R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Liaison école-collège : "projet théâtre" commun entre l’école de Vaite et le (...)

Rubrique En établissements

jeudi 14 février 2013

Liaison école-collège : "projet théâtre" commun entre l’école de Vaite et le collège Gaston Ramon de Dampierre-sur-Salon

Après l’édition d’un livre l’an dernier, 46 élèves préparent un spectacle !

Une classe de sixième du collège Gaston Ramon et des élèves de C.M.1.-C.M.2. de l’école Vaite développent leur plaisir d’écrire, de lire et de dire.

Travailler sur l’écriture et la compréhension pour monter un spectacle

Le spectacle, sur le thème des animaux s’articulera autour de textes d’élèves ou d’auteurs, mis en scène, lus, récités ou chantés.
Le spectacle aura lieu le 7 mai 2013 à la salle du ciné-foyer à Dampierre-sur-Salon.

La perspective de la création du spectacle amène les élèves à une réflexion puis un travail sur l’expressivité du texte par sa mise en voix ou sa mise en scène. L’expression "mettre le ton", parfois difficile à comprendre pour les élèves, prendra ainsi tout son sens.

Rencontre avec un metteur en scène

Depuis septembre, les élèves planchent sur des textes poétiques et des contes. À chaque rencontre, ils mettent en commun ce qu’ils ont appris dans leur propre classe. La dernière rencontre, le 17 janvier, leur a permis d’écrire des contes explicatifs qui figureront dans le spectacle. Ils ont ainsi pu réinvestir ce qui avait été vu en amont dans chacune des deux classes. Avec le metteur en scène Denis Hubleur, les élèves ont travaillé sur les déplacements et la voix afin de créer des ambiances pour le spectacle.

Les mots des élèves

Ce projet les aide à rencontrer des élèves qu’ils côtoieront l’année prochaine (pour les C.M.2.), à découvrir le collège et son fonctionnement, à avoir moins d’angoisses. Il leur permet aussi de rencontrer des enseignants qu’ils auront par la suite.

Juliette

"Le fait de travailler avec des "grands" permet d’avoir des conseils, de l’aide.
Le projet permet de rencontrer des personnes "importantes" comme Raphaël Baud, Denis Hubleur".

Romain

"Les activités sont intéressantes, "on écrit pour quelque chose".
Les élèves seront "comme de vrais acteurs" et espèrent "donner envie aux autres de faire la même chose".

Les mots des professeurs

"Le projet permet d’échanger sur nos pratiques en prenant plus en compte les spécificités des élèves, d’avoir un vocabulaire commun, ce qui donne de la cohérence aux apprentissages.
La pédagogie de projet permet de faire entrer plus facilement les élèves dans l’écriture et la lecture, ils y voient d’emblée l’intérêt, leur motivation est donc importante, tout comme leur implication. Lors des ateliers, les collégiens doivent faire preuve d’initiative et se donnent la peine d’expliquer, les consignes par exemple, à leur camarades de primaires : les échanges sont riches et bénéfiques à chacun !"

Contacts
Marie-Jeanne Grandmougin, principale
Muriel Creton, enseignante au collège, responsable du projet
Tél. 03 84 67 12 21
Line Maurice, professeur à l’école de Vaite

 
lundi 11 février 2013

"Une fusée dans mon cartable", un projet "spatial" un peu spécial

Pour une classe de quatrième du collège Gaston Ramon de Dampierre-sur-Salon

Mardi 29 janvier, les élèves ont reçu la visite de David Geoffroy, du Pavillon des sciences de Montbéliard, en lien avec l’association Planète sciences. L’animateur a pu vérifier l’avancée de la construction des huit mini-fusées que les élèves espèrent voir s’élever à plus de 100 mètres de haut lors du lancement, prévu en juin. Il leur a surtout apporté ses conseils et son expérience.

Une action menée dans le cadre de l’accompagnement éducatif

Mini fusées - Gaston Ramon Romain Jean-Baptiste, Frédéric Ummenhover et Lionel Chemin, professeurs de mathématiques ou de sciences physiques guident leurs élèves dans ce projet.
Gage de sérieux, les moteurs des fusées sont fournis gratuitement par le Centre national d’études spatiales (C.N.E.S.) qui lance les fusées Ariane de Kourou.
Les trois professeurs ont suivi en début d’année un stage de quatre jours au Pavillon des Sciences, durant lequel les échanges entre enseignants de technologie, physique et mathématiques furent instructifs et fructueux. Ils retrouvent cette ambiance studieuse et pourtant détendue entre leurs élèves une heure par semaine depuis fin novembre : le travail en groupes met en avant les compétences de chacun au service de tous, le but motive filles et garçons, la manipulation d’outils et de matières variés change de la plupart des travaux en classe et les problèmes techniques posés encouragent la réflexion et la discussion.

David Geoffroy reviendra au collège courant mai pour les derniers ajustements, et c’est encore lui qui dirigera le lancement des fusées en juin. Plutôt pressés par le temps, les élèves manient les ciseaux de couture autant que les fers à souder avec application... ce qui n’empêche pas certains d’être de temps en temps dans la lune !

Contact

Marie-Jeanne Grandmougin, principale du collège

 
lundi 11 février 2013

Cinquantenaire de l’amitié franco-allemande célébré au lycée Édouard Belin de Vesoul

Semaine dense du 14 au 18 janvier : exposition "Sacré tandem - Wahnsinns-Tandem" et festivités organisées par les germanistes du lycée

Pour fêter l’année de l’amitié franco-allemande, huit classes, quatre professeurs, une assistante d’allemand et la documentaliste se sont emparés de l’événement pour en faire profiter l’ensemble de la communauté scolaire du lycée.

Une invitation au voyage, à la curiosité et au désir de regarder de l’autre côté du miroir…

Expo Sacré tandem Le constat est unanime : l’Allemagne réserve bien des surprises à qui prend le temps de la curiosité. Humour caustique autour de l’armoire à clichés, où chacun pouvait mesurer sa propre résistance aux stéréotypes. Le parcours menait devant un miroir, où le face-à-face révélait la double image de soi-même à la fois objet et vecteur de clichés.

Plus loin, l’exposition photo de Stefan Berg

Cette exposition plongeait le visiteur au cœur d’une Allemagne peu connue, plus actuelle, contemporaine et tellement loin des représentations courantes. Un voyage rafraîchissant au cœur de la culture allemande, en compagnie des Allemands. L’arme fatale de ce jeune photographe berlinois ? Des clichés contre les clichés.
On n’a pas manqué de remarquer une baignoire trônant au milieu de l’exposition, comme une invitation à se plonger dans un bain linguistique bouillonnant d’idées, débordant de suggestions.

Un vélo tandem suspendu en l’air !

Ce tandem fait écho, plus loin, à un parapluie arborant les couleurs des 27 pays de l’Union européenne. Tous deux rappellent symboliquement l’incroyable chemin parcouru à deux et que d’autres pays rejoindront au fil des étapes : l’aventure de l’amitié franco-allemande déclencheur d’une réaction en chaîne, d’une amitié entre les peuples multiple, inclusive et partagée.

Un arbre franco-allemand et des travaux documentés d’élèves

Arbre couples amité franco-allemande Planté au milieu du décor, l’arbre franco-allemand, les racines solidement ancrées dans la terre nourricière, arbore fièrement ses fruits comme autant de réalisations communes (institutionnelles, culturelles, linguistiques…) généreusement offertes. À nous tous, riches héritiers que nous sommes, de savoir entretenir, nourrir et faire fructifier cet arbre. Souvenir permanent d’une amitié partagée, l’arbre franco-allemand exposé pendant cette semaine sera planté au printemps dans l’enceinte du lycée comme le symbole vivant et prospère de nos futurs échanges.
"Ami un jour, ami toujours"
"Einmal Freunde, immer Freunde"

Les lycéens ont produit des supports sur le rôle de l’allemand, son importance sur le plan linguistique, culturel, commercial, professionnel, touristique. Tout pour surprendre, voire tordre le cou à certaines représentations tenaces.

Dégustation, intermèdes musicaux et projections de films allemands

Goûter aux plaisirs gastronomiques et culturels de nos voisins n’a pas été oublié avec des dégustations à chaque récréation, des intermèdes musicaux du répertoire allemand offerts par les élèves et les professeurs, des projections de films en version originale. Et pour finir, de la langue au palais, il n’y avait qu’un pas, celui d’un voyage culinaire offert par la restauration scolaire aux commensaux : un Sauerbraten (plat à base de viande de bœuf, avec une sauce aigre-douce, suivi d’un Apfelstrudel (gâteau aux pommes autrichien traditionnel) qui tous deux ont ravi les papilles.

Un lâcher de ballons pour clôturer la semaine en beauté !

Tout ceci donne raison à Pauline Marion, élève de terminale E.S. en section européenne allemand et à son reportage tourné pour l’occasion au lycée et qu’elle a intitulé "l’amitié franco-allemande : une réalité".

La semaine franco-allemande s’est achevée par un rassemblement organisé par les germanistes : coup d’envoi lancé par "Ainsi parlait Zarathustra" de Strauβ, suivi d’une chorégraphie sur le cultissime "99 Luftballons" avec lâcher de ballons !

Synthèse de l’évément en allemand, rédigée par l’assistante

Contact

Yasmine Magnin, professeur agrégée d’allemand coordinatrice du projet

 
mardi 5 février 2013

"Sciences en tous genres" à Montbéliard : sensibiliser les jeunes filles aux études scientifiques

Le lycée Jules Viette a invité 190 jeunes filles de troisième et de seconde à assister à une conférence au lycée Le Grand-Chênois le 29 janvier

Les collègiennes de l’Isle-sur-le-Doubs, Pont-de-Roide et Sochaux, ainsi que les lycéennes de Viette et Le Grand-Chênois ont pu, à cette occasion, échanger avec plusieurs intervenantes qui ont évoqué leur parcours universitaire ou professionnel.

Étudiantes et scientifiques, marraines de l’association "Elles bougent" ont apporté leurs témoignages

"Sciences en tous genres" à Montbéliard Dans un premier temps ce sont des étudiantes de l’I.U.T. de Belfort-Montbéliard dans les spécialités "mesures physiques" et "réseaux et télécommunications" qui ont témoigné, accompagnées de Chistine Bolou, responsable des matières "culture et communication", ainsi que Marion Fleury et Emmanuelle Martin, apprenties en B.T.S. "assistant technique d’ingénieur".

Dans un second temps, trois femmes évoluant dans les domaines scientifiques et technologiques ont pris la parole. Patricia Lovy, ingénieur et responsable des études "faisceaux électriques" pour la société de conseil Bertrandt, Céline Reyle, astronome directrice de l’Observatoire des sciences de l’univers Theta Franche-Comté - Bourgogne, présidente de la Société française d’astronomie et astrophysique, Serah Okereke, “Program Manager” pour "Ford Faurecia Emissions Control Technologies" et marraines de l’association “Elles bougent”.

Les jeunes filles ont pu échanger et s’informer sur ces métiers encore trop souvent considérés comme masculins. nGageons que des vocations naîtront à l’issue de cette action "pour les filles et avec des filles".

Contact

Robert Natale, proviseur du lycée Jules Viette

Lycée Jules Viette - Montbéliard

Lycée Le Grand-Chênois - Montbéliard

 
lundi 4 février 2013

Section "sport partagé" entreprenante au collège André Malraux de Pontarlier

Des collégiens valides se forment à l’accompagnement d’élèves en situation de handicap dans des activités sportives de pleine nature

Le fruit d’un partenariat

Ce travail est mené entre le collège Malraux, un collège de jeunes déficients visuels de Besançon et les instituts médico-éducatifs (I.M.E.) de Pontarlier et de Villeneuve-d’Amont.
Ces rencontres permettent à la fois aux élèves valides de se familiariser aux contraintes du handicap et aux enfants des deux I.M.E. de pratiquer un sport tout comme leurs camarades valides.

Une fois formés, les quatorze collégiens de la section "sport partagé" vont guider les élèves de la classe d’unité localisée pour l’inclusion scolaire (U.L.I.S.) du collège dans les activités U.N.S.S du mercredi après-midi. Leur rôle est aussi de sensibiliser d’autres élèves valides au handicap.

Une demi-journée hebdomadaire tout au long de l’année

Chaque semaine les élèves ont une demi-journée de formation pour se familiariser avec :
- le guidage dans des activités sportives spécifiques d’hiver avec le fauteuil-ski et d’été avec le tandem et la joëlette (fauteuil tout terrain mono-roue qui permet la pratique de la randonnée à toute personne à mobilité réduite)
- les différents types de handicap
- les métiers associés au handicap (visites de centres, témoignages de professionnels etc.).
Au cours d’une année scolaire, ce sont plus de dix-sept demi-journées où élèves valides et handicapés se rencontrent et s’enrichissent mutuellement.

Au vu du succès des échanges et de l’intérêt manifesté par les élèves, le collège pense déjà à la création d’une section "sport partagé" structurée en deux niveaux : niveau 1 pour les élèves de 4e et niveau 2 pour ceux de 3e.
Le Rotary club de Pontarlier est également partenaire de l’opération.

Contact

Cédric Siron, professeur d’E.P.S.

Collège André Malraux - Pontarlier

 
mardi 22 janvier 2013

U.G.V. au lycée Édouard Belin de Vesoul : label du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Vendredi 18 janvier, le recteur Éric Martin a présidé la cérémonie d’attribution de label à la plate forme technologique "Usinage à grande vitesse" (U.G.V.)

Créée en 2004, cette plateforme réalise des activités coordonnées d’usinage à grande vitesse (U.G.V.) et de métrologie en trois dimensions (3 D) complémentaires aux formations, dans le cadre du développement et de la diffusion des technologies de production de la mécanique.

Innovation et technologie de pointe : l’U.G.V. incontournable pour la compétitivité des entreprises

Pour fêter l’attribution de ce label U.G.V., le recteur a été accueilli au lycée Belin par le directeur académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) de la Haute-Saône Éric Fardet et par le proviseur Dominique Balon entourés de représentants des collectivités et de nombreux cadres et personnels de l’établissement et de l’éducation nationale.

Lors des différentes allocutions, sont notamment ressortis les points suivants :
- Par la voix du conseiller général Gérard Bontour, la collectivité départementale se félicite d’avoir co-financé cet équipement qui participe à l’attractivité de la Haute-Saône, pour les étudiants comme pour les entreprises industrielles. La dernière machine-outil acquise en 2010 avait coûté 250 000 €.

- Le député-maire de Vesoul Alain Chrétien a salué l’intérêt de l’attribution de ce label qui vient enrichir l’idée de développer, via des projets synergiques, un campus digne de ce nom pour le site de Vesoul, en créant à terme des infrastructures communes à plusieurs établissements (classes post-bac des lycées et du lycée agricole, antenne I.U.T., I.U.F.M., école d’infirmières, etc.).

- Le recteur Éric Martin, chancelier des universités, partage ces visions et a rappelé l’intérêt du projet U.G.V. de développer les complémentarités entre établissements d’enseignement supérieur. Il a souligné que désormais, toutes les formations supérieures incluent l’acquisition de compétences sur l’entreprenariat et l’innovation. "Il est essentiel de développer, conserver et diffuser les savoir-faire de pointe dans les formations supérieures et au bénéfice de nos entreprises".

Gageons que ce label qui reconnaît une démarche de développement durable, via des économies de temps, de matières premières ou d’énergie, et via la notion centrale de partenariat, engage la plateforme U.G.V. du lycée Belin dans une vie longue et fructueuse.

Objectifs et activités de la plateforme

La plateforme technologique "usinage à grande vitesse" (U.G.V.) a pour missions d’offrir :
- un support de formation innovant pour les étudiants du lycée Belin et de l’institut universitaire de technologie (I.U.T.) de Besançon-Vesoul, section "génie mécanique et productique"
- un centre d’expertise régional dans le domaine de l’usinage et de la métrologie 3 D.

Elle remplit donc plusieurs fonctions :
- répondre à un besoin en formation et concevoir des prestations technologiques au service des entreprises,
- accompagner le développement technologique des P.M.E.-P.M.I. régionales vers ces technologies avancées,
- former des salariés dans le cadre de la formation continue.

Ainsi, une équipe de six enseignants et d’un technicien apporte son expertise au suivi et à la réalisation d’études, dont certaines sont régulièrement confiées aux étudiants de diplôme universitaire de technologie (D.U.T.), de brevet de technicien supérieur (B.T.S.) et de licence professionnelle.

Plateforme U.G.V. implantée au lycée Belin

Dossier de presse PTF UGV janvier 2013.pdf

Six plateformes technologiques dans l’académie

Alors que la France compte, à l’heure actuelle, environ 200 plateformes d’usinage à grande vitesse, ce sont 34 d’entre elles, dont six dans l’académie de Besançon (la Franche-Comté restant la région la plus industrialisée du pays), qui sont labellisées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Contacts

Dominique Balon, proviseur
Jérôme Linher, chef des travaux
Alain Galmiche, animateur de la plateforme

Tél : 03 84 75 53 23

Lycée Édouard Belin - Vesoul

 
mardi 22 janvier 2013

Une nouvelle salle polyvalente au lycée Armand Peugeot de Valentigney

Le 18 janvier, Salima Inezarene, conseillère régionale représentant la présidente de région et le recteur Éric Martin ont inauguré la salle, en présence de Daniel Petitjean, maire de Valentigney

Baptisée "salle Jean-Luc Lagarce"

La nouvelle salle portera désormais le nom de Jean-Luc Lagarce, en hommage à l’auteur dramatique, dont les œuvres figurent au répertoire de la Comédie Française, au concours de l’agrégation de lettres et au baccalauréat. Jean-Luc Lagarce, ancien habitant de Valentigney, fut un brillant élève du lycée Armand Peugeot.

La salle pourra accueillir jusqu’à 150 personnes dans le cadre de réunions, conférences, forums ou spectacles. La réfection complète a été financée par la région Franche-Comté.

Cérémonie "colorée" et chaleureuse

Suite aux allocutions de Michèle Hugel, proviseur, du maire de Valentigney, de la conseillère régionale et du recteur, ont eu lieu des lectures expressives de textes de Jean-Luc Lagarce entrecoupées d’intermèdes musicaux. Cette présentation à été réalisée en totalité par les lycéens encadrés par deux professeurs de lettres.

En présence de plusieurs parents et amis proches de l’auteur, ainsi que de membres de la société éditrice des œuvres de Jean-Luc Lagarce "Les Solitaires Intempestifs", Anne Ratti, camarade de classe de l’auteur devenue professeur de lettres, a délivré ensuite un témoignage émouvant des années-lycée partagées avec lui.

Une pièce de piano exécutée à quatre mains par une élève et un parent a clôturé la manifestation qui s’est poursuivie autour d’un buffet élaboré par l’équipe de restauration de l’établissement.
Une assistance nombreuse de personnes invitées et de membres des équipes pédagogique, éducative, technique et administrative du lycée, a apprécié ce moment de convivialité.

Dossier de presse inauguration SP lycée A. Peugeot.pdf

Contact

Michèle Hugel, proviseur
Tél. 03 81 30 71 00

Lycée Armand Peugeot - Valentigney

 
mardi 15 janvier 2013

Projet solidaire au lycée professionnel dolois Jacques Prévert

Des élèves de première, de terminale C.A.P. et de première bac pro "Métiers de la mode" ont confectionné des costumes, en partenariat avec le Secours Populaire

Depuis des mois, trois classe s’activent pour que les "lutins verts" aient de beaux costumes de fête !

Le fruit d’une rencontre

Les fêtes de Noël se préparent longtemps à l’avance. En février 2012, Brigitte Bourquin, bénévole au Secours Populaire, a rencontré Annie Frontini, chef de travaux, pour une demande particulière et solidaire : la fabrication de costumes pour la parade annuelle des lutins verts du Père Noël.
L’idée retenue, le cahier des charges établi (trois pièces de colorie verte, veste, pantacourt et bonnet, avec système d’ouverture / fermeture facile), les élèves de terminale bac pro "Métiers de la mode" et leur professeur d’arts appliqués Sophie Lagoutte, ont pris en charge la partie création et le travail a commencé dès le mois de juin.
"Les élèves ont tout de suite adhéré à ce projet solidaire et se sont vraiment investies, c’est un peu comme si elles travaillaient en milieu professionnel".

Cette année, 24 costumes de lutins ont été confectionnés et les enfants ont pu parader fièrement dans les rues de Dole.

Un projet à la fois pédagogique et solidaire : 24 costumes réalisés en trois tailles

Un des modèles présentés retient l’attention des représentants du Secours Populaire. Mais il faudra attendre la rentrée suivante pour se plonger dans le choix et l’achat des matériaux et fournitures et les fabrications débuteront en novembre. Trois classes ont participé à ce projet intégré dans leur formation, pour la réalisation de planches de dessin. Les élèves ont été guidées par les enseignantes Cécile Chouet, Laurence Gobet, Christine Moreau, Christine Pontoy et Sophie Seguin.
La répartition du travail de réalisation des 24 pièces a été faite en fonction du niveau des élèves :

- première bac pro "Métiers de la mode" : réalisation des pantacourts, fabrication permettant de réviser les savoir-faire et types de travaux de l’année de seconde. Ce travail a été mené en autonomie par les jeunes filles.
"Un travail agréable qui change de nos projets habituels, des méthodes nouvelles et surtout un plaisir de se dire que l’on a fait une bonne action", témoigne Luca.

- terminale C.A.P. "métiers de la mode" : réalisation des tuniques, effectif réduit permettant la mise en place d’un travail en série.
"C’est la première fois que je fais quelque chose pour quelqu’un d’autre, alors je me suis encore plus appliquée", confie Araphie.
"Il fallait travailler vite et bien car nous avions une contrainte de temps", explique Fanny.

- première C.A.P. "métiers de la mode" : réalisation des bonnets, les assemblages de base ont été confiés à cette classe de débutants. Les types de travaux plus élaborés ont été pris en charge par les premières bac pro.
"J’ai participé à la réalisation des chapeaux du prototype à la série des chapeaux. C’était une action solidaire intéressante, divertissante et assez difficile mais à renouveler avec plaisir", raconte Chloé.

Chaque classe a eu en charge la découpe et la fabrication de la partie du costume qui lui était attribuée.

Un travail de professionnels

Lorsque le 17 décembre dernier, Mickaël Nasom, secrétaire général du Secours Populaire, accompagné Brigitte Bourquin et Jazy Rozat, bénévoles, ont découvert les costumes au lycée, en présence de Régine Crapoix, proviseure, la surprise a été de taille.
Tous ont salué la qualité du travail effectué par les élèves, présentes lors de cette remise. De l’avis général, "les lycéennes ont travaillé comme de vrais professionnels et pour une bonne cause". La parade qui s’est déroulée dans les rues piétonnes de Dole a permis au public d’apprécier le travail réalisé.

L’objectif final de ce partenariat étant de créer une centaine de costumes, les fabrications s’étaleront sur trois ans, ce qui permettra à d’autres élèves de s’investir dans cette action. La poursuite du projet verra sa reconduction à l’identique des modèles proposés.

Contacts

Annie Frontini, chef de travaux
Régine Crapoix, proviseure
Tél. 03 84 79 62 63

Lycée des métiers de la mode et de l’esthétique Jacques Prévert - Dole

 
mardi 15 janvier 2013

L’opération "Le jour le plus court" a remporté un vif succès au lycée professionnel Luxembourg

De nombreuses projections offertes aux élèves vésuliens du 17 au 21 décembre

Un événement organisé par le Centre national du cinéma

Pour sa seconde édition, "Le jour le plus court" qui vise à promouvoir le court métrage, propose une sélection de 250 titres organisés en thèmes et pour lesquels les droits ont été négociés. Les films retenus peuvent ainsi être téléchargés légalement et gratuitement.

Quatorze films proposés au lycée tout au long de la semaine !

C’est la première fois que le lycée Luxembourg s’investissait dans la fête nationale du court métrage. Une sélection de films faite par la documentaliste et la conseillère principale d’éducation (C.P.E.) a été diffusée aux élèves volontaires à la récréation du matin, pendant le temps de midi et le soir, après les cours, au foyer des élèves ou à l’amphithéâtre.
Les films ont été soigneusement choisis pour capter l’attention des élèves puisqu’il s’agissait de projections sur leur temps libre.
Pascale Jund, responsable de la classe d’unité localisée pour l’inclusion scolaire (U.L.I.S.) avait sélectionné des films sur les thèmes du travail, de la société, du handicap.
Certains courts métrages ont également été proposés en cours par des enseignants qui souhaitaient s’en servir pour illustrer une séance. Les enseignants ont ainsi abordé les différents métiers du cinéma et fait le lien entre la nouvelle littéraire et le court métrage.

Sélection des 14 films proposées au lycée Luxembourg dans le cadre de l’opération "Le jour le plus court" 2012.pdf

Les impressions de quelques élèves...

Donovan, 15 ans : "J’ai apprécié les projections de courts-métrages dans l’ensemble. J’ai beaucoup aimé Logarama et pas du tout aimé Fleuve rouge. Personnellement je ne croyais pas à la fin du monde du 21 décembre 2012, mais c’était sympa de se servir de cet événement."
Mehdi, élève en U.L.I.S : "J’ai beaucoup aimé le dessin animé Logorama parce qu’il y a beaucoup de marques qui nous sont familières et qui sont utilisées pour construire une histoire. Les marques deviennent des personnages."
Sophia, également élève en U.L.I.S : "Ce qui est plaisant dans le court métrage R c’est le contraste entre la monotonie du R et la création du jeune garçon. Le choix des images est magnifique."

Au vu de la fréquentation et de l’intérêt des élèves pour ces projections, l’équipe organisatrice envisage de continuer les projections entre 13 h et 13 h 30 durant la période hivernale, pendant laquelle les élèves sont preneurs d’activités en intérieur.

Contact

Laure Henry, documentaliste
Tél. 03 84 97 31 00

Lycée professionnel Luxembourg -Vesoul

 
lundi 14 janvier 2013

Exposition "Au-delà des façades" organisée au lycée Édouard Belin de Vesoul par le Frac de Franche-Comté

Du 14 janvier au 14 février, en préambule à la saison inaugurale de la Cité des arts de Besançon

Un projet pédagogique ambitieux

PNG Un projet culturel s’appuyant sur cette exposition est conduit tout au long de l’année scolaire 2012-2013 par deux classes de bac professionnel et de terminale arts plastiques.
Impliqués dans la transmission de leurs connaissances, les élèves ont rédigé des cartels en accompagnement des œuvres, et recevront les plus jeunes pour leur présenter oralement l’exposition.
Plusieurs visites viendront enrichir ce projet, dont l’observation in situ de l’architecture du Fond régional d’art contemporain (F.R.A.C.) au sein de la Cité des arts de Besançon.
En fin d’année, les élèves présenteront à l’oral du baccalauréat le dossier qu’ils auront constitué.

Enseignants, venez à notre rencontre !

Les enseignants des premier et second degrés sont invités à découvrir l’exposition avec leurs classes. Des visites seront conduites en partie par les élèves de terminale, option arts plastiques.
Une présentation des œuvres et un temps d’échange animés par le professeur relais, aura lieu le mercredi 16 janvier à 17 h.

Une sélection de sept œuvres

Les approches des œuvres recouvrent plusieurs champs disciplinaires dont les arts, de toute évidence, mais encore l’histoire, la géographie, économie et les sciences.

Livret d’exposition rédigé par les élèves

Communiqué de presse Frac Franche-Comté - lycée Belin.pdf

Dates à retenir

- ouverture du 14 janvier au 14 février de 8 h à 18 h, du lundi au vendredi
- rencontre enseignants le mercredi 16 janvier à 16 h
- vernissage le jeudi 17 janvier 2013 à 17 h
- séances vidéo Topographie anecdotée du Skate-board de Raphaël Zarka :
mercredi 16 janvier à 17 h pour les enseignants
mercredi 23 janvier à 20 h pour les internes
jeudi 24 janvier à 16 h pour tous
jeudi 14 février à 13 h pour tous

En savoir plus

Contact

Charlotte Bel, enseignante d’arts plastiques, professeur relais Frac Franche-Comté
Tél. : 03 84 75 53 23

Frac Franche-Comté


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon