Logo Rectorat de l'académie de Besançon
ac-besancon.fr
Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Nouveau parcours ingénieur "Mécanismes et industries du luxe"

Rubrique Vie de l'académie

vendredi 10 juillet 2020

Nouveau parcours ingénieur "Mécanismes et industries du luxe"

La coréalisation de ce parcours entre le lycée Édouard Belin, reconnu pour ses formations industrielles, et l’ENSMM, fleuron des écoles supérieures dans le domaine de la mécanique et des microtechniques, permettra de mettre en synergie les dynamiques des deux écoles.

Jean-François Chanet, recteur de la Région académique Bourgogne-Franche-Comté, recteur de l’académie de Besançon, Pascal Vairac, directeur de l’ENSMM, Sébastien Thibaud, directeur du Campus des métiers et des qualifications Microtechniques et systèmes intelligents, Romain Jamault, directeur adjoint à la Formation de l’ENSMM, Jean-Marie Michoulier et Magali Desbranches, proviseur et proviseur adjointe du lycée Belin et Guy Semon, parrain du parcours, ancien dirigeant de l’entreprise suisse Tag Hauer, ont accueilli les élèves du nouveau parcours ingénieur "Mécanismes et industries du luxe", lundi 6 juillet à l’ENSMM de Besançon.

Après une sélection sur Parcoursup, ce nouveau parcours ingénieur s’articule en deux temps :
- BTS Conception de processus et réalisation de produits et Conception et réalisation de systèmes automatiques sous statut scolaire au lycée Édouard Belin de Vesoul, pendant deux ans, puis Bachelor la troisième année,
- Ingénieur mécanismes et industries du luxe les quatrième et cinquième années à l’ENSMM de Besançon, en alternance.

Fiche de présentation du parcours ingénieur "Mécanismes et industries du luxe"

 
jeudi 9 juillet 2020

Le CMQ Mobicampus lauréat des "Territoires d’innovation pédagogique"

Le CMQ Mobicampus fait partie des douze campus sélectionnés au niveau national.

Le 6 février dernier, Mobicampus faisait partie des 23 premiers Campus des métiers et des qualifications d’excellence labellisés par le Gouvernement. Aujourd’hui, ce CMQ vient d’être sélectionné pour bénéficier, avec onze autres Campus au niveau national, du financement "Territoires d’innovation pédagogique". Doté d’une enveloppe de 80 millions d’euros, ce financement vise à donner aux Campus des métiers et des qualifications les plus innovants, en particulier ceux de la catégorie"Excellence", les moyens de conforter leur rôle d’accélérateur des actions engagées pour répondre aux besoins en compétences des territoires.

Dans le cadre de cette quatrième vague de sélection, l’État a sélectionné douze lauréats pour un montant total de demande de financement de 31,5 millions d’euros. Ces projets feront l’objet d’un suivi régulier et rigoureux. Une cinquième vague de sélection est prévue le 22 septembre 2020.

Les CMQ dans l’académie
En savoir plus - Enseignement supérieur, recherche et innovation

 
vendredi 26 juin 2020

Reprise UNSS

Challenge UNSS inter-établissements.

Depuis le 8 juin, dans le respect des conditions sanitaires, afin d’accompagner les établissements dans leur reprise et de renouer avec la notion de rencontres inter-associations sportives, les services de l’UNSS de Franche-Comté et de Bourgogne ont créé un challenge proposé aux établissements.
Il durera au moins jusque fin septembre.

Cinq thèmes constituent ce challenge à relever sous différentes formes et à différents rythmes au choix des professeurs d’EPS :
- un bonus de participation des élèves licenciés UNSS
- des défis sportifs 2024 à réaliser sous différentes formes,
- un quizz, questionnaire réglementaire sur les différentes activités sportives et sur l’olympisme
- un thème reporter-photo sur les défis réalisés ou des mises en scène des gestes barrières
Dans le cadre de la journée olympique et paralympique :
- un marathon de la solidarité consistant, par groupe de quatre à six coureurs, partant du collège ou du lycée, à faire une photo devant par exemple un hôpital, un Ehpad, une caserne de pompiers, un supermarché…pour rendre hommage aux personnels de santé et aux autres "héros" de la crise sanitaire.

Un classement sera établi et les dix premières associations sportives par département seront primées :
- 300 € de la 1re à la 3e place
- 200 € de la 4e à la 6e place
- 150 € de la 7e à la 10e place.

En savoir plus - UNSS
Journée olympique et paralympique - UNSS
Union nationale du sport scolaire (UNSS)

 
mardi 23 juin 2020

Vacances apprenantes

Découvrez les dispositifs mis en œuvre dans l’académie.

L’école ouverte

 Vacances apprenantes Le dispositif "École ouverte" permet d’accueillir dans les écoles ou les établissements des jeunes qui ne quittent pas leur lieu de résidence pour leur proposer un programme équilibré associant renforcement scolaire et activités sportives et culturelles au sens large.

Dans l’académie de Besançon, le dispositif existe depuis plusieurs années déjà. La période de confinement ayant rendu les conditions d’apprentissage et les relations plus difficiles, le dispositif est largement étendu cette année afin de répondre aux besoins des élèves qui ont le plus souffert de cet éloignement de l’école.

Quel est le programme ?

Le matin : activités visant à renforcer les compétences scolaires des élèves, notamment dans l’acquisition des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter et respecter autrui.

L’après-midi : des activités culturelles, sportives et de découverte de la nature, en lien avec les enjeux contemporains climatiques et de biodiversité.

Quand et où a-t-elle lieu ?

Le dispositif sera déployé dans les écoles et établissements scolaires participants à l’opération.

Les apprentissages et activités auront lieu dans ou à proximité de l’établissement de rattachement de l’élève.

L’école ouverte buissonnière

 Vacances apprenantes Afin de sensibiliser les élèves au développement durable, des séjours à la campagne sont organisés dans le cadre du dispositif "École ouverte buissonnière". Il s’agit d’offrir aux jeunes des vacances éducatives au contact de la nature afin qu’ils découvrent un territoire différent de celui qu’ils connaissent au quotidien.

La possibilité est ainsi donnée aux élèves de partir à la campagne, à la découverte de la nature et du patrimoine local, ou de s’évader en mini-camps sous tente incluant une "école ouverte".

Cette immersion dans un environnement naturel favorisera la sensibilisation aux enjeux écologiques ainsi que le prise d’autonomie et de responsabilité.

Qui organise les séjours ?

Les séjours sont organisés par les établissements scolaires avec le concours des collectivités et des associations partenaires de l’École. Les séjours sont ainsi encadrés soit par des enseignants ou personnels des établissements, soit par des animateurs.

Quelle est la durée ?

- séjours de 2 à 7 jours en itinérance (camp sous tente)
- séjours de 5 à 14 jours en accueil sédentaire

À qui s’adressent ces dispositifs ?

Les dispositifs "École ouverte" et "École ouverte buissonnière" s’adressent aux élèves volontaires des établissements qui se sont engagés dans l’opération, du CP au lycée.

Ils sont destinés plus particulièrement aux élèves ayant un besoin de consolidation des apprentissages. Ces élèves seront ainsi prioritaires pour en bénéficier.

Pour plus de renseignements sur la mise en place de ces dispositifs contactez :

- pour les collèges et lycées, votre chef(fe) d’établissement,
- pour les écoles, votre directeur(trice) d’école ou la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale.


Plaquette "École ouverte" et "École ouverte buissonnière"

"L’été du pro" : l’école ouverte dans les lycées professionnels

 Vacances apprenantes "L’été du pro" est un dispositif qui consiste à ouvrir les lycées professionnels et les EREA durant l’été afin de permettre aux élèves, par petits groupes, de participer à des ateliers sur les plateaux techniques.

La période de confinement a tenu éloigné les lycéens professionnels des ateliers et n’a pas permis de travailler les enseignements pratiques de manière convenable. "L’été du pro" est donc une réponse à cette difficulté par un renfort des compétences et des aptitudes professionnelles ou pour préparer aux sessions de septembre pour ceux qui n’ont pas obtenu leur diplôme.

Cela concerne aussi les élèves qui souhaitent découvrir une nouvelle filière professionnelle dans le cadre d’un projet de réorientation envisagée ou bénéficier d’une découverte des métiers.

Où ?

Dans les lycées professionnels et EREA engagés dans l’opération

Par qui ?

Encadrement par des professeurs d’enseignement professionnel

Quand ?

Dans les quinze premiers jours de juillet ou la seconde quinzaine d’août

Flyer "Été pro"

"Les colos apprenantes"

"Les colos apprenantes" s’inscrivent dans l’opération "Vacances apprenantes" qui a pour objectif de répondre au besoin d’expériences collectives et de remobilisation des savoirs après la période de confinement qu’a connu notre pays. Elles se dérouleront pendant les congés d’été : du 4 juillet au 31 août 2020.

En savoir plus - MENJ

 
dimanche 21 juin 2020

La fête de la musique des confinés

Une édition 2020 marquée par la crise sanitaire qui n’aura cependant pas entamé la motivation des enseignants et élèves de l’académie : exemples de réalisations par des élèves et leurs professeurs confinés !

"Shallow" - Lady Gaga

Les choristes volontaires de la chorale du collège Aigremont de Roulans, avec leur professeur, lancent un projet musical : une très belle et touchante interprétation de Shallow, de Lady Gaga afin de rendre hommage aux soignants. Enregistrement réalisé "at home" par Ambre, Charlise, Eyerus, Ilona, Leia, Léa, Méline et Sarah.
Direction musicale : Joël Saint-Hillier.

25
Collège
Aigremont - Roulans
Informations complètes

"Carmen" - Stromae

Les choristes ont enregistré un couplet chacun et le refrain. Ils ont été peu nombreux, par rapport à l’effectif choral du collège, mais ils ont été rejoints par une bande de professeurs très motivés !

Les challenges "Chorale confinée mais chorale motivée"

25
Collège
Paul Langevin - Étupes
Informations complètes

"Pirates des Caraïbes"

Ces élèves des classes CHAM du collège Arthur Rimbaud ont beaucoup joué pendant cette période angoissante et compliquée, au milieu de laquelle la musique a été un îlot préservé, un réconfort et un repaire. Aidés parfois par leurs parents musiciens, ils ont rempli de bonnes vibrations les lieux de leur confinement, qui s’ouvrent alors à un partage humain et musical inattendu !
Direction musicale : Nicolas Tornare.

90
Collège
Arthur Rimbaud - Belfort
Informations complètes

"Un SMS"


Un SMS - Collège Marcel Aymé - ChaussinRéécrire/varier le texte d’une chanson de leur choix, en s’inspirant de ce que chacun vit en confinement, puis de poster leurs interprétations sur un padlet. Florilège de propositions, dont celle-ci, sur une chanson de Mickaël Miro, interprétée par un duo féminin : Camille, élève de 5e, et sa sœur Manon ancienne élève du collège, désormais en seconde.

39
Collège
Marcel Aymé - Chaussin
Informations complètes

"Vaccin et autres histoires"

Depuis le 16 mars 2020, les élèves n’ont plus de cours de musique au lycée Pasteur. Cependant, les projets initiés avant le confinement général ne pouvaient rester inachevés. Vous entendrez dans ce film cinq extraits de chansons intégralement composées par les élèves. Les textes ont été écrits avant le confinement par des lycéens de première en enseignement de spécialité "musique". Les compositions musicales ont été réalisées à distance : les élèves se sont enregistrés avec leurs téléphones et ont envoyé leurs prises individuelles qui ont été montées puis mixées à la maison par leur professeur de musique !

Élèves de seconde, première et terminale, enseignement optionnel et de spécialité musique. Direction pédagogique et montage : Cécile Delavelle

25
Lycée général et technologique
Louis Pasteur - Besançon
Informations complètes

"La chanson du corona"

Antoine Boguet, directeur et enseignant à Roches-lès-Blamont, a demandé aux écoliers, avec ses collègues, de mettre en mots les émotions ressenties face au virus et au confinement. À partir de ces textes, le père du directeur, le musicien bisontin "Mégot" a écrit une chanson, puis les professeurs ont demandé aux 94 familles concernées si les enfants voulaient réaliser les chœurs et avaient envie d’illustrer le clip par des dessins. L’engouement est immédiat : les parents enregistrent les petits sur smartphones et transmettent peintures et crayonnés (350 dessins collectés).
Cerise sur le gâteau, la participation surprise du chanteur Aldebert !

- école élémentaire intercommunale de Roches-lès-Blamont

"On fait comme si" - Calogero

"On fait comme si tout n’était qu’un jeu…". Ainsi débute le refrain de la chanson de Calogero, une ballade qui restera comme le marqueur d’une époque, dans cette interprétation familiale et confinée.

- Julien Jacquot, enseignant, et ses enfants Marius et Lisette.

Retrouvez d’autres réalisations - Éducation musicale

Contact

 
jeudi 4 juin 2020

Retour des apprenants dans les Greta de l’académie

C’est l’heure du déconfinement dans les Greta de l’académie de Besançon : si les apprenants ont pu consolider leurs connaissances générales et transversales à distance, il faut désormais revenir dans les ateliers et prendre en main les outils pour les mises en situation

Pendant la période de confinement, les Greta ont bénéficié de l’appui de l’équipe FOAD de la DAFPIC et de sa maîtrise de la plateforme e-Greta pour proposer un suivi pédagogique, une classe virtuelle et plus de quarante types d’activités en ligne proposés par la plateforme Moodle. Des supports innovants et expérimentaux ont même été créés et sont en cours de tests.

Le retour en atelier a nécessité une adaptation aux règles de distanciation physique et à la mise en œuvre des gestes barrières, qui sont désormais intégrés à la méthode. D’une certaine manière, ils constituent un élément à part entière des pratiques de la prévention des risques, une compétence nécessaire à toute activité professionnelle.

Le Greta de Besançon, comme ceux du Jura, du Haut-Doubs, de Haute-Saône et Nord Franche-Comté, a été exemplaire dans la mise en œuvre de ces nouvelles dispositions sanitaires.

À cette occasion, un reportage de France 3 présente les plateaux techniques développés dans le cadre d’un partenariat avec la région Bourgogne Franche-Comté pour les diverses filières du bâtiment et des travaux public. L’existence de box et de boîtes à outils individualisés, initialement à des fins pédagogiques, a facilité cette adaptation, complétée par une signalétique pour les déplacements. Des mesures d’hygiène ont été mises en place pour les outils et machines partagées.

 
mercredi 27 mai 2020

Bourse lycée pour l’année 2020-2021

La campagne de bourse de lycée pour l’année scolaire 2020-2021 vient d’être lancée : deux périodes distinctes.

 Bourse lycée pour l'année 2020-2021 Afin de vous accompagner dans la mise en œuvre de cette campagne en tenant compte des règles sanitaires en vigueur, vous trouverez ci-dessous le détail des règles applicables.

Cette année, la campagne de bourse de lycée se déroule pendant deux périodes distinctes :
- jusqu’au 7 juillet 2020 : durant cette période, seules des demandes de bourse papier pourront être déposées.

Il n’a pas été possible de mettre en œuvre un téléservice de demande en ligne dans des délais satisfaisants au regard de l’évolution réglementaire à prendre en considération (revenus n-1, soit 2019) et de la crise sanitaire qui a impacté les équipes de développement et la Direction du numérique pour l’éducation.

- du 1er septembre au 15 octobre 2020 : la demande de bourse s’effectuera en ligne durant cette deuxième période ou au format papier (notamment pour les situations particulières).

En savoir plus - MENJ

 
mardi 26 mai 2020

"Option innovation" 2020

Option Innovation se tiendra à nouveau dans l’académie de Besançon, du 12 au 16 octobre 2020. Inscriptions jusqu’au 3 juillet.

 "Option innovation" 2020 Cette année 20 000 jeunes et leurs enseignants pourront participer partout en France métropolitaine et en outre-mer à l’un des 1 100 programmes imaginés par les 400 lieux d’innovation participants (incubateurs, startups, pépinières d’entreprises, Fablabs, lieux d’expérimentation et tiers lieux, Pme et Eti).

Dans l’académie de Besançon, une quinzaine de sites d’innovation se mobilisent pour accueillir les jeunes.

Plus d’une vingtaine de programmes seront proposés en fonction de vingt-cinq thématiques : alimentation, do it yourself, intelligence artificielle, jeux vidéo, sécurité, finance, objets connectés, science, etc.

Ils aideront les élèves à comprendre les différentes étapes de la création d’une entreprise innovante et les dernières technologies pour les laisser imaginer les contours de leur futur métier.

Dès aujourd’hui et jusqu’au 3 juillet 2020, les enseignants peuvent préinscrire des classes de collège et de lycée.

En savoir plus

Contact

Graziella Galante-Bertolin, chargée de mission école-entreprise
Courriel

 
lundi 24 février 2020

Le lycée Edgar Faure à l’honneur dans le New York Times !

Un reportage sur l’excellence de la filière horlogerie dans l’établissement mortuacien.

Reto Albertalli for The New York Times - © Reto Albertalli for The New York TimesAt the Heart of France’s Watch Country - The New York Times

 
lundi 24 février 2020

Apprendre les fractions à l’école

Comment aborder les fractions avec les élèves ? Dans le département du Doubs, des enseignants utilisent une nouvelle proposition pédagogique, Klásma, développée depuis trois ans sur les circonscriptions d’inspection de Besançon 2, Besançon 3 et Besançon 4.

Les fractions, une nouvelle notion à apprendre

 Apprendre les fractions à l'école Quand les enfants entrent à l’école, ils ont déjà une approche de la notion d’unité et des fractions simples. Ils ont déjà une représentation de situations de portions ou de mesures : une part de gâteau, la moitié d’une pomme, un demi-verre d’eau, un quart d’heure. Puis vient le temps d’apprendre à mobiliser ces nouveaux nombres que l’on appelait autrefois "les nombres rompus" et qui permettaient déjà dans l’Antiquité la résolution de problèmes de mesures, de partages. Pour les élèves de cours moyen qui découvrent la notion, le défi est essentiel pour la poursuite de leur scolarité. Alors, comment répondre à la problématique liée à l’enseignement des fractions et aux éventuelles difficultés rencontrées par les élèves et les enseignants au moment de cet apprentissage ?

Depuis qu’elle a intégré le groupe de réflexion sur les fractions, il y a trois ans, Agnès Moine, professeure à l’école primaire de Nancray, utilise Klásma qui propose toute une progression de situations d’apprentissage : ses élèves de CM2 devaient trouver les différentes compositions de l’unité-disque, identifier des égalités de fractions, construire des compléments à l’unité, découvrir des sommes de fractions. À chacun son rythme, sa stratégie, ses procédures pour réussir à résoudre les situations et à écrire toutes les solutions possibles, mises ensuite en commun.

Klásma pour comprendre les fractions

 Apprendre les fractions à l'école Klásma (traduction du mot "fraction" en grec) est le fruit d’un long travail collaboratif porté par deux conseillers pédagogiques des circonscriptions de Besançon 2 et 3, Cyril Pasteur et Charles Perritaz, et avec le soutien de Loïc Martin inspecteur de l’éducation nationale, chargé de la mission départementale en mathématiques. Fort de la réussite du projet Mathernelle conduit dans les circonscriptions d’inspection de Besançon 2 et 3 sur la construction du nombre et de l’espace au cycle 1, et qui avait impulsé un réel changement des pratiques pédagogiques, un nouveau groupe de travail s’est constitué sur la construction du concept de fraction au cycle 3.

Qu’est-ce que Klásma ? Quelle est sa plus-value ?

Le projet Klásma fédère des enseignants et des formateurs, professeurs des écoles et conseillers pédagogiques des circonscriptions de Besançon 2 et 3, puis de Besançon 4, qui travaillent ensemble pour apporter des éléments pédagogiques et didactiques aux professeurs qui enseignent les fractions. "Notre priorité est de permettre aux élèves de manipuler du matériel qui va progressivement laisser la place à la représentation mentale afin de leurs donner le temps de concevoir les fractions et de construire du sens dans la verbalisation", explique Cyril Pasteur. "Les situations pédagogiques sont autovalidantes. L’élève est donc à même de valider sa procédure en totale autonomie, ce qui lui permet de construire du sens et de multiplier les essais, à son propre rythme. L’enseignant, déchargé de la tâche évaluative, se concentre sur l’observation différenciée des procédures engagées, et par son étayage, permet aux élèves de prendre conscience de ce qu’ils sont en train d’apprendre."

Dans un cadre de formations alternant des temps de recherche et des temps d’action, des collègues sont invités à tester dans leur classe les situations pédagogiques qui leur sont proposées, à faire des retours sur expérience pour les faire évoluer. "À chaque fois que cela a été possible, nous sommes allés filmer des séances et échanger avec les enseignants sur les choix didactiques, les modalités pédagogiques, les gestes professionnels, les consignes, les temps de synthèse, le rôle du langage oral et du langage écrit…", poursuit-il. Des films utilisés par ailleurs comme support de formation autour de la ressource.

Un matériel spécifique

 Apprendre les fractions à l'école Les situations proposées dans le projet Klásma s’appuient sur un matériel spécifique utilisant le disque comme unité de référence ainsi que la bande unité papier. Les kits individuels et collectifs sont constitués de fractions de disques qui ont la particularité d’être "non-identifiées", c’est-à-dire sans indice sur leur valeur, pour permettre aux élèves d’être en activité de recherche, de raisonnement et de construire leur représentation mentale des nombres fractionnaires.

Le matériel étant introuvable sur le marché, l’association à but non lucratif "MATHière à penser" a été créée pour le proposer à un prix raisonnable. Il a été fait appel, pour sa fabrication, à des structures de transfert de technologie : les lycées proposant les formations technologiques recherchées - lycées Jules Haag, Edgar Faure dans le Doubs et Édouard Belin en Haute-Saône - n’ont pas hésité à plancher sur le cahier des charges. Convaincus par le projet, Francis Plachta et Alain Galmiche, responsables des plateformes technologiques de ces lycées, se sont engagés et ont mis leurs compétences au service du projet. GareBTT, l’association bisontine de réinsertion sociale et professionnelle et l’entreprise Besson à Noidans-lès-Vesoul prenant en charge la production des matériels.

Un dispositif innovant et efficace

Les formations pédagogiques et le groupe départemental sur les mathématiques servant de caisse de résonance, la démarche Klásma est montée en puissance auprès des écoles : 170 classes sont équipées de ces outils efficaces pour permettre aux 4 200 élèves de bien comprendre et apprendre le concept de fraction. "De plus, les enseignants de mathématiques des collèges mesurent déjà les effets du dispositif sur les élèves du secteur et s’emparent du matériel avec leurs propres collégiens, assurant ainsi la continuité du cycle 3 et la sécurisation du parcours des élèves.", précise encore Cyril Pasteur.

Déjà soutenu pour ses qualités pédagogiques et didactiques par le PARDIE de l’académie de Besançon, le projet KlÁsma séduit aussi le centre Alain Savary, centre national de formation de formateurs de production de ressources sur les pratiques éducatives et les métiers de l’éducation.

En savoir plus - Klásma
Des ressources pour enseigner les mathématiques


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon