R

Accueil > Politique éducative > Les missions DSDEN > L’action éducative

Rubrique Les missions DSDEN

L’action éducative

La DSDEN impulse sa politique et son action dans une dynamique de projet

Le projet départemental en cohérence avec le projet académique organise les objectifs et les actions d’apprentissages des élèves ainsi que les résultats attendus au niveau de leurs acquis.

Ils se déclinent dans les projets des écoles et dans les projets des établissements, qui définissent pour trois années un plan d’actions cohérent avec le contexte local de chaque école et de chaque établissement. La Loi d’orientation du 10 juillet 1989 puis la Loi de programmation et d’orientation pour l’école du 23 avril 2005 font obligation d’élaborer un projet).

La DSDEN peut élaborer des projets départementaux mettant l’accent sur certains domaines de compétences : maîtrise de la langue, en éducation scientifique et technique, en éducation artistique et culturelle, en éducation physique et sportive.

La DSDEN veille à l’application des réformes

Notamment :
- l’organisation du temps scolaire dans les écoles
- la réforme du collège
- l’entrée du numérique dans les apprentissages et dans la pratique pédagogique
- la formation des enseignants

La DSDEN assure le suivi des apprentissages

Tous les enfants reçoivent une instruction dispensée à deux niveaux d’enseignement : l’école élémentaire et le collège. À l’issue de cette période, tous les élèves doivent maîtriser le socle commun de connaissances et de compétences entré en application en 2006.

Des tests nationaux permettent de situer les acquis à chacun des trois paliers du socle commun : aux évaluations nationales en CE1 et CM2 (dernière année de cycle 2 et 3) et au diplôme national du brevet des collèges, qui à la session 2011, validera l’ensemble des compétences du socle). Un livret atteste de la maîtrise des connaissances et compétences du socle commun.

La maîtrise du socle commun nécessite de repérer chez l’élève d’éventuelles difficultés dans les apprentissages et, le cas échéant, de lui apporter l’aide et l’accompagnement adaptés, en classe ou hors temps scolaire (vacances, journée vacante). Les écoles et les collèges relevant de l’éducation prioritaire bénéficient de moyens plus importants mobilisés pour les apprentissages.

La DSDEN assure le suivi des élèves dans leur scolarité

L’obligation scolaire est fixée par la loi. De 6 ans à 16 ans, tout enfant et adolescent est tenu d’être scolarisé. La DSDEN veille donc à l’assiduité des élèves en classe

Les élèves à "besoins éducatifs particuliers" sont pris en charge dans des dispositifs spécifiques ; c’est notamment le cas pour l’accueil :
- des élèves en grandes difficultés scolarisés accueillis en SEGPA et EREA
- des élèves handicapés en classes d’inclusion (ULIS) dans le 1er et dans le 2nd degré
- des élèves malades, accidentés ou hospitalisés pour lesquels 2 classes fonctionnent à l’hôpital et un service d’aide pédagogique à domicile (SAPAD)
- des "enfants du voyage" (une classe spécifique à l’école Rosemont à Besançon les accueille)
- des enfants "non francophones" dans une UPE2A pour le 1er et pour le second degré ; à ces élèves, il leur est aussi proposé des cours de langue et culture d’origine, hors temps scolaire (arabe et turc dans le Doubs).

La DSDEN a la responsabilité d’orienter les élèves

- de la préparation des élèves à l’orientation dès la classe de 6e (le parcours Avenir permet à chaque élève de construire progressivement jusqu’à la classe terminale son orientation et de découvrir le monde économique et professionnel)
- de l’affectation des élèves dans un établissement selon les décisions d’orientation arrêtées, soit vers la voie professionnelle, soit vers la voie technologique ou générale.

La DSDEN assure la promotion de la santé des élèves, au travers

- d’actions de prévention : des bilans de santé sont systématiquement effectués à l’entrée de l’école élémentaire, du collège, dans l’enseignement professionnel, afin de détecter les difficultés susceptibles d’entraver la scolarité (problèmes de vue, d’ouïe), prévention des "conduites à risques" de l’adolescence.

- et d’actions d’éducation à la santé visant à rendre l’élève responsable de sa santé, autonome (hygiène corporelle, alimentation, sexualité, puberté, addictions, violences, situations de crise).

- de la gestion des situations de crise (de cellules d’aide et d’écoute)
Une bonne santé comprise dans le sens d’un équilibre affectif, physique, social, psychologique, relationnel est un facteur de réussite et d’intégration.

services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon