Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > Visites du recteur > Lancement du baccalauréat 2013

Rubrique Visites du recteur

vendredi 21 juin 2013

Lancement du baccalauréat 2013

Le recteur Éric Martin a été accueilli au lycée Les Haberges à Vesoul par le proviseur Christian Peigney pour l’ouverture de l’édition 2013 du baccalauréat, avec l’épreuve de philosophie

Le lycée Les Haberges est l’un des 35 centres d’épreuves et de délibération du baccalauréat. Il accueille les trois séries générales des épreuves anticipées (359 candidats) et les épreuves terminales des séries E.S., L., S.T.2S. et S.T.G. (291 candidats).

Chaque année, le baccalauréat est, avec la rentrée scolaire, le grand rendez-vous de l’éducation. C’est le moment où l’institution et les familles se mobilisent pour placer les candidats dans les meilleures conditions de réussite pour cette étape importante de leur vie.

Le recteur a rappelé les grands chiffres du bac 2013 et les dates clés du calendrier des épreuves.

Le baccalauréat change et s’adapte

Le recteur a présenté les épreuves qui connaissent cette année des changements, à la suite de la réforme engagée il y a trois ans. Il a expliqué notamment les nouvelles modalités des épreuves de langues vivantes, qui ont donné lieu à une large communication en direction des enseignants, des chefs d’établissement et des élèves.

Le bac se veut aussi aujourd’hui un examen plus juste pour tous, avec, entre autres, de meilleures conditions d’accueil et des aménagements pour les candidats en situation de handicap. Chaque candidat bénéficie de trois à quatre aménagements en moyenne, avec en particulier des temps supplémentaires.
Le recteur s’est exprimé aussi sur tous les dispositifs de lutte contre la fraude et les moyens déployés dans l’académie.

Lycée général et technologique Les Haberges - Vesoul

 
lundi 11 mars 2013

Journée internationale de la femme au collège Albert Camus de Besançon

Le 8 mars, le recteur Éric Martin a rencontré des élèves de 3e lors d’une séance de sensibilisation à l’égalité filles-garçons

Journée internationale de la femme - collège Camus Le recteur Éric Martin accompagné de Dominique Chatté, chargée de mission académique à l’égalité filles-garçons ont été accueillis par Daniel Vienney, principal du collège.

Cette action s’inscrit à la suite de la semaine académique des Sciences en tous genres qui a connu sa deuxième édition en janvier 2013.
Elle vise à sensibiliser les collégiens d’une classe de 3e à l’orientation, notamment des filles, à l’orientation vers les études et carrières scientifiques et techniques.

Sensibiliser les collégiens aux stéréotypes en matière de formations et de métiers

La séance composée de trois temps forts a été animée par la conseillère d’orientation psychologue et le professeur principal.

Projection vidéo "Pauline, étudiante ingénieure en aéronautique"

Il s’agit d’un témoignage d’une étudiante ayant choisi un parcours de formation traditionnellement considéré comme réservé à un public masculin. Cette étudiante ingénieur en alternance au sein de l’entreprise Eurocopter explique son quotidien et l’intérêt de sa mission.
Cette vidéo est extraite du kit pédagogique mentionné par la direction générale de l’enseignement scolaire (D.G.E.S.C.O.) pour sensibiliser les élèves aux métiers d’ingénieur.
La projection a donné lieu à un premier débat avec les collégiens.

Témoignage de Julia Morgant, étudiante à l’École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (E.N.S.M.M.)

Journée internationale de la femme - collège Camus Julia a partagé son expérience sur la part des filles dans un domaine jusqu’alors fortement masculin et a exposé ses choix d’orientation qui vont à l’encontre des stéréotypes de genre en matière de représentation des parcours et des métiers. Elle a ainsi exposé son parcours : après deux années d’école préparatoire, elle a intégré l’E.N.S.M.M. pour devenir ingénieur. Elle a toujours envisagé un métier autour de l’aéronautique, mais sa formation actuelle laisse entrevoir beaucoup d’autres possibilités...

Intervention de Nicolas Bodin, directeur des études à l’E.N.S.M.M.

Nicolas Bodin a présenté les différents parcours pour devenir ingénieur. Les écoles d’ingénieur offrent des parcours diversifiés accessibles à tous, garçons et filles. Le métier d’ingénieur permet à chaque individu de développer des compétences multiples, qu’il s’agisse de production, recherche ou innovation. Les carrières proposées à l’issue de ces études sont un pôle d’avenir où les femmes ont toute leur place.

Échanges fructueux

La séance s’est achevée par un riche débat avec les collégiens, temps d’échange au cours duquel ils ont pu parler de leur projet d’orientation.
Au fil de ces échanges, Cécilia explique son projet de devenir ingénieur. Pourquoi ? "C’est comme çà !"
Quant à Salomé, elle trouve "tout à fait anormal que des écarts de salaires subsistent entre les femmes et les hommes".
À la question de recteur concernant les intentions professionnelles des élèves, il apparaît que les filles ont un projet plus précis que les garçons.

Travail préparatoire avec la classe conduit tout au long de la semaine

Pour mieux préparer les élèves à cette action phare du 8 mars, deux séances sur l’égalité filles-garçons, à partir d’affiches de l’exposition "Le Mur des préjugés" de la Délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité leur ont été proposées.
Durant ces temps de préparation divers outils ont été utilisés, deux quizz :
- "Les Filles, osez les sciences" du comité de pilotage Femmes et sciences 53 ;
- "Objectif égalité" de l’Office national d’information sur les enseignements et les professions (O.N.I.S.E.P.)

Divers supports tirés de :
- "Physique de femmes du Grand accélérateur national d’ions lourds" (G.A.N.I.L.) et la Mission pour la place des femmes au Centre national de recherches scientifiques (C.N.R.S.)
- "Mon métier à venir" de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie
- "La tête de l’emploi" de la Maison de l’information sur la formation et l’emploi du Territoire de Belfort (M.I.F.E) - Cité des métiers mission mixité des métiers de Belfort, ont également été exploités par l’équipe enseignante.

L’exposition "Le Mur des préjugés" va être prolongée jusqu’au 15 mars pour sensibiliser l’ensemble des élèves du collège à cette question.

Contacts

Dominique Chatté, chargée de mission académique à l’égalité filles-garçons
Daniel Vienney, principal du collège

Collège Albert Camus - Besançon

La politique académique en faveur de l’égalité filles-garçons

Les industries technologiques

"Objectif égalité"

 
vendredi 8 février 2013

Réforme des rythmes scolaires dans le premier degré

Le recteur Éric Martin s’est rendu dans deux écoles pour présenter les grandes lignes de la réforme des rythmes scolaires à Belfort, puis à Morez

Le recteur a détaillé l’articulation entre le volet scolaire de la réforme et les activités périscolaires organisées par les municipalités après la classe.

Tout savoir sur la réforme des rythmes scolaires à l’école primaire

Assurer un plus grand respect des rythmes naturels d’apprentissage et de repos de l’enfant

Les élèves auront toujours 24 h d’enseignement hebdomadaire, mais réparties sur neuf demi-journées (lundi, mardi, jeudi, vendredi et le mercredi matin) au lieu de huit, à raison de 5 h 30 maximum par jour et de 3 h 30 maximum par demi-journée. L’ajout de 3 h de classe le mercredi matin allégera les autres journées en moyenne de 45 minutes.
Ainsi, à la rentrée 2013, les enfants de maternelle et d’élémentaire suivront leurs 24 h de cours en 4,5 jours, sauf pour ceux des collectivités qui auront fait le choix de repousser à la rentrée 2014. Les collectivités ont jusqu’au 31 mars pour demander le report de la mise en œuvre de la réforme à la rentrée 2014.

À l’école élémentaire Victor Hugo de Belfort le 28 janvier

Le recteur et le maire de Belfort, Étienne Butzbach, ont été accueillis par Patrick Mellon, directeur académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) du Territoire de Belfort et la directrice de l’école, Marie-Josèphe Jakubowicz.

S’adapter au territoire

Le recteur a souligné la volonté de Belfort d’être moteur dans la mise en œuvre de la réforme.
Pour apporter informations et aides aux municipalités dans l’organisation des activités périscolaires, l’académie a mis en place une "équipe projet académique" et quatre groupes d’appui départementaux. "À nous d’accompagner les projets et leur bonne articulation", explique le recteur, conscient que le sujet suscite beaucoup d’interrogations.

"Il faut s’appuyer sur les ressources, les associations. L’équipe départementale peut intervenir pour faire un travail de recensement. On peut aussi compter sur l’implication des parents", confie Étienne Butzbach. "Il y a donc un nouveau pacte éducatif à élaborer entre l’éducation nationale, la communauté éducative et les parents. À Belfort, nous sommes très volontaires".

À l’école Sur le Puits de Morez le 29 janvier

Réforme des rythmes scolaires dans le premier degré - Visite du recteur à lMorez, crédit photo Le Progrès Le recteur et le maire de Morez, Jean-Paul Salino, ont été reçus par Jean-Marc Milville, directeur académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) du Jura et le directeur de l’école, Benoît Deffradas.

Morez a cinq ans d’avance !

En 2008, les écoles du Puits et du centre sont restées, par dérogation, à quatre jours et demi par semaine. À l’école Sur le Puits, les élèves ont toujours disposé de cinq matinées au lieu de quatre pour les apprentissages fondamentaux. Les équipes éducatives et les partenaires de l’éducation ont donc l’expérience de la semaine d’école définie par la réforme.

L’aide personnalisée, l’aide aux devoirs et l’accompagnement éducatif ont été placés en fin de journée les mardis et jeudis. Le club "Coup de pouce" fonctionne pour sa part du lundi au vendredi.
Le recteur a, là encore, précisé les aides en termes d’appui organisationnel et financier apportées aux municipalités pour la mise en œuvre de la réforme à la rentrée 2013.
S’il a choisi l’école du Puits pour présenter la semaine à quatre jours et demi, c’est bien parce que l’expérience morézienne a été convaincante. Jean-Marc Milville, directeur académique et le maire Jean-Paul Salino s’en félicitent.

 
mercredi 30 janvier 2013

50e anniversaire de la signature du Traité de l’Élysée à Montbéliard

Jacques Hélias, maire de Montbéliard accueillait le recteur Éric Martin, en présence de Pierre Moscovici, ministre de l’économie et des finances, le 26 janvier

Dans le cadre de l’Année franco-allemande, la France et l’Allemagne ont célébré le cinquantième anniversaire du Traité de l’Élysée, socle de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne.
La Ville de Montbéliard organisait cette cérémonie en raison de la précocité de ses relations avec la ville de Ludwigsburg – premier rapprochement franco-allemand dès 1950 – et de l’institution de l’un des premiers jumelages en 1962.

Allocutions et participation des élèves

Traité Élysee Montbeliard - Crédit photo Denis Bret.jpg - © Crédit photo Denis Bret Cette manifestation a réuni de nombreuses personnalités autour d’une cérémonie du souvenir, suivie du baptême du complexe sportif André Boillat, au gymnase Lizaine.
Les allocutions officielles ont clôturé la matinée : Pierre Moscovici, ministre de l’économie et des finances, Christian Seebode, consul général d’Allemagne, Werner Spec, maire de Ludwigsburg et Jacques Hélias, maire de Montbéliard.

Les élèves montbéliardais du collège Guynemer, de l’orchestre et des chœurs du collège Pierre Brossolette, ceux du Goethe Gymnasium de Ludwigsburg et du Conservatoire du Pays de Montbéliard ont enrichi la commémoration de ponctuations culturelles.
En soirée, le spectacle "Le Traité" a été présenté pour la première fois en France par le Centre culturel franco-allemand de Karlsruhe, en hommage au Général de Gaulle et au Chancelier Adenauer, aux origines de la réconciliation franco-allemande.

Cette journée a permis de chaleureuses rencontres inter-générationnelles, riches d’avenir pour la jeunesse nos deux pays.

Programme 26 janvier 2013 - commémoration Traité de l’Éysée.pdf

Contact

Nathalie Bouvet, chargée de relations publiques - service communication de la Ville de Montbéliard

 
lundi 10 septembre 2012

Succès du dispositif "école ouverte" au collège Denis Diderot de Besançon

Le 31 août, le recteur Éric Martin est allé à la rencontre des collégiens ayant participé à l’opération cet été

"École ouverte" permet aux établissements volontaires des quartiers défavorisés ou des zones rurales, d’accueillir les élèves pendant les vacances scolaires, ainsi que les mercredis et samedis. Dans ce cadre, des professionnels de l’éducation offrent à des jeunes un programme riche d’activités sous une forme à la fois studieuse et ludique.

Née en 1991 du constat de désœuvrement des jeunes qui ne peuvent partir pendant les vacances, cette opération continue de rencontrer un franc succès auprès des familles. "École ouverte" recouvre plusieurs objectifs :
- Favoriser l’intégration sociale et scolaire des jeunes et contribuer à l’égalité des chances
- Valoriser l’image de l’école aux yeux des élèves et des parents
- Faire évoluer les relations pédagogiques pour redonner aux élèves l’envie d’apprendre.

Au collège Diderot, l’opération se déroule la première et la dernière semaine des vacances d’été.

En juillet, "École ouverte" a accueilli environ 55 enfants au collège

Des élèves de C.M.2. et sixième du réseau "écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite" (ÉCLAIR) du quartier Planoise de Besançon, ont bénéficié d’activités éducatives dans les domaines culturel, sportif et de loisirs, proposées sur cinq journées.
Les ateliers du matin étaient encadrés par des enseignants de C.M.2., des référents ÉCLAIR et par les personnels de l’association P.A.R.I. (accompagnement à la scolarité). les élèves se sont adonnés au sport, à l’informatique, à des activités manuelles et culinaires.
L’après-midi, cinéma, musée, équitation, visite de la caserne des pompiers, aviron, etc. étaient proposés à différents groupes d’élèves. Ces activités étaient basées sur les choix des jeunes. Une journée a été consacrée à une sortie pique-nique (journée sportive, à la ferme, visite de château, etc.).

En août, participation d’une trentaine d’élèves

À l’approche de la rentée, les matinées ont été consacrées à des révisions en français et en mathématiques, de manière progressive et ludique. Quelques enfants avaient déjà assisté à la session de juillet. Lors de ces ateliers de révisions, les élèves ont travaillé à l’élaboration d’affiches mettant en valeur les sorties culturelles de la semaine axées sur l’environnement et la protection de la nature.

Les après-midis étaient à nouveau consacrés à des activités variées avec une sortie à la journée en milieu de semaine.

Une large palette d’activités culturelles et sportives

Cette année, les jeunes ont visité des lieux aussi divers qu’une chèvrerie (La Sommette), le Château de Joux à Pontarlier, la Maison de la réserve de Labergement-Sainte-Marie, l’association T.R.I. (Traitement - Recyclage - Insertion) à Quingey, la station de France 3 Bourgogne Franche-Comté, les Haras nationaux, le musée des Beaux-Arts... Et ils sont allés au cinéma voir L’âge de glace 4 ou encore Rebelle !

Chaque année, un bilan très positif !

"École ouverte" s’avère bénéfique, tant du côté des jeunes que du côté des encadrants : les C.M.2. se familiarisent avec le collège et les personnels, permettant une meilleure intégration en septembre. Les sixièmes y trouvent quant à eux, le plaisir de redécouvrir le collège et les adultes dans une dynamique positive et sereine.
Les encadrants : enseignants, assistants d’éducation (A.E.D.), conseillers principaux d’éducation (C.P.E.) apprécient de nouer des liens éducatifs et pédagogiques avec leurs élèves ou futurs élèves, dans une ambiance détendue et propice aux échanges.

Contact

Jean-Louis Tournut, proviseur

Collège Denis Diderot - Besançon

 
vendredi 7 septembre 2012

Visites de rentrée dans une école et un collège bisontins

Le recteur s’est rendu le 4 septembre à l’école élémentaire Bourgogne et au collège Diderot. Au centre de la visite, la liaison C.M.2 - sixième dans le cadre d’un réseau écoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite (É.C.L.A.I.R.)

Le recteur Éric Martin a été accueilli par Élisabeth Bisot, directrice académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) du Doubs, en présence de Claude Jeannerot, président du Conseil général du Doubs. Il a rencontré les équipes éducatives, ainsi que des écoliers et des collégiens.

Il est primordial d’éviter des transitions trop brusques qui sont souvent synonymes d’échec pour les élèves. L’objectif, est que les enfants sortant du primaire accèdent au second degré avec des connaissances suffisantes. La facilitation du passage de l’école
au collège est donc assurée conjointement par les professeurs de C.M.2 et de sixième.
Les enseignants de l’école et du collège participent à des concertations et à des formations communes. Ils interviennent dans les classe de l’autre cycle pour mieux préparer les élèves aux changements.

Instaurer une continuité pédagogique à un moment-clé de la scolarité

À l’école Bourgogne

École Bourgogne L’école scolarise 290 enfants du C.P. au C.M.2, dont certains sont en classe d’initiation C.L.I.N.

Chrisine Aubrun, directrice de l’école, a présenté les dispositifs de co-intervention des enseignants de collège avec ceux de C.M.2.
Ces enseignants travaillent ensemble afin d’assurer la continuité pédagogique entre les deux cycles. Autre point important, les professeurs référents des écoles participent à l’accompagnement personnalisé en sixième. Ils répondent ainsi au plus près aux besoins des élèves, grâce à à leur bonne connaissance de ceux-ci et à une pédagogie adaptée.

Au collège Diderot

Le collège accueille 650 élèves dans un réseau É.C.L.A.I.R. de 2 500 élèves. Outre le collège, le réseau compte quatre écoles élémentaires et huit écoles maternelles. Jean-Louis Tournut, principal, a précisé que le réseau compte cinq professeurs référents et dix-huit assistants pédagogiques à mi-temps (neuf au collège et neuf dans les écoles) pour favoriser l’accompagnement et la réussite des élèves, ainsi qu’une secrétaire de comité exécutif et coordonnatrice à mi-temps.
À la rentrée 2012, le collège accueille 80 élèves en S.E.G.P.A. et deux classes d’accueil pour les enfants nouvellement arrivés en France.

Collège Diderot La visite d’une séance d’accompagnement personnalisé en sixième a permis de voir comment est mise en œuvre la co-intervention des enseignants de C.M.2 et du collège à partir des besoins observés à l’école. Il s’agissait ce jour-là de l’acquisition du palier 2 du socle commun de compétences, en français et mathématiques.

L’innovation pédagogique au collège Diderot, c’est aussi : la classe "Oxygène" pour lutter contre le décrochage scolaire, le programme de réussite scolaire (P.R.E.), les pôles d’excellence (classes vocales, classes arts), la nouvelle organisation du temps scolaire, avec des séquences d’une heure trente, le projet de travail avec les chercheurs.

Synthèse "innovation pédagogique au collége Diderot" réseau ÉCLAIR, septembre 2012

Collège Diderot - Besançon

 
vendredi 7 septembre 2012

Visite de rentrée au lycée professionnel Denis Diderot de Bavilliers (90)

Le recteur Éric Martin s’est rendu le matin du 4 septembre au lycée des métiers de l’électricité et des technologies numériques

Le numérique au cœur de l’innovation pédagogique

Le lycée Diderot de Bavilliers innove en matière de pédagogie et s’ouvre à de nouveaux usages du numérique. Les élèves y gagnent en autonomie et en prise d’initiative.

Classe expérimentale "approche par compétences en lycée professionnel"

Christine Gehin, proviseure, a présenté au recteur le fonctionnement d’une classe de terminale Système électroniques et numériques (SEN), dont les élèves ne sont plus notés en cours d’année.
Ce sont les compétences qui sont évaluées, ce qui permet aux élèves et aux enseignants de personnaliser davantage les parcours. "Les élèves développent une plus grande autonomie" fait remarquer M. Perrin, professeur dans cette classe. L’hétérogénéité d’une classe est aussi mieux gérée du fait que tous les élèves ne valident pas les mêmes compétences au même moment.

En cette rentrée, l’espace de la classe devient modulable. Ainsi, l’enseignement par groupe de niveaux de compétence peut s’organiser. L’échange entre les élèves en est facilité, ce qui amène une forme de tutorat.

Par ailleurs, la présentation par M. Rebel de travaux pratiques a montré comment l’utilisation de ressources pédagogiques numériques renforce la prise d’initiative des élèves dans la démarche de résolution des problèmes posés.

Plateforme Praxibat "éclairage efficace"

Visite de rentrée au lycée professionnel Denis Diderot de Bavilliers Une toute nouvelle plateforme éducative Praxibat "éclairage efficace" a été mise en place dans le cadre de la convention entre le rectorat, la Région Franche-Comté, l’ADEME, le pôle "Énergie" de Franche Comté et le lycée. La société Voxelia a présenté un "sérious games" qui permet aux élèves de la filière électrotechnique d’aborder les notions d’éclairage à partir d’une véritable démarche d’investigation, à la fois scientifique et ludique.

Application 3D temps réel projet d’éclairage
Cette plateforme de simulation lumineuse permet à l’enseignant de poser une énigme aux élèves, par exemple, résoudre l’équation entre un confort d’éclairage optimisé dans un logement et une consommation d’électricité minimale. L’élève choisit les luminaires les plus adaptés, les dispose au mieux, puis réalise le bilan énergétique.
Il peut également procéder à des mesures virtuelles pour valider la solution qu’il propose.

Durant l’année scolaire, enseignants et lycéens de Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (S.T.I.2.D.) et de bac pro Électrotechnique, énergie, équipements communicants (Éleec) pourront tester des situations pédagogiques liées à d’autres domaines.

Contact

Didier Ramstein, chargé de mission "technologies de l’information et de la communication (T.I.C.E.)

Lycée professionnel Denis Diderot - Bavilliers (90)


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon