R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > U.G.V. au lycée Édouard Belin de Vesoul : label du ministère de l’Enseignement (...)

Rubrique En établissements

mardi 22 janvier 2013

U.G.V. au lycée Édouard Belin de Vesoul : label du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Vendredi 18 janvier, le recteur Éric Martin a présidé la cérémonie d’attribution de label à la plate forme technologique "Usinage à grande vitesse" (U.G.V.)

Créée en 2004, cette plateforme réalise des activités coordonnées d’usinage à grande vitesse (U.G.V.) et de métrologie en trois dimensions (3 D) complémentaires aux formations, dans le cadre du développement et de la diffusion des technologies de production de la mécanique.

Innovation et technologie de pointe : l’U.G.V. incontournable pour la compétitivité des entreprises

Pour fêter l’attribution de ce label U.G.V., le recteur a été accueilli au lycée Belin par le directeur académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) de la Haute-Saône Éric Fardet et par le proviseur Dominique Balon entourés de représentants des collectivités et de nombreux cadres et personnels de l’établissement et de l’éducation nationale.

Lors des différentes allocutions, sont notamment ressortis les points suivants :
- Par la voix du conseiller général Gérard Bontour, la collectivité départementale se félicite d’avoir co-financé cet équipement qui participe à l’attractivité de la Haute-Saône, pour les étudiants comme pour les entreprises industrielles. La dernière machine-outil acquise en 2010 avait coûté 250 000 €.

- Le député-maire de Vesoul Alain Chrétien a salué l’intérêt de l’attribution de ce label qui vient enrichir l’idée de développer, via des projets synergiques, un campus digne de ce nom pour le site de Vesoul, en créant à terme des infrastructures communes à plusieurs établissements (classes post-bac des lycées et du lycée agricole, antenne I.U.T., I.U.F.M., école d’infirmières, etc.).

- Le recteur Éric Martin, chancelier des universités, partage ces visions et a rappelé l’intérêt du projet U.G.V. de développer les complémentarités entre établissements d’enseignement supérieur. Il a souligné que désormais, toutes les formations supérieures incluent l’acquisition de compétences sur l’entreprenariat et l’innovation. "Il est essentiel de développer, conserver et diffuser les savoir-faire de pointe dans les formations supérieures et au bénéfice de nos entreprises".

Gageons que ce label qui reconnaît une démarche de développement durable, via des économies de temps, de matières premières ou d’énergie, et via la notion centrale de partenariat, engage la plateforme U.G.V. du lycée Belin dans une vie longue et fructueuse.

Objectifs et activités de la plateforme

La plateforme technologique "usinage à grande vitesse" (U.G.V.) a pour missions d’offrir :
- un support de formation innovant pour les étudiants du lycée Belin et de l’institut universitaire de technologie (I.U.T.) de Besançon-Vesoul, section "génie mécanique et productique"
- un centre d’expertise régional dans le domaine de l’usinage et de la métrologie 3 D.

Elle remplit donc plusieurs fonctions :
- répondre à un besoin en formation et concevoir des prestations technologiques au service des entreprises,
- accompagner le développement technologique des P.M.E.-P.M.I. régionales vers ces technologies avancées,
- former des salariés dans le cadre de la formation continue.

Ainsi, une équipe de six enseignants et d’un technicien apporte son expertise au suivi et à la réalisation d’études, dont certaines sont régulièrement confiées aux étudiants de diplôme universitaire de technologie (D.U.T.), de brevet de technicien supérieur (B.T.S.) et de licence professionnelle.

Plateforme U.G.V. implantée au lycée Belin

Dossier de presse PTF UGV janvier 2013.pdf

Six plateformes technologiques dans l’académie

Alors que la France compte, à l’heure actuelle, environ 200 plateformes d’usinage à grande vitesse, ce sont 34 d’entre elles, dont six dans l’académie de Besançon (la Franche-Comté restant la région la plus industrialisée du pays), qui sont labellisées par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Contacts

Dominique Balon, proviseur
Jérôme Linher, chef des travaux
Alain Galmiche, animateur de la plateforme

Tél : 03 84 75 53 23

Lycée Édouard Belin - Vesoul

 
mardi 22 janvier 2013

Une nouvelle salle polyvalente au lycée Armand Peugeot de Valentigney

Le 18 janvier, Salima Inezarene, conseillère régionale représentant la présidente de région et le recteur Éric Martin ont inauguré la salle, en présence de Daniel Petitjean, maire de Valentigney

Baptisée "salle Jean-Luc Lagarce"

La nouvelle salle portera désormais le nom de Jean-Luc Lagarce, en hommage à l’auteur dramatique, dont les œuvres figurent au répertoire de la Comédie Française, au concours de l’agrégation de lettres et au baccalauréat. Jean-Luc Lagarce, ancien habitant de Valentigney, fut un brillant élève du lycée Armand Peugeot.

La salle pourra accueillir jusqu’à 150 personnes dans le cadre de réunions, conférences, forums ou spectacles. La réfection complète a été financée par la région Franche-Comté.

Cérémonie "colorée" et chaleureuse

Suite aux allocutions de Michèle Hugel, proviseur, du maire de Valentigney, de la conseillère régionale et du recteur, ont eu lieu des lectures expressives de textes de Jean-Luc Lagarce entrecoupées d’intermèdes musicaux. Cette présentation à été réalisée en totalité par les lycéens encadrés par deux professeurs de lettres.

En présence de plusieurs parents et amis proches de l’auteur, ainsi que de membres de la société éditrice des œuvres de Jean-Luc Lagarce "Les Solitaires Intempestifs", Anne Ratti, camarade de classe de l’auteur devenue professeur de lettres, a délivré ensuite un témoignage émouvant des années-lycée partagées avec lui.

Une pièce de piano exécutée à quatre mains par une élève et un parent a clôturé la manifestation qui s’est poursuivie autour d’un buffet élaboré par l’équipe de restauration de l’établissement.
Une assistance nombreuse de personnes invitées et de membres des équipes pédagogique, éducative, technique et administrative du lycée, a apprécié ce moment de convivialité.

Dossier de presse inauguration SP lycée A. Peugeot.pdf

Contact

Michèle Hugel, proviseur
Tél. 03 81 30 71 00

Lycée Armand Peugeot - Valentigney

 
mardi 15 janvier 2013

Projet solidaire au lycée professionnel dolois Jacques Prévert

Des élèves de première, de terminale C.A.P. et de première bac pro "Métiers de la mode" ont confectionné des costumes, en partenariat avec le Secours Populaire

Depuis des mois, trois classe s’activent pour que les "lutins verts" aient de beaux costumes de fête !

Le fruit d’une rencontre

Les fêtes de Noël se préparent longtemps à l’avance. En février 2012, Brigitte Bourquin, bénévole au Secours Populaire, a rencontré Annie Frontini, chef de travaux, pour une demande particulière et solidaire : la fabrication de costumes pour la parade annuelle des lutins verts du Père Noël.
L’idée retenue, le cahier des charges établi (trois pièces de colorie verte, veste, pantacourt et bonnet, avec système d’ouverture / fermeture facile), les élèves de terminale bac pro "Métiers de la mode" et leur professeur d’arts appliqués Sophie Lagoutte, ont pris en charge la partie création et le travail a commencé dès le mois de juin.
"Les élèves ont tout de suite adhéré à ce projet solidaire et se sont vraiment investies, c’est un peu comme si elles travaillaient en milieu professionnel".

Cette année, 24 costumes de lutins ont été confectionnés et les enfants ont pu parader fièrement dans les rues de Dole.

Un projet à la fois pédagogique et solidaire : 24 costumes réalisés en trois tailles

Un des modèles présentés retient l’attention des représentants du Secours Populaire. Mais il faudra attendre la rentrée suivante pour se plonger dans le choix et l’achat des matériaux et fournitures et les fabrications débuteront en novembre. Trois classes ont participé à ce projet intégré dans leur formation, pour la réalisation de planches de dessin. Les élèves ont été guidées par les enseignantes Cécile Chouet, Laurence Gobet, Christine Moreau, Christine Pontoy et Sophie Seguin.
La répartition du travail de réalisation des 24 pièces a été faite en fonction du niveau des élèves :

- première bac pro "Métiers de la mode" : réalisation des pantacourts, fabrication permettant de réviser les savoir-faire et types de travaux de l’année de seconde. Ce travail a été mené en autonomie par les jeunes filles.
"Un travail agréable qui change de nos projets habituels, des méthodes nouvelles et surtout un plaisir de se dire que l’on a fait une bonne action", témoigne Luca.

- terminale C.A.P. "métiers de la mode" : réalisation des tuniques, effectif réduit permettant la mise en place d’un travail en série.
"C’est la première fois que je fais quelque chose pour quelqu’un d’autre, alors je me suis encore plus appliquée", confie Araphie.
"Il fallait travailler vite et bien car nous avions une contrainte de temps", explique Fanny.

- première C.A.P. "métiers de la mode" : réalisation des bonnets, les assemblages de base ont été confiés à cette classe de débutants. Les types de travaux plus élaborés ont été pris en charge par les premières bac pro.
"J’ai participé à la réalisation des chapeaux du prototype à la série des chapeaux. C’était une action solidaire intéressante, divertissante et assez difficile mais à renouveler avec plaisir", raconte Chloé.

Chaque classe a eu en charge la découpe et la fabrication de la partie du costume qui lui était attribuée.

Un travail de professionnels

Lorsque le 17 décembre dernier, Mickaël Nasom, secrétaire général du Secours Populaire, accompagné Brigitte Bourquin et Jazy Rozat, bénévoles, ont découvert les costumes au lycée, en présence de Régine Crapoix, proviseure, la surprise a été de taille.
Tous ont salué la qualité du travail effectué par les élèves, présentes lors de cette remise. De l’avis général, "les lycéennes ont travaillé comme de vrais professionnels et pour une bonne cause". La parade qui s’est déroulée dans les rues piétonnes de Dole a permis au public d’apprécier le travail réalisé.

L’objectif final de ce partenariat étant de créer une centaine de costumes, les fabrications s’étaleront sur trois ans, ce qui permettra à d’autres élèves de s’investir dans cette action. La poursuite du projet verra sa reconduction à l’identique des modèles proposés.

Contacts

Annie Frontini, chef de travaux
Régine Crapoix, proviseure
Tél. 03 84 79 62 63

Lycée des métiers de la mode et de l’esthétique Jacques Prévert - Dole

 
mardi 15 janvier 2013

L’opération "Le jour le plus court" a remporté un vif succès au lycée professionnel Luxembourg

De nombreuses projections offertes aux élèves vésuliens du 17 au 21 décembre

Un événement organisé par le Centre national du cinéma

Pour sa seconde édition, "Le jour le plus court" qui vise à promouvoir le court métrage, propose une sélection de 250 titres organisés en thèmes et pour lesquels les droits ont été négociés. Les films retenus peuvent ainsi être téléchargés légalement et gratuitement.

Quatorze films proposés au lycée tout au long de la semaine !

C’est la première fois que le lycée Luxembourg s’investissait dans la fête nationale du court métrage. Une sélection de films faite par la documentaliste et la conseillère principale d’éducation (C.P.E.) a été diffusée aux élèves volontaires à la récréation du matin, pendant le temps de midi et le soir, après les cours, au foyer des élèves ou à l’amphithéâtre.
Les films ont été soigneusement choisis pour capter l’attention des élèves puisqu’il s’agissait de projections sur leur temps libre.
Pascale Jund, responsable de la classe d’unité localisée pour l’inclusion scolaire (U.L.I.S.) avait sélectionné des films sur les thèmes du travail, de la société, du handicap.
Certains courts métrages ont également été proposés en cours par des enseignants qui souhaitaient s’en servir pour illustrer une séance. Les enseignants ont ainsi abordé les différents métiers du cinéma et fait le lien entre la nouvelle littéraire et le court métrage.

Sélection des 14 films proposées au lycée Luxembourg dans le cadre de l’opération "Le jour le plus court" 2012.pdf

Les impressions de quelques élèves...

Donovan, 15 ans : "J’ai apprécié les projections de courts-métrages dans l’ensemble. J’ai beaucoup aimé Logarama et pas du tout aimé Fleuve rouge. Personnellement je ne croyais pas à la fin du monde du 21 décembre 2012, mais c’était sympa de se servir de cet événement."
Mehdi, élève en U.L.I.S : "J’ai beaucoup aimé le dessin animé Logorama parce qu’il y a beaucoup de marques qui nous sont familières et qui sont utilisées pour construire une histoire. Les marques deviennent des personnages."
Sophia, également élève en U.L.I.S : "Ce qui est plaisant dans le court métrage R c’est le contraste entre la monotonie du R et la création du jeune garçon. Le choix des images est magnifique."

Au vu de la fréquentation et de l’intérêt des élèves pour ces projections, l’équipe organisatrice envisage de continuer les projections entre 13 h et 13 h 30 durant la période hivernale, pendant laquelle les élèves sont preneurs d’activités en intérieur.

Contact

Laure Henry, documentaliste
Tél. 03 84 97 31 00

Lycée professionnel Luxembourg -Vesoul

 
lundi 14 janvier 2013

Exposition "Au-delà des façades" organisée au lycée Édouard Belin de Vesoul par le Frac de Franche-Comté

Du 14 janvier au 14 février, en préambule à la saison inaugurale de la Cité des arts de Besançon

Un projet pédagogique ambitieux

PNG Un projet culturel s’appuyant sur cette exposition est conduit tout au long de l’année scolaire 2012-2013 par deux classes de bac professionnel et de terminale arts plastiques.
Impliqués dans la transmission de leurs connaissances, les élèves ont rédigé des cartels en accompagnement des œuvres, et recevront les plus jeunes pour leur présenter oralement l’exposition.
Plusieurs visites viendront enrichir ce projet, dont l’observation in situ de l’architecture du Fond régional d’art contemporain (F.R.A.C.) au sein de la Cité des arts de Besançon.
En fin d’année, les élèves présenteront à l’oral du baccalauréat le dossier qu’ils auront constitué.

Enseignants, venez à notre rencontre !

Les enseignants des premier et second degrés sont invités à découvrir l’exposition avec leurs classes. Des visites seront conduites en partie par les élèves de terminale, option arts plastiques.
Une présentation des œuvres et un temps d’échange animés par le professeur relais, aura lieu le mercredi 16 janvier à 17 h.

Une sélection de sept œuvres

Les approches des œuvres recouvrent plusieurs champs disciplinaires dont les arts, de toute évidence, mais encore l’histoire, la géographie, économie et les sciences.

Livret d’exposition rédigé par les élèves

Communiqué de presse Frac Franche-Comté - lycée Belin.pdf

Dates à retenir

- ouverture du 14 janvier au 14 février de 8 h à 18 h, du lundi au vendredi
- rencontre enseignants le mercredi 16 janvier à 16 h
- vernissage le jeudi 17 janvier 2013 à 17 h
- séances vidéo Topographie anecdotée du Skate-board de Raphaël Zarka :
mercredi 16 janvier à 17 h pour les enseignants
mercredi 23 janvier à 20 h pour les internes
jeudi 24 janvier à 16 h pour tous
jeudi 14 février à 13 h pour tous

En savoir plus

Contact

Charlotte Bel, enseignante d’arts plastiques, professeur relais Frac Franche-Comté
Tél. : 03 84 75 53 23

Frac Franche-Comté

 
vendredi 11 janvier 2013

De Poligny à New York City : des lycéens à la conquête de "The Big Apple" !

Pour la seconde fois, la section européenne hôtellerie du lycée Hyacinthe Friant, a séjourné dans la ville la plus peuplée des États-Unis…

Palaces, restaurants prestigieux, musées et quartiers réputés au programme

Florian Py, professeur de cuisine est l’organisateur de ce séjour qui s’est déroulé du 9 au 15 décembre derniers. Ce voyage s’inscrit dans le projet d’établissement qui vise à intensifier l’ouverture internationale pour développer les enseignements techniques en anglais et la pratique courante de la langue.
Les élèves de terminale ont ainsi découvert les richesses historiques, artistiques, architecturales et culturelles de la ville.

Un dépaysement à la hauteur des buildings !

Les visites successives ont enthousiasmé les lycéens jurassiens : Metropolitan Museum of Art, Modern Art, musée d’histoire naturelle, parcours architectural pédestre avec montée aux sommets de l’Empire State Building et du Rockfeller Center, découverte des quartiers typiques tels China Town, Little Italy ou emblématiques comme Wall Street et Ground Zero.

Pour le côté professionnel, le programme comprenait des visites d’hôtels de renom international (Waldorf Astoria, The Mark, Le Mandarin, Yotel, Edison), de marchés, d’épiceries fines et de restaurants (The Modern, Carnegie Delicatessen, Bubba Gump,...).

Un bénéfice pédagogique indéniable

Au cours de ces moments privilégiés, les élèves ont échangé avec des professionnels anglo-saxons qui se sont montrés très disponibles vis-à-vis de ces jeunes gens venus d’outre-Atlantique.

Pour leur part, les lycéens ont été frappés par les différences dans l’organisation du travail et très intéressés par la cuisine américaine et les nombreuses influences internationales qui la caractérisent.
Les élèves ont été particulièrement sensibles au sens du mot "service" pour les américains. Ces derniers portent en effet une grande attention à autrui, sont toujours prêts à rendre service, que ce soit dans le cadre de relations commerciales, ou lors des déplacements dans le métro. La phrase la plus fréquemment entendue a sans nul doute été "Excuse me" !

Ce qu’en ont pensé les élèves...

"Nous avons eu la chance de visiter de grands établissements hôteliers. Ce qui nous a permis de voir différents systèmes de restauration et d’hébergement qui se distinguent parfois de ceux que nous connaissons. Nous avons tous passé une semaine grandiose. On ne remerciera jamais assez nos professeurs qui ont rendu ce voyage inoubliable ! Merci encore à eux !"

"NYC est une ville où tout est surdimensionné. Ce fut une semaine incroyable où nous avons découvert la culture américaine à travers la gastronomie, le mode de vie et la culture."

"Cette super semaine avec toute la classe nous a encore plus soudés. Mais ce qui va me rester toute ma vie, c’est la première sortie de métro quand nous avons vu tous ces buildings de Times Square ! Je dirai que c’était un voyage très enrichissant au niveau professionnel et culturel."

"New York nous fait tous rêver, nous n’aurions pas voulu laisser passer cette opportunité ! Je pense qu’on a tous profité à fond des journée bien chargées et surtout très adaptées à notre domaine d’études. Encore un grand merci à nos professeurs !"

Des perspectives prometteuses !

À l’issue du séjour, les professeurs, Françoise Julien (anglais), Florian Py (cuisine), Patrick Tonneau (restaurant - hébergement), qui interviennent tous trois dans le cadre de la section européenne, peuvent se féliciter : l’expérience a été tellement positive que certains de leurs élèves ont déjà posé des jalons pour revenir travailler dans les établissements visités !

Contact

Armelle Claudet, proviseur
Tél. 03 84 37 21 34

Lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration, du sanitaire et du social Hyacinthe Friant - Poligny

 
vendredi 28 décembre 2012

"Science in Schools", une expérience originale !

Des chercheurs britanniques de l’Université de Bradford animent des ateliers "développement durable" en anglais dans cinq collèges de l’académie

Interactions entre disciplines et ouverture internationale

Une initiative coordonnée par le British Council, dans le cadre de son programme Science in Schools qui a été réalisée en collaboration avec la délégation académique aux relations européennes internationales et à la coopération (D.A.R.E.I.C.). Cette démarche d’intégration de l’anglais aux sciences favorise les passerelles entre les disciplines au sein des établissements et enrichit l’ouverture internationale des élèves.

Du 19 au 23 novembre, dans chaque établissement l’équipe de Bradford, du département "Engineering, design and technology" a animé en anglais, des ateliers sur l’introduction aux questions environnementales, la fabrication de biocarburants à partir d’huiles végétales usées, l’utilisation de produits recyclés (fabrication du savon) et la fabrication de bio-plastiques à partir de matériaux biologiques (pommes de terre).

Les collèges participant à l’opération sont déjà labellisés ou en cours de labellisation "établissements en démarche développement durable" (E.3.D.) : collège Lumière et Denis Diderot de Besançon, collège Gilbert Cousin de Nozeroy, collège Lucie Aubrac de Doubs et collège Jean Jaurès de Saint-Vit.

D’après Jack Bradley, qui dirige l’équipe de Bradford, "il s’agit d’une opportunité fantastique de partager des idées sur ce que les élèves peuvent faire pour la planète, tout en réalisant des économies. Nous espérons qu’en effectuant ces expériences, les élèves, prendront conscience qu’il est facile de jouer un rôle dans la protection de l’environnement et la sauvegarde de la planète".

Une expérimentation qui a plu aux élèves, puisqu’ils en redemandent !

"C’était super, c’est à refaire ! J’ai découvert des choses extra. Je n’avais pas envie de passer un après-midi à faire de l’anglais, mais finalement c’était génial de baigner dans la langue de Shakespeare !"

 Morgane


"J’ai trouvé cet après-midi vraiment intéressant, car ça permet de découvrir plein de nouvelles choses et en plus ça nous fait travailler l’anglais. Bref c’était extra !"
 Pavlos

"Au tout début, je pensais que ce serait nul, mais au final, c’était tout simplement excellent. Bien que ce soit en anglais, j’ai réussi à comprendre grâce à leur attention envers nous. Et les expériences étaient originales et agréables à faire. Donc à refaire !" Charly

Les scientifiques reviendront l’an prochain : projet à suivre…

Contact

Jean-Paul Tarby, délégué académique aux relations internationales et à la coopération (D.A.R.E.I.C.)

En savoir plus

 
lundi 17 décembre 2012

Sport partagé au collège Émile Laroue de Frasne

Tout au long de l’année, des collégiens accompagnent des élèves handicapés dans des évènements sportifs

Atelier "sport partagé" dans le cadre de l’accompagnement éducatif

JPEG Le partenariat entre le collège Émile Laroue et l’institut médico-éducatif voisin "L’Éveil" de Villeneuve-d’Amont, aboutit à un travail commun qui permet de sensibiliser les élèves valides au monde du handicap, mais aussi de pratiquer une activité sportive avec des jeunes valides pour les enfants de l’institut médico-éducatif (I.M.E.) dans les tourbières de Frasne. De plus, élargi par les activités proposées par l’ U.N.S.S. ce partenariat de sensibiliser au handicap d’autres élèves valides.

Les séances d’une heure trente, qui se déroulent le vendredi après les cours, proposent plusieurs activités :
- formation au tandem et à la joëlette (engin spécifique pour promener des personnes handicapées en pleine nature)
- rencontre avec des professionnels du monde du handicap et des personnes handicapées
- mise en situation de déficience visuelle (yeux bandés) dans le cadre de l’activité torball, sport collectif de ballon destiné aux déficients visuels (malvoyants ou non-voyants), très populaire en France

Le point d’orgue de ce projet sera le cross solidaire organisé en fin d’année scolaire, dans le cadre du "Tandem solidaire" et de la visite des tourbières en joëlette.

Activités offertes par l’U.N.S.S.

Dans le cadre des activités U.N.S.S., les élèves ont participé :
- à la compétition de "Bike and Run" en septembre à Labergement-Sainte-Marie
- au championnat départemental de V.T.T. à Pontarlier au mois d’octobre
- au championnat de district de tennis de table début décembre.

D’autres rencontres sont prévues telles que le championnat départemental de tennis de table le 19 décembre, les championnats de district de badminton en janvier 2013, une compétition de ski de fond le 16 janvier et le championnat de France de "Run and Bike" en avril prochain…

D’autres acteurs s’engagent

L’association Apach’Évasion de Pontarlier, dont la vocation est de permettre aux personnes en situation de handicap (mental, moteur ou sensoriel ) de partager des moments de convivialité, avec les valides, autour des activités de pleine nature et le centre régional d’enseignement et d’éducation spécialisés pour déficients visuels (C.R.E.E.S.D.E.V.) de Besançon sont également partenaires de cette initiative enrichissante pour tous les participants.

Contact

Anne Pagnier, professeur d’E.P.S.
Tél. : 03 81 49 81 01

Collège Émile Laroue - Frasne


Galerie


 
mercredi 12 décembre 2012

Poursuite du partenariat chinois au lycée Hyacinthe Friant de Poligny

Séjour pédagogique pour des étudiants de B.T.S. et voyage culturel pour la lauréate d’un concours de calligraphie !

Comment parfaire son apprentissage et ouvrir des perspectives sur son avenir ? En prenant sept heures d’avance !
C’est au départ du lycée, lorsque les 32 élèves de terminale B.T.S. "hôtellerie restauration", accompagnés de leurs deux professeurs de chinois et d’un professeur de cuisine que le temps s’est accéléré.

Renforcer les échanges avec l’Université de Huang Shang

Au décollage de Paris, le programme de ce séjour du 14 au 23 novembre s’annonçait intense et varié du point de vue pédagogique et culturel : découverte des pratiques pédagogiques et professionnelles chinoises, voir Pékin et ses merveilles, le village de Tangmo et son tourisme rural, Shanghai et son quartier d’affaires.
Une semaine pour confectionner des ravioles et dîner chez l’habitant dans les Hu tongs de Pékin, faire découvrir des vins franc-comtois et un Comté fruité aux homologues chinois, disputer un match de basket avec l’équipe universitaire, intégrer les règles de préséance autour d’une table ronde en respectant les quatre points cardinaux, l’ordonnancement des plats, maîtriser la tenue des baguettes...
L’occasion aussi de prendre un petit déjeuner équilibré et salé, boire des boissons chaudes à chaque repas, goûter une mygale ou un scorpion frit sur brochette au marché nocturne, utiliser son "franglaischinois" pour acheter un souvenir, s’émerveiller devant le Temple du Ciel, la dextérité et les gestes ponctués…

Apprendre mutuellement à chaque rencontre et organiser de futurs stages professionnels dans des établissements prestigieux

"Ce séjour est le troisième organisée par le lycée, après ceux de 2009 et octobre 2010. "Le voyage est une extraordinaire opportunité pour développer un projet pédagogique pluridisciplinaire : préparation de l’esprit interculturel, développement de la motivation et de la curiosité des étudiants, exploitation des compétences liées à la mobilité aussi bien dans le domaine linguistique que dans celui de la culture professionnelle", explique Armelle Claudet, proviseur.

Associés à l’élaboration du programme, les étudiants se sont impliqués pleinement dans la préparation du voyage.
"La découverte de restaurants chinois et bien entendu des ateliers de cuisine, mais aussi de la peinture, de la calligraphie et du sport a été absolument fantastique !" confie un étudiant.
Ce voyage, nous ne sommes pas prêts de l’oublier ! Il nous a fait découvrir la civilisation chinoise, la diversité culturelle et géographique : être étudiant au lycée Friant, c’est aussi prendre l’avion et partir au bout du monde !", s’exclame sa camarade.

Concours de dessin "Dessine le chinois" : Sarah Quenot, sélectionnée pour un séjour culturel

"L’an dernier, en première hôtelière, j’ai gagné un voyage en Chine dans le cadre du concours "Dessine le chinois" organisé par l’association française des professeurs de chinois (A.F.P.C.), pour l’année de l’alliance France-Chine. Inscrite en L.V.3. chinois depuis deux ans déjà, je me suis inscrite au concours, encouragée par mes camarades de classe et cela a effectivement porté ses fruits !

J’ai envoyé mon projet à l’organisme : un livre pour enfant pour apprendre le chinois et le français sur les signes astrologiques. J’ai appris en juin dernier que j’avais été sélectionnée pour participer à un stage linguistique en Chine. Cependant, bien que tous les frais du séjour sur place soient pris en charge, je devais pour partir, payer le billet d’avion. Heureusement, l’administration s’est intéressée à cet évènement, et j’ai eu une grande aide de la part du lycée.

J’ai pris l’avion à Paris le 24 octobre. Nous avons passé cinq jours à Pékin, visité les plus grands monuments de la capitale, la Grande muraille de Chine, la Place Tien an men, la Cité interdite, le Temple du Ciel… Ensuite, nous avons pris un vol interne pour Nanjing où nous avons passé dix jours dans le lycée de langues étrangères, très réputé en Chine. Nous avons découvert la culture chinoise au travers des découpages de papiers, du Kuangfu, de la danse… et consacré de nombreuses heures à l’étude du mandarin.
Le week-end, nous avons pu profiter des atouts touristiques et culturels de la ville. Nous avons aussi eu la chance de passer une soirée dans une famille chinoise, chez un correspondant, afin d’être vraiment immergé dans la culture.Nous avons repris l’avion pour Pékin, puis pour Paris le 8 novembre. J’ai vraiment passé un séjour magnifique dans ce pays que je ne connaissais pas auparavant et je pense avoir fait quelques progrès en chinois !
Je remercie l’A.F.P.C. grâce à laquelle ce projet de voyage a pu aboutir, les professeurs de chinois qui nous ont accompagnés et qui ont tout fait pour que le voyage se passe dans les meilleures conditions et la bonne humeur, mon lycée pour l’aide financière, ainsi que les professeurs de chinois que j’ai eus ces deux dernières années pour l’inscription au concours et l’organisation nécessaire au départ".

{{}}

Contact

Armelle Claudet, proviseur
Tél. : 03 84 37 21 34

Lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration, du sanitaire et du social Hyacinthe Friant - Poligny

 
mercredi 12 décembre 2012

Un compositeur mexicain au collège Leroi-Gourhan de Champlitte

Un projet de chorale en quatre langues !

Jorge Andres Rodriguez Lopez accueilli le 29 novembre

JPEG C’est le premier acte d’un projet d’envergure qui aboutira mi 2013 à plusieurs concerts donnés par la chorale des collégiens. 43 élèves de la 6e à la 3e unissent leurs voix, sous la baguette de leur professeur de musique Jean-Baptiste Médard.
L’ensemble Justiniana, à l’origine du projet, a souhaité associer la chorale du collège et le compositeur mexicain, Jorge Andres Rodriguez Lopez. Âgé de 29 ans, Jorge vit au Mexique, mais depuis septembre, il étudie sur place la culture et la musique japonaises.

Le jeune compositeur a séjourné à Champlitte durant une semaine. Le premier contact avec les collégiens a été très chaleureux et Jorge a été impressionné par les qualités vocales des élèves. Durant les prochaines semaines, il se lancera dans la composition avec diverses contraintes, entre autres l’utilisation de quatre langues : français, espagnol, anglais et japonais.
Cette composition, travaillée au collège par Jean-Baptiste Médard et ses élèves sera donnée en concert en mai 2013, notamment lors du mois des "Voix de l’Enfant", au Théâtre Edwige Feuillère de Vesoul, puis à Champlitte, Gray et Grandecourt. Le compositeur qui séjournera à nouveau à Champlitte sera présent.
Beaucoup de travail et de belles émotions en perspective !

Origines du jumelage entre Champlitte et San Rafael-Jicaltepec-Nautla, au Mexique

Historiquement, Champlitte entretient des liens étroit avec le Mexique. En 1832, Stéphane Guenot, ex officier de l’armée impériale originaire d’Autrey-les-Gray, achète des terres à Jicaltepec dans l’État de Veracruz, le long du fleuve Nautla au Mexique. Près de 400 chamitois y émigrent pour fuir l’épidémie de choléra et le déclin du vignoble (1854 - 1955).

Après les révolutions mexicaines, les liens se sont distendus avec la France, mais des courriers étaient toujours échangés. Le premier mexicain qui revint à Champlitte et renoua les liens fut Paul Capitaine en 1956. Des recherches commencèrent à se développer, elles aboutirent au jumelage entre la Haute-Saône, et bien sûr Champlitte, avec San Rafael-Jicaltepec-Nautla. Un des points forts de ce rapprochement est l’enseignement du français à San Rafaël et Jicaltepec.

De nombreux descendants de familles de Champlitte vivent encore à San Raphaël et à Jicaltepec. C’est pourquoi, aujourd’hui encore, perdurent les liens franco-mexicains, notamment au collège.

Contact

Marie-Jeanne Grandmougin, principale
Tél. : 03 84 6712 21


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon