R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Franc succès du forum "Classes prépa : un passeport pour la réussite"

Rubrique Vie de l'académie

vendredi 7 décembre 2012

Franc succès du forum "Classes prépa : un passeport pour la réussite"

Le 1er décembre, le lycée Follereau accueillait un forum destiné à promouvoir les classes préparatoires auprès des élèves de première et de terminale de l’Aire urbaine

Un bilan très positif : excellente fréquentation, grande qualité des intervenants et échanges de qualité !

Le classement du magazine l’Étudiant place le lycée Follereau en 28e position des classes préparatoires aux grandes écoles. Une place honorable soulignée par le recteur Éric Martin, présent au forum : "Cela prouve bien qu’il est possible de suivre des études d’excellent niveau sans aller dans des lycées de renom à Lyon ou à Paris. Nos lycéens doivent prendre conscience de la qualité des enseignements dans les différentes prépas proposées dans notre académie et de la pertinence de poursuivre leurs études en Franche-Comté".

Les "classes prépa" à la rencontre des lycéens

Trois classes sont proposées aux lycéens de l’Aire urbaine :
- "Technologie sciences industrielles" (T.S.I) au lycée Jules Viette de Montbéliard
- "Physique, chimie, sciences industrielles (P.C.S.I.) au lycée Condorcet de Belfort
- "Physique, technologies, sciences industrielles" (P.T.S.I.) au lycée Follereau de Belfort
Les enseignants qui présentaient leurs filières étaient entourés de nombreux représentants d’écoles d’ingénieurs, elles aussi présentes pour proposer bon nombre de formations.

Une vingtaine d’anciens étudiants de la promotion 2000 venus détailler leurs carrières, ont témoigné de leur expérience en classes prépas et de la réussite de leur parcours professionnel.

Article annonçant la manifestation

 
jeudi 6 décembre 2012

L’académie se mobilise pour la Journée internationale des personnes handicapées du 3 décembre !

Le recteur Éric Martin à la rencontre des élèves de l’U.L.I.S. au collège de l’Arc de Dole. Les lycées de Luxeuil-les-Bains consacrent une journée au handicap. Des élèves du lycée Friant de Poligny assistent à la conférence " L’amour par-delà le handicap"

"La culture pour s’épanouir et se connaître" : visite du recteur au collège de l’Arc de Dole le 30 novembre

Le recteur Éric Martin et Jean-Marc Milville, directeur des services de l’éducation nationale du Jura, ont été accueillis par Gilles Grillot, principal du collège de l’Arc de Dole, pour rencontrer les élèves de l’unité localisée d’inclusion scolaire (U.L.I.S.) et leur professeur, Cathy Voynet.

Regard sur l’unité localisée d’inclusion scolaire

Les douze élèves de l’U.L.I.S. souffrant de troubles cognitifs sont associés à la plupart des projets culturels et sportifs de l’établissement. Ils intègrent les classes, selon leur degré de difficulté, pour suivre les cours dans des disciplines variées : S.V.T., langues vivantes, E.P.S., arts plastiques, classe à horaire aménagé musique (C.H.A.M.)...

Regard sur l'unité localisée d'inclusion scolaire du Collège de l'Arc dans le cadre de la journée nationale des personnes handicapéesTous les élèves participent également à la chorale, au spectacle de fin d’année, aux sorties culturelles et sportives et aux voyages scolaires. Cette participation adaptée permet une inclusion progressive et ciblée dans toutes les activités du collège.

À l’occasion de cette visite, les collégiens ont pu présenter les projets dans lesquels ils s’expriment, et notamment la construction, en arts plastiques, d’une ville en miniature.
Gilles Grillot, le principal, a souligné l’implication de Cathy Voynet et de toute l’équipe éducative. Il rappelle que pour tous les élèves, la confrontation avec le handicap de leurs camarades permet leur investissement dans une "relation bienveillante d’accompagnement et d’entraide", prélude à la réussite de cette inclusion.

Contact
Gilles Grillot, principal
Tél. 03 84 69 01 00
Collège de l’Arc - Dole

Ateliers, expos et conférences à destination des élèves et des personnels des lycées Lumière et Beauregard, le 4 décembre

Les deux lycées se sont associés pour consacrer une journée entière à la sensibilisation de tous leurs élèves au handicap :
- ateliers "handisport" : sensibilisation et découverte du handisport à travers la pratiques d’activités sportives (handibike, basket fauteuil, parcours en fauteuils roulants, sports pour non ou mal voyants).
- ateliers "cuisine et service" : préparation du déjeuner du 04 décembre et service de ce dernier par une équipe constituée de travailleurs handicapés et d’élèves de la section hôtelière du lycée Lumière
- atelier "musique" avec participation des élèves encadrée par les groupes "RePercussions" et "Percu-Zicmu"
- présentation des métiers du médico-social, ainsi que des études qui y mènent
- exposition de poteries et sculptures pour tous
- exposition sur l’action de Handicap International au Mali pour tous
- conférence sur la dyslexie à destination des personnels : présentation de la dyslexie d’un point de vue pédagogique et médical
- présentation de certaines filières du lycée Lumière aux élèves d’U.L.I.S. professionnelle à travers une visite des laboratoires (physique chimie, biotechnologies, biochimie, langues vivantes) et ateliers (sciences de l’ingénieur) de l’établissement.

Témoignages d’élèves...

- "Mon appréciation générale de cette matinée est très favorable : celle-ci m’a été bénéfique et cela m’a permis de me mettre à la place d’ une personne ne pouvant pas utiliser ses membres inférieurs. J’ai bien aimé les différents ateliers qui nous ont été proposés et si c’était à refaire je serais volontaire. " Jordan, en seconde Électrotechnique énergie équipements communicants au lycée Beauregard.

- "Ça me paraît important de vivre ce genre d’expériences : le sport permet d’occulter le handicap, dans nos fauteuils, nous étions tous égaux mais la réalité nous a vite rattrapé !" Geoffrey, en seconde Technicien menuisier agenceur (T.M.A.) au lycée Beauregard.

- "Nous avons découvert beaucoup de choses sur le handicap : faire du sport pour un handicapé, ça fatigue très vite donc il faut mesurer ses efforts. Nous avons énormément appris et retenons beaucoup de cette journée. En fin d’après-midi, nous avons assisté à un concert de percussions joué par des jeunes handicapés. La musique aussi, était un moment joyeux et très bien interprété. Courageux à eux et super ambiance !" Kévin, en terminale bac pro Aménagement et finition du bâtiment (A.F.B.) au lycée Beauregard.

Nombreux ont été les partenaires impliqués dans cette journée : le comité départemental Handisport, l’association sportive et culturelle des centres de Bregille de Besançon, l’A.D.A.P.E.I. 70, l’Institut médico-éducatif (I.M.E.) de Luxeuil-Les-Bains, l’I.R.T.S. de Franche-Comté.

L’affiche présentant la manifestation a été réalisée par les élèves d’U.L.I.S. pro du site Lumière.

Affiche la journée du handicap 2012 à Luxeuil-les-Bains

Contact
Laurent Bertrand, référent A.S.H. du lycée Lumière

Lycée Lumière - Luxeuil-les-Bains

Lycée Beauregard - Luxeuil-les-Bains

Des lycéens de Hyacinthe Friant à l’I.R.T.S pour une conférence, le 27 novembre

Participer à la journée d’étude proposée par l’Institut régional du travail social (I.R.T.S.) de Besançon, sur le thème "L’amour par-delà le handicap", c’est permettre aux étudiants de la formation complémentaire d’initiative locale (F.C.I.L.) pour la préparation au concours d’infirmiers, d’aborder ce sujet sensible par des éclairages pertinents de spécialistes : psychologues, sociologues, sexologues, juristes, secteur associatif, etc. Autant de points de vue qui viennent enrichir le sujet du respect dû à la personne handicapée dans sa globalité, sans omettre la vie sexuelle et affective. Dans les institutions médicales, s’interroger sur la nécessité, pour les personnels de santé, de prendre en compte cette réalité des patients, c’est donner du sens à ce sujet complexe et acquérir un début de compréhension des expressions des patients.

Cette journée aura permis aux étudiants d’appréhender le handicap sous un autre angle. Quels sont les besoins des personnes handicapées au-delà du soin et du relationnel avec les professionnels de santé ? Comment entendre la réalité des besoins d’amour et de tendresse des patients ?
Une journée enrichissante qui a bousculé les convictions de chacun sur un thème délicat. Les intervenants ont souvent fait référence aux rôles des soignants, livrant aux étudiants des éléments concrets et exploitables dans leur future vie professionnelle.

Compte-rendu de la conférence rédigé par les étudiants

Contact
Jacquot Cindy-Gaëlle, chargée de communication
Tél. : 03 84 37 26 18

Lycée Hyacinthe Friant - Poligny

 
mardi 4 décembre 2012

Semaine école-entreprise du 26 novembre au 1er décembre 2012 : des événements tous les jours dans l’académie !

Temps forts de la semaine : 28 novembre, visite de "365 matins", une boulangerie d’un genre nouveau implantée à Saint-Vit. 26 novembre, "journée de la maintenance" au lycée Jules Ferry de Delle

28 novembre : entouré de collégiens, le recteur Éric Martin découvre "365 matins"

27 élèves de quatrième du collège Jean Jaurès de Sain-Vit étaient invités à participer à cette visite.
Le recteur accompagné de Jean-Jaques Senez, délégué académique à la formation initiale et continue (D.A.F.P.I.C.), de Maurice Dsorsak, chef du service académique de l’information et de l’orientation et des partenaires de la relation école-entreprise ont été accueillis par Arnaud Bovigny, créateur de "365 matins" et lauréat national “Innovation technique et technologique”. Ce dynamique chef d’entreprise qui s’est doté d’une ligne de production unique en France et d’un four à sole de 40 m2 de cuisson, a reçu le prix du process au dernier salon mondial de la boulangerie en 2008.

Bienvenue à "365 matins", entre tradition et modernité

Fondée en 2008, cette boulangerie a développé un outil inédit capable de reproduire en volume la qualité traditionnelle d’un vrai pain artisanal, en garantissant la même fraîcheur chaque jour grâce à une panification quotidienne. Cette société agroalimentaire fabrique ainsi de façon semi-industrielle pains et viennoiseries. Farines bio, pains de traditions, pains spéciaux... l’excellence du bon pain à la française est désormais accessible au plus grand nombre, 365 matins par an.

Une visite gourmande, de la pâte au four !

Arnaud Bovigny, "toujours la main à la pâte", a présenté son entreprise qui se veut avant tout citoyenne : d’abord, des matières premières de qualité, des farines labellisées Bourgogne- Franche-Comté, exclusivement ; ensuite un outil de production permettant d’obtenir en quantité un pain identique à celui de l’artisan boulanger.
Une usine dernier crier où la technologie et l’hygiène règnent en maitres. Les véhicules de livraison fonctionnent au gaz pour minimiser l’impact écologique de l’entreprise, tout en rayonnant hors de la Franche-comté.
Les élèves ont témoigné beaucoup d’intérêt à chaque étape de la visite : chaîne de production, fermentation, cuisson, expédition, en posant nombre de questions pertinentes. La matinée s’est achevée par la dégustation de produits maison pour le plaisir des visiteurs.

Témoignages d’élèves

- Benoît : "Quand j’ai visité "365 matins", ça m’a aidé pour mon avenir. La personne qui nous a montré les machines nous a expliqué ses diplômes pour accéder à sa fonction. La visite était super, les machines sont perfectionnées et les employés font un beau travail. J’ai apprécié que l’usine fasse aussi des produits bios et qu’elle ne nuise pas à l’environnement."

- Adam : "J’ai appris qu’une usine pouvait faire des pains mi-industriels, mi-artisanaux et qu’on pouvait se spécialiser dès la fin de la 3e dans la vie de la boulangerie. La visite a été agréable avec des réponses à toutes nos questions. J’ai été étonné que si peu de salariés puissent s’occuper d’une si grande entreprise. À la fin de cette visite, j’ai pensé que je pouvais choisir cette voie et devenir un bon boulanger !"
Collège Jean Jaurès - Sain-Vit

365 matins

26 novembre : "Journée de la maintenance" au lycée Jules Ferry de Delle

Lors de la "journée de la maintenance" 50 collégiens des établissements proches auront pu découvrir la filière en partenariat avec le club des chefs d’entreprises du sud territoire.

Programme complet "Journee de la maintenance" LP Jules Ferry Delle

Convention entre le lycée professionnel et l’armée de terre

À l’issue de cette journée, une convention de partenariat originale a été signée pour la formation de jeunes en bac professionnel Maintenance des équipements industriels (M.E.I.). La signature a eu lieu en présence des délégués académiques à la formation initiale et continue (D.A.F.P.I.C.), des inspecteurs de la spécialité et de l’orientation, des autorités militaires et du maire de Delle.

Constats

- D’une part, la filière bac professionnel Maintenance des équipements industriels (M.E.I.) est une filière porteuse d’emplois, tant dans l’industrie locale que dans l’armée, mais elle n’attire pas les jeunes qui sont mal informés sur son contenu. Le lycée professionnel de Delle dispose d’un outil de formation (plateau technique) particulièrement performant dans ce domaine.
- D’autre part, l’armée de terre cherche à recruter des jeunes dans cette spécialité, notamment pour le 1er régiment d’artillerie de Bourogne. De belles perspectives de carrière s’ouvrent à des jeunes titulaires du bac professionnel.
- Enfin, le contenu de la filière M.E.I. et les attentes techniques de l’armée de terre sont en excellente adéquation.

Actions proposées

- rapprochement entre l’armée et l’école, avec des informations plus systématiques (protocole d’accord ministère de l’éducation nationale, ministère de la défense du 31 janvier 2007)
- prise en charge spécifique des élèves intégrés au dispositif dans le cadre des
périodes de formation en entreprise : les élèves de bac professionnel doivent effectuer 22 semaines de formation en entreprise au cours de leurs trois années de bac. Les jeunes du dispositif effectuent ces semaines au 1er régiment d’artillerie en situation militaire (en tenue, en internat, participation à la vie du régiment)
- à l’issue du dispositif les jeunes bénéficient d’une attention particulière s’ils souhaitent s’engager dans l’armée.

Objectifs

- pour le lycée professionnel, sécuriser les parcours des élèves en proposant un
accompagnement sur les trois années de bac avec une perspective d’emploi ;
- pour l’armée, améliorer la qualité du recrutement en participant à la formation des
futures recrues.

La Semaine école-entreprise dans l’académie

Durant cette semaine, les passerelles entre l’école et l’entreprise sont multipliées, les partenariats existants sont renforcés et de nouvelles initiatives sont suscitées, afin d’approfondir le dialogue entre le monde éducatif et le monde professionnel.
Tout au long de cette 13e édition, forums, tables rondes et visites d’entreprises ont été organisées par les établissements scolaires des quatre départements. Ces actions, réaffirment la volonté des partenaires de l’école et de l’entreprise de toujours mieux accompagner les jeunes dans leurs parcours d’orientation, de formation et d’insertion. Tous les collégiens, lycéens généraux, technologiques et professionnels sont invités à profiter de ces échanges.

La semaine école-entreprise est le fruit d’un partenariat actif entre : rectorat de l’académie de Besançon, Mouvement des entreprises de France (M.E.D.E.F), Chambre de commerce et d’industrie de région (C.C.I.R.), Confédération générale des petites et moyennes entreprises (C.G.P.M.E.), Union professionnelle artisanale (U.P.A.), Chambre régionale des métiers et de l’artisanat (C.R.M.A.).

Dossier de presse Semaine école entreprise 2012 - Académie de Besançon

Contacts

Isabelle Maire-Linac, chargée de mission école-entreprise
Élisabeth Priqueler
Délégation académique à la formation professionnelle initiale et continue
D.A.F.P.I.C.
Tél : 03 81 65 74 48

 
vendredi 30 novembre 2012

Forum des classes préparatoires aux grandes écoles de l’Aire urbaine, samedi 1er décembre à Belfort

"Classes prépa : un passeport pour la réussite", organisé par le lycée Raoul Follereau de Belfort avec les lycées Condorcet de Belfort et Jules Viette de Montbéliard, de 8 h 30 à 12 h

Au programme

Présentation de grandes écoles d’ingénieur, rencontres avec de jeunes ingénieurs issus des classes prépas des trois lycées organisateurs, présentation de trois de leurs classes prépas :
Filière scientifique
- Physique chimie / sciences de l’ingénieur (P.C.S.I.), 1ère année
Lycée Condorcet - Belfort
- Physique et technologie / sciences de l’ingénieur (P.T.S.I.), 1ère année
Lycée Raoul Follereau - Belfort
- Technologie et sciences industrielles (T.S.I.), 1ère et 2ème années
Lycée Jules Viette - Montbéliard

Programme détaillé du forum

Objectifs des trois lycées

- Présenter leur classes préparatoires aux grandes écoles (C.P.G.E.) à des lycéens issus des classes scientifiques (S), sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (S.T.I.2.D.), sciences et technologie de laboratoire (S.T.L.) , leur faire découvrir les écoles d’ingénieurs accessibles après une de leurs C.P.G.E. et présenter la diversité des carrières possibles.
- Faire évoluer le projet d’orientation de lycéens, supprimer les idées reçues et convaincre ainsi des élèves qui seraient parfaitement capables d’accomplir un beau parcours en C.P.G.E., mais ne le croient pas possible.
- Montrer aux futurs étudiants l’aptitude des C.P.G.E. du Nord Franche-Comté à leur faire réussir les meilleurs concours.

Participants

- 150 étudiants
- 100 intervenants des grandes écoles.
- 15 ingénieurs/enseignants

Contact

Jean-Luc Monard, proviseur du lycée Follereau
Tél. 03 84 90 16 00

Lycée Raoul Follereau - Belfort

 
jeudi 29 novembre 2012

Inauguration du collège Stendhal de Besançon le 23 novembre

Intégré à la cité scolaire Montjoux, le collège a été entièrement restructuré dans le cadre du programme de rénovation des collèges du conseil général du Doubs

Une inauguration en présence d’élèves et de nombreuses personnalités

Le ruban, tenu par deux élèves, a été coupé par Claude Jeannerot, président du Conseil général du Doubs et Éric Martin, recteur de l’académie de Besançon, avec Élisabeth Bisot, directrice académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) à leurs cotés. Les nombreux élus et invités présents ont été accueillis par Michel Clerc, chef d’établissement de la cité scolaire.
Les élèves du collège ont pris part de manière active et à cet événement. Ainsi, la chorale emmenée par le professeur d’éducation musicale a ouvert la manifestation. L’une des chansons interprétée a été entièrement composée par un élève de troisième pour célébrer le collège réhabilité. Au travers de différentes démonstrations, les élèves et les professeurs ont expliqué les évolutions entre le collège d’avant et celui d’aujourd’hui.

Un espace d’épanouissement, de découverte et d’apprentissage des valeurs

Une élève de quatrième, élue au conseil général des jeunes, a expliqué comment le collège est davantage qu’un lieu d’enseignement, "c’est un espace où les élèves doivent pouvoir s’épanouir et apprendre les valeurs du "vivre ensemble". La jeune élue a également souligné que tout doit être mis en œuvre pour favoriser la construction du projet personnel de chaque élève et favoriser le bien-être de tous.

Un chantier d’envergure pour des conditions d’enseignement et d’accueil améliorées

Les élèves et personnels sont désormais accueillis dans des salles plus spacieuses, mieux équipées et répondant aux normes en vigueur notamment en matière de développement durable.
L’établissement est aujourd’hui très bien doté en équipements numériques. Les espaces intérieurs et extérieurs (avec la réfection complète des deux cours) permettent l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. La citée scolaire possède désormais une entrée unique, pour assurer une meilleure qualité de l’accueil.

Des portes-ouvertes seront organisées au collège le 1er décembre 2012 de 9 heures à 12 heures.

Contact

Michel Clerc, chef d’établissement de la cité scolaire Montjoux.
Tél. 03 81 48 24 24

Collège Stendhal - Besançon

 
mercredi 21 novembre 2012

Inauguration du collège Les Villanelles de Rougemont, le 16 novembre

Élisabeth Bisot, directrice académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) représentait le recteur Éric Martin, aux côtés de Claude Jeannerot, président du Conseil général du Doubs

Une inauguration réussie dans une ambiance chaleureuse

Préparée par le principal, Éric Thirionet, les professeurs, les personnels et les élèves, l’inauguration s’est déroulée en présence de nombreux élus dont Rémy Nappey, vice-président du Conseil général du Doubs, Danièle Nevers, conseillère générale, Thierry Salvi, maire de Rougemont et de nombreux invités.
Près de 150 participants ont ainsi apprécié la présentation faite tout au long de la visite par les élèves de la classe "architecture" de Géraldine Neboit, ainsi que les installations artistiques montées en extérieur par les élèves de Patricia Peterschmitt professeur d’arts plastiques.

Des travaux d’envergure pour de meilleures conditions d’enseignement, de travail et d’accueil pour les élèves et les personnels

Durant la visite en plusieurs étapes, les élèves ont expliqué les évolutions entre les classes d’avant et d’aujourd’hui, notamment des salles plus spacieuses accueillant 25 élèves en moyenne.
La chaufferie à économie d’énergie fonctionne avec des plaquettes bois.
La cuisine, ultra-moderne, a permis en 2011 d’élaborer 39 000 repas servis dans un grand réfectoire où déjeunent également les écoliers voisins. Une diététicienne assure la qualité nutritionnelle des repas et programme la formation des personnels.
Espace et fonctionnalité constituent les atouts de cette réalisation pensée par Véronique Lhomme, architecte.

La restructuration du collège Les Villanelles illustre bien l’effort particulièrement soutenu pour la rénovation des établissements en milieu rural. Présentant un caractère unique, la structure architecturale d’origine du collège a été maintenue et adaptée. Elle accueille aujourd’hui 273 élèves, dont 242 demi-pensionnaires, dans des locaux répondant aux normes de développement durable (chaufferie bois interne au collège), à la nouvelle réglementation acoustique et à la loi handicap.

Les travaux d’accès au collège et de parking seront pour leur part réalisés par la municipalité en 2013..

Contact

Éric Thirionet, principal
Tél. 03 81 86 93 52

Collège Les Villanelles - Rougemont


Galerie


 
lundi 19 novembre 2012

Forum régional des grandes écoles scientifiques

Organisé par le lycée Victor Hugo de Besançon avec la collaboration des lycées Jules Haag de Besançon et Jules Viette de Montbéliard : samedi 24 novembre 2012 de 9 h à 12 h

Forum régional des grandes écoles scientifiquesDestiné aux étudiants des classes de premières et terminales scientifiques et technologiques et des classes préparatoires scientifiques et techniques de l’académie de Besançon, ce forum a pour vocation de :
- présenter les grandes écoles scientifiques aux étudiants des classes préparatoires : objectifs de formation, enseignements, débouchés
- faire découvrir aux élèves des classes de première et de terminale une filière de formation scientifique d’excellence
- montrer la diversité des métiers d’ingénieur et de chercheur

À l’occasion de cette manifestation, les visiteurs pourront :
- assister à deux conférences :
le métier d’ingénieur, animée par Guillaume Tobler, manager chez C.M.I. et Pascal Stricker, Ingénieur exploitation chez Coreso S.A.
la formation en école d’ingénieur, animée par Nadia Butterlin, directrice de l’I.S.I.F.C.
- dialoguer avec des ingénieurs et des chercheurs en activité

Programme
En savoir plus
Courriel

Contacts

Catherine Jélézian, proviseure adjointe du lycée Victor Hugo
Tél. : 03 81 41 89 55
Lycée Victor Hugo - Besançon
Lycée des métiers des microtechniques et de l’automatique Jules Haag - Besançon
Lycée Jules Viette - Montbéliard

 
vendredi 16 novembre 2012

Numérique & réseaux sociaux : quel impact sur les médias ?

Pour la première fois en Franche-Comté, un café-média est organisé sous forme de table ronde autour des médias numériques, mercredi 28 novembre 2012 à Besançon

Intervenants

Numérique & réseaux sociaux : quel impact sur les médias ?
- Sophie Guillin : déléguée régionale des programmes de France 3 Franche-Comté
- Bertrand Lefèbvre : directeur France Bleu Besançon
- Pascal Lainé : chef d’agence à Belfort pour Le Pays
- Carole Helpiquet, coordonnatrice du réseau CLEMI.

Impact du numérique et des réseaux sociaux dans les médias

- sur les journalistes : nouvelle écriture, nouvelles compétences ?
- sur le public : des façons différentes de s’informer ? être lecteur/acteur ? comment aider les jeunes à décrypter l’info ?

Un buffet sera offert aux participants à la fin de ce premier café média.

Organisation

Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (C.L.É.M.I), Centre régional de documentation pédagogique (C.R.D.P.) et Rectorat de l’académie de Besançon, avec le soutien de la M.A.I.F. et du C.D.N.

Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (C.L.É.M.I)

 
vendredi 16 novembre 2012

Identités de genre, représentations, stéréotypes et préjugés sexistes : des vecteurs de diffusion aux violences sexistes

Colloque organisé au lycée Jules Haag de Besançon, les 27, 28 et 29 novembre 2012

Inscrit dans la Constitution, le principe d’égalité entre les femmes et les hommes constitue une valeur fondamentale de la République française.

Pourtant des inégalités importantes subsistent encore, trouvant leur origine dans les valeurs et rôles assignés par la société aux hommes et aux femmes.
Ces stéréotypes de genre, ancrés dans les mentalités, transmis dès la naissance à travers l’environnement social (famille, école, médias), perpétuent les attitudes et les comportements qui limitent les aspirations des hommes et des femmes et forment le terreau des violences sexistes.

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, la Préfecture de région – Délégation régionale aux droits des femmes et la Ville de Besançon, proposent les 27, 28, 29 novembre prochains, trois jours de réflexion.

L’objectif est d’aider les professionnel(le)s à repérer et analyser ces constructions sociétales que sont les stéréotypes et préjugés dont chacun et chacune est imprégné(e) dès l’enfance et se trouve être un vecteur de transmission à son insu.

Identités de genre, représentations, stéréotypes et préjugés sexistes
Le colloque en détail

 
mercredi 7 novembre 2012

L’Association régionale des oeuvres éducatives et de vacances de l’éducation nationale (Aroeven) fête ses 60 ans !

Créée le 13 mai 1952 dans l’académie, l’Aroeven a marqué l’événement le 20 octobre à Rochejean

De l’A.R.O.V.E.T. à l’A.R.O.E.V.E.N., 60 ans d’engagement éducatif

L’Association régionale des œuvres de vacances de l’enseignement technique (A.R.O.V.E.T.) créée par une circulaire ministérielle du 29 avril 1952 est devenue A.R.O.E.V.E.N. (tous ordres d’enseignement) le 6 mars 1969.
La cérémonie d’anniversaire s’est tenue le 20 octobre, à la base de plein air et centre permanent de loisirs et de classes de découvertes de Rochejean, propriété de l’association régionale.

Près d’une centaine de participants venus de toute l’académie

Le recteur Éric Martin, président de droit de l’Aroeven, a tenu à présider la manifestation et a eu le plaisir d’accueillir l’un de ses prédécesseurs, Henri Le Goherel, venu d’Angers. Ce dernier avait présidé l’inauguration de la base de plein air au printemps 1977 et était présent en 2006, à son trentième anniversaire.
Étaient également présents Danièle Poissenot, adjointe au maire de Besançon et le représentant, ainsi que Lionel Chevassu, maire de Rochejean.

L’histoire des Aroeven de 1952 à nos jours

Marcellin Baretje, secrétaire général de l’association, a présenté et commenté grâce à de nombreuses anecdotes, une exposition de documents et de photographies retraçant les soixante ans d’engagement de l’association.

Les participants ont ainsi pu découvrir les camps de vacances, les foyers socioéducatifs, les séjours de vacances régionaux, les universités d’été européennes, les maisons de jeunes et les stages de formation pour le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (B.A.F.A.), ainsi que le brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (B.A.F.D.).

Après quoi, une vidéo sur le thème très actuel de "la médiation par les pairs" a été visualisée. C’est une co-production du C.D.D.P. de Chaumont en Haute-Marne et de l’Aroeven de l’académie de Dijon, qui met en situation des élèves "médiateurs" et "médiés" du collège de Nogent sur Marne.
Puis, Nicole Mitanchey, formatrice et membre du conseil d’administration national, a lu l’intégralité du message de René Bouillon, secrétaire général de la fédération nationale des Aroeven.
Le recteur a clôturé cette célébration par une invitation à poursuivre et à développer les actions d’accompagnement et de formation de l’Aroeven. Il a remercié chaleureusement les organisateurs de la manifestation et transmis tous ses encouragements aux membres présents pour la poursuite de leur action.

Contact

Marcellin Baretje, secrétaire général Aroeven Besançon
Tél : 03 81 88 20 72


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon