R

Accueil > Vie scolaire > Adaptation scolaire / Handicap > Enfants malades ou accidentés

Rubrique Adaptation scolaire / Handicap

Enfants malades ou accidentés

Le service d’aide pédagogique à domicile (SAPAD 70) a pour mission d’offrir des solutions pour éviter la déscolarisation d’élèves victimes de maladie ou d’accident

Enfants malades ou accidentés S.A.P.A.D.

Le SAPAD 70

Quand, comment, pour qui ?

Ce service a pour mission essentielle d’offrir des solutions permettant d’éviter la déscolarisation complète des élèves absents de leur école ou établissement pour cause de maladie ou d’accident.

Il prend en charge, à leur domicile, les enfants malades ou accidentés qui, de ce fait, ne peuvent être scolarisés pendant une durée prévisible supérieure ou égale à trois semaines. Il peut également intervenir dans le cas d’absences répétitives (maladie chronique).
Une enseignante spécialisée intervient par ailleurs au sein du service de pédiatrie de l’hôpital de Vesoul.

Le SAPAD s’adresse aux élèves qui fréquentent une école primaire, un collège ou un lycée de l’enseignement public ou privé sous contrat.

Les cinq étapes d’une prise en charge par le service

Étape n°1 : la demande

Quand un enfant est malade ou accidenté, le service est prévenu soit par :
- la famille elle-même
- le directeur de l’école ou établissement
- le médecin scolaire
- la mutuelle assurance élèves (M.A.E.)

SAPAD 70
1 quai Petitjean
70000 Vesoul
Tél. : 03 84 76 28 43
Courriel

Étape n°2 : l’avis du médecin scolaire

C’est le médecin scolaire qui autorise l’entrée dans le dispositif.

Étape n°3 : le contact avec la famille - le fonctionnement du service

Si la situation de l’enfant relève du SAPAD, la coordonnatrice contacte la famille ; elle expose aux parents le fonctionnement de la prise en charge.

Si tous ces points sont acceptés, la coordonnatrice contacte l’école ou l’établissement :

- Choix des intervenants
En vue d’une bonne cohérence entre l’ établissement scolaire et le domicile, c’est en priorité l’enseignant (les enseignants) de l’élève qui est (sont) sollicité(s).
Quand ce n’est pas possible, le SAPAD a recours à une liste d’enseignants (toutes catégories confondues) pour trouver des intervenants, en fonction du secteur géographique, des matières et du niveau scolaire de l’élève.

- Nombre hebdomadaire d’interventions
En fonction de l’état de santé et des besoins de l’élève.

Pour le primaire : jusqu’à 2 heures par semaine.
Pour le collège et le lycée : 3 heures par semaine au maximum

Une extension à quatre heures hebdomadaire peut être prévue pour la préparation d’un examen pour les élèves de 3e, 1e ou terminale

- Durée de l’intervention
Elle est décidée en fonction de l’avis du médecin. L’intervention est souple, sa durée peut être respectée, écourtée ou prolongée selon les circonstances.

Étape n°4 : concertation et mise en place du projet individualisé

Concertation à l’école (au collège ou au lycée) pour la mise en place d’un projet individualisé d’assistance pédagogique (P.I.A.P.).

Étape n°5 : bilan de l’action

Une rencontre est organisée à la fin de la période de prise en charge. Elle réunit tous les partenaires.
Le bilan aboutit soit à l’arrêt soit à la reconduction de la prise en charge.

La documentation concernant les projets réalisés est ensuite retournée et archivée au SAPAD 70.

Courriel

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon