Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > En établissements > Comenius : meeting de printemps

Rubrique En établissements

mercredi 18 mai 2011

Comenius : meeting de printemps

Le recteur Éric Martin a participé à la rencontre du 14 mai au lycée Georges Colomb de Lure

Dernier meeting du Projet Increase : le rôle de l’art et de la science dans l’évolution de l’Europe

Comenius_Colomb mai2011Dans le cadre du Programme européen Comenius, le lycée Georges Colomb de Lure a organisé, du 12 au 16 mai 2011, le dernier meeting de printemps du Projet Increase.
Celui-ci a permis aux élèves et aux professeurs de l’Europaschule Ostendorf Gymnasium de Lippstadt (Allemagne), du Sint-Theresia College de Kapelle-op-den-Bos (Belgique), de l’Ise Bisbe Berenguer de L’Hospitalet de LLobregat (Espagne), du Liceo scientifico Il Pontormo d’Empoli (Italie) et l’Udens College d’Uden (Pays-Bas) de réfléchir sur le rôle que l’art et la science jouent dans l’évolution de l’Europe. Pendant deux ans, des travaux sur la question ont été réalisés.
Ce meeting de Lure a ainsi été l’occasion pour les 55 élèves et les 21 professeurs participant au projet, de se rencontrer et de présenter les résultats de leur travail.

Arrivés à Lure le jeudi 12 mai, les élèves européens ont été accueillis par des familles luronnes. Visites culturelles entre Belfort et Besançon, activités favorisant les échanges linguistiques ont ponctué le séjour des participants autour de l’événement phare du samedi au lycée.

Journée au lycée Georges Colomb

Comenius_Colomb mai2011_2Le samedi a été le temps fort de cette rencontre avec la venue du recteur Éric Martin.
Après avoir évoqué les défis de l’Union européenne, le recteur a suivi une présentation du projet, échangé ses impressions avec l’équipe Increase et assisté, dans l’enceinte du lycée, à la mise en terre d’un érable représentant la compensation carbone des déplacements réalisés au cours du meeting.
L’après-midi, les élèves de tous les établissements partenaires ont présenté les travaux réalisés pendant l’année scolaire à leurs camarades.

Objectifs du partenariat

- stimuler et renforcer les connaissances culturelles des élèves et leur faire prendre conscience de la diversité des cultures européennes
- améliorer l’apprentissage de l’anglais en l’utilisant comme langue de travail, tout en permettant d’utiliser également d’autres langues
- permettre aux élèves d’utiliser les TIC lors des échanges d’informations et pour remettre leurs travaux
- tenir les élèves informés des thèmes annuels de l’Union Européenne et les encourager à travailler sur ces sujets
- améliorer la coopération entre les professeurs et parfaire leur connaissance du système éducatif des pays partenaires

Le dernier meeting Comenius

Contact

Tél. : 03.84.89.03.80 (standard du lycée)
Courriel
Lycée Georges Colomb - Lure

 
mardi 10 mai 2011

Fiers de nos champions !

Le collège Diderot de Besançon sait pouvoir compter sur ses champions pour nourrir ses pôles d’excellence sportive

Champions Diderot
Après une sélection aux championnats de France de l’Union nationale du sport scolaire (UNSS) pour l’équipe de Hand Ball et pour les escrimeurs, ce sont trois élèves de classe de troisième qui s’illustrent au plus haut niveau.

- Joshua Lamboley, élève de 3e, section sports de glace, décroche un titre de champion de France en patinage artistique 2ème division dans la catégorie novice garçon.

- Nina Sahlaoui, élève de 3e, monte sur la première place du podium en lutte catégorie minimes 40 kg.

- Sovath Keo, également élève de 3e, décroche quatre médailles en karaté (2010) :
- champion de France minimes moins de 60 kg
- première place en coupe de France en moins de 55 kg
- deuxième à l’Open Adidas et
- premier à la coupe de France zone nord.

Ces trois élèves ont démontré qu’il est possible de poursuivre une scolarité réussie et de briller au niveau national dans la pratique sportive. Tout le personnel du collège Diderot les félicite et leur souhaite de continuer dans la voie de l’excellence.

Collège Diderot - Besançon

 
vendredi 29 avril 2011

Concours "Génération C" à Reims pour des lycéens de Friant

Pour sa 2e édition organisée par l’association Générations cuisines et cultures, dix élèves d’écoles hôtelières sélectionnés dans toute le France se sont défiés

Florent Meyer Concours Générations C Reims le 4.04.11Le 4 avril, accompagnés de leurs professeurs, dix jeunes se sont affrontés au cours de joutes culinaires de quinze minutes sur des thèmes imposés tels que le riz ou le biscuit rose.
Une journée placée sous le signe de l’énergie et de la convivialité. En effet, chaque concurrent bénéficiait du soutien de nombreux camarades. Chaque plat réalisé était ensuite jugé par un jury de renom pendant que le concurrent répondait aux questions de culture culinaire posées par l’animateur Éric Roux (animateur sur France 3 de l’émission "Côté cuisine").

Une journée de suspens et de bonne humeur

Florent Meyer, étudiant en 1re année de BTS Hôtellerie restauration au lycée Hyacinthe Friant de Poligny, s’est classé 4e sur 10 après une joute finale sur le thème de la pomme de terre. Florent était "coaché" par Gwénaël Boudier, son professeur de cuisine, Joël Cesari (restaurant La Chaumière à Dole) et Jean-Paul Jeunet (restaurant Jean-Paul Jeunet à Arbois) qui étaient associés au tandem en tant que professionnels régionaux.
La classe de Florent a fait le déplacement à Reims pour le soutenir et elle a eu l’occasion de visiter des entreprises champenoises de renom.

Lycée Hyacinthe Friant - Poligny

 
mardi 26 avril 2011

Semaine de l’industrie : plusieurs établissements mobilisés

Visites de l’entreprise Ceb à Beaucourt, du musée de l’Aventure Peugeot de Sochaux et de l’entreprise Faurecia Automotive d’Audincourt

Entreprise Ceb à Beaucourt

Ceb BeaucourtDans le cadre de la Semaine de l’industrie et du dispositif "les cordées de la réussite", des élèves des lycées Cuvier et Viette de Montbéliard, ainsi que des étudiants de l’Université de technologie Belfort Montbéliard (UTBM) se sont rendus le 5 avril à l’entreprise Ceb de Beaucourt.

Cette entreprise exportatrice emploie plus de 250 salariés. Elle produit des moteurs électriques de haute technicité pour la marine marchande et militaire, les trains, les éoliennes.

Au cours de la visite guidée des ateliers de production, les lycéens ont découvert les métiers industriels et notamment ceux d’ingénieurs. Les élèves se sont montrés très intéressés et ont pu poser des questions techniques. Une présentation leur a été faite également de ce qu’est le métier d’ingénieur en général et les débouchés professionnels offerts dans l’industrie.

Musée de l’Aventure Peugeot de Sochaux et de l’entreprise Faurecia Automotive d’Audincourt

L’innovation dans l’industrie automobile : une histoire de pare-chocs...

39 élèves de seconde, plus exactement les groupes des enseignements exploratoires "sciences de l’ingénieur" et "créativité et innovation technologique" du lycée Viette de Montbéliard ont découvert, à travers l’exemple concret d’un produit industriel, la formidable capacité de l’industrie automobile à innover en permanence et à proposer de nouvelles solutions. Jean-Luc Martino et Roland Bergotti, enseignants et Pascal Blanc, chef des travaux ont accompagné les lycées lors de cette journée de découverte.

Observation et réflexion au programme de la journée

Il a été proposé aux élèves de connaitre le passé pour mieux comprendre le présent et l’avenir et d’appréhender quelques principes d’innovations au travers des évolutions d’un produit, par :
- un jeu de réflexion à l’intérieur du musée de l’Aventure Peugeot, où les élèves ont du repérer les voitures correspondant aux différentes évolutions du pare-chocs depuis 1900.
- un retour dans le présent avec la visite de Faurecia Automotive Exteriors, leader européen sur le marché des pare-chocs et des bloc-avants. Le site d’Audincourt abrite le centre mondial d’innovation, de recherche et de développement de la division et un centre de production.
- un dialogue entre les élèves et M. Gaffet, chercheur au CNRS de réputation internationale pour clôturer la journée.

Peugeot

Partenaires de cette journée

- l’Université de technologie Belfort Montbéliard (UTBM)
- la société des ingénieurs arts et métiers Paristech
- le Pavillon des sciences de Montbéliard

Contact

Pascal Blanc, chef des travaux
Tél : 03 81 99 84 94

Lycée Jules Viette - Montbéliard

Annonce de la 1ère édition de la semaine de l’industrie

 
vendredi 22 avril 2011

Parole aux jeunes, quelle aventure !

Des élèves du lycée Georges Colomb de Lure ont participé à l’enregistrement de l’émission, du 11 au 13 avril

Cinq élèves de la classe de première Sciences et technologies de la gestion (STG) du lycée Georges Colomb viennent de vivre trois jours inoubliables auprès d’une équipe de France 3. Au programme, tournage, montage, plateau télé en direct, auprès de professionnels bienveillants et attentifs.

Paroleauxjeunes_Colomb

L’engagement des jeunes

Les élèves avaient retenu le thème de "l’engagement des jeunes dans la vie associative". Le tournage a eu lieu le 11 avril au sein du lycée mais aussi, à Lure et dans les environs. Les élèves avaient pour mission d’indiquer à la journaliste, à la caméraman et au preneur de son, les lieux et images qu’ils souhaitaient retenir.

Le lendemain, trois élèves accompagnés de l’enseignant porteur du projet se sont rendus dans les locaux de France 3 pour le montage. Accueillis chaleureusement par le personnel de la chaine et pris en charge par une journaliste, ils ont pu assister au travail passionnant de la personne chargée du montage et choisir avec elle, les moments de tournage qu’ils voulaient conserver. La journée leur a aussi permis d’assister en régie, au journal de midi et de découvrir de nombreux métiers. Ce qui a le plus surpris les élèves, c’est l’intense collaboration entre tous ces professionnels.

Enfin, le 13 avril, deux élèves se sont exprimés en direct, sur le plateau de France 3, à midi sur le sujet retenu. Bravo à eux pour leur sincérité et leurs propos spontanés !
Un énorme merci à tous ceux de France 3 qui, de près ou de plus loin, ont permis de mener à bien ce projet, et un remerciement particulier à Michel Prieur pour ses précieux renseignements !

Voir le reportage

Parole aux jeunes

Lycée Georges Colomb - Lure

 
vendredi 22 avril 2011

Voyage d’études de coopération et de solidarité au Maroc

Actions sur le terrain pour le lycée Aragon, l’UFR Sciences, techniques et gestion de l’industrie et l’Université de technologie Belfort-Montbéliard

Formation aux énergies renouvelables et installation de panneaux photovoltaïques dans une école

Suite à l’appel à projet du Conseil régional de Franche-Comté dans le domaine de la solidarité internationale, le lycée Louis Aragon d’Héricourt, a pris contact avec le professeur Mohammadi
Benhmida, de la faculté des sciences à El Jadida au Maroc, puis mis en place l’association "Aragon énergie et développement durable" (AEDD), en mars 2010. L’association s’est fixée des buts précis :
- promouvoir la formation technique dans les énergies renouvelables et
- installer des systèmes de pompage d’eau et d’éclairage par panneaux photovoltaïques dans une école rurale.
Rencontrer les acteurs et responsables locaux avait un triple intérêt :
- établir un cahier des charges pour un système de pompage solaire,
- monter une filière de formation dans les énergies renouvelables,
- créer une licence professionnelle.

Participants au séjour à El Jadida du 21 au 25 mars

- Association AEDD du lycée Aragon : Abdelhaq El Rhassouli, Françoise Croissant, professeurs de BTS Fluides, énergies, environnement (FEE), Jean-Yves Thiery, chef de travaux, Antoine Wimmer et Benjamin Herrad, étudiants en BTS FEE.
- Université de Franche Comté, UFR Sciences, techniques et gestion de l’industrie (UFR-STGI) : Didier Chamagne, directeur et professeur d’université, François Lanzetta, professeur d’université, responsable de licence.
- Université de technologie Belfort-Montbéliard (UTBM) : Benjamin Blunier, maître de conférence, responsable de département énergie.

Déroulement de la semaine

Accueil à l’Université Chouaib Doukkali d’El Jadida

Arrivée à Casablanca le 21 mars, la délégation française a été accueillie à l’Université Chouaib Doukkali d’El Jadida en présence du doyen Yahia Boughaleb et des vice-présidents. Étaient également sur place, des membres de l’association locale "Énergies renouvelables développement durable et solidarités" (AERDDS), représentée par son président Mohammadi Benhmida, professeur de l’enseignement supérieur. Chacun s’est présenté : responsabilités, objectifs des associations française et marocaine, et des universités d’El Jadida et de Franche-Comté. Des similitudes de fonctionnement se sont alors dessinées.

Ouverture d’une licence professionnelle

Le lendemain, la journée à l’université a été consacrée à de nombreuses conférences. Professeurs, étudiants, membres d’associations et d’administrations, journalistes y ont participé.
Une table ronde avec des représentants d’une société allemande de fabrication de capteurs solaires a ensuite permis l’étude de la faisabilité d’ouvrir une licence professionnelle.

Visite de l’école rurale

La visite de l’école a eu lieu en présence du président et du secrétaire général. Directeur, élèves et professeurs ont participé aux relevés pour établir un cahier des charges et réaliser les plans de l’installation de pompage solaire.

Synthèse des rencontres

D’autres sujets ont été explorés en fin de séjour :
- projet de filière de formation dans l’énergie
- fonctionnements, en particulier mutualisation des moyens
- mise en place d’un BTS énergétique
- autorisations nécessaires aux travaux dans l’école d’Haouzia.
Les participants ont procédé à une synthèse :
- des rencontres (responsables, autorités, référents…)
- des travaux (devis, délai, planification…)
- de la mise en place des projets et actions futures (échanges étudiants, professeurs, programme, cours, visio -conférences…) et
- des projets à plus long terme (eau chaude solaire pour l’internat du lycée technique, dessalement de l’eau saumâtre du puits de l’école d’Haouzi…).

Un séjour très productif

Ce séjour au Maroc aura été l’occasion de rencontrer de nombreuses parties prenantes du projet de mise en place de la licence professionnelle. Il aura aussi permis de finaliser les contacts pour l’installation des systèmes de pompage d’eau et d’éclairage par panneaux photovoltaïques dans une école de Haouzia.
Un déplacement très fructueux qui encourage les membres de l’AEDD a poursuivre leur engagement !

En savoir plus
Dépliant

Lycée des métiers de l’énergie et du développement durable Louis Aragon - Héricourt

UFR Sciences, techniques et gestion de l’industrie (UFR-STGI)

Université de technologie Belfort-Montbéliard (UTBM)

 
vendredi 15 avril 2011

Nouveau trophée pour la mention complémentaire "barman" du lycée Friant de Poligny

Deux lycéennes récompensées lors du concours Madisson, le 7 avril

MC barman
À l’occasion du 10e concours Madisson, au centre de formation des apprentis (CFA) d’Emerainville, huit établissements de France et de Belgique, représentés chacun par deux candidats, se sont affrontés pendant toute une journée sur plusieurs épreuves :
- épreuve écrite portant sur la connaissance des produits du bar, la législation, et la culture générale.
- épreuve, organisée sous forme d’atelier, sur la création de cocktails. Les apprenti(e)s ont au préalable élaboré une fiche technique à partir des produits de leur choix.
- épreuve de réalisation d’une boisson composée à partir d’ingrédients tirés au sort
- une épreuve création à partir d’un panier imposé.

Le lycée Hyacinthe Friant était représenté par Gaëlle Faivre et Charlotte Berger, toutes deux en mention complémentaire (MC) "barman", accompagnées par leur professeur.
Gaëlle Faivre a remporté le prix "Association des professeurs enseignant en bar (APEB) qui récompense à la fois le meilleur écrit et la meilleure technique. De plus, le binôme, par ces performances, se classe respectivement 3e et 4e sur l’ensemble des épreuves.
Grâce à ces résultats, le lycée Hyacinthe Friant se place en tant que meilleur établissement et remporte de ce fait la 10e édition de ce concours.

Dernier article concernant la MC "barman"

Lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration Hyacinthe Friant - Poligny-Arbois

 
jeudi 7 avril 2011

Échange franco-allemand entre les lycées Aragon d’Héricourt et Fehrenbach de Freiburg

Un partenariat durable et des rencontres centrées sur la communication et le théâtre

eleves sur scene AragonFehrenbach

Un véritable bain linguistique

Depuis 2002, les lycées Aragon et Fehrenbach organisent des rencontres centrées sur la communication et le théâtre. Ces rencontres ont lieu dans un chalet, alternativement en France et en Allemagne. Cette année, quinze élèves français de première et quinze élèves allemands étaient encadrés par Martine Rouget et Carole Declerk, professeurs d’allemand en France, Andrea Bezzel et Peter Wierer, enseignants de français en Allemagne.

Ces rendez-vous annuels offrent un véritable bain linguistique aux élèves, car toutes les activités sont effectuées en groupes bilingues. Différentes des échanges classiques, ces rencontres sont enrichissantes et efficaces, les élèves étant constamment en situation de communication, lors des exercices de théâtre mais également dans le partage des activités quotidiennes au chalet.

Programme de l’activité théâtrale

L’animation théâtrale s’est déroulée sous la conduite de Jean-Marie Tournier, ex-professeur de lettres classiques et de théâtre. Au programme :
- jeux pour faire connaissance et apprendre les prénoms
- exercices d’échauffement pour bien apprendre à utiliser son souffle, placer sa voix (diction, intonation…) et occuper l’espace.
- jeux de rôles construits à partir de phrases choisies par les élèves, dans la langue de l’autre
- improvisations libres ou avec supports, construction de personnages et de situations
- travail sur des fragments de textes et construction de saynètes.

Le séjour s’est terminé par un petit spectacle franco-allemand, comme il se doit !

Autres activités

Les activités théâtrales sont complétées par des jeux axés sur la langue, comme :
- jeu en groupes bilingues portant sur les expressions imagées utilisées dans les deux langues
- jeu autour des expressions courantes et familières utilisées fréquemment en allemand et en français.

La vie de groupe et le partage des tâches quotidiennes viennent aussi renforcer ces échanges linguistiques.

groupeAragonFehrenbach

Chaque élève dispose d’un carnet de bord où il consigne ses acquis lexicaux et culturels dans les différents domaines de communication. Un bilan de ces acquis est effectué au retour.

Contact

Martine Rouget, enseignante d’allemand

Lycée Louis Aragon - Héricourt

 
mercredi 6 avril 2011

Jean-Luc Delarue à la rencontre des lycéens francs-comtois

Le 18 mars, au lycée Claude Nicolas Ledoux de Besançon et le 23 mars, au lycée Le Corbusier de Lons-le-Saunier

L’animateur télé a fait étape dans deux établissements de l’académie

Jean-Luc Delarue réalise depuis février 2011, un tour de France de la prévention des addictions. Cette démarche s’inscrit dans la suite de la thérapie qu’il a entreprise, lui-même victime d’une poly-addiction à l’alcool et à la cocaïne. Son but est d’apporter son témoignage aux lycées et de les alerter sur les conséquences physiques, psychiques et sociales des addictions. C’est accompagné de deux autres témoins, ex-toxicomanes également, que Jean-Luc Delarue parcourt la France : Maxime, 19 ans, ex consommateur de cannabis, et Camel, 36 ans, ex héroïnomane. Une première conférence est destinée à l’ensemble des élèves ; une seconde est plus spécifiquement dédiée aux parents d’élèves, aux adultes et aux personnels de la communauté éducative. Entourés de professionnels (policier anti-drogues, sapeur pompier, médecin addictologue, infirmier de l’éducation nationale), les témoins s’expriment sur leur parcours de vie, leur descente dans le piège de l’addiction et de la dépendance, les conséquences sur leur vie, puis leur thérapie. Des échanges avec la salle clôturent ces témoignages.

Rencontre avec quatre classes du lycée bisontin Claude Nicolas Ledoux

Le lycée a programmé cette année, dans le cadre de son comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), une campagne de prévention des addictions :
- dangers liés aux écrans pour les élèves de secondes
- addictions aux substances psycho actives pour les élèves de première
- alcoolisme et toxicomanies au volant pour les élèves de terminales

J-L Delarue a Ledoux

Les élèves de première économique et sociale (ES) et littéraire (L) ont au programme de sciences et vie de la terre (SVT), l’étude des substances psycho actives sur le système nerveux. Les professeurs de SVT ont sollicité les infirmières pour compléter leur enseignement par une approche davantage tournée vers les addictions.
Accueillir Messieurs Delarue, Lebihan et Guelloul a semblé être une approche intéressante pour répondre à la demande des professeurs de SVT et tenter de mieux sensibiliser les élèves à ces dangers. Introduits par M. Chapelian, formateur en addictologie à l’Association de prévention des addictologies (ANPA), les témoignages des intervenants ont frappé les élèves, notamment celui de Maxime, dix-neuf ans, consommateur de haschich pendant six ans. Le riche débat qui a suivi avec les élèves a permis de tordre le cou à des idées préconçues : il n’ya pas de drogues douces ou dures, il y a les drogues. Le rôle des médias dans la prévention et l’incitation à l’usage des drogues a aussi été abordé.

Une conférence destinée aux parents

La conférence organisée le même jour pour les parents a réuni une centaine de personnes. Après le propos du docteur Boiteux, psychiatre addictologue à Besançon, les parents ont pu poser toutes les questions relatives à l’usage des drogues chez les adolescents.

Lycée Claude Nicolas Ledoux - Besançon

Intervention au lycée professionnel Le Corbusier de Lons-le-Saunier

DelarueLeCorbusier

Le lycée, sur l’initiative d’Eddy Lacroix, infirmier scolaire de l’établissement, a postulé et a pu être sélectionné pour faire partie de l’une des dates de ce tour de France (sur plus de 500 candidatures déposées). L’équipe de la Fondation Réservoir Prod’, chargée de procéder au choix des établissements a été particulièrement sensible au fort dynamisme du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) du lycée. Depuis plusieurs années, de façon constante et accrue, le CESC propose en effet aux lycéens, des actions innovantes, ludiques, concrètes en matière de prévention santé.

Deux conférences de deux heures

La première conférence, en début d’après-midi s’adressait aux élèves ; la seconde, en soirée, a réuni des parents d’élèves des lycées Le Corbusier et Jean-Michel, des personnels et des internes du lycée Jean-Michel, établissement avec lequel il existe, depuis plusieurs années, une collaboration étroite en matière de prévention. Après un accueil par le proviseur, Christophe Bois, la parole était donnée à Eddy Lacroix, chargé de présenter la finalité de l’action, d’animer la conférence et le débat.

Les intervenants professionnels, tous en exercice à Lons-le-Saunier, se sont succédés :
- le brigadier-major David Fourcade, policier anti-drogues, qui a procédé à un rappel de la loi, évoqué les réalités du terrain dans le département du Jura et présenté ses missions ;
- le lieutenant Gros, sapeur-pompier, a témoigné de son quotidien et de fairt un point sur l’accidentologie dans le Jura en 2009 et 2010, notamment en termes d’accidents liés à des consommations de stupéfiants et/ou d’alcool.

- le docteur Marie Henry, médecin addictologue, rare médecin généraliste conventionné en France, exerçant cette spécialité au quotidien, a apporté un cadre théorique sur les notions de dépendance, d’addiction, d’impacts physiques et psychiques et évoqué le déroulement d’une consultation.

Trois témoignages vibrants ont entrainé des réactions émotionnelles parfois fortes :
- Maxime, 19 ans, a parlé de ses 4 ans et demi d’addiction à très haute dose au cannabis. Chaque jour, il fumait 50 joints et 50 bangs, soit l’équivalent en toxicité de 3 500 cigarettes. Une spirale qui l’a mené au bord du suicide et en hôpital psychiatrique. Il a évoqué les vols d’argent à ses parents, la peur aussi et l’impossibilité de faire autrement tant le besoin de se droguer était intense. Témoignage fort d’un jeune issu d’une famille "comme tout le monde" entouré par des parents présents, brillant élève ayant intégré une première année universitaire en physique appliquée. Son témoignage a marqué les lycéens du fait de la proximité d’âge avec eux. Aujourd’hui Maxime doit s’astreindre à un traitement médicamenteux quotidien lourd.

- Jean-Luc Delarue a évoqué sa dépendance tout d’abord à l’alcool, dès l’adolescence, lors de soirées entre copains. Puis se sont ajoutées les consommations de plus en plus régulières de cocaïne, à parti de 20 ans, alors qu’il était étudiant en publicité. Après plusieurs périodes d’abstinence, ses consommations ont repris quotidiennement à doses très importantes. Son arrestation l’été dernier et sa mise en examen lui ont fait prendre conscience de la nécessité de suivre une thérapie.

- Camel, 36 ans, ancien héroïnomane, il se bat aujourd’hui pour aider les jeunes avec son Association de prévention et d’information sur les conduites addictives (APICA). Il est convaincu que l’ignorance augmente la vulnérabilité. Son témoignage fut certainement le plus fort. Camel est atteint d’une hépatite B, d’une hépatite C et, malheureusement, d’un cancer du foie, conséquences directes des nombreuses années de dépendance. Il a connu la rue, les squats, les trafics, la prostitution afin de se payer ses doses quotidiennes, la prison. Dans son groupe de quatre amis toxicomanes comme lui, il est le seul encore en vie. Bouleversant quand il "slame" et qu’il évoque ses filles qu’il ne verra pas grandir, se sachant condamné à moyen terme. Son témoignage est aussi celui d’un homme qui veut parler de la vie, aider les jeunes en souffrance à ne pas commettre les mêmes erreurs. Comme il l’a si justement dit "Si on a pu sauver un jeune aujourd’hui, si on pu l’aider à prendre conscience du besoin de se faire écouter et accompagner, alors on a réussi notre pari".

DelarueLeCorbusier2

Les trois témoins ont beaucoup insisté sur le dialogue nécessaire au sein de la famille, sur l’existence de personnes ressources dans les établissements scolaires que sont les infirmiers scolaires notamment, véritable relais de proximité pour les jeunes.
Le temps d’échange avec la salle, avec les jeunes qui avaient préparé la conférence avec leurs professeurs puis avec les adultes le soir fut riche en réaction, parfois émouvantes, jamais dégradantes, toujours respectueuses.

Tous ont été particulièrement touchés par cette journée. Les témoignages à l’issue de la journée en étant la preuve. Des prises de conscience se sont réalisées, des questionnements sont apparus. Des professeurs et des élèves ont souhaité poursuivre l’action par l’exploitation de textes et la verbalisation de leur ressenti. Eddy Lacroix poursuit donc la démarche auprès des classes les plus en demande, en collaboration avec Marie-Pierre Gérard, professeur de lettres–histoire et Marie-Jane Guyon, professeur de prévention santé environnement.

Cette journée restera longtemps dans les mémoires, tant il est rare de pouvoir réunir près de 150 jeunes un mercredi après-midi, 230 adultes et internes le soir, pour échanger sur les addictions et qu’autant de témoignages positifs s’expriment.

Il faut noter, l’aide technique sans faille apportée par les élus du conseil de la vie lycéenne (CVL) tout au long de la journée pour la pleine réussite des conférences.

Lycée Le Corbusier - Lons-le-Saunier

Tour de France de J-Luc Delarue

 
mardi 5 avril 2011

Forum de professionnels au collège Aigremont de Roulans

128 élèves de 4e réunis le vendredi 1er avril pour mieux connaître le monde professionnel

Forum Aigremont

Forum organisé dans le cadre du parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF)

24 parents d’élèves étaient présents en tant que professionnels pour animer ce forum.
Six tables rondes composées de quatre professionnels et un animateur face à six groupes de 21 ou 22 élèves. Chaque groupe d’élèves a assisté à deux tables rondes différentes dans l’après-midi.
Le contenu de ces tables rondes a été très complet, de nombreux domaines ont ainsi été abordés :
- le choix d’une orientation professionnelle
- le métier exercé et ses conditions de travail
- les difficultés rencontrées entre la formation et l’emploi
- la nécessité de compléments de formation
- les changements de parcours choisis, non choisis et les réorientations
- les satisfactions que vous apporte votre vie professionnelle
- les contraintes
- la nécessité de bases solides de formation.

Forum Aigremont2

Un travail préparatoire avec les professeurs principaux, le professeur documentaliste, la conseillère d’orientation psychologue et les professionnels intervenants a permis de sensibiliser les élèves à l’intérêt d’organiser un tel forum.

Contact

Chantal Lartigau, principale
Tél : 03 81 55 50 83


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon