R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Enseignants étrangers de français et de discipline non linguistique (D.N.L.) (...)

Rubrique Vie de l'académie

mardi 9 juillet 2013

Enseignants étrangers de français et de discipline non linguistique (D.N.L.) en français

50 professeurs du premier et du second degré qui enseignent le français dans des établissements bilingues, en stage de formation continue au C.L.A. du 1er au 11 juillet 2013.

ces enseignants ont été accueillis ce jeudi 4 juillet au rectorat de Besançon par Éric Martin, recteur de l’académie.

Ce stage, organisé et en partie financé à l’initiative du Ministère des affaires étrangères, concerne un nombre important de professeurs qui enseignent dans des collèges et lycées étrangers labellisés "France Éducation" par les Ministère de l’éducation nationale et des affaires étrangères.

Pays de provenance de ces enseignants :
- Turquie
- Serbie
- Croatie
- Pologne
- République tchèque
- Brésil
- Espagne
- Allemagne
- Suisse
- Belgique
- Italie
- États-Unis
- Chili
- Australie
- Finlande

Programme

Accueil d'un groupe d'enseignants étrangers de français et de D.N.L. en françaisAccueil en salle du conseil
- Présentation rapide de la politique d’ouverture européenne et internationale de
l’académie de Besançon par Jean-Paul Tarby, délégué académique aux relations internationales, européennes et à la coopération
- Présentation du groupe des enseignants stagiaires, du contexte et du contenu du
stage "Enseigner le français, enseigner en français en contexte bilingue" par Evelyne Bérard, directrice du C.L.A. de l’Université de Franche-Comté.

Ce stage unique en France, dont l’organisation est confiée au C.L.A., par le Ministère des affaires étrangères, via l’Institut français, est à comprendre dans le contexte de la diplomatie d’influence conduite par la France à l’étranger à laquelle se rattache la promotion de la langue française à l’étranger, à travers un important dispositif de structures d’enseignement du français.

- 96 instituts français
- 481 établissements d’enseignement primaire et secondaire homologués éducation
nationale qui accueillent 300 000 élèves dont les deux-tiers sont étrangers.
- 491 Alliances françaises
Auxquels s’ajoutent :
- 61 Agences françaises de développement (A.F.D.)
- 182 espaces Campus France
- 161 services de coopération culturelle et linguistique dans les ambassades

La diplomatie francophone constitue un axe important de la politique extérieure de la France (500 agents expatriés et 600 millions d’euros par an au service de la promotion de la langue française).

- consolider la famille géo-linguistique francophone : 220 millions de locuteurs contre 700 millions au milieu du 21ème siècle (hausse démographique en Afrique).
- contribuer à l’aide au développement des pays francophones du sud, réalisation des objectifs du millénaire (scolarisation pour tous) et attention particulière pour les jeunes acteurs du changement démocratique.
- conforter la place du français langue étrangère dans le monde : 120 millions
d’élèves apprennent le français qui est la 2ème L.V.E. après l’anglais appris par 1,5
milliard d’élèves). Cibles principales : pays émergents (Inde, Brésil où les classes
moyennes choisissent le français comme seconde langue), Europe, pays du G.20 au
sein desquels il est nécessaire de compter sur des élites francophones parmi les
décideurs)
- conforter le statut de la langue française comme langue internationale (dans la vie
diplomatique, économique, dans les nouveaux médias)

Promotion de l’enseignement du français en contexte bilingue : le label France Éducation

Ce stage accueilli par le C.L.A. s’inscrit pleinement dans cette politique de promotion de l’enseignement du français mais surtout de l’enseignement de disciplines intégrées à la langue française (D.N.L.)

L’appui à une formation continue de qualité des enseignants de français est l’un des vecteurs de cette politique de même que le soutien à l’enseignement bilingue considéré comme plus attractif pour les élites étrangères.

La moitié des enseignants présents lors de ce stage travaille dans des établissements qui bénéficient du label France Éducation attribué à ce jour à seulement 24 établissements secondaires étrangers offrant des filières bilingues d’excellence à travers le monde. Ce nouvel outil, destiné à accroître la diversité et la qualité de l’enseignement du français à l’étranger, apporte aux établissements la reconnaissance de leur qualité et leur donne accès à toute une gamme de services.
La mise en œuvre de ce nouveau label associe le ministère des Affaires étrangères et
européennes (M.A.E.E.), le ministère de l’éducation nationale et l’Agence pour
l’enseignement français à l’étranger (A.E.F.E.). Il est attribué sur dossier et après vérification sur place, via un audit mené par les postes diplomatiques et l’A.E.F.E., que les critères exigeants sont bien remplis.

Le premier critère : au moins un tiers des enseignements doit se faire en français
Le second critère : un professeur titulaire de l’éducation nationale française doit assurer un
enseignement par niveau (primaire et secondaire).
Ces écoles, primaires ou secondaires, publiques ou privées, sont pour l’instant souvent localisées dans les centres-villes des capitales ou des métropoles régionales. L’objectif est de labelliser une cinquantaine d’établissements en 2013-2014en priorité en Europe et dans les pays du G.20. Par ailleurs, l’idée est de créer un club d’excellence des établissements du label France éducation qui constituera un nouveau réseau à côté de celui des lycées français à l’étranger.

Programme du stage proposé par le C.L.A.

- innovation dans la pédagogie du français langue étrangère et du français intégré à
une matière
- pédagogie de projets qui doit accompagner l’enseignement bilingue (projets
interdisciplinaire, partenariat, mobilité)

Dans l’académie :
- "Section internationale américaine"
- stages intensifs de langue durant les vacances
- balado-diffusion
- groupes de compétences en langue

- Articulation nécessaire entre enseignement intensif des langues sur objectif spécifique (en D.N.L.) et mobilité internationale au service des compétences des élèves.

Dans l’académie :
- 11 000 élèves de l’académie en mobilité internationale
groupées
- 600 élèves en mobilité individuelle - stages - en 2012 2013.
- 82 % des lycées et 75 % des collèges ont au moins un établissement partenaire actif à l’étranger

Exemples de projets conduits par l’académie de Besançon en appui à l’enseignement du français dans les établissements bilingues à l’étranger

République tchèque

Programme "Un an en Franche comté" qui permet d’accueillir dans un lycée de notre région, durant une année scolaire complète, des lycéens de la région de Plzen.

Canada

10 établissements de l’académie de Besançon sont en partenariat à distance, via
une plateforme d’échange collaborative, avec autant d’établissements de Calgary qui offrent un enseignement du français en immersion.

Serbie

Organisation en octobre 2013 d’une visite d’étude à Besançon pour les chefs
d’établissements des lycées bilingues franco-serbes.

Turquie

Mise à disposition par l’académie de Besançon durant l’année scolaire 2013-2014
d’un professeur de français au lycée Tevfik Fikret d’Izmir (lycée labellisé France Éducation)

 
mercredi 3 juillet 2013

Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (E.S.P.E.)

À la rentrée 2013, les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (E.S.P.E.) ouvriront leurs portes et remplaceront les actuels Instituts universitaires de formation des maîtres (I.U.F.M.)

Écoles supérieures du professorat et de l'éducation (E.S.P.E.) - © Ludovic Godard - Université de Franche-Comté L’Université de Franche-Comté et l’académie de Besançon s’engagent dans une formation de qualité en coordonnant l’E.S.P.E. qui verra le jour au 1er septembre 2013 et qui aura des missions plus larges que l’actuel I.U.F.M. au sein de l’U.F.C.

À la formation initiale des enseignants du primaire et du secondaire s’ajouteront des missions de formation continue, des contributions actives à l’enseignement numérique, à l’innovation pédagogique, à la recherche ainsi qu’à la formation des enseignants du supérieur.

Pré-inscriptions

Se préinscrire en master Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (M.E.E.F.) pour devenir professeur des écoles, conseiller principal d’éducation ou professeur documentaliste : www.fcomte.iufm.fr
Date limite : 23 juillet 2013

Les étudiants commençant en septembre 2013 un master M.E.E.F. prépareront les concours "nouveau format", qui se dérouleront en totalité (admissibilité et admission) à la fin de la première année de master avec une plus forte dimension professionnelle.
Ces concours seront également ouverts aux étudiants inscrits en master 2 et aux personnes titulaires d’un diplôme de master ou d’un grade équivalent.
Les étudiants admis à ces concours seront, au cours de leur seconde année de master, rémunérés à plein temps en tant que fonctionnaires. Ils prendront leurs fonctions à la rentrée 2015.

L’inscription aux autres parcours du master M.E.E.F. second degré s’effectue dans les U.F.R. correspondantes :

U.F.R. S.L.H.S.

- P.L.C. histoire - Géographie
- P.L.P. Lettres Histoire - Géographie
- P.L.C. Lettres
- P.L.C. Anglais
- P.L.C. Espagnol
- P.L.C. Italien
slhs.univ-fcomte.fr

U.F.R. S.T.

- P.L.C. Mathématiques
- P.L.C. Physique-Chimie
- P.L.C. Sciences de la vie et de la terre
sciences.univ-fcomte.fr

U.P.F.R. Sports

- P.L.C. Éducation physique et sportive
u-sports.univ-fcomte.fr

U.F.R. S.J.E.P.G.

- P.L.C. Économie, gestion
sjepg.univ-fcomte.fr

Les atouts de l’E.S.P.E.

Une entrée progressive dans le métier : les étudiants peuvent s’initier à l’enseignement dès la deuxième année de licence, et éventuellement dans le cadre d’emplois d’avenir professeur. Un tronc commun permet de créer une culture commune à tous les futurs professeurs, quel que soit le degré d’enseignement auquel ils se destinent et quelle que soit leur discipline d’origine

Cette école supérieure accueille les nouveaux étudiants de Master dans le cadre d’une organisation rénovée, associant une formation fortement professionnalisante à une formation disciplinaire et scientifique. En même temps elle assure la phase transitoire du cycle de formation des étudiants actuellement inscrits en Master "Enseignement"

Cette formation prévoit de nombreux stages en établissements scolaires avec des enseignements orientés vers la pratique professionnelle. Les étudiants poursuivent leurs études en M.2 tout en apprenant leur métier, en alternance, en tant que fonctionnaires stagiaires (familiarisation et suivi durant une année des activités d’une même classe)

Les étudiants pourront faire leurs études dans une université à taille humaine répartie sur plusieurs sites (Belfort - Besançon - Lons-le-Saunier - Vesoul) permettant une proximité géographique et la possibilité de travailler en petit groupe

L’E.S.P.E. : c’est choisir une formation qui offre de vrais débouchés professionnels avec de nombreux postes à pourvoir et un taux de réussite excellent en Franche-Comté.

Dossier de presse E.S.P.E. - juillet 2013

Tout savoir sur les E.S.P.E. (site du ministère)

 
mercredi 26 juin 2013

Diplôme national du brevet (D.N.B.) 2013

Les épreuves du diplôme national du brevet se déroulent du 26 au 28 juin pour plus de 13 000 élèves de l’académie.

Le diplôme national du brevet permet d’évaluer les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège. Il fait une large part au contrôle continu et comporte une épreuve orale et trois épreuves écrites à la fin de la troisième.

L’examen comporte six épreuves dont quatre obligatoires :
- français
- mathématiques
- histoire-géographie-éducation civique
- langue vivante étrangère

Selon la série, l’élève choisit deux autres épreuves parmi les disciplines suivantes : physique-chimie ou sciences physiques, sciences de la vie et de la Terre ou prévention santé environnement, enseignements artistiques (arts plastiques ou éducation musicale)

13 490 candidats scolaires sont inscrits dans l’académie de Besançon à la session de juin 2013

- 12 983 candidats dépendant d’établissements sous tutelle
du ministère de l’éducation nationale (M.E.N.)

- 507 candidats issus d’établissements agricoles. Ces élèves présentent une
série professionnelle ou technologique du D.N.B. du ministère de l’éducation
nationale.

À ces candidats s’ajoutent

- 13 candidats scolaires du centre national d’enseignement à distance (C.N.E.D.)
- 278 candidats individuels (élèves scolarisés au-delà de la troisième, adultes non inscrits à une préparation au D.N.B. dans un établissement)

Affichage des résultats mardi 9 juillet 2013

Diplôme national du brevet (D.N.B.) 2013

 
mercredi 19 juin 2013

"La main dans le chapeau"

Sensibilisation au handicap : première du film pédagogique "La main dans le chapeau" vendredi 14 juin à l’Université de technologies de Belfort-Montbéliard (U.T.B.M.)

Le recteur Éric Martin et Sylvie Mansion, directrice générale de l’Agence régionale de santé (A.R.S.) de Franche-Comté, proposent une séance de projection inaugurale de la vidéo "La main dans le chapeau, chronique d’une course à handicap".

"La main dans le chapeau"L’académie de Besançon et l’A.R.S. de Franche-Comté souhaitent promouvoir l’accessibilité pédagogique des élèves en situation de handicap et des élèves avec un trouble de santé invalidant, par un film à vocation pédagogique.
Cette vidéo vise à sensibiliser tous les professionnels, tous les élèves, toutes les familles, tous ceux qui, éloignés du handicap, peuvent avoir des a priori négatifs concernant l’approche de l’élève, son inclusion scolaire, le travail en groupe, la réussite de la classe.

La réalisation de ce film répond à un des objectifs de la convention cadre signée dès 2011 entre l’académie de Besançon et l’A.R.S. en matière de scolarisation des enfants présentant un handicap ou un trouble de la santé invalidant.

Sensibilisé à ce sujet depuis des années, Jean-Maurice Soldan, professeur d’éducation physique et sportive, le côtoie au lycée professionnel Jules-Ferry de Delle.

Armé de son iPhone doté d’accessoires supplémentaires, il a été détaché trois mois pour se consacrer pleinement à cette tâche :
"Plus de 1 000 heures de travail, plus de 4 000 km de déplacement dans la région et 1 137 plans différents".
Le film est découpé en cinq chapitres :
- dispositifs d’accueil et formation des enseignants
- inclusions individuelles
- travail partenarial et collégial
- point de vue des élèves, des familles, des professionnels, et l’après-dispositif, "quoi faire pour mieux faire ?"

Ce film retrace les diverses modalités d’inclusion des élèves en situation de handicap dans l’académie de Besançon et le travail entre l’éducation nationale et le secteur médico-social.

Par l’entremise de parcours d’élèves, il met en évidence les thématiques suivantes :
- travail partenarial au sein de l’U.L.I.S.
- une U.L.I.S. "inter-ministérielle"
- un travail sur la consigne
- l’après dispositif
- les inclusions individuelles
- les troubles du développement
- une "classe externalisée"
- cas particulier du traitement de l’autisme
- exemple "choc" d’insertion sociale
- le travail collégial
- l’accessibilité en question
- une affaire de "famille"
- la formation des enseignants
- le point de vue du pédagogue
- le point de vue du psychologue
- qu’en pensent les élèves ?
- qu’en pensent les familles
d’enfants "ordinaires" ?
- quoi faire pour mieux faire

 
mercredi 19 juin 2013

Faites de la musique à l’École

À l’occasion de la Fête de la musique, le ministère ouvre la chaîne vidéo "Faites de la musique à l’École" dont l’objectif est de valoriser les écoles, les collèges et les lycées qui font vivre l’enseignement musical en classe ou dans le cadre d’activités périscolaires.

L’éducation artistique et culturelle est indispensable à la démocratisation culturelle et à l’égalité des chances.

Le parcours d’éducation artistique et culturel accompli par chaque élève se construit de l’école primaire au lycée.
Faites de la musique à l'École
La pratique musicale est souvent la première occasion pour les élèves de se produire en public. Elle leur permet de développer leur esprit d’équipe et de collaboration, contribue à leur intégration et élargit leur culture générale.

Chaîne vidéo - "Faites de la musique à l’École"

Chaîne vidéo "Faites de la musique à l’École" !

Les vidéos de l’académie de Besançon

"Faites de la musique" - Besançon - Pinterest

 
lundi 17 juin 2013

Remise des diplômes de labellisation E.3D.

La cérémonie de remise des diplômes de labellisation école ou établissement en démarche de développement durable ( "E.3D.") a eu lieu le mercredi 12 juin au collège de l’Arc à Dole.

Cette seconde cérémonie de labellisation validait les efforts des écoles et établissements engagés en 2011-2012 et 2012-2013 et constatés lors des visites des membres du groupe technique académique E.D.D.

Remise des diplômes de labellisation E.3D.Ce ne sont pas moins de 15 écoles et établissements, de l’école maternelle au lycée polyvalent, qui ont vu leur engagement récompensé ; engagement d’équipes d’établissement autour de projets fédérateurs mettant en synergie, selon les exigences de la charte académique de labellisation, pilotage E.D.D. de l’école ou de l’établissement, actions pédagogiques et éducatives et gestion durable. Après avoir présenté les points forts de leur démarche E.3D. avec un support numérique, un poster ou une production de l’établissement, les directeurs, directrices et chefs d’établissement ont été invités à co-signer le diplôme de labellisation, déjà signé par le recteur.

En savoir plus
Courriel

Établissements labellisés au titre de l’année 2011-2012

Doubs

Collège Pierre Vernier – Ornans – Principal : Christian Boucard
Collège Notre Dame – Besançon – Directeur : Frédéric Stenger

Jura

Collège du Plateau – Lavans les Saint Claude – Principal : Daniel Vandenhende

Haute-Saône

Collège Claude Mathy - Luxeuil – Principal : Dominique Cholley

Écoles et établissements labellisés au titre de l’année 2012-2013

Doubs

Collège Emile Laroue – Frasne – Principale : Rosine Capristo
Collège Saint Joseph – Besançon – Directeur Didier Chauvin

Jura

Ecole maternelle Rockfeller – Dole – Directrice : Pierrette Belondrade
Ecole primaire - Gendrey – Directrice : Estelle Tesseidre
Collège de l’Arc – Dole – Principal : Gilles Grillot
Collège Jules Grévy – Mont sous Vaudrey – Principale : Isabelle Lecomte
Collège Bouvier – Saint Laurent en Grandvaux – Principale : Sylvie Duboz
Cite scolaire Pierre Vernotte – Moirans – Proviseur : Guy Caron
Lycée Bérard – Morez Proviseur : Philippe Legain

Haute-Saône

Collège Mille Etangs – Melisey – Principale : Corinne Chabod
Collège Schoelcher – Champagney – Principal : Francis Pinot

 
jeudi 13 juin 2013

Examens et concours 2013

Les candidats qui passent leurs épreuves à Besançon devront prendre en compte les difficultés de circulation et de stationnement liées aux travaux du TRAM

Travaux du tram

Un numéro et un site utiles pour prendre ses dispositions
- N° vert 0 800 71 24 25
Le tramway - Grand Besançon

Déplacement en T.E.R.

TER - Affiche bacVous vous rendez aux épreuves du baccalauréat en T.E.R.
Vérifiez vos horaires et n’hésitez pas à prendre un train plus tôt.
Du 17 au 21 juin 2013, en cas de retard de votre T.E.R., appelez immédiatement le 0 800 802 479.

La S.N.C.F. s’engage à informer rapidement le rectorat de l’académie de Besançon de toute pertubation ayant des conséquences sur votre heure d’arrivée au Centre d’examen (l’accès à la salle étant soumis à son approbation) et à vous
acheminer dans les meilleurs délais possibles.

 
mercredi 12 juin 2013

Benjamin Franklin Transatlantic Summer Institute

Programme d’échange aux États-Unis pour jeunes leaders : un lycéen bisontin partira le 29 juin pour représenter la France dans un programme de quatre semaines à l’Université Purdue en Indiana

En terminale E.S. au lycée Louis Pergaud, Clément Drouhard est en train de passer son baccalauréat et s’apprête à décoller le 29 juin pour l’Indiana, pour participer à un programme de quatre semaines financé entièrement par le Département d’État américain, appelé le "Benjamin Franklin Transatlantic Summer Institute."

Benjamin Franklin Transatlantic Summer Institute - © Photo du Département d'État – Patrick MaulavéLe but du programme est de réunir une cinquantaine d’étudiants venant de tout l’Europe, ainsi qu’une dizaine d’étudiants américains, tous âgés de 16 à 18 ans, pour échanger notamment sur les problématiques mondiales actuelles, le leadership, les medias, la coopération transatlantique, et intégrera bien entendu un volet d’échange culturel. Les participants seront héberges sur le campus puis en famille d’accueil pour une immersion totale dans la culture américaine. Ils auront enfin quelques visites touristiques au programme.

Clément Drouhard est le digne représentant de la France, avec son homologue rennaise, Nicole Osuji. Ils ne sont en effet que deux à avoir été sélectionnés pour représenter la France.

Après plusieurs entretiens pour sélectionner un candidat avec le concours du proviseur et des enseignants du lycée Pergaud, le Consulat général des États-Unis de Strasbourg a choisi Clément Drouhard, 18 ans, qui a impressionné le Consul Général Evan G. Reade, et sa chargée des affaires publiques Tiina Bieber lors des entretiens réalisés en mars dernier. Clément Drouhard parle l’anglais couramment et fait preuve d’une grande maturité. Il est le président du conseil de la vie lycéenne au lycée Pergaud et est également très impliqué à la communauté. Clément Drouhard a un excellent niveau scolaire et suit de très près l’actualité internationale. Il espère poursuivre des études en sciences politiques en automne.

Contact

Consulat general des États-Unis à Strasbourg
Tél. : 03 88 35 86 13 ou 06 20 43 89 94.

 
vendredi 31 mai 2013

Le tour de France du numérique à Besançon

Lors d’une nouvelle étape du Tour de France du numérique pour l’éducation, c’est en équipe que les enseignants innovants rencontrés à Besançon ont choisi de développer les usages pédagogiques du numérique.

Le tour de France du numérique à Besançon

Les solutions envisagées ont été différentes mais l’objectif est commun : apporter des réponses différenciées aux difficultés d’apprentissage afin d’assurer à chaque élève la réussite de son projet.

Richard Palascak, coordonnateur de l’U.P.E.2A., professeur de Français langue de scolarisation et de français

Richard Palascak, soutenu par des partenaires associatifs, s’est lancé avec toute une équipe dans un projet nommé "Up2jazz". Ce dispositif vise à favoriser la progression linguistique des élèves arrivants allophones à travers un projet musical et numérique innovant. Avec ce projet, il n’est plus seulement question d’apprendre le français pour établir de bonnes performances aux différentes évaluations écrites traditionnellement proposées en milieu scolaire. "Up2jazz" se propose en quelque sorte d’être un laboratoire d’’imagination sans cesse renouvelée, d’expérimentation de nouveaux "terrains" de jeux, d’apprentissage à travers l’exploration de l’immense champ de l’univers musical, ou plutôt des univers musicaux pour que chaque culture et que chaque langue d’origine des élèves allophones puisse coexister avec la culture et la langue secondes.

Travaux réalisés par les élèves

Brigitte Personneaux, professeure de Français au lycée

Brigitte Personneaux accompagnée de toute une équipe pédagogique est venue nous présenter le projet ambitieux de son établissement. C’est toute une équipe qui a décidé d’intégrer le numérique, et plus particulièrement les tablettes, à ses pratiques. Cette expérimentation menée sur plusieurs classes a pour but de démontrer que les tablettes tactiles destinées, au départ, à regarder des vidéos ou à jouer ont un vrai potentiel pédagogique.

"Que ce soit à travers la fréquentation des salles multimédias, l’utilisation de logiciels spécifiques, comme les cartes heuristiques, l’utilisation du son et de l’image, du tableau numérique, l’usage des technologies numériques (T.I.C.E.) fait maintenant partie intégrante de l’enseignement. L’usage des tablettes a été le prolongement, la suite logique de cette appropriation des nouveaux outils de communication dans la salle de classe. Il manque encore une connexion internet performante pour pouvoir optimiser l’outil."

Marie-José Nicolet, professeure des écoles

Marie-José Nicolet s’est lancée avec ses collègues dans la création de livres numériques. Ce projet est porté par l’ensemble de l’école. Pour sa part, avec ses 12 élèves de moyenne section, elle a réalisé un livre sur les lettres de l’alphabet : l’abécédaire des contes. En art plastique, les élèves ont décoré une lettre de l’alphabet en rapport avec le titre d’un conte .

"L’objectif était au départ de favoriser l’écrit mais ce travail a aussi permis de travailler des compétences orales. En visualisant les extraits des séquences filmées ou enregistrées, les élèves voient les améliorations à apporter et peuvent ainsi progresser à leurs rythmes. En communiquant sur ce travail avec les familles, celles-ci ont pu vraiment voir ce qui se passe au sein de la classe"

Jean-Luc Rebel, enseignant en génie électrique, en lycée professionnel

Jean-Luc Rebel met en place avec ses collègues, grâce aux T.I.C.E., une approche globale par compétences. Partant du constat de l’émiettement du savoir et d’une démotivation des élèves les plus faibles, ainsi que de l’existence d’un manque d’entraide, les enseignants ont eu envie de développer une manière de travailler plus satisfaisante. C’est une équipe complète de dix enseignants, qui a choisi de bousculer ses habitudes en travaillant par compétences, pour éviter ainsi la "note sanction" et mettre à jour le profil de chaque élève afin de lui permettre d’affiner son projet professionnel.

"Cette expérimentation permet de valoriser les compétences disciplinaires développées par les élèves sans avoir recours à la note scolaire. L’utilisation des T.I.C.E. est devenue une nécessité pour accroître l’autonomie de l’élève et permettre une meilleure évaluation de la compétence en tant que processus d’apprentissage observable."

Françoise Moutenet, professeure d’anglais en lycée

Françoise Moutenet s’est investie avec ses élèves dans Euro Detectives, un projet d’eTwinning intégré. Par l’intermédiaire d’un partenariat scolaire avec un établissement situé en République Tchèque, les élèves se livrent à de multiples activités. Par exemple, en début d’année, ils ont appris à se présenter grâce à une activité interactive : qui est qui sur la photo de classe ? Les partenaires émettent des hypothèses et jouent aux détectives (expression orale et écrite en interaction). Ils ont aussi pu faire découvrir leur culture ainsi que le système scolaire à leurs correspondants. Enfin, l’écriture collaborative a permis de créer un scenario policier sur le même principe que le jeu Cluedo.

"C’est une activité gratuite qui permet de dépasser les frontières. L’intérêt de cette plateforme collaborative est de donner une réalité à leurs apprentissages grâce à l’interactivité. Cet outil est un miroir qui reflète leur niveau et qui les oblige à progresser afin de se faire comprendre des partenaires. L’eTwinning offre une possibilité d’ouverture culturelle unique".

Stéphanie Terrier

Stéphanie Terrier avec un collègue, a décidé de développer un journal électronique pour l’établissement. Depuis novembre 2009 , "L’Ėveil" est un journal électronique , espace d’échange pour les résident(e)s , la Communauté éducative, et les ami(e)s sur le Web de l’I.M.E. l’Ėveil . Il est conçu dans son ergonomie pour être utilisé par les élèves en situation de handicap lors de leur présence en classe ou de leurs retours en famille. Son ambition est d’être le témoin des activités de l’établissement. Pour l’instant, il est "administré" par deux enseignants, les articles sont soit rédigés en classe avec les élèves (choix des thèmes, textes, choix des photos, diaporamas, vidéos ), soit par les enseignants.

"Le matériel qui est adapté au handicap permet aux élèves de naviguer en autonomie. Grâce au blog, les résidents communiquent avec l’extérieur et reçoivent avec grand plaisir les commentaires des internautes. Le dernier projet développé est celui d’une visite virtuelle de l’établissement. Grâce au blog, après leur départ, les élèves gardent ensuite un lien "virtuel" avec l’établissement."

Marie Lacombe, professeure documentaliste et Juliette Marine, professeure de lettres classiques

Marie Lacombe et Juliette Marine, toutes deux coordinatrices du projet, accompagnées de Nathalie Rabatel, professeure d’allemand sont venues nous parler de leur projet d’établissement "L’excellence numérique au service de la réussite pour tous".

Encore une fois, c’est toute l’équipe pédagogique du collège, assistée d’un A.E.D. T.I.C.E. à mi-temps, qui a choisi de se lancer dans cette expérimentation qui consiste à intégrer le numérique dans la classe quelque soit la discipline. Pour fédérer tous les enseignants autour de ce projet, une plate-forme de cours en ligne a été crée. Celle-ci qui est alimentée par les élèves et les enseignants permet de mettre en place des parcours pédagogiques adaptés à tous. Mais elle a aussi favorisé les échanges collaboratifs entre élèves. Par ailleurs, l’établissement étant doté d’une classe mobile, les tablettes ont trouvé leur place aisément dans ce dispositif. En Allemand, par exemple, où elles sont une alternative au M.P.3 pour l’enregistrement audio ou vidéo. En Français, où elles permettent d’adapter les cours pour les élèves à besoins éducatifs particuliers.

Se lancer dans l’aventure du numérique demande beaucoup d’énergie et c’est une activité parfois très chronophage. En choisissant d’investir cet outil en équipe, les enseignants ont compris que l’intérêt était multiple : croiser les regards, partager le travail, s’installer dans une dynamique d’entraide. Cette étape tend à démontrer que des groupes de mutualisation pluridisciplinaires et inter-degrés pourraient être une aide précieuse pour accompagner les enseignants dans cette intégration nécessaire du numérique à leurs pratiques.

La semaine prochaine, le Tour de France du numérique pour l’éducation poursuit sa route avec une étape à Amiens qui se tiendra sur l’ensemble de la journée. Il est toujours possible de vous inscrire afin de venir à la rencontre des enseignants innovants, motivés et motivants, invités par le Café Pédagogique !

Le café pédagogique

 
jeudi 30 mai 2013

Troisième réunion du conseil académique de la vie lycéenne (C.A.V.L.)

Mercredi 22 mai au lycée Jules Haag, douze élèves du conseil académique de la vie lycéenne ont poursuivi les travaux engagés cette année, malgré l’approche des examens.

La matinée a été consacrée à des travaux de groupes sur les thèmes de la communication au sein de la vie lycéenne et de la maison des lycéens (M.D.L.).

Neuf membres adultes ont participé à ce conseil.

Rappel des propositions faites par les lycéens lors des rencontres européennes à Strasbourg en mars dernier, sur trois thèmes

Être citoyen à l’heure du développement durable

Troisième réunion du conseil académique de la vie lycéenne (C.A.V.L.)
- Sensibiliser et informer les citoyens (campagnes, spots télé, à l’école, étiquetage et labellisation des produits)
- Lutter contre le gaspillage de l’eau
- Soutenir l’agriculture biologique

La mobilité en Europe

- mieux informer les élèves des dispositifs existants (référents, clubs, forums, réseau de "témoins")
- simplifier les formalités administratives
- instaurer une mobilité individuelle obligatoire au cours de la scolarité
- revoir la méthodologie d’apprentissage des langues
- créer des évènements culturels pour susciter l’envie

La citoyenneté européenne

- mieux connaître les institutions européennes (cours d’éducation civique européenne, agir sur la formation des enseignants…)
- maîtriser au moins une langue en plus de sa langue maternelle
- créer un conseil européen de la vie lycéenne

Ces propositions ont été communiquées aux députés européens.
Joachim et Flavien complètent en témoignant que ces rencontres furent humainement très enrichissantes et permirent de découvrir d’autres systèmes éducatifs.

Présentation de l’avancée des travaux sur les thèmes retenus

L’égalité filles - garçons

Dans le cadre d’une collaboration entre l’académie, la Préfecture et le Conseil régional, un concours sera organisé à la rentrée prochaine, qui récompensera les meilleurs projets initiés dans les établissements scolaires franc-comtois lors d’une semaine de sensibilisation en mars ou avril. La remise des prix pourrait avoir lieu au F.R.A.C., à la cité des arts de Besançon, lors d’une journée au cours de laquelle seraient présentés tous les projets.

Le rôle du vice-président de C.V.L.

La création d’un guide pratique à l’attention des vice-présidents a été décidée en janvier lors du séminaire de vie lycéenne à Mouthe auquel ont participé un grand nombre de vice-présidents des C.V.L. de l’académie aux côtés des élus C.A.V.L.
Ce guide est en cours d’élaboration et sera donné à tous les vice-présidents qui seront élus à la rentrée prochaine.

La maison des lycéens (M.D.L.)

Comment inciter les élèves et les établissements à s’engager dans la création d’une M.D.L. ?
Une réponse est proposée en trois mots : adhésion, rassemblement, élaboration, et déclinée en diverses actions possibles : création d’affiches, de supports audio-visuels (clip avec le soutien du C.R.D.P. ?), interventions dans les lycées pour sensibiliser et accompagner, forums. Il est nécessaire de beaucoup communiquer sur le sujet et de profiter des expériences de M.D.L. qui marchent. Madame Courbet, agent comptable au lycée Georges Colomb, apporte son aide sur les statuts, les contraintes, les risques et responsabilités de chacun. Il faudra faire face à la réticence des adultes, aux freins concernant l’utilisation des fonds.

La communication au sein de la vie lycéenne

Le développement de la communication interne permet de transmettre des compte-rendus, demander et faire circuler des informations. Il existe des outils collaboratifs qui permettent d’être efficace.
Il en est de même pour la communication externe.
Il a été créé pour chaque élu du C.A.V.L., titulaires et suppléants, une adresse mail académique.

Antoine Neves, le proviseur vie scolaire (P.V.S.) informe le C.A.V.L. qu’il existe maintenant une page facebook, créée au niveau national pour la vie lycéenne et qu’il semble inévitable que le C.A.V.L. de Besançon crée sa propre page. Cette page pourra être un support à la consultation sur l’acte II de la vie lycéenne.

Un projet de réunion des C.A.V.L. des académies de Besançon et de Strasbourg se profile pour la rentrée. Cette réunion pourrait avoir lieu à Belfort.


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon