurer de l’atteinte des objectifs communs d’amélioration de l’accès aux solutions éducatives.

Améliorer l’accès aux connaissances et aux compétences en matière de premiers secours, en particulier aux formations P.S.C.1 dans le secondaire, constitue l’axe principal de la coopération.

Pour la troisième fois dans l’académie, cette convention se concrétise par le don de matériels pédagogiques.

Depuis 2007, conformément aux articles L 312-16 et L 312-13 1 du code de l’éducation, l’académie s’est donnée les moyens de former :
- un formateur de formateurs
- 133 formateurs

En 2012-2013, 6 354 certificats de prévention et secours de niveau 1 (P.S.C.1) ont été remis aux collégiens de l’académie dont 4 335 élèves de 3e (44,5 % de la classe d’âge)

Contact

Martine Dienne, infirmière conseillère technique auprès du recteur
Tél. : 03 81 65 47 53
Courriel


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon