Logo Rectorat de l'académie de Besançon
Accueil > DSDEN > Actualités > Journée "Bouge... une priorité pour ta santé" : en pleine forme le 15 novembre (...)

Rubrique Actualités

jeudi 22 novembre 2012

Journée "Bouge... une priorité pour ta santé" : en pleine forme le 15 novembre 2012

4e édition de cette opération pour tous les élèves de sixième du collège Lucie Aubrac de Doubs

Ateliers ludiques d’information et de sensibilisation

Les sept classes de sixième ont participé à cette journée de lutte contre la sédentarité et de sensibilisation à l’intérêt de pratiquer une activité physique et sportive, préparée en partenariat avec la Mutualité française de Franche-Comté.

"Intervenir en amont auprès des jeunes, avant qu’ils ne connaissent un problème de surpoids est une démarche importante. D’autant qu’entre 10 et 14 ans, la pratique d’une activité physique est en baisse, ce qui augmente les risques d’obésité", explique Marylou Carbayo, animatrice à la Mutualité française de Franche-Comté.

Rencontre avec une diététicienne, deux sportifs régionaux de haut niveau et un podologue

Les collégiens ont rencontré Bruna Touchard, diététicienne, qui a clarifié leurs connaissances en termes d’alimentation, grâce à un quiz. Avec un atelier "manger, bouger, dormir", les infirmières de l’établissement se sont associées à cette intéressante rencontre.

Julien Rizzotto, podologue, est intervenu pour inciter les jeunes à investir dans de bonnes paires de chaussures lorsqu’ils pratiquent le sport. "J’ai l’impression qu’ici, les enfants sont relativement bien équipés, mais je crois que c’est parce qu’on est dans Haut-Doubs, terre de sportifs !"

Les élèves ont également échangé avec l’archer de Torpes, Jean-Charles Valladon, sélectionné aux J.O. de Pékin en 2008 et avec Laurie-Anne Sérette, jeune biathlète originaire de Nozeroy.

Au programme : coordination, souplesse, endurance, vitesse et calcul de l’indice de masse corporelle

Atelier abdos Les adolescents ont participé à des tests d’évaluation de leur condition physique.
Les résultats ont permis aux intervenants d’identifier les enfants en surpoids et d’établir des premières statistiques qui permettront ensuite d’apprécier le développement de ces jeunes tout au long de leur vie de collégien.

Tous ces tests physiques donneront également lieu à une comparaison nationale des établissements participants. "En quatre an de participation, nos élèves ont toujours été bien placés", se félicite Michel Cleyet-Merle, principal.
Les jeunes ont été passionnés par ces échanges et ont tout donné physiquement lors de cette journée !

Contact

Michel Cleyet-Merle, principal
Tél. 03 81 39 94 40
Courriel

Communiqué de presse

Extrait radio Plein Air

 
mardi 13 novembre 2012

Remise des prix de la vocation scientifique et technique féminine 2012

Année 2013 - 2014

Le Prix de la vocation scientifique et technique des filles

Ce prix récompense chaque année des bachelières qui ont intégré des filières scientifiques et techniques de l’enseignement supérieur comptant moins de 40 % de filles.
L’objectif est de promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons dans le système éducatif, de favoriser la mixité professionnelle et d’élargir les choix professionnels des jeunes filles.
Entourées de leur familles, d’enseignants et de leurs anciens proviseurs, les lauréates ont été chaleureusement félicitées par le préfet de région, le recteur de l’académie de Besançon et le secrétaire général de la fédération des travaux publics.

Organisation du concours

Le concours a été lancé en février 2012 par un courrier conjoint du préfet et du recteur auprès des 69 établissements accueillant des élèves des terminales concernées.
50 dossiers émanant de 23 établissements étaient enregistrés au 15 septembre 2012.
Le Jury réuni le 18 octobre 2012 a désigné les lauréates selon plusieurs critères : cohérence entre les résultats scolaires, les études choisies et le projet professionnel, motivations pour ce projet professionnel, difficultés et freins à la réussite du projet.
21 prix ont été décernés, dont 17 remis par la préfecture via la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité (D.R.D.F.E.), trois par le rectorat et un par la filière des métiers du bâtiment.

Profil des candidates franc-comtoises

Séries de baccalauréat obtenu :
- bac général scientifique (S) pour 36 candidates
- bac sciences et techniques industrielles (S.T.I.) pour 9 jeunes filles
- bac professionnel pour 5 lycéennes
- Une augmentation des candidatures venant des séries technologique et professionnelle a été observée cette année.

Filières de poursuite d’étude, dont trois par la voie de l’apprentissage :
- 15 orientations en classe préparatoire aux grandes écoles (C.P.G.E.)
- 5 en brevet de technicien supérieur (B.T.S.)
- 14 en diplôme universitaire de technologie (D.U.T.)
- 2 en diplôme des métiers d’art (D.M.A.)
- 4 en écoles supérieures ou préparation intégrées

Les trois lauréates récompensées par le recteur

Mathilde Vadam (Sainte-Suzanne) étudie cette année en B.T.S. "système constructif bois et habitat" au lycée des métiers du Bois de Mouchard.
Passionnée par ce matériau qui offre une multitude de possibilités d’applications, de design, de couleurs, elle a suivi une terminale "techniques industrielles bois" avant d’entreprendre un B.T.S. au lycée du Bois de Mouchard.
Cette étudiante veut montrer que les femmes peuvent réussir dans ce milieu très masculin. Son projet professionnel : devenir conceptrice de maisons à ossature bois.

Fanny Pagnier (La Chaux-Neuve) est actuellement en classe préparatoire aux grandes écoles au lycée Victor Hugo de Besançon, après avoir obtenu un bac scientifique.
Bercée par les récits d’un grand père guide de haute-montage et secouriste, passionnée par les phénomènes météorologiques sur la neige, elle souhaite réduire les risques liés à la neige, les prévoir, les gérer. Fanny aspire à devenir ingénieure en météorologie.

Jasmine Targhaoui (Besançon), en classe préparatoire aux grandes écoles "génie civil" à l’INSA Lyon, après une terminale scientifique au lycée Jules Haag de Besançon .Elle souhaite travailler dans le domaine humanitaire et mettre ses compétences au service du développement en trouvant des matériaux adaptés aux climats difficiles et ainsi améliorer les conditions de vie des populations défavorisées. Cette jeune femme souhaite devenir ingénieure en "génie civil urbanisme".

Contacts

Dominique Chatté, inspecteur d’académie, inspecteur pédagogique régional (I.A. - I.P.R.) d’espagnol, chargée de mission "égalité filles-garçons"

Danièle Dulmet, déléguée régionale aux droits des femmes et à l’égalité

Florence Bredin, chargée de mission à la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité.

En savoir plus

 
lundi 22 octobre 2012

La souffrance à l’école

Pédagogie et psychanalyse, entre passé et avenir : formation / table-ronde mercredi 24 octobre à Besançon

Formation - Table-Ronde

Rencontre organisée par le département de psychologie de l’Unité de formation et de recherche (U.F.R.) sciences du langage, de l’homme et de la société (S.L.H.S.) de l’université de Franche-Comté.

- Mercredi 24 octobre de 14 h 30 à 17 h 30
au Grand Salon, rue Chifflet à Besançon

Discussion 1

Quand, au début du 20ème siècle, des pédagogues rencontrèrent la psychanalyse et prirent ses découvertes au sérieux.

Discussion 2

La souffrance des enseignants, quels enjeux psychiques ?

Discussion 3

Projet pour "L’école de la République"

Table-ronde : la souffrance à l’école

Contact

Inscription gratuite auprès de martine.lacour2@wanadoo.fr

 
lundi 8 octobre 2012

La géographie dans tous ses états !

23ème festival international de géographie de Saint-Dié

Chaque année, à Saint-Dié dans le département des Vosges, le festival international de géographie est un temps fort de découverte ou de redécouverte, d’apprentissage, d’échange autour de la géographie. Invitée d’honneur : la Turquie.

Parmi les nombreuses manifestations proposées : des actions écoles, des parcours pédagogiques, un café pédagogique, une dictée de géographie.

Des parcours pédagogiques

Plan nation de formation de l’éducation nationale

Vendredi 12 octobre 2012

- Introduction au plan national de formation du ministère de l’éducation nationale.
- Conférence "La Turquie, puissance émergente ?"
- Conférence "Les pays émergents : concepts et enjeux face aux basculements du monde"
- Enseigner. "Les nouveaux programmes de terminales"
- "La géographie, pourquoi et comment l’enseigner dans le premier degré ?"
- Enseigner les paysages dans l’école du socle. "Des paysages aux territoires du quotidien"
- Le Développement Durable. "Quels territoires durables dans 20 ans en France"

Des ateliers "Géomatiques"

- Les TICE appliqués à la géographie
"Mon quartier, passé, présent, futur" et "Voyages à travers les cartes"
- Conférences pour les enfants animées par des équipes de circonscription d’inspection (IEN) et des équipes pédagogiques d’écoles.
- "Un exemple d’apprentissage progressif du croquis de paysage en format numérique" (6ème). Par l’académie d’Amiens.
- "Nomeny, mon espace proche : un espace rural en voie de périurbanisation"
(6ème). Par l’académie de Nancy-Metz.
- "Vitrolles, mon espace proche : de la perception à la réalité géographique"
(6ème). Par l’académie d’Aix-Marseille.
- "Habiter le monde rural : le Delta du Mékong"
(6ème). Par l’académie de Paris.
- "La montée en puissance des pays émergents. Étude de cas : le Brésil"
(5ème). Par l’académie de Toulouse.
- "La Communauté d’Agglomération de Sophia-Antipolis, acteurs et enjeux de l’aménagement"
(Terminale Bac professionnel). Par l’académie de Nice.
- "Les mobilités de la population. La France en été : le Golfe du Morbihan"
(Terminale Bac professionnel). Par l’académie d’Orléans-Tours
- "Apport d’un modèle numérique d’élévation pour les analyses de visibilité" et "L’évolution des paysages en Arctique face aux changements climatiques"
Par l’université de Franche-Comté.
- "3D et SIG : les nouveaux outils de connaissance du territoire"
Par le service Information géographique, Ville et Communauté urbaine de Strasbourg.
- "Évolution des paysages français de la révolution française à aujourd’hui – étude comparée des cartes topographiques de Cassini et de l’Etat-Major avec le RGE (référentiel grande échelle) 2011"
Par l’IGN - Institut géographique national.
- "Théorisation de la visibilité du paysage"
Par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l’institut national de la recherche agronomique (INRA) - centre d’économie et sociologie appliquées à l’agriculture et aux espaces ruraux (CESAER).

Programme intégral du festival, édition 2012
Pour en savoir plus

 
lundi 24 septembre 2012

Deuxième édition du concours "Mathador flash"

150 classes de cycle 3 des écoles et du collège pourront s’affronter, dans leurs catégories respectives, lors de 16 tournois hebdomadaires, de novembre 2012 à avril 2013

Deuxième édition du concours "Mathador flash"Chaque tournoi prend appui sur la règle, dite "expert", du jeu Mathador Flash, éditée par le C.R.D.P. de l’académie de Besançon. A partir de 5 nombres et d’un résultat cible et en une minute, les élèves combinent les 5 nombres et les 4 opérations pour trouver le résultat cible. Le concours répond aux exigences des programmes scolaires.

Les classes ont jusqu’au 8 octobre 2012 pour s’inscrire

Le lancement du concours aura lieu le 12 novembre 2012 et la remise des prix le 25 mars 2013.

Règlement du concours

Contact

Centre régional de documentation pédagogique (C.R.D.P.) de l’académie de Besançon
Communication
tél. 03 81 25 02 61
Courriel
Site

 
lundi 17 septembre 2012

La semaine du sport à l’école

Du 17 au 21 septembre 2012

La direction des services départementaux de l’éducation nationale et l’union sportive de l’enseignement du premier degré (U.S.E.P. 25) du Doubs s’associent pour marquer la reprise des activités d’éducation physique et sportive (E.P.S.) dans les écoles.

Pour accompagner cet événement, il est proposé aux écoles du département de participer à des rencontres dans trois secteurs (17, 18 ou 20 septembre respectivement à Besançon, Pontarlier et Montbéliard) ou de mettre en place une journée inter-classes au sein d’une ou de plusieurs écoles le 21 septembre.

Les journées de secteurs

Elles s’adressent à des classes volontaires, affiliées ou non à l’USEP. L’objectif est de faire découvrir un travail de collaboration entre enseignants et élèves de plusieurs classes à travers la pratique d’activités physiques ordinaires et qui pourront être reprises dans le cadre d’une programmation de classe.

L’encadrement est assuré par l’U.S.E.P. en collaboration avec les enseignants des classes et les conseillers pédagogiques en éducation physique et sportive (E.P.S.).

Secteur Date Lieux Activités Effectifs/Niveau
Pontarlier 17 septembre 2012 Parc des Ouillons à Pontarlier Sports collectifs/Course d’orientation 5 classes de cycle 2 (matin)/5 classes de cycle 3 (A. midi)
Besançon 18 septembre 2012 Complexe sportif de la Malcombe Sports collectifs/Course Orientation 8 classes de cycles 2 et 3 le matin et 8 l’après-midi
Montbéliard/Sochaux 20 septembre 2012 Stade de Bart Randonnée pédestre 14 classes de cycle 3
Villers-le-lac 21 septembre 2012 Stade municipal Orientation/Athlétisme 10 classes toute la journée
Besançon 21 septembre 2012 Complexe sportif de la Malcombe Sports collectifs/Course Orientation 8 classes de cycles 2 et 3 le matin et 8 l’après-midi

Une journée de pratique sportive, le 21 septembre, en autonomie dans les écoles autour des activités de course longue et de jeux collectifs.

Cette journée du 21 septembre s’adresse à toutes les classes de cycle 2 et cycle 3 des écoles du département. Il s’agit de mettre en place des rencontres interclasses. Les activités sont choisies librement par les enseignants de l’école.

Il s’agit, à partir de ces deux activités (course longue et jeux collectifs), de donner une impulsion pour la construction d’un cycle plus long d’apprentissages.

Dans la course longue, les élèves sont amenés à tenir deux rôles distincts et complémentaires (juges et coureurs). Les coureurs doivent de plus collaborer dans la recherche de la meilleure stratégie.

Les jeux collectifs sont mis en place avec des effectifs réduits sur plusieurs terrains afin de favoriser un volume d’actions et de sollicitations important.

Des pistes pédagogiques sont en ligne dans les actualités du site internet départemental

Madame Bisot, directrice académique des services départementaux de l’éducation nationale du Doubs, se rendra elle-même sur place au stade de la Malcombe à Besançon, le mardi 18 septembre à 14h.

Communiqués de presse - Sport à l’école

 
jeudi 13 septembre 2012

2012 - Concertation "Refondons l’École"

L’académie a participé à la concertation sur la refondation de l’École.
La communauté éducative, ses partenaires et le public se sont exprimés. Retrouvez la synthèse des contributions.

La synthèse des contributions dans l’académie

La synthèse académique

Refondons l’École - Synthèse académie de Besançon

Les contributions individuelles

Résultats des contributions individuelles
Analyse et commentaire

Les contributions collectives

01- La redéfinition du socle
02 - Les parents partenaires de l’école
03 - Prévention du décrochage scolaire
04 - Renforcement de l’éducation artistique et culturelle
05 - Rénovation du collège
06 - Contribution DIEC
07 - Enseignement privé
08 - C.E.S.E. Franche-Comté
09 - FRANCAS Franche-Comté
10 - Armée - E.M.F.1
11 - Ville de Besançon
12 - F.O. Franche-Comté
13 - S.G.E.N. - C.F.D.T.
14 - U.N.S.A. Éducation Franche-Comté
Propositions du M.E.D.E.F.

Les concertations dans l’académie

Le lycée, campus de formation du territoire

Mercredi 12 septembre de 9 h à 12 h à Belfort, Technopôle - U.T.B.M. bâtiment i - amphithéâtre 102

Plan du site campus de Belfort - U.T.B.M.

Concertation "Refondons l'École"La loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École de 2005 et la loi relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie de 2009 cadrent les différentes modalités de la formation initiale et tout au long de la vie sous les différents statuts, scolaires, apprentis ou apprenants. Leur conjonction s’inscrit dans le cadre du Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (C.P.R.D.F.P.) signé entre les autorités de l’État en région et le conseil régional. Il engage à une égalité d’accès à la formation sur l’ensemble du territoire régional. Cet objectif est plus difficile à atteindre dans les zones moins urbanisées qui possèdent un nombre limité de structures de formation, lycées, C.F.A., opérateurs de formation pour adulte.

Former pour l’accès à l’emploi, former dans l’enjeu de la société de la connaissance, amène à disposer de ressources, en formateurs et enseignants, en plateformes et locaux, avec une offre cohérente de niveaux de formation, de diplômation et de qualification.

Contribuer à la réussite de tous les lycéens, apprentis et apprenants et valoriser l’élévation des niveaux de formation ainsi que la formation professionnelle, constituent d’autres objectifs qui ont conduit à l’émergence du concept de "lycée, campus de formation du territoire" : une association de compétences et de moyens en éducation et formation.

La concertation de ce mercredi 12 septembre 2012 à Belfort prendra la forme de deux tables rondes qui regrouperont pour l’une les usagers du "lycée, campus de formation du territoire" et pour l’autre les différents acteurs qui organisent et mettent en œuvre ces voies de formation et les enjeux de la gouvernance.

- Table ronde 1 : le point de vue des usagers

- Table ronde 2 : le point de vue des acteurs et la gouvernance

Présentation de la concertation par le recteur Éric Martin du 12 septembre (Belfort)

Des rythmes éducatifs adaptés

Mercredi 12 septembre de 17 h 30 à 20 h à Besançon - Lycée Pergaud - amphithéâtre - 91-93 boulevard Léon Blum

Plan d’accès

L’organisation du temps scolaire en France, particulièrement en primaire, impose aux élèves une charge de travail quotidienne parmi les plus élevées du monde, sur une des années scolaires les plus courtes. Les écoliers français n’ont que 144 jours de classe par an, contre 187 jours en moyenne pour les pays de l’O.C.D.E., 193 en Allemagne ou encore 190 au Royaume-Uni. En revanche, le volume horaire annuel est l’un des plus importants des pays de l’O.C.D.E.

De ce fait, la journée des écoliers, collégiens et lycéens français est plus dense et plus chargée que celle de la plupart des autres élèves dans le monde. Plusieurs rapports rédigés par des experts issus du monde de la recherche ou de l’académie de médecine ont souligné cette inadaptation qui nuit aux apprentissages.

Cette situation a un impact certain sur l’ensemble du temps de l’enfant et notamment sur les activités péri scolaires, les loisirs, la vie familiale et sociale. Aborder le rythme éducatif c’est aborder la problématique de la conciliation des temps pour de meilleurs apprentissages et une meilleure qualité de vie.

La concertation interrogera sur les modalités les mieux à même de créer un nouvel équilibre des temps de l’enfant. Elle prendra en compte l’impact en termes financiers des différentes options et pourra proposer des modalités de répartition des charges entre les différentes parties prenantes.

Il ne s’agit pas ici d’une simple question d’horaires scolaires ou d’emploi du temps, mais bien de concevoir, en s’appuyant sur cet aménagement, un projet éducatif global, avec l’ensemble des partenaires locaux. Temps scolaire, temps périscolaire, travail personnel, activités culturelles et sportives, vie de famille, pourraient être mieux articulés pour la réussite et l’épanouissement des enfants. Enfin, le débat devra introduire la question des Technologies de l’information et de la communication comme leviers pour introduire d’autres formes de travail dans la classe comme hors de celle-ci.

- Atelier 1 : les rythmes scolaires et l’élève

Cet atelier sera l’occasion de faire le point sur les rythmes biologiques de l’enfant et de l’adolescent et de faire des constats et des propositions sur l’organisation, pour les élèves, de la journée, de la semaine, de l’année en fonction de ces rythmes. Il abordera également les questions d’organisation des enseignements et les nécessaires articulations entre les temps d’enseignement, les temps d’accompagnement, de travail personnel, de vie scolaire, de péri scolaire.

- Atelier 2 : les rythmes scolaires et la famille

Il s’agira de penser les rythmes à la lumière des contraintes, des impératifs et des souhaits des parents ou des familles : transports, garde alternée, amplitude des journées professionnelles, "sacralisation" du week end, périodes de vacances, articulations avec les activités sportives, culturelles…et d’examiner comment ces problématiques peuvent être mises en relation avec l’intérêt des élèves. La discussion devra faire émerger des propositions concrètes.

- Atelier 3 : les rythmes scolaires et la société

Les représentants du monde économique, du tourisme, des transports pourront apporter leur point de vue sur les liens entre leurs activités et les rythmes de l’école. Les contraintes et les enjeux pour chacun d’eux seront mis en évidence. Puis la discussion tentera de dégager des points de convergence avec les acteurs de l’école.

- Atelier 4 : les rythmes pédagogiques à l’ère du numérique

Les technologies de l’information et de la communication, parce qu’elles modifient la disponibilité même des savoirs qui entrent dans la chambre, voir dans la poche des élèves, accélèrent rapidement la perception des temporalités et de l’environnement spatial : quelle remise en cause de l’approche temporelle ? (avant la classe, en présence de l’enseignant, après la classe...) ; quelle remise en cause de l’approche spatiale ? (en classe, en dehors de la classe...).

Présentation de la concertation par le recteur Éric Martin du 12 septembre (Besançon)

Le socle commun de connaissances et de compétences - Les missions et formations des professeurs et des éducateurs

Mardi 18 septembre de 17 h 30 à 20 h à Dole - Amphithéâtre du lycée Duhamel

Plan d’accès

- Le socle commun de connaissances et de compétences

Concertation "Refondons l'École"La loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’École du 23 avril 2005 a pour ambition de faire acquérir par tous les élèves les bases nécessaires à la construction de leur avenir personnel et professionnel. Elle a ainsi provoqué une évolution importante dans les pratiques éducatives en permettant de prendre davantage en compte les compétences dans le cadre de l’évaluation des élèves.
Les questions suggérées :
- quel socle commun de connaissances et de compétences et, plus généralement, de culture souhaitons-nous donner à tous les élèves pendant leur scolarité obligatoire ?
- quelle(s) organisation(s) du collège pour parvenir à l’acquisition par tous de ce socle ?
- quelle évaluation des connaissances et de compétences acquises ?
- quelle articulation avec les programmes ?
- quel outil de dialogue avec les élèves et avec les parents ?

- Les missions et formations des professeurs et des éducateurs

C’est grâce à l’engagement de l’ensemble des personnels de l’éducation, quels que soient leurs métiers (enseignants, personnels de vie scolaire, administratifs, médico-sociaux) que l’école a su accompagner des élèves toujours plus nombreux.

Les enseignants et les personnels intègrent déjà, et depuis longtemps, des pratiques professionnelles qui ne sont pas toujours intégrées dans les textes réglementaires : travail en équipe, autonomie pédagogique, lien avec les familles, soutien aux projets éducatifs, suivi personnalisé des élèves.

L’engagement de réformes ambitieuses dans les premier et second degrés ne pourra qu’accélérer l’évolution des métiers.

Mais assurer la réussite de tous les élèves implique de donner aux personnels, tant enseignants que personnels de vie scolaire, les moyens de s’acquitter de cette mission difficile : en les dotant, tout d’abord, d’une formation de qualité – initiale comme continue – qui les prépare aux nombreuses facettes de leurs futurs métiers ; en faisant évoluer leurs missions pour intégrer des tâches professionnelles nouvelles et qui doivent être connues et partagées.

Présentation de la concertation par le recteur Éric Martin du 18 septembre

Au national

Rapport de la concertation nationale

Refondons l’École de la République - Rapport de la concertation nationale
Plus d’information sur le site du ministère]

 


La concertation, ça continue ! par éducation nationale

 

 
jeudi 16 août 2012

Concours national de journaux scolaires et lycéens

Une classe du Doubs primée : parmi les projets présentés au concours cette année, neuf ont été primés, dont, pour le Doubs, le journal "Le Fin du fin des Fins", n°25, janvier 2012 de école élémentaire Pierre Bichet, Les Fins.

Organisé par le centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (C.L.E.M.I.), la Fondation Varenne et l’association Jets d’encre, le concours national de journaux scolaires et lycéens est organisé en deux phases : académique puis nationale

Concours national de journaux scolaires et lycéensCe concours récompense chaque année trois journaux imprimés et un journal en ligne dans quatre catégories : école, collège, lycée et autres établissements.
Dans l’académie de Besançon, plus de 100 journaux sont publiés régulièrement.
Cette année, une vingtaine d’entre eux ont été présentés au concours : neuf ont été primés.

Palmarès académique 2012

École

- "De l’herbe sur le toit", n° 2, décembre 2011
École des Champs, Noroy-le-Bourg (Haute-Saône)
- "Le Fin du fin des Fins", n°25, janvier 2012
École élémentaire Pierre Bichet, Les Fins (Doubs)
- "L’Info des petits princes", n° 5, mars 2012
École élémentaire Saint-Exupéry, Belfort (Territoire de Belfort)

Collège

- "Le Petit Jean Jaurès", n° 2, mars 2012
Collège Jean Jaurès, Damparis (Jura)
- "Le P’tit Bahut", n° 4, mars 2012
Collège Xavier Bichat, Arinthod (Jura)
- "Rancéchos", n° 1, septembre 2011
Collège Château Rance, Scey-sur-Saône (Haute-Saône)

Lycée

- "Le Rafut du Beauregard", n° 4, février 2012
Lycée professionnel Beauregard, Luxeuil-les- Bains (Haute-Saône)
- "L’Illuminé", n° 3, février 2012
Lycée Condorcet, Belfort (Territoire de Belfort)
- "Q.G." (Quelet Génération), n° 15, décembre 2011
Lycée Lucien Quelet, Valdoie (Territoire de Belfort)

Les équipes lauréates ont présenté leurs publications et ont reçu un
diplôme, des livres, des abonnements presse jeunesse, papier
et en ligne.

 
jeudi 16 août 2012

Projets de Diplôme des Métiers d’Art du lycée Edgar Faure de Morteau

Au musée du temps à Besançon du 3 juillet au 3 septembre 2012

Une exposition construite autour de travaux d’élèves en horlogerie du lycée Edgar Faure de Morteau.

Les pièces exposées sont le résultat du projet des élèves du Diplôme des Métiers d’art en horlogerie, la plus haute formation proposée en France dans ce domaine.

Communiqué de presse


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon