R

Accueil > Académie > Actualités > Partenariats - conventions > Handicap : rendre l’école accessible et proposer un parcours scolaire (...)

Rubrique Partenariats - conventions

mardi 16 avril 2013

Handicap : rendre l’école accessible et proposer un parcours scolaire adapté

Le rectorat et l’Agence régionale de santé (ARS) renforcent leurs liens dans l’accompagnement des élèves handicapés

L’académie de Besançon, l’ARS de Franche-Comté, les gestionnaires d’établissements et de services médico-sociaux souhaitent renforcer leur partenariat, afin de promouvoir l’accessibilité pédagogique des élèves en situation de handicap et des élèves avec un trouble de santé invalidant.

Cette démarche a été actée par la signature de conventions constitutives d’unités d’enseignement, le lundi 15 avril à l’ARS à Besançon.

Quatre conventions constitutives d’unités d’enseignement ont été signées

Une convention avec chacun des établissements et services médico-sociaux suivants a été visée :
- l’institut médico-éducatif (IME) de Montfort - Doubs (association hospitalière de Franche Comté - AHSFC),
- l’institut médico-éducatif (IME) des Hauts-Mesnils de Dole - Jura (Étapes Dole),
- l’hôpital de jour de Bavillers - Territoire de Belfort (association hospitalière de Franche Comté - AHFC),
- le service de soutien à l’éducation familiale et à l’intégration scolaire pour les enfants et les adolescents déficients auditifs - Haute-Saône (association haut-saônoise pour la sauvegarde de l’enfant à l’adulte - AHSSEA).

Ces signatures s’ajoutent aux 33 conventions déjà signées et aux dix autres signées prochainement.

Qu’est ce qu’une unité d’enseignement ?

L’unité d’enseignement a pour mission de mettre en œuvre la scolarisation du jeune au sein d’un service ou d’un établissement médico-social ou sanitaire. Elle permet d’assurer la scolarisation et la continuité des parcours de formation des enfants et adolescents qui nécessitent un séjour dans un établissement ou service de santé ou médico-social. Quelles que soient les modalités de scolarisation et de formation proposées, elles s’inscrivent toujours dans le cadre du projet personnalisé de scolarisation de l’élève.

Quel est l’intérêt de ce dispositif ?

Ce dispositif rassemble trois objectifs :
- le projet pédagogique de l’établissement ou du service et son intégration dans le projet plus global de la structure,
- la coopération et les complémentarités à développer entre les enseignants spécialisés mis à disposition par le rectorat et les professionnels du champ médico-social.
- l’organisation de l’unité d’enseignement.
Les conventions ont pour objet de définir et contractualiser les modalités d’accompagnements éducatifs et pédagogiques en cohérence avec les projets de vie des enfants et des adolescents accueillis.

Chiffres clés de l’académie, année scolaire 2012-2013

3 873 élèves sont scolarisés dans l’académie de Besançon (2 482 dans le 1er degré et 1 391 dans le second degré).
1 253 élèves sont scolarisés en unité d’enseignement.

Modalités de scolarisation : 1 413 élèves bénéficient d’une scolarisation collective (classes pour l’inclusion scolaire - CLIS) pour le premier degré ou unités localisées pour l’inclusion scolaire - ULIS pour le second degré),
L’académie compte en effet :
86 classes pour l’inclusion scolaire (CLIS)
46 unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) en collège
13 unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) en lycée professionnel

2 460 élèves bénéficient d’une scolarisation individuelle pouvant être associée d’une ou plusieurs compensations (aide humaine, matériel pédagogique adapté, etc.).

Le recteur se félicite d’une augmentation de "+ 56 % du nombre de jeunes scolarisés depuis 2005 et la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées".

"Les parents doivent s’adresser à la Maison départementale des personnes handicapées (M.D.P.H.) qui va décliner le projet personnel de scolarisation de l’enfant. C’est en effet la M.D.P.H. qui, en fonction du degré de handicap, décide de placer un enfant en établissement médicosocial ou en milieu ordinaire", précise Éric Martin.

Partenariat renforcé avec l’agence régionale de santé de Franche-Comté

Contact

Nathalie Ramstein, conseillère technique académique "adaptation scolaire et
scolarisation des élèves handicapés".
Tél. : 03 81 65 74 51

Liste des maisons départementales des personnes handicapées (M.D.P.H.) dans l’académie

 
vendredi 12 avril 2013

Un partenariat franco-marocain renforcé

Signature de conventions le 10 avril au lycée Pierre-Adrien Pâris de Besançon

Le lycée des métiers du bâtiment et travaux publics Pierre-Adrien Pâris
de Besançon accueille une délégation franco-marocaine, de Marrakech
et Ouarzazate, pour la signature de deux conventions de partenariat de projets éducatifs, culturels, pédagogiques et économiques.

Le recteur Éric Martin et Abderrahim Mohssine, représentant du délégué du Ministère de l’Education Nationale de Marrakech ont signé la première convention entre les lycées Pierre-Adrien Pâris de Besançon et Hassan II de Marrakech.

Un partenariat franco-marocain renforcéLe rapprochement des deux lycées qui ont en commun une filière BTS Bâtiment repose sur deux thématiques concernant le patrimoine bâti : la valorisation du patrimoine et des richesses matérielles, ainsi que la protection de l’environnement dans un souci de développement durable.
Par cette convention, les deux établissements partenaires souhaitent :
- valoriser le patrimoine ancien
- développer l’économie locale et le tourisme
- maintenir les savoir-faire, échanger des savoirs techniques et des pratiques
- favoriser les échanges humains et découvrir la culture de l’autre
- s’orienter vers un développement durable et contribuer à la sauvegarde du patrimoine bâti.

La présente convention se fixe quatre objectifs fondamentaux à développer :
- formation interculturelles
- mobilité en formation professionnelle
- coopération technique
- transfert de compétences.

Une deuxième convention a été signée. Elle concerne aussi les lycées Pierre-Adrien Pâris et Hassan II et associe l’association Agir Solidarité Franche-Comté, partenaire du projet initié par le Conseil régional de Franche-Comté avec la province de Ouarzazate.
Cette convention décline un projet concret opérationnel dès octobre 2013 : la construction d’une étable modèle dans la région de Ouarzazate.

Lycée professionnel Pierre-Adrien Pâris - Besançon

 
mardi 2 avril 2013

Signature de convention d’application de l’accord cadre Ministère de l’éducation - Unicef

Le recteur Éric Martin et la secrétaire générale d’UNICEF-France, Paulette Préhembaud ont signé, le 29 mars, la convention d’application de cet accord

Signature de convention d'application de l'accord cadre Ministère de l'éducation - Unicef En octobre 2011, un nouvel accord-cadre pour promouvoir les droits de l’enfant et une meilleure connaissance de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) en France a été signé entre le ministère de l’éducation nationale et l’Unicef France.

Le "United Nations International Children’s Emergency Fund" (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance, en français) a été créé en 1946 pour aider les enfants européens suite à la Seconde Guerre Mondiale. L’UNICEF veille au respect de la Déclaration des droits de l’enfant, proclamée par l’ONU en 1924.

Renforcer la déclinaison régionale d’un accord national

Par cette présente convention, le rectorat et le comité départemental Unicef du Doubs, affirment leur volonté commune d’organiser leurs échanges, d’associer leurs initiatives et leurs moyens pour favoriser le développement de leurs relations de partenariat déjà établies dans le souci de les renforcer, d’en garantir la cohérence, la qualité et le suivi, de développer une dynamique de travail en recherchant la complémentarité de leurs compétences.

Principaux objectifs

- développer une dynamique de travail
- promouvoir une meilleure connaissance des droits de l’enfant et des conditions de vie des enfants dans le monde
- sensibiliser aux thématiques de l’accord-cadre et notamment de développer l’apprentissage et l’exercice de la citoyenneté chez les jeunes.

Informer et sensibiliser enseignants et élèves

Signature de convention d'application de l'accord cadre Ministère de l'éducation - Unicef Les partenaires accordent une importance particulière à l’information et à la sensibilisation des enseignants et des élèves, grâce à des supports d’information
et de communication. Les enseignants et personnels de l’éducation nationale auront
la possibilité de faire appel aux bénévoles de l’UNICEF pour appuyer leurs actions pédagogiques, notamment pour des interventions en classes (exposés, débats, expositions…) tout au long de l’année.

"Les actions développées dans les écoles (opérations Frimousse), dans les collèges et les lycées (opérations Clubs et Jeunes Ambassadeurs : 30 dans le Doubs / 900 au niveau national), ainsi que dans les universités (opérations Campus) constituent une ouverture sur le monde, et les jeunes qui s’y engagent, travaillent sur des thèmes qui les réunissent.
En effet, si l’École a une mission de transmission des savoirs, elle a aussi celle de transmettre des valeurs notamment citoyennes qui sont celles de notre République liberté, égalité, fraternité. Ces valeurs sont clairement réaffirmées par notre ministère de l’éducation nationale. Au quotidien, on le voit dans nos établissements, les élèves s’engagent volontiers dans des projets citoyens et humanitaires, nos instances citoyennes sont d’ailleurs là pour les y encourager", a conclu le recteur Éric Martin, souhaitant une belle réussite à cette convention et à ces futures actions communes.

Contacts

Mireille Silvant, présidente du Comité UNICEF du Doubs

Unicef France

Les partenaires "collectivités amies des enfants de l’académie" : le Conseil général du Doubs ; les villes de : Audincourt, Besançon, Dole, Grand-Charmont, Montbéliard, Morteau, Sochaux et Vesoul

Les membres du réseau "Ville Amie des Enfants"

 
jeudi 13 décembre 2012

Les relations école-entreprise se renforcent dans l’académie

Le rectorat et la chambre de commerce et d’industrie de région (C.C.I.R.) Franche-Comté ont à signé une convention de partenariat, le 12 décembre

Le recteur Éric Martin et Gilles Curtit, président de la chambre de commerce et d’industrie de région (C.C.I.R.) Franche-Comté ont procédé à la signature de convention qui vise à consolider les liens tissés entre les deux institutions.

Les deux partenaires souhaitent poursuivre et élargir leur action commune, dans le souci de mieux informer élèves et équipes éducatives sur l’entreprise, l’économie et les métiers, d’œuvrer à une coopération de proximité entre l’école et l’entreprise, de former les jeunes aux métiers par une approche partagée d’amélioration de la qualité des enseignements dispensés.

Les deux institutions œuvrent dans leurs champs de compétences respectifs, et au travers des actions communes mises en œuvre chaque année, au développement des relations entre l’école et l’entreprise, à une meilleure connaissance réciproque de leur environnement, de leurs enjeux, de leurs opérations, et à la complémentarité de leurs objectifs au bénéfice des professeurs et des jeunes.

La convention se fixe de nouveaux objectifs à développer

- meilleure connaissance de la voie de l’apprentissage
- réalisation de parcours européens de formation (en alternance)
- établissement de partenariats s’agissant de l’enseignement supérieur et de la recherche.

La chambre de commerce et d’industrie de région et le réseau des C.C.I.R. concourent par ailleurs à la réalisation de certains objectifs du projet académique :
- développement de la relation école-entreprise
- contribution à la mise en œuvre du parcours de découverte des métiers et des formations (P.D.M.F.), avec l’intervention de professionnels dans les classes
- participe au groupe qui statue sur l’attribution du label "lycée des métiers"
- développement de l’esprit d’entreprendre, notamment au moyen des mini-entreprises mise en œuvre dans les établissements : douze dispositifs sont ouverts cette année et dix autres sont en cours de mise en place
- semaine de l’industrie, Quizz éco (concours sur l’économie régionale à destination des collégiens et des lycéens), interventions des C.C.I.R. au sein des établissements de formation.

Contact

Délégation académique à la formation initiale et continue (D.A.F.P.I.C.)
Tél : 03 81 65 74 48


Galerie


 
mardi 4 décembre 2012

Convention originale entre le lycée professionnel Jules Ferry de Delle et le premier régiment d’artillerie de l’armée de terre

Partenariat pour la formation de jeunes en bac professionnel Maintenance des équipements industriels (M.E.I.), signé le 26 novembre

La signature a eu lieu en présence de Jean-Jaques Senez, délégué académique à la formation initiale et continue (D.A.F.P.I.C.) et de Gérard Houillon, inspecteur de l’orientation du territoire de Belfort, des inspecteurs de la spécialité, des autorités militaires et du maire de Delle.

Constats

D’une part, la filière bac professionnel Maintenance des équipements industriels (M.E.I.) est une filière porteuse d’emplois, tant dans l’industrie locale que dans l’armée, mais elle n’attire pas les jeunes qui sont mal informés sur son contenu. Le lycée professionnel de Delle dispose d’un outil de formation (plateau technique) particulièrement performant dans ce domaine.

D’autre part, l’armée de terre cherche à recruter des jeunes dans cette spécialité, notamment pour le 1er régiment d’artillerie de Bourogne. De belles perspectives de carrière s’ouvrent à des jeunes titulaires du bac professionnel.

Enfin, le contenu de la filière M.E.I. et les attentes techniques de l’armée de terre sont en excellente adéquation.

Actions proposées

- rapprochement entre l’armée et l’école, avec des informations plus systématiques (protocole d’accord ministère de l’éducation nationale, ministère de la défense du 31 janvier 2007)
- prise en charge spécifique des élèves intégrés au dispositif dans le cadre des
périodes de formation en entreprise : les élèves de bac professionnel doivent
effectuer 22 semaines de formation en entreprise au cours de leurs trois
années de bac. Les jeunes du dispositif effectuent ces semaines au 1er régiment d’artillerie en situation militaire (en tenue, en internat, participation à la vie du régiment)
- à l’issue du dispositif les jeunes bénéficient d’une attention particulière s’ils souhaitent s’engager dans l’armée.

Objectifs

- pour le lycée professionnel, sécuriser les parcours des élèves en proposant un
accompagnement sur les trois années de bac avec une perspective d’emploi ;
- pour l’armée, améliorer la qualité du recrutement en participant à la formation des
futures recrues.

Contacts

Pierre Filet, proviseur
Tél. 03 84 58 49 10

D.A.F.P.I.C.
Tél : 03 81 65 74 48

 
jeudi 16 août 2012

Développement des usages numériques au collège : signature de convention

L’académie de Besançon et le conseil général de la Haute-Saône signent une convention de partenariat entre les collèges Romé de l’Isle de Gray et de Saint Loup sur Semouse. Le 13 juin au Conseil général de la Haute-Saône.

Développement des usages numériques au collège : signature de conventionLa maîtrise des technologies de l’information et de la communication est un pilier des connaissances et des compétences des élèves.
Cette maîtrise implique la mise en place d’environnements numériques de travail.

L’académie de Besançon et le conseil général de la Haute-Saône, déploient conjointement un espace numérique de travail (E.N.T.) appelé ÉNOÉ, établissement numérique ouvert et évolutif. Cet outil est destiné à élargir la palette des usages numériques dans les collèges du département.

Une convention pour formaliser les missions respectives

La présente convention définit les actions menées en complémentarité par :
- l’académie, en charge du développement de l’E.N.T. ÉNOÉ, de son déploiement et de la formation des enseignants.
- le conseil général de la Haute-Saône, dans le cadre de sa compétence en matière d’équipement des collèges, assure la mise en place des réseaux, de postes de travail et l’achat de serveurs pédagogiques supportant SCRIBE qui offrent un service de partage de fichiers, un système de messagerie interne et un espace web collaboratif.

Des ressources accessibles à tous et en tous lieux

L’objectif commun est l’accompagnement des élèves dans le temps scolaire
et en dehors, ainsi que le développement du dialogue avec les parents. Les vecteurs
de cet accompagnement sont aujourd’hui les environnements numériques de travail et les ressources pédagogiques accessibles à tous et en tous lieux du territoire.

Assurer la continuité numérique

La priorité de l’académie, du département de la Haute-Saône et des établissements est de lutter ensemble contre le risque de rupture numérique, tant au niveau des offres de connexions, qu’au sein même des disponibilités du numérique dans les collèges.
À ce jour, cinq serveurs SCRIBE sont en service, soit un cinquième des collèges du département. Sept autres sont programmés d’ici mars 2013, portant à 12 sur 26 les collèges équipés.

Contacts presse

Élisabeth Baudin, chargée de communication
Rectorat
tel. : 03 81 65 49 38

Jean-Louis Dubois, correspondant communication
DSDEN de la Haute-Saône
tel. : 03 84 78 63 52

Dossier de presse E.N.T.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon