Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > En établissements > "Environnement et développement durable en 5e" au collège Aigremont de (...)

Rubrique En établissements

mercredi 13 juillet 2011

"Environnement et développement durable en 5e" au collège Aigremont de Roulans

Le projet d’une année clôturé par la visite de la papeterie de Novillars

Sensibiliser les élèves à la nécessité du recyclage

Dépôt des balles à l'entrée de l'usineCe projet s’inscrit dans le cadre du parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF). Son objectif était de montrer aux élèves de 5e la nécessité du recyclage des déchets, d’adopter une attitude éco-citoyenne et d’approcher les métiers de l’environnement qui y sont liés.
Les professeurs de mathématiques, de sciences de la vie et de la terre, de documentation et la conseillère d’orientation psychologue ont encadré la classe impliquée tout au long de l’année scolaire.

Collecter le papier, mission accomplie

- confection des cartons de récupération en début d’année scolaire
- mise en place de cartons dans les salles afin de collecter les feuilles de papier
- passage dans les classes pour expliquer l’action et sensibiliser les élèves.

Rhizosphère 2

Travail de recherche au CDI

- visualisation de cassettes et DVD sur le tri et le respect de l’environnement dans le cadre du programme de SVT.
- recherche sur internet des métiers de l’environnement, des diplômes et des études qui y conduisent
- élaboration de fiches métiers
- calculs à partir de la nature et des quantités de déchets produits par une unité en un temps donné, etc…

Visite de la papeterie du Novillars

Cette visite a été organisée afin de comprendre comment se transforment les déchets : échanges avec le responsable et les techniciens.
Rapport papeterie complet

Contacts

Fabrice Lefort, enseignant en SVT
Philippe Sabiri, enseignant de mathématiques

 
lundi 11 juillet 2011

Le collège Michel Brézillon d’Orgelet (Jura) très "branché développement durable" !

Un jardin pédagogique pour aborder le programme de 6e en sciences et vie de le terre, en technologie et en documentation

Le jardin pédagogique, un bel outil d’observation

Initié par Adeline Schmitte, professeur de sciences et vie de le terre (SVT), Marie Lacombe, documentaliste et Arnaud Jacquet, professeur de technologie, le projet permet d’aborder de manière concrète le programme de sixième dans plusieurs disciplines.
Le jardin pédagogique développe :
- le respect vis à vis des êtres vivants du jardin et entre les élèves
- l’observation et l’autonomie, car chaque élève s’occupe d’une plante qu’il aura préalablement choisie
- le respect de l’environnement, dans une démarche de développement durable, le jardin étant cultivé sans pesticides, ni insecticides, ni engrais.

Jardin pedagogique

Les collégiens mènent également une réflexion technologique liée à l’aménagement du site et aux contraintes techniques de fabrication de canisses, ou d’une pompe d’arrosage automatique alimentée par un panneau solaire, par exemple.

La mise en œuvre

Chaque année un thème différent est proposé par les élèves. Cette année les élèves ont choisi de s’intéresser aux "plantes et légumes oubliés".
- Durant le premier trimestre, les élèves ont cherché quelles étaient les plantes et les légumes que l’on classait comme oubliés, grâce aux questionnements des grands-parents, aux livres du CDI et de la médiathèque et à la recherche sur internet. Ce travail a été fait en relation avec la documentaliste au CDI.
Chaque élève a choisi une plante, puis a constitué une fiche sur les besoins spécifiques du végétal, son historique, ses maladies, ses parasites et ses associations avec d’autres végétaux.
Les collégiens ont également travaillé sur les traitements biologiques des maladies et des parasites. Puis les enseignants les ont aidés à chercher comment se procurer les graines qui ont été achetées.

- Durant le deuxième trimestre, des semis en godet ont été faits ainsi que la préparation du sol.

- Durant le troisième trimestre, les élèves ont fait des semis en pleine terre ou repiqué les plantes et entretenu le jardin (arrosage, arrachage des mauvaises herbes et traitement si besoin).

La pédagogie

Ce jardin permet de faire le lien entre la vie concrète et les cours (SVT, documentation, technologie). Il amène les élèves de 6e à :
- réaliser des mesures de températures, d’hygrométrie, d’ensoleillement à différents moments de la journée et de l’année et montrer aux élèves que la répartition des êtres vivants n’est pas faite au hasard (1e partie). Les élèves respectent les conditions de vie exigées par la plante. Une comparaison entre deux milieux, la cour et le jardin, est alors possible.
- observer l’alternance des formes (exemple : larves de coccinelle/adulte), faire la différence entre plantes annuelles et plantes vivaces (2e partie)
- comprendre les conditions de la germination (2e partie)
- aborder la colonisation des milieux grâce aux graines observées dans le jardin et récoltées ou grâce à la reproduction végétative (ex : la menthe)
- observer la germination et la croissance des plantes chlorophylliennes (3e partie)
- observer les relations alimentaires entre êtres vivants comme par exemple les pucerons qui se nourrissent de sève et les coccinelles qui mangent les pucerons
- montrer la diversité des êtres vivants dans un milieu et le classement de ces êtres vivants (partie transversale)
- aborder la semaine du goût

jardin pédagogique

Les plantes cultivées en 2010-2011

Armoise, arroche, rutabaga, panais, courge turban, salsifis, scorsonère, fève, campanule, pâtisson vert, aneth, fenouil, topinambour, vitelotte, bardane, bourrache, tomate rose de Berne, tomate noire de Crimée, capucine (lutte biologique), lentilles, pois mange-tout, chicorée, cardon, pastel, saponaire, carottes jaune du Doubs, carottes blanches, radis noirs, plantain, plantes aromatiques …

Les perspectives d’évolution

Le jardin doit tendre vers le développement durable et l’autonomie.
À l’heure actuelle, l’eau est apportée par arrosage automatique en goutte à goutte par un mécanisme fabriqué par les élèves de 4e en technologie et alimenté par des panneaux solaires.
Il faudra ensuite installer un composteur ce qui permettra aux élèves d’observer les transformations de la matière et un récupérateur d’eau de pluie.

 
mercredi 6 juillet 2011

L’accompagnement éducatif au collège Brézillon d’Orgelet

Sport et culture : l’environnement jurassien propice aux activités nautiques

Les activités nautiques ont le vent en poupe

Brezillon-VoileDepuis plusieurs années, le collège Brézillon offre à ses élèves un accompagnement éducatif dynamique. L’un des axes majeurs de cette politique d’ouverture culturelle est tourné vers les activités nautiques. Proche du lac de Vouglans et de la base de Bellecin, l’établissement tisse des partenariats durables avec les clubs, associations et structures locales. Coordonnées par le principal du collège, Jean-Marc Tifoen et Véronique Girardet, professeur d’EPS, ces activités nautiques sont centrées sur la pratique de la voile, du kayak et du ski nautique.

Des élèves volontaires et enthousiastes

Basées sur le volontariat et prioritairement proposé à des élèves défavorisés, ces activités permettent à des élèves en échec ou en décrochage scolaire de partager des moments conviviaux et porteurs de réussite. Le conventionnement avec Jeunesse et Sports, et son responsable Patrick Breton, permet de croiser les financements avec la dotation accompagnement éducatif. Soutenu par Jean-Marc Boilletot, directeur de la base de Bellecin, par des sponsors locaux, les activités nautiques s’enrichissent toute l’année de sorties encadrées par les professeurs d’EPS et des professionnels de la pratique sportive.

L’initiation au ski nautique est le fruit d’un partenariat avec le Club motonautique jurassien. De mai à juin, 24 élèves de la sixième à la troisième ont ainsi découvert les plaisirs de ce sport, rarement pratiqué en établissement scolaire. Les élèves de l’école élémentaire d’Orgelet bénéficient également de cette activité. Inscrites dans un projet d’EPS dynamique, ces activités nautiques seront relayées par un séjour à la base de Bellecin en septembre 2011 pour les trois classes de quatrième.

Contact

Jean-Marc Tifoen, principal

 
mardi 28 juin 2011

L’aventure des voitures à pédales se poursuit pour les élèves du lycée Jules Ferry de Delle

Le goût de la réussite dans la bonne humeur, des podiums et une première place à l’arrivée

Participation au championnat européen des voitures à pédales en Italie du 4 au 9 mai

Partie intégrante du projet d’établissement

J.Ferry Delle_voitures a pedalesDepuis 12 ans, l’opération perdure, soutenue par la Ville de Delle et le Conseil régional de Franche-Comté.
Étendu à l’ensemble de l’établissement, ce projet réunit, depuis la création du club "VAP" en septembre dernier, une cinquantaine d’élèves et une dizaine de professeurs pédalant tous vers le même objectif : la victoire !

Le podium à plusieurs reprises !

Tout au long de l’année, les élèves répartis dans les différents ateliers ont travaillé à la construction de la voiture, préparé la mise en scène, la décoration des stands et se sont entraîné au pilotage.
Comme chaque année, tous les élèves ont apprécié la bonne ambiance, la motivation et la fièvre qui gagne les équipages à l’approche des courses.

C’est ainsi qu’ils sont partis à Cotignola puis à Faenza avec quatre véhicules : la raquette de tennis, le soleil d’Afrique, la chaussure de foot et France-Italie.
Parmi les 35 voitures italiennes, françaises et allemandes en compétition, les belles de Delle sont montées sur le podium à plusieurs reprises. "La chaussure de foot" a particulièrement brillé en emportant la première place au classement général lors de la course de Cotignola.

Ces rencontres sportives avec des élèves européens ont également été l’occasion pour les lycéens de découvrir les aspects culturels d’un pays voisin.

Contact

Joël Boillod-Cerneux, proviseur adjoint
Tél. 03.84.58.49.10

 
jeudi 23 juin 2011

Initiation au pilotage d’un deux roues sur le circuit de vitesse de Villars-sous-Écot

Deux jours à jouer les pilotes pour la section seconde bac pro motocycles du lycée Henri Fertet de Gray

Un exercice grandeur nature

Fertet Villars ss Ecot2 Le 25 mai et le 15 juin, le circuit de la Versenne à Villars-sous Écot accueillait les 20 élèves de la section seconde bac pro motocycles du lycée, ainsi que leurs professeurs d’atelier Philippe Aupiais et Olivier Lanquetin.

"Le but est de faire rouler sur un circuit de vitesse tous nos élèves de seconde bac pro avec des 50 cm3 en toute sécurité. Le fait de s’organiser pour préparer le matériel et les motos a permis l’implication de tous au sein d’un travail d’équipe. Ils ont ainsi pu mettre en application leurs savoirs techniques et leurs compétences acquises tout au long de l’année.
Cependant, il faudra encore progresser pour pouvoir dans le futur s’inscrire sur une course d’endurance ou de vitesse".

Fertet Villars ss Ecot

Échange d’expériences avec le lycée Jules Viette de Montbéliard

Une rencontre était organisée avec dix élèves du lycée Viette et leurs professeurs, Xavier Baverel et Françoise Nicolet. L’occasion pour les lycéens des deux établissements d’échanger leurs expériences et d’affiner leur motivation.
Ces journées ont permis aux élèves d’appréhender une autre facette de leur futur métier, tout en pratiquant le sport moto. Ils ont aussi été sensibilisés aux risques liés à la conduite d’un deux roues de manière concrète.

Remerciements

Remerciements au Conseil régional pour la participation au financement de ce type de manifestation (FRAPIL), et à Claude Masini, président du moto club de Villars-sous-Écot.

Contact

Olivier Lanquetin, enseignant

Lycée Henri Fertet - Gray

 
jeudi 23 juin 2011

Avec "Esprit du temps", le lycée Pierre Vernotte se classe 3e au championnat de France !

La mini entreprise a encore prouvé qu’elle avait tout d’une grande

D’abord championne du concours régional

Le 18 juin, à la Cité des sciences de Paris, la mini entreprise "Esprit du temps" du lycée Pierre Vernotte de Moirans-en-Montagne, championne du concours régional, a représenté la Franche-Comté au championnat de France des mini entreprises en milieu scolaire organisé par "Entreprendre pour apprendre (EPA).

PVernotte2

Plus de 500 participants du collège au BTS étaient en compétition. Deux jours durant, plusieurs épreuves ont été évaluées par des jurys composés de professionnels partenaires et de membres de l’éducation nationale :
- présentation orale en anglais en amphithéâtre
- entretien devant jury en salle
- évaluation des stands
- promotion de vente
- résultats d’exercices
- stratégie marketing
"Esprit du temps" a remporté la troisième place nationale en catégorie lycée.

1er prix national du développement durable

Toutes catégories confondues, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) a accordé à la mini entreprise, le prix national du développement durable pour la démarche de recréation de meubles et le respect de normes écologiques dans la démarche d’entreprise.
Félicitations aux élèves du lycée Pierre Vernotte, spécialisé dans les formations "arts du bois" et appartenant au réseau académique des lycées des métiers d’art.

Contact

Didier Nacache, professeur de français et d’histoire géographie
Lycée Pierre Vernotte - Moirans-en-Montagne

Dernier article concernant le lycée

 
mardi 21 juin 2011

Le lycée Victor Hugo de Besançon, 2e prix au Challenge Artec

Brillant résultat au concours national de robotique pour la classe de 1ère S, option sciences de l’ingénieur (SI), le 29 mai

Réaliser un mobile autonome

V. Hugo 35 élèves de première S, option SI et quatre de leurs professeurs, ont pris la direction de La Ferte-Bernard (Sarthe) pour participer pour la huitième fois à ce concours.
Tout le challenge est de réaliser un robot mobile, capable de suivre en toute autonomie une bande noire tracée au sol. Trois robots ont été entièrement conçus et fabriqués par les élèves de première. Deux robots n’ont pas passé les phases qualificatives. Tout le groupe s’est mobilisé pour soutenir l’engin rescapé qui s’est avéré particulièrement performant. Rapide, vif, dynamique, tous les ingrédients pour réussir !

En finale nationale

Après une demi-finale brillamment remportée, le robot du lycée faisait figure de grand favori. Il remplissait sa mission en suivant la piste et en rattrapant le robot adverse dans une course-poursuite effrénée.
En finale, le mobile part gaillardement pour rééditer son exploit du tour précédent. Les tours passent, il arrive à quelques dizaines de centimètres de son adversaire. Soudain, suite à une petite bosse mal négociée, il quitte sa route. Cris de joie de l’équipe d’Orléans et désillusion des élèves de Victor Hugo. Mais l’excellent robot se remet en ligne et repart à la poursuite de son adversaire. La joie change de camp !

L’écart s’estompe de nouveau au profit des Francs-Comtois. Malheureusement, les batteries faiblissent et le robot ralentit. De tour en tour, le mobile Orléanais rattrape son retard. C’est la défaite pour les Bisontins.
À la fois tristes et heureux, les élèves ont pu profiter d’une soirée musicale préparée par l’équipe organisatrice.

V. Hugo2

Fédérer les équipes et acquérir des compétences très variées

Pour les élèves, ce challenge a été l’occasion de fédérer les équipes autour d’un projet passionnant. La découverte de solutions techniques pour répondre à des contraintes et à des problématiques réelles leur a permis d’approfondir les champs de connaissances abordés dans le programme des sciences de l’ingénieur.
Les problèmes de motricité, d’adhérence, de dimensionnement, de détection, de programmation, d’énergie, de motorisation ont du être résolus par une approche d’ingénierie. Pendant les phases de réalisation et de réglage du robot, les élèves ont été confrontés à la faisabilité de leurs solutions constructives.

Lors de la conception du mobile, une visite a été organisé chez le sponsor "Protoform" pour découvrir le processus de fabrication en injection plastique. Un échange entre le lycée et cette entreprise a permis de réaliser une carrosserie thermoformée.
Très motivante, cette approche par le projet place les élèves dans des situations d’apprentissage développant l’analyse, la réflexion, la justification des choix, le travail en équipe, le besoin de communication et la volonté d’arriver au bout. Autant d’atouts acquis pour la poursuite de leurs études plus longues !

Contact

Alain Abry, chef de travaux

Lycée Victor Hugo - Besançon

 
jeudi 16 juin 2011

Brillant projet mené par des étudiants de BTS "Étude et réalisation d’outillage" du lycée Montjoux de Besançon !

L’étude et la réalisation d’un moule d’injection plastique pour fabriquer en grande série des ailerons pour une voiture radio-commandée, échelle 1/8

Après son ouverture il y a deux ans au lycée Montjoux, le BTS "Étude et réalisation des outillages" (ERO) s’implante dans le tissu local bisontin grâce à des projets innovants conduits avec des partenaires industriels.
Chaque année les étudiants de deuxième année de BTS ERO ont pour mission la réalisation complète d’un outillage mettant en forme une
pièce technique complexe. Sanctionnant une partie du diplôme, le projet est validé devant par jury de professionnels.

Le projet "Aileron" est maintenant terminé. Il a été mené pour l’entreprise DCM Précision de Voray-sur-l’Ognon. L’outillage fabriqué est de haute technicité car il comprend des éléments mobiles, d’où un ajustage au centième de millimètre entre les pièces.
Grâce au partenariat initié entre le lycée et l’entreprise, la section plasturgie du lycée Luxembourg de Vesoul réalise la mise en production en séries de ces ailerons.

Un grand bravo aux étudiants très investis dans ces réalisations et aux enseignants qui les accompagnent !
Projet Aileron

Contact

Richard Ganeval, enseignant construction BTS ERO

BTS ERO

 
mercredi 15 juin 2011

600 élèves du collège Jean Jaurès de Saint-Vit ont découvert le handisport

Le 26 mai, journée d’échanges et de sensibilisation au handicap

Ateliers et conférences

Sous l’impulsion des enseignants d’éducation physique et sportive (EPS), les élèves ont pu s’essayer à différentes activités sportives : sarbacane, tir à la carabine sonore, tir à la carabine laser, basket fauteuil, course en fauteuil, escalade en aveugle, torball… Animés par six sportifs, les ateliers ont suscité l’intérêt et l’enthousiasme des collégiens.

Outre l’aspect sportif, l’association Handisport 25, partenaire de l’opération, a organisé pour chaque niveau, une conférence débat présentant le handisport.
Il s’agissait, pour le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) du collège, d’amplifier les actions de sensibilisation des élèves au handicap et à la maladie. Fortement impliqué dans les opérations en faveur d’Ela, le CESC a voulu renforcer l’information des élèves en ajoutant cette approche dynamique du handicap.
La méthode retenue, active, ludique et animée par des sportifs handisports, a permis une réflexion en profondeur sur la différence et sur les difficultés rencontrées au quotidien par les personnes handicapées.
Les élèves ont retenu un formidable message d’espoir et de vitalité. Ce temps fort d’approche de la différence apporte une vision du monde et de l’humanité fondée sur la solidarité et le respect de l’autre.

Contact

Hervé Lucas, principal adjoint

Collège Jean Jaurès - Saint-Vit

Association Handisport 25

Association Ela

 
mardi 14 juin 2011

Concours Bernard Loiseau : nouveau trophée pour le lycée Friant de Poligny

Le 4 juin, la ville de Saulieu accueillait le concours de cuisine des lycées hôteliers dans le cadre des Journées gourmandes organisées par le Relais Bernard Loiseau

Premier prix décerné au lycée Friant !

concours loiseauLe lycée hôtelier de Poligny était représenté par Émilie Defeuille et Jordan Gaïotti, élèves de première, entrainés par leur professeur, Nicolas Malavaux.

Le concours consistait à produire, par groupe de deux personnes, une entrée composée d’asperges vertes et blanches et un plat contenant obligatoirement du carré d’agneau et des artichauts poivrades, le tout pour huit personnes.
Après quatre heures de préparation plus tard, les deux candidats pouvaient présenté leur création : "asperges vertes et blanches entre terre et mer » et « carré d’agneau basse température accompagné de légumes provençaux et de son jus réduit".

Le jury composé de professionnels de la restauration était présidé par le chef du Relais Bernard Loiseau.
Le premier prix, décerné au lycée Friant, a été remis par Dominique Loiseau. Il s’agit d’une invitation pour les deux lauréats, à passer une journée professionnelle, suivie d’un repas au restaurant gastronomique au sein du Relais Bernard Loiseau qui sera . Un panier gourmand leur sera également remis.

Lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Hyacinthe Friant - Poligny


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon