R

Accueil > Académie > Actualités > En établissements > 11e Festival des Belles Latinas : de Manet à Belin !

Rubrique En établissements

lundi 19 novembre 2012

11e Festival des Belles Latinas : de Manet à Belin !

Riche rencontre avec Eduardo Manet pour 70 élèves de première et terminale, le 12 novembre à Vesoul

Eduardo Manet : romancier, auteur de théâtre et réalisateur franco-cubain

Grâce au festival des Belles Latinas, les classes de première L, E.S. et de terminale L de Christine Morales, professeur d’espagnol, ont pu écouter le romancier, l’auteur de pièces de théâtre et le réalisateur de films franco-cubain Eduardo Manet. Prix Goncourt des lycéens 1992 avec "L’île du lézard vert", prix Interallié 1996 pour "Rhapsodie cubaine" et finaliste du Prix Goncourt à plusieurs reprises. Cependant, de l’aveu même de l’auteur "Il faut s’efforcer d’écrire bien pour que l’œuvre soit lue ensuite. Écrire pour le plaisir d’écrire. Si l’on écrit pour recevoir des prix on se trompe. Moi j’avais envie de raconter des histoires et c’est cela l’important."

Festival des Belles Latinas : de Manet à Belin ! Sa principale source d’inspiration, c’est sa vie, sa famille, lui-même. Sa propre histoire se confond d’ailleurs avec l’Histoire. Expatrié en France sous la dictature de Batista, il retrouve Cuba après la révolution castriste. Ancien camarade de Raul Castro, il se voit confier la direction du théâtre cubain. L’invasion soviétique en Tchécoslovaquie et la politique de Fidel Castro le décident à partir une seconde fois en 1968.
C’est seulement cette année, a-t-il confié, que Raul Castro lui a proposé de revenir sur l’île... Son île, Cuba, a été source d’inspiration dans tous ses romans jusqu’au "Fifre" où la France s’est imposée.
Il y raconte l’histoire d’amour entre Édouard Manet et Eva Gonzales. Curieux de savoir si l’auteur est réellement le petit fils de ces deux peintres, comme le lui avait révélé son père peu avant sa mort, les lycéens lui ont posé la question. "Il faudrait déterrer le corps de Manet et faire des tests A.D.N. Or cela ne présente pas grand intérêt dit-il, l’important c’est d’être un conteur d’histoires, l’important c’est le plaisir d’écrire.

Les élèves ont également travaillé avec leur professeur d’arts plastiques, Gisèle Depery sur des tableaux que l’auteur a décrits dans "Le Fifre". Ils ont réalisé des enquêtes en espagnol sur internet, se sont documenté sur sa vie et son pays d’origine.

Suite à la conférence en langue espagnole intégralement traduite par deux élèves, Maria Bacca Perez et Nicolas Gutherlé, une page wikipedia sera créée et mis en ligne !

Contact

Christine Morales, enseignante d’espagnol
Tél. 03 84 75 53 23

Lycée Édouard Belin - Vesoul

Les écrivains des Belles Latinas se déplacent dans l’académie !

Eduardo_manet_a_scey_sur_saone Cinq autres établissements, les lycées et collèges :
- Jules Viette de Montbéliard
- Gustave Courbet de Belfort
- Château Rance de Scey-sur-Saône
- Charles Nodier de Dôle et
- Jules Haag de Besançon, ont reçu les écrivains Matías Néspolo (Argentine), Alberto Barrera Tyszka (Vénézuela), et Eduardo Manet (Cuba) dans le cadre du Festival Belles Latinas.

Ces rencontres, organisées par la délégation académique aux relations européennes internationales et à la coopération (D.A.R.E.I.C.) en partenariat avec la revue Espaces Latinos mettent à l’honneur les littératures latino américaines et permettent aux élèves des différents établissements concernés de rencontrer des auteurs reconnus dans leur pays, mais bien souvent inconnus en France.
Durant deux heures, les élèves ont pu dialoguer, échanger avec ces auteurs qui ont su s’adapter à ce jeune public. Le travail effectué en amont par les élèves et leurs professeurs a donné lieu à des échanges fructueux.

Contact

Annabelle Faure, chargée de mission D.A.R.E.I.C. (projets Espagne-Amérique Latine)

 
mardi 13 novembre 2012

Fête de la science à Montbéliard : belle aventure pour les élèves du lycée Jules Viette qui explorent la stratosphère

Euphorie pour les huit élèves et les deux animateurs du club scientifique : record d’altitude battu pour leur ballon !

Historique du projet reconduit

Treize mois de préparation, tous les samedis matin, couronnés de succès !

Le signal d’éclatement du ballon stratosphérique, à 31 600 mètres d’altitude, est parvenu aux élèves par radio le 13 octobre à 16 h 26 ! Les mesures recueillies sont globalement excellentes.

Témoignages enthousiastes des lycéens

"Nous avions choisi de faire des mesures de rayonnement infra-rouge lointain de la terre et du ciel en fonction de l’altitude. Ces rayonnements sont essentiels dans le bilan radiatif de la terre qui détermine le réchauffement climatique. Mais ces rayonnements sont difficiles à mesurer et nous avons passé beaucoup de temps pour trouver des capteurs et mettre au point les cartes électroniques."

"Nous avons également mesuré le rayonnement ultraviolet pour montrer le rôle protecteur de l’atmosphère. Nous avons enfin mesuré le profil de la température de l’air depuis le sol jusqu’à 31 600 mètres d’altitude"

"Après 3 h 30 de vol, notre nacelle, suspendue à un parachute, a atterri sur l’autoroute allemande n°81 à l’ouest de Rottweil (à environ 90 km au sud de Stuttgart). Heureusement, il y avait peu de circulation et un automobiliste a pu s’arrêter, déposer la nacelle derrière la glissière de sécurité et prévenir la police. Les radioamateurs qui captaient les signaux de la nacelle l’ont suivie jusqu’au commissariat. Les policiers allemands ont finalement accepté de la restituer contre la promesse qu’on ne recommencerait pas !"

"Une chance que la nacelle n’ait pas été écrasée par des camions, car elle embarquait deux appareils photo protégés du froid à l’aide de chaufferettes. Nous avons pu récupérer de magnifiques clichés."

Les élèves du club scientifique exploiteront, dans les prochains mois, les mesures et les coordonnées G.P.S. transmises par radio. Ils présenteront leurs travaux aux Olympiades de physique 2013-2014.

Contacts

Corinne Pouderoux et François Lachambre, enseignants animateurs du club scientifique

Lycée Jules Viette - Montbéliard


Galerie


 
mercredi 31 octobre 2012

"Natation et développement durable" pour tous les élèves de 6e

Séminaire d’intégration réussi à Mouthe pour 114 élèves, du 15 au 19 octobre, organisé par les collèges en réseau de Champlitte et de Dampierre-sur-Salon

Le "cycle natation"

C’est au Grand chalet de la source de Mouthe, encadrés par neufs enseignants et l’infirmière scolaire que l’ensemble des classes de 6e des collèges Leroi-Gourhan et Gaston Ramon s’est réuni. Les élèves ont pu suivre à raison d’une à deux séances quotidiennes le cycle natation et valider la compétence "savoir nager" ou obtenir leur brevet de 25 ou 50 mètres.

Sensibilisation au développement durable

L’équipe pédagogique avait retenu trois thèmes.

Les énergies renouvelables

- centrale hydroélectrique des Clées en Suisse
- chaufferie bois de Mouthe

La protection de milieux naturels fragiles

- tourbières de Moutat
- lac de Remoray
- traitement des eaux usées urbaines
- espèces endémiques de la source du Doubs

Le développement durable des activités économiques

- activités économiques et préservation de l’environnement.
- visite de la fromagerie locale
Le coût énergétique du voyage sera d’ailleurs calculé en classe.

Un séjour riche d’enseignements !

De nombreuses activités encadrées ont été proposées : cross canadienne, initiation à la course d’orientation, trott’herbe, randonnée à la source du Doubs et au belvédère des deux lacs.
Outre les aspects purement pédagogiques et les découvertes plus ludiques, ce séjour a permis aux élèves de développer leur capacité à vivre ensemble et à gagner en autonomie !

Contact

Marie-Jeanne Grandmougin, principale des collèges Leroi-Gourhan de Champlitte et Gaston Ramon de Dampierre-sur-Salon
Tél. : 03 84 6712 21

 
mardi 30 octobre 2012

Opération "petit déjeuner bio" dans deux collèges en réseau

"Le pain sous toutes ses formes" les 23 et 25 octobre aux collèges Leroi-Gourhan de Champlitte et Gaston Ramon de Dampierre-sur-Salon

Produits bio et locaux pour les élèves de 6e

Pour marquer la semaine du goût, les collèges en réseau de Champlitte et Dampierre-sur-Salon ont choisi de servir à tous les élèves de 6e, un petit déjeuner composé de produits locaux, sur le thème "Le pain sous toutes ses formes".
Cette opération à été préparée par plusieurs enseignants associés à l’infirmière scolaire. Leur but était aussi de montrer aux élèves l’importance de ce repas, indispensable à l’équilibre alimentaire et permettant de bien débuter la journée.

Exposition, ateliers éducatifs et sélection bibliographique

Les élèves ont pu découvrir l’exposition "L’amour du pain" prêtée par les archives départementales de la Haute-Saône. Ils ont également participé à des ateliers animés par Véronique Kaiser, infirmière et Anne Petit, documentaliste, qui ont rappelé : "Si vous mangez correctement au petit déjeuner, votre organisme est paré pour bien commencer la journée, le métabolisme est lancé. Vous bénéficiez alors d’une énergie régulière qui vous aidera à tenir toute la matinée."
Un petit déjeuner équilibré permet également de réguler l’appétit, ce qui est plutôt intéressant dans le cadre d’un programme de contrôle de poids.

En cours de sciences de la vie et de la terre, avec Stéphanie Thierry, les collégiens se sont familiarisés avec les procédés de fabrication du pain et le rôle des levures.
La sélection bibliographique reçue au C.D.I. devrait encourager les élèves à se documenter plus largement sur le sujet.

Ces activités ont eu comme point d’orgue "un petit déjeuner presque parfait", servi dans les salles de restauration des deux établissements. Les agents, qui n’ont pas ménagé leur peine pour offrir aux élèves une sélection de pains spéciaux et différents produits locaux, offerts par les fournisseurs des collèges et des producteurs locaux. Ce moment convivial et éducatif sera sans nul doute à renouvelé l’année prochaine.

Contact

Marie-Jeanne Grandmougin, principale des collèges
Gaston Ramon et Leroi-Gourhan
Tél. : 03 84 6712 21

Collège Leroi-Gourhan - Champlitte

 
lundi 29 octobre 2012

Challenge "Sécurité, c’est gagné !"

Lauréats de l’édition 2012

Challenge "Sécurité, c'est gagné !"Le challenge "Sécurité c’est gagné !" est initié par la Caisse d’assurance retraite de santé Au travail (C.A.R.S.A.T.) Bourgogne et Franche-Comté, dans le cadre d’un partenariat avec le rectorat de Besançon et le Conseil régional de Franche-Comté. Il s’adresse aux élèves des lycées professionnels et technologiques, ainsi qu’aux apprentis des C.F.A.

Se former à la sécurité et à la prévention des risques professionnels

Ce challenge a pour objectif de renforcer les connaissances et l’implication des futurs salariés dans leur sécurité au travail. Il permet aussi de concrétiser l’enseignement de la santé et sécurité au travail dispensé par les enseignants.

Des propositions réalistes

Avec 13 projets présentés cette année, ce concours touche de plus en plus d’élèves et apprentis. Le jury s’est félicité de la richesse des dossiers présentés :
- amélioration d’une protection individuelle avec un casque deux en un
- manutention des charges avec gerbeur avec crochets et sangles adaptées
- amélioration du poste d’usinage K2 avec modification du fonctionnement de l’aspiration et mise en place d’une nouvelle bouche de nettoyage

Autant de projets qui ont demandé de solides connaissances en prévention et sécurité !

Les trophées ont récompensé des propositions réalistes qui vont pouvoir être mises en pratique. La participation financière apportée par la C.A.R.S.A.T. Bourgogne et Franche-Comté, plus de 5 000 euros au total, va permettre aux trois établissements de mettre en œuvre les projets lauréats.

Le travail et la réussite des lycéens récompensés

En présence des chefs de travaux réunis par les I.E.N. S.T.I./S.B.S.S.A. à Moirans-en-Montagne, Marc Duchet, ingénieur conseil régional à la C.A.R.S.A.T. Bourgogne et Franche-Comté, a eu le plaisir de remettre trois trophées aux huit élèves lauréats :
- deux élèves du C.A.P. Maçon - É.R.E.A. La Moraine de Crotenay
- quatre élèves en Bac Pro M.E.I. - Lycée Paul-Émile Victor de Champagnole
- deux élèves en B.T.S. S.C.B.H. - Lycée du Bois de Mouchard

Les élèves ont exprimé leur satisfaction à analyser leur situation d’apprentissage afin d’apporter des solutions pour réduire les risques au poste de travail. Les enseignants ont souligné que ce challenge est un moyen intéressant et concret de sensibiliser les élèves à la prévention des risques, notion pas toujours simple à aborder avec des jeunes adolescents.

Contact

Sophie Pouilley, chargée de mission en E.S.&S.T.
Délégation académique à la formation professionnelle initiale et continue - rectorat de Besançon
Tél. : 03 81 65 74 48 ou 06 37 66 92 67
courriel

 
lundi 29 octobre 2012

Journée des langues 2012

Une action originale au collège Jean Jaurès de Saint-Vit !

JPEG Les collégiens de Saint-Vit ont fêté dignement la 11e édition de la journée européenne des langues. Ils ont été invités à s’interroger sur l’origine des langues européennes et ont ainsi réalisé des posters mettant en évidence la parenté entre les langues : anglais, allemand espagnol mais aussi français, grec et latin. Des arbres représentant les familles de langues ont fleuri sur les murs de l’établissement et une exposition sur le multilinguisme a été installée au C.D.I.

Peter et Emma, deux étudiants suédois, futurs professeurs de français inscrits au C.L.A. (centre de linguistique appliquée) de Besançon, ont passé la journée au collège.
Ils ont assisté à différents cours, ont échangé avec les membres des équipes pédagogiques et administratives sur les différences entre les deux systèmes éducatifs et ont également animé un cours de suédois, langue d’origine germanique, auprès de deux classes suivant l’option « section européenne »
Les élèves ont réalisé que la sensibilisation à des langues étrangères, même moins connues que les langues traditionnellement enseignées, représente un atout pour leur orientation.
Une bien belle occasion de s’ouvrir à d’autres cultures.

Contact

Sylvie Schmidt, professeur d’anglais au collège Jean Jaurès, chargée de mission "projets éducatifs internationaux" à la délégation académique aux relations européennes internationales et à la coopération (D.A.R.E.I.C.)

Collège Jean Jaurès - Saint-Vit

 
jeudi 18 octobre 2012

"Voyages en automne : cru, cuit, que mangent nos héros ?"

La classe de première "Mode" du lycée Jacques Prévert de Dole rencontre l’écrivain Michèle Barrière

Le projet "Voyages en automne : cru, cuit, que mangent nos héros ?" est organisé par l’agence régionale de coopération de Franche-Comté, lecture, audiovisuel et documentation (A.C.C.O.L.A.D.). Dans ce cadre, des élèves de première ont accueilli, le 11 octobre, Michèle Barrière, auteur de romans historiques, gastronomiques et d’aventures, accompagnés de leur professeur de lettres-histoire et de la documentaliste.

La gastronomie et la botanique à l’honneur

Voyage en automne La rencontre a débuté à la médiathèque de Dole où Jean Luc Bret et Sylvianne Sauge, chargés de la conservation du patrimoine écrit, ont présenté un échantillon du fonds documentaire ancien. Dans les livres sélectionnés en lien avec la gastronomie et la botanique, les élèves ont pu découvrir l’art des illustrations d’autrefois. Le livre "La cuisine classique" de Urbain Dubois et Émile Bernard, chefs de cuisine du roi et de la reine de Prusse, écrit et illustré en 1868, est un exemple remarquable de ce fonds ancien.
À l’issue de cette présentation, Michèle Barrière a répondu aux questions des lycéens sur son métier d’écrivain et sur sa passion de la gastronomie des siècles passés.

Un atelier d’écriture constructif

L’après-midi, les élèves étaient invités à participer à un atelier d’écriture, ils ont inventé une nouvelle policière à la manière de Michèle Barrière : Gustave Courbet, le héros, invite ses amis à partager un repas franc-comtois à la Brasserie parisienne Andler.
Grâce à cet exercice, les lycéens ont pris conscience que plus leur imagination était sollicitée et travaillée, plus elle était créative.

Contact

Anne-Sophie Weil, documentaliste

Lycée professionnel Jacques Prévert - Dole

 
jeudi 11 octobre 2012

Comment allier découverte des métiers et gastronomie ?

Des chefs en cuisine au collège René Cassin de Baume-les-Dames, le 9 octobre

Le défi : réaliser un menu gastronomique pour 400 convives avec le budget habituel d’un repas au collège !

JPEG Les équipes du collège René Cassin ont accueilli les frères Cachot, Patrick et Laurent, chefs cuisiniers de l’hostellerie du château d’As, restaurant gastronomique baumois. L’opération s’inscrivait dans le cadre du parcours de découverte des métiers et des formations (P.D.M.F.) et en avant première de la semaine du goût, dont la 23e édition se déroulera du 15 au 21 octobre prochains.

La rencontre a permis aux élèves d’appréhender les différents aspects du métier de cuisinier, de participer à la préparation du repas et de rencontrer lors d’un échange collectif ces deux professionnels de talent.

L’enjeu pour les restaurateurs et l’ensemble de l’équipe pédagogique était de réaliser ce repas gastronomique pour 400 personnes en utilisant les ressources habituelles de l’établissement.
Pari relevé ! Les élèves demi-pensionnaires et les personnels de l’établissement ont apprécié un excellent menu riche en saveurs et en couleurs. Élisabeth Bisot, directrice académique des services de l’éducation nationale (D.A.S.E.N.) du Doubs et Agnès Jacquin, chef de service actions éducatives, représentant le conseil général du Doubs, ont honoré l’établissement de leur présence et félicité l’engagement des équipes dans ce projet.

Menu gastronomique du 9 octobre 2012

Contact

Florence Burger, principale

Collège René Cassin - Baume-les-Dames

 
mardi 25 septembre 2012

Le "Prix Goncourt des lycéens" pour les lecteurs du lycée Édouard Belin de Vesoul

Une trentaine d’élèves de seconde encadrée par toute l’équipe pédagogique s’engage dans l’aventure !

Le prix Goncourt des lycéens

Ce prix littéraire français a été créé en 1988 par le rectorat de Rennes, en collaboration avec la Fnac et avec la bienveillance de l’Académie Goncourt. Il est décerné à Rennes au début du mois de novembre quelques jours après son aîné, le prix Goncourt. La sélection des livres que liront les lycéens est la même que celle publiée par l’Académie Goncourt pour son propre prix.

L’association Bruit de Lire de l’académie de Rennes avec La Fnac pour partenaire culturel, a retenu la candidature du lycée Belin en juin dernier.

Le lancement du Prix Goncourt des lycéens 2012 a eu lieu au lycée, le 20 septembre, en présence de Dominique Balon, proviseur, et d’Augustin Guillot, IPR de lettres.
Isabelle Gurgey, professeur de lettres, Nathalie Faudot, professeur d’histoire-géographie et Catherine Grisard, professeur documentaliste travaillent en complémentarité avec l’ensemble de l’équipe pédagogique. Leur seul but, faire lire la sélection aux élèves et de les amener à élire seuls celui qu’ils considèrent le meilleur. Le principe essentiel à respecter pour les enseignants est de conserver leur neutralité.

11 romans en lice pour ce vingt-cinquième Goncourt des lycéens

- Vassilis Alexakis, L’enfant grec (Stock) - 320 pages
- Gwenaëlle Aubry, Partages (Mercure de France - 181 pages
- Thierry Beinstingel, Ils désertent (Fayard) - 260 pages
- Serge Bramly, Orchidée fixe (Lattès) - 280 pages
- Patrick Deville, Peste & Choléra (Seuil) - 219 pages
- Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Québert (Fallois) - 670 pages
- Jérôme Ferrari, Le sermon sur la chute de Rome (Actes Sud) - 208 pages
- Gaspard-Marie Janvier, Quel trésor ! (Fayard) - 368 pages
- Linda Lê, Lame de fond (Bourgois) - 276 pages
- Tierno Monenembo, Le terroriste noir (Seuil) - 224 pages
- Joy Sorman, Comme une bête (Gallimard) - 165 pages

Proclamation Prix Goncourt des lycéens 2012 à Rennes le 15 novembre

D’ici là, les lycéens de Vesoul ont encore de belles heures de lecture devant eux et un programme bien rempli :
- mardi 16 octobre : forum-rencontre des écrivains en lice à l’Université de Nancy où les élèves rencontreront : Joël Dicker, Gwenaëlle Aubry, Thierry Beinstinge, Joy Sorman, Linda Lê et Vassilis Alexakis
- mardi 23 octobre : élection du délégué de la classe pour le prix 2012
- lundi 12 novembre : délibérations au sein de la classe pour élire le "tiercé des livres"
- mardi 13 Novembre : délibérations régionales
- jeudi 15 novembre : délibérations nationales

Autre date importante : le vendredi 19 octobre. Les élèves seront les invités du café littéraire organisé au sein de l’établissement avec l’aide précieuse de professeurs d’autres disciplines.

Contact

Catherine Grisard, professeur documentaliste - C.D.I.
Tel : 03 84 75 53 23
Lycée Édouard Belin - Vesoul


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon