R

Accueil > Académie > Actualités > Vie de l’académie > Stage de pratique orale de l’anglais pour des professeurs

Rubrique Vie de l'académie

mardi 26 février 2013

Stage de pratique orale de l’anglais pour des professeurs

30 professeurs en stage de pratique orale de la langue anglaise durant une semaine pendant les congés de février

Angleterre
En lien avec l’inspection pédagogique d’anglais, la division de la formation (D.I.F.O.R.) a organisé pour la quatrième année consécutive une formation intensive à la pratique orale de la langue anglaise, destinée en priorité aux professeurs de disciplines non linguistiques (D.N.L.) qui veulent enseigner en section européenne, aux professeurs qui assurent l’enseignement technologique en anglais et aux professeurs qui cherchent à perfectionner leur pratique de cette langue dans le cadre d’un projet d’établissement. Cette formation, encadrée par trois formateurs anglophones s’est déroulée durant la première semaine des congés de février, du lundi 18 février au vendredi 22 février 2012, de 9 h à 17h, au rectorat, site Carnot. Les 30 professeurs retenus, de toutes disciplines et venant de toute l’académie, ont pu bénéficier d’une formation orale intensive et dynamique, en petits groupes de 10. Un niveau minimum d’anglais était requis pour pouvoir être retenu et les motivations devaient s’inscrire dans le projet de l’établissement. Cette année encore, les candidatures ont été nombreuses et toutes n’ont pas pu être satisfaites.

Contact

Division de la formation (D.I.F.O.R.)
Tél. : 03 81 65 74 42

 
vendredi 15 février 2013

Remise de diplômes obtenus grâce à la validation des acquis de l’expérience (V.A.E.)

Le 14 février au rectorat, 69 candidats ont reçu leur diplôme, du C.A.P. au B.T.S

Depuis la loi du 17 janvier 2002, dite loi de modernisation sociale, la V.A.E. permet aux personnes engagées dans la vie active de faire valider les acquis de leur expérience notamment professionnelle, pour obtenir tout ou partie d’un diplôme.
Salariés, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants, ou encore bénévoles, tous peuvent bénéficier de ce dispositif et ce, sans limite d’âge.
Les candidats doivent avoir exercé une ou plusieurs activités pendant au moins trois ans et être en mesure de justifier de cette expérience.

Première cérémonie de remise des diplômes V.A.E. dans l’académie

Remise de diplômes obtenus par V.A.E. Cette cérémonie a regroupé les personnels du dispositif académique de validation des acquis de l’expérience (D.A.V.A.), du bureau V.A.E. de la division examens et concours (D.E.C.), des lauréats de la session de décembre 2012, des présidents de jury et quelques professionnels membres de jury.

Des diplômés émus et satisfaits !

Agnès Roussel, 50 ans, valide un bac professionnel "services accueil assistance conseil"

"Avant de débuter une V.A.E., il faut bien préciser son projet professionnel et choisir la certification la plus adaptée. Informations et conseils précieux nous sont donnés par nos accompagnateurs qui nous soutiennent tout au long de la démarche.
Après des expériences variées, je souhaite aujourd’hui m’investir dans l’accompagnement, ma V.A.E me permet de valider mon premier diplôme et d’avoir une meilleure reconnaissance ! Mon projet à terme serait de devenir éducateur spécialisé".

Élisabeth Rodrigues, 41 ans, obtient un B.T.S."assistant de gestion P.M.E.-P.M.I."

"Je me suis engagée dans la V.A.E. fin 2010, pendant une période de chômage, pour réajuster mon niveau et mon domaine de qualification. En effet, dans ma recherche d’emploi, j’ai constaté que dans la majorité des cas, on demandait un B.T.S. C’est un gros investissement qui demande beaucoup de temps et d’implication, mais ça vaut le coup : la preuve ! Aujourd’hui, avec ce niveau, je souhaite passer le concours de rédacteur territorial... Un nouveau challenge !"

Nadia Djelkhir, 45 ans, sanctionne un bac professionnel "accueil - relation clients et usagers"

"Pour ma part, c’était surtout pour évoluer professionnellement et me prouver à moi-même que j’étais capable d’obtenir un diplôme ! Montrer à mon entourage et à mon fils surtout que même si j’avais quitté l’école à 16 ans, aujourd’hui, mon parcours et mes compétences sont reconnus. J’encourage tout le monde à se lancer dans ce type de démarche".

Fabrice Rolland, 33 ans, acquiert son diplôme d’état d’éducateur spécialisé

"Il y a trois, j’ai validé un diplôme d’état de moniteur éducateur par V.A.E. C’est donc ma deuxième démarche, que je considère comme une suite logique dans mon parcours ! Aujourd’hui, je suis moniteur éducateur à l’Association des paralysés de France de Besançon et ce nouveau diplôme va certainement me permettre d’évoluer, m’ouvrir d’autres portes et m’apporter plus de reconnaissance ! Ça m’a demandé énormément d’investissement, donc j’avoue être satisfait et confiant pour la suite !"

La V.A.E. dans l’académie de Besançon

Remise de diplômes obtenus par V.A.E. Les diplômes de l’éducation spécialisée, de l’aide aux personnes ainsi que les B.T.S. du secteur tertiaire sont les plus convoités, comme le montre le tableau suivant. On note aussi une particularité régionale avec l’attrait du B.T.S. opticien lunetier.
En 2012, on observe un taux de réussite de 60,5 %.

Les dix diplômes de l’éducation nationale les plus demandés en 2012 dans l’académie de Besançon

- diplôme d’état d’éducateur spécialisé  : 41dossiers examinés
- C.A.P. petite enfance : 34 dossiers
- B.P. coiffure : 18 dossiers
- diplôme d’état de moniteur éducateur : 17 dossiers
- B.T.S. Opticien lunetier : 13 dossiers
- B.T.S. assistant de gestion P.M.E.-P.M.I. : 12 dossiers
- B.T.S. assistant de manager : 11 dossiers
- B.T.S. management des unités commerciale (M.U.C.) : 9 dossiers
- B.T.S. comptabilité et gestion des organisations (C.G.O.) : 7 dossiers
- Bac professionnel secrétariat : 6 dossiers

Le dispositif académique de validation des acquis de l’expérience (D.A.V.A.) propose un accompagnement individualisé

Le D.A.V.A. est chargé de l’accueil et de l’information du public pour les diplômes professionnels et technologiques dont l’organisation et la gestion des examens sont assurés par le bureau V.A.E. de la division des examens et concours.
Au-delà de ces missions d’information, l’équipe du D.A.V.A. apporte aux candidats à la V.A.E. un appui méthodologique et technique pour l’élaboration du dossier. Disponibilité, écoute et professionnalisme permettent de mettre en valeur les compétences acquises au cours des années d’expérience.
Service compétent du rectorat, le D.A.V.A. contribue au développement des partenariats avec le monde économique, en particulier avec les branches et les entreprises qui utilisent la V.A.E. dans la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Dixième anniversaire du dispositif de V.A.E.

L’année 2012 a été l’occasion de fêter le dixième anniversaire de la mise en place du dispositif de V.A.E..
Dans ce contexte, un colloque intitulé "Les dix ans de la V.A.E" avait été organisé en novembre dernier sous l’égide d’Emploi formation insertion en Franche-Comté (E.F.I.G.I.P.), par les certificateurs et le conseil régional de Franche-Comté.

En savoir plus sur la V.A.E.

 
mercredi 13 février 2013

Journée de la Femme, 8 mars 2013

Le 8 mars est traditionnellement la journée de mobilisation internationale pour l’égalité entre les femmes et les hommes : recensement des actions

La volonté du ministère des Droits des Femmes est de faire du 8 mars 2013 un moment de mobilisation en faveur des droits des femmes. Il s’agit également d’engager une dynamique qui aille largement au-delà d’une journée, mais dure 365 jours sur 365. C’est pour cette raison que la thématique du 8 mars sera : "Le 8 mars, c’est toute l’année".

À ce titre, le ministère des droits des femmes souhaite donner une meilleure visibilité aux actions qui seront réalisées à travers la France entre le 1er et le 20 mars via une carte diffusée en ligne sur le site du ministère.

Un formulaire a été créé et envoyé aux associations, collectivités et entreprises.

Toute structure organisant un évènement autour de la Journée internationale des droits de la Femme, peut l’enregistrer en ligne

En savoir plus

Signature de la convention interministérielle 2013-2018 pour une réelle égalité entre les filles et les garçons dans le système éducatif
2013, l’année de mobilisation pour "l’égalité entre les filles et les garçons à l’école"

 
mercredi 6 février 2013

Journées nationales des cordées de la réussite 2013 : l’U.T.B.M. a organisé deux évènements

Accueil et visite guidée de l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard (U.T.B.M.) le 18 janvier, formation des tuteurs étudiants le 19 janvier

Découverte des activités de recherche industrielle à l’U.T.B.M. pour une quarantaine d’élèves le 18 janvier

Une visite pour les lycées Jules Viette et Gustave Courbet de Montbéliard, les collèges Anatole France de Bethoncourt et Pierre Brossolette de Montbéliard : une quarantaine de jeunes collégiens et lycéens accompagnées de deux étudiantes tutrices de l’U.T.B.M. ont pu découvrir les activités de la recherche en lien avec le monde industriel.

Au programme : visite du laboratoire Lermps de Montbéliard spécialisé dans la caractérisation et le traitement de surfaces (couches minces). La caractérisation est un ensemble de techniques permettant l’analyse de la composition de la structure et de la topographie de tous types de surfaces.
Les élèves ont découvert, guidés par des chercheurs, le champ d’activités très large du laboratoire : aéronautique, automobile, horlogerie de luxe, bijouterie, médical…
Les élèves ont pu appréhender le fonctionnement des équipements de pointe à destination de la recherche industrielle (salle blanche, microscope à balayage électronique, spectromètres, lasers…).
Cordées de la réussite 2013 - U.T.B.M. Une présentation des métiers de la recherche a complété la visite, dans le cadre de l’aide à l’orientation.

Formation des tuteurs étudiants de l’U.T.B.M. avec l’association Partages inter-écoles, le samedi 19 janvier

L’association fédère et anime le réseau des tuteurs d’une quarantaine de grandes écoles dont l’U.T.B.M. Elle organise des formations pour les tuteurs et des échanges nationaux pour mutualiser les bonnes pratiques.

L’U.T.B.M. a organisé une journée de formation pour ses étudiants tuteurs. Le formateur, ancien étudiant de l’Institut national des sciences appliquées (I.N.S.A.) de Toulouse a tout d’abord présenté les activités de l’association Partages. Les étudiants pourront ainsi participer au grand rassemblement annuel des tuteurs qui se déroulera à Rennes cette année.
Cette formation a permis d’apporter des réponses pratiques aux questions des étudiants et de les aider à développer des séances de tutorat efficaces. Le but était de mettre en confiance les étudiants-tuteurs dans leurs échanges avec les collégiens et lycéens.

Contact

Aude Petit, responsable de cordée U.T.B.M.

Les cordées de la réussite dans l’académie

 
mardi 5 février 2013

Le recteur Éric Martin remet le certificat de formation générale (C.F.G.) à la maison d’arrêt de Vesoul

Lundi 28 janvier 2013, le recteur s’est rendu à la maison d’arrêt de Vesoul afin d’y remettre aux lauréats, le certificat de formation générale (C.F.G.)

Le recteur Éric Martin remet le certificat de formation générale (C.F.G.) à la maison d'arrêt de VesoulLe certificat de formation générale (C.F.G.) garantit l’acquisition de connaissances de base dans trois domaines généraux de formation : français, mathématiques, vie sociale et professionnelle. L’examen valide des acquis dans des domaines de connaissances générales, notamment pour les élèves des enseignements généraux et professionnels adaptés (S.E.G.P.A.) et de troisième d’insertion. Peuvent s’y présenter les élèves dans leur dernière année de scolarité obligatoire mais également les adultes. Sont plus particulièrement concernés :
- les élèves de troisième d’insertion et de troisième des enseignements généraux et professionnels adaptés (S.E.G.P.A. de collège et É.R.E.A.),
- les jeunes ou adultes ayant suivi une action de formation en alternance dans un dispositif d’insertion sociale et professionnelle ou une formation continue. C’est le cas d’un nombre important de détenus ou de prévenus dans les établissements pénitentiaires.

L’école dans les prisons

Dans le Grand Est de la France, qui comporte les régions Lorraine, Alsace et Franche-Comté (académies de Nancy-Metz, Strasbourg et Besançon), l’enseignement en milieu carcéral est coordonné par le proviseur Rémy Bordes qui supervise l’activité de 185 enseignants représentant 45 équivalents-temps-plein (E.P.T.). L’enseignement dispensé dans 20 établissements pénitentiaires bénéficie à 30 % des 5600 détenus volontaires, ce qui représente 5000 élèves par année, compte tenu du turn-over. Les diplômes préparés vont du diplôme d’initiation à la langue française (D.I.L.F.) au Master 2 en passant par le C.F.G. qui intéresse nombre de jeunes, en lien avec la problématique du décrochage scolaire.

Huit C.F.G. décernés à la maison d’arrêt de Vesoul

Accompagné du directeur académique Éric Fardet, du proviseur Rémy Bordes, et de plusieurs cadres et professeurs de l’académie, le recteur Éric Martin a été accueilli à la maison d’arrêt de Vesoul par la chef d’établissement pénitentiaire Lynda Boudjema entourée de son équipe. Un temps de prise de contact a permis aux personnels des deux administrations d’échanger sur l’importance de l’enseignement scolaire en prison et sur l’excellence du travail réalisé en Haute-Saône, sur les sites de Vesoul, mais aussi de Lure. En effet, et alors que l’inactivité carcérale n’est bonne ni pour le moral ni pour la réinsertion des prévenus et des détenus, il est difficile de leur proposer du travail. Ils ont donc généralement tout à gagner à fréquenter l’école. C’est bien le cas dans notre département où les 2/3 des prisonniers suivent une formation (30% dans l’académie / 25% au plan national). Dans ce contexte et à cette occasion, la chef d’établissement a remercié chaleureusement, et le recteur a félicité, les deux enseignants présents, chevilles ouvrières de cette réussite : Philippe Walter, professeur des écoles spécialisé et Danièle Couturet, conseillère pédagogique de la circonscription de l’A.S.H. de la Haute-Saône. Après les congratulations de circonstance, le recteur a remis les huit diplômes du C.F.G. décernés à des personnes emprisonnées à Vesoul, soit 100% de réussite à l’examen pour cette session. Un échange avec les lauréats, très fiers de cette réussite scolaire - pour beaucoup la première - montre que le travail réalisé constitue une étape importante sur la voie de la réinsertion sociale et de l’ambition professionnelle.

Pour en savoir plus

 
mardi 5 février 2013

Fabrikà sciences : nouvel espace de découverte des sciences à Besançon

Exposition "Lumières : à fond les photons", visites et ateliers gratuits, profitez-en !
Du 1er février au 30 juin 2013, ouverture les mercredis et dimanches après-midi de 14 h à 18 h

Entrée gratuite

Exposition "Lumières : à fond les photons !" à partir de 6 ans

Découvrez de manière ludique et expérimentale les propriétés de la lumière, les grandes découvertes historiques et les dernières recherches en optique…
pour y voir clair sur la synthèse des couleurs, la fluorescence, la phosphorescence, les lasers et fibres optiques...
Créée avec les chercheurs de l’Institut FEMTO-ST, cette expo, accessible à tous est pleine de surprises !

Petits plus les dimanches après-midi : un ateliers scientifique de 1 h 30.

Des visites guidées dédiées aux enseignants et à leurs familles sont prévues les mercredis 6 mars, 3 avril, 15 mai et 5 juin à 15h.
Les personnes intéressées sont priées de contacter Fabrika sciences par téléphone au
03 81 66 20 95

Programmation des ateliers jusqu’à fin mars

Programmation Fabrikà sciences

Dans l’attente de vous retrouver nombreux dans ce nouveau lieu dédié à la vulgarisation scientifique sur la campus de la Bouloie !

En savoir plus

Accès

La Fabrikà sciences
Campus de la Bouloie
16, route de Gray
25000 Besançon
Lignes de bus : 7, 8 et 2

Contact

Johanna Deridder, coordinatrice Fabrika sciences
Université de Franche-Comté
Ouverture pour les scolaires sur réservation au 03 81 66 20 95

 
lundi 4 février 2013

19e Festival international des cinémas d’Asie de Vesoul

L’Arménie, Hong Kong, l’Inde et l’Indonésie à l’honneur du 5 au 12 février 2013.

Les classes de seconde du lycée Édouard Belin mobilisées

Dans le cadre de l’option "arts visuels"

Chaque année en mai, les élèves de seconde option "arts visuels" se rendent au Festival de Cannes dans le cadre de leur formation. Ils s’y préparent tout au long de l’année notamment lors du Festival international des cinémas d’Asie de Vesoul (F.I.C.A.).
L’exploitation pluridisciplinaire des films vus en cours par les élèves est donc axée sur cette préparation. À l’issue de chaque film, les élèves remplissent une fiche mise au point par l’équipe pédagogique et exploitée par l’enseignante d’arts visuels. Les élèves se familiarisent ainsi avec la lecture d’images, travail qui leur sera demandé à Cannes.
Les films sont choisis pour proposer aux jeunes cinéphiles une approche diversifiée du cinéma d’Asie, avec trois cinéastes de pays différents : Indonésie, Chine, Kazakhstan.

Dans le cadre du programme de français

L’étude des films s’inscrit dans plusieurs démarches :
- analyse de l’image mobile, travail déjà entrepris grâce au dispositif Lycéens au cinéma, qui leur permet de s’approprier les termes techniques
- analyse des structures du récit filmique (repérage de procédés narratifs, notion de points de vue)
- analyse des genres (ici en particulier, le "road movie" pour le film La Route du Kazakhe Darejan Omirbaev
- découverte de cultures et de formes d’expression artistiques différentes (le cinéma de Wong Kar Wei avec Nos années sauvages)
- étude de l’argumentation (le film indonésien Love for share, de Nia Dinata, traite du thème de la polygamie et fera l’objet d’un travail interdisciplinaire avec le professeur d’histoire-géographie, en particulier d’une réflexion sur le statut de la femme dans différentes cultures).

Dans le cadre du programme d’histoire-géographie

Les films sélectionnés évoquent également le thème de la gestion des ressources terrestres et notamment les chapitres "Nourrir les hommes" et "L’eau, ressource essentielle" :
La Rizière de Zhu Xiaoling, chronique d’un village du sud-est de la Chine et le film indien De l’eau de K. Balachander où les femmes effectuent la rude tâche d’aller chercher, chaque jour de l’eau à l’unique puits situé à des kilomètres du village.

Contact

Catherine Grisard, documentaliste du lycée Belin
Tel : 03 84 75 53 23

Les élèves membres de deux jurys au Festival international des cinémas d’Asie

Le jury lycéen a été créé en 2008 au lycée Belin. Une dizaine d’élèves du lycée décernent le Prix du jury lycéen remis lors de la cérémonie de clôture du festival. Ce jury juge les neuf films de fiction en compétition.

Le jury jeunes, créé en 2000 est composé d’élèves des collèges de Vesoul et Noidans-les-Vesoul, des lycées Belin et des Haberges et d’étudiants de l’École de gestion et de commerce (E.G.C) de Vesoul.
Ils seront plus de quarante en 2013 à juger huit films documentaires. Le prix du jury jeunes est remis par sa présidente, Élodie Henry, au cours de la cérémonie de clôture.

Dossier de presse - Festival international des cinémas d’Asie de Vesoul 2013

Renseignements et contacts

Jean-Marc Thérouanne et Bastian Meiresonne
Festival International des Cinémas d’Asie (F.I.C.A.)
25, rue du docteur Doillon
70 000 Vesoul
Tél : 03 84 76 55 82
Courriel

 
mardi 29 janvier 2013

Séminaire de vie lycéenne du 22 au 24 janvier 2013

40 élèves élus au conseil académique de la vie lycéenne (C.A.V.L.) réunis à Mouthe

Seminaire CAVL Venus des lycées de toute l’académie au centre Grand Chalet des PEP 25, les 40 élus C.A.V.L. ou vice-présidents de conseils de vie lycéenne (C.V.L) ont participé activement à ce séminaire organisé par la cellule vie scolaire du rectorat.

Informer et former les lycéens élus

Le but de ce séminaire est de permettre aux jeunes de créer des liens et des partenariats, de susciter l’envie de devenir pleinement actifs dans leurs fonctions et d’échanger sur les thèmes, définis lors du C.A.V.L. du 12 décembre 2012, correspondant à des priorités académiques et nationales.

Ateliers et débats productifs

Seminaire C.A.V.L.2 Les thèmes retenus cette année ont donné lieu à des ateliers de sensibilisation et à des débats animés par des experts académiques ou des partenaires de l’éducation nationale :
- les conduites à risques, animé par le Docteur Robbe, conseiller technique du recteur et par Antoine Neves, délégué académique à la vie lycéenne ;
- le rôle des vice-présidents de C.V.L., animé par Christine Monnin, C.P.E. vie scolaire, Sémia Delille, C.P.E. référente de vie lycéenne au lycée professionnel Luxembourg de Vesoul et Caroline Touquet, C.P.E. référente de vie lycéenne au lycée Aragon d’Héricourt ;
- la maison des lycéens, animé par Marcelin Baretje, secrétaire général de l’association régionale des œuvres éducatives et de vacances de l’éducation nationale (A.R.O.E.V.E.N.) et Paul-Christophe Belliot, C.P.E. référent de vie lycéenne au lycée des Haberges de Vesoul ;
- l’égalité filles - garçons, animé par Dominque Chatté, inspecteur d’académie - inspecteur pédagogique régionale (I.A.-I.P.R.) d’espagnol et responsable de la mission égalité filles-garçons et Nicolas Desormonts, IA-IPR de lettres.
- l’ouverture culturelle, animé par Mmes Gillard et Viard de la Scène Nationale de Besançon ainsi qu’un animateur cinéma et une comédienne) ;
- la communication au sein de la vie lycéenne, animé par Bertrand Formet, formateur au centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (C.L.E.M.I.) et Caroline Touquet, C.P.E., membre du C.L.E.M.I. également.

Le bilan de ces travaux sera présenté lors du prochain C.A.V.L. qui aura lieu le mercredi 6 mars 2013. Il permettra de définir les actions qui seront mises en œuvre par les élus lycéens académiques durant leur mandat de deux ans.

Temps conviviaux de pratique sportive et culturelle

Seminaire C.A.V.L.3 Ski, raquettes, piscine, visites… étaient organisés l’après-midi. Ces moments ont contribué à créer une vraie cohésion entre les élèves qui ne se connaissaient pas avant ce séminaire. Des projets de collaboration entre des lycées et lycées professionnels voisins ont ainsi pu émerger au sein des élus pour poursuivre la collaboration initiée durant ce séminaire.

Élèves, organisateurs et animateurs s’accordent à dire que ce séminaire a été une réussite tant pour l’ambiance très conviviale que pour la teneur des débats et des travaux initiés.

La prochaine date importante de la vie lycéenne académique, outre la réunion du C.A.V.L. du 6 mars, sera pour les élus C.A.V.L. la participation aux journées européennes à Strasbourg les 20, 21 et 22 mars 2013. Ces journées réuniront des délégations de lycéens venus d’Allemagne, de Belgique, du Luxembourg, d’Autriche et de France (académies de Reims, Nancy-Metz, Besançon, Strasbourg) autour du thème de la citoyenneté européenne.

Contact

Antoine Neves, délégué académique à la vie lycéenne

 
jeudi 17 janvier 2013

Colloque au LP d’Audincourt : valoriser les métiers de service en hôtellerie restauration aux savoir-faire moins médiatisés que ceux liés à la cuisine, auprès des collégiens

En raison des conditions météorologiques peu clémentes, le colloque qui devait se tenir le 21 janvier est reporté à une date ultérieure

Le baccalauréat professionnel "commercialisation et services en restauration " existe depuis septembre 2011. Il se distingue du baccalauréat professionnel "cuisine".

L’objectif du colloque est d’engager la promotion des métiers de service en hôtellerie restauration auprès des collégiens et de les inciter à se tourner vers ces métiers porteurs.

Promouvoir les métiers de service en hôtellerie restauration

La dynamique du secteur en termes d’emplois est connue, offrant de ce fait des perspectives d’insertion professionnelle forte pour les jeunes diplômés. Mais une image négative du métier persiste.

"Nous voulons faire connaître aux élèves et aux parents toutes les "partitions" jouées par les professionnels des arts de la table, ainsi que la diversité de leurs compétences.
Il est important de briser l’image du porteur d’assiette. Celle-ci n’est qu’un instrument de travail, tout comme l’est le violon pour le violoniste. Qui oserait dire qu’un violoniste est un porteur de violon !
Derrière cette assiette symbolique que nous allons mettre en scène, découvrons la brigade : chef de rang, barman, sommelier, maître d’hôtel, directeur de restauration… Voici le point de départ du colloque"
, explique Hervé Tournier, professeur de services et commercialisation en hôtellerie restauration au lycée professionnel d’Audincourt et Meilleur ouvrier de France.

Origine du projet

Hervé Tournier est à l’origine de cette journée soutenue par l’équipe de direction de l’établissement. Son initiative a été motivée par de nombreux contacts avec des professionnels de l’hôtellerie restauration, les besoins d’informations sur les métiers exprimés par les principaux de collège et les échanges avec les équipes enseignantes de la filière.

Douze professionnels, sept principaux de collège et un invité d’honneur au rendez-vous

Les professionnels, chefs d’entreprise, directeurs de restauration, chef de rang, sommelier, représenteront trois concepts de restauration : traditionnel, brasserie et gastronomique.
Participeront également au colloque, les principaux des collèges Jean Bauhin d’Audincourt, Jean-Jacques Rousseau de Voujeaucourt, Anatole France de Bethoncourt, Léonard de Vinci de Belfort, Paul Langevin d’Étupes, Jean-Paul Guyot de Mandeure et Les Bruyères de Valentigney.

Les organisateurs auront aussi le plaisir d’accueillir Rémi Ségura, ancien élève du lycée d’Audincourt, B.E.P. des métiers de la restauration, promotion 2008, ayant obtenu le titre de "Meilleur sommelier du Luxembourg 2012".

Programme

Après un déjeuner au restaurant d’application du lycée, trois temps de réflexion réuniront l’ensemble des participants à l’auditorium :
- recueillir les représentations des métiers de service des collégiens,
- construire une image positive de ces métiers avec la contribution des professionnels,
- bâtir une présentation claire et valorisante des métiers de service en hôtellerie restauration à destination des collégiens.

Contacts

- Chantal Rosier, inspecteur de l’éducation nationale enseignement technique (I.E.N. - E.T.) économie-gestion, chargée des filières hôtellerie restauration et alimentation
- Hervé Tournier, professeur de services et commercialisation en hôtellerie restauration au lycée professionnel d’Audincourt, aide I.E.N et Meilleur ouvrier de France
- Jean-Pierre Koeppel, proviseur

Tél. 03 81 36 22 00

Lycée des métiers éco-matériaux et éco-services, lycée professionnel d’Audincourt

 
mercredi 16 janvier 2013

Un nouveau bâtiment pour le département Génie civil de l’I.U.T. de Belfort-Montbéliard

Le 11 janvier, Éric Martin, recteur de l’académie de Besançon, chancelier des universités, a inauguré le bâtiment, en présence de Jacques Bahi, président de l’Université de Franche-Comté, Olivier Prévôt, directeur de l’I.U.T. et Étienne Butzbach, maire de Belfort et maître d’ouvrage

Le projet a débuté en 2006 lorsque la communauté d’agglomération belfortaine et la Ville de Belfort, dans le cadre du contrat de projets État-Région (C.P.E.R.) 2007-2013, ont apporté appui au projet de réhabilitation et d’extension de l’I.U.T. de Belfort en vue d’accueillir un département Génie civil.

Le nouveau bâtiment

Le bâtiment abrite les salles de travaux pratiques spécialisées sur 900 m2. Une aire de stockage sécurisée, dédiée aux matériaux et à la fabrication de pièces, a été créée en extérieur près du bâtiment. Son accès est facilité pour les livraisons de matériels de travaux publics.

L’extension comprend ainsi une salle de cours, un bureau pour les techniciens, plusieurs laboratoires dont étude des sols, des granulats, d’éclairage, du béton… et enfin un atelier coffrage équipé d’un pont roulant.

Renforcer la filière technologique d’enseignement et les formations en alternance

Le projet de création du département Génie civil au sein de l’IUT de Belfort-Montbéliard s’inscrit dans une dynamique de valorisation de la filière technologique d’enseignement et des formations en alternance, en particulier l’apprentissage. Cette formation, créée en partenariat avec les professionnels du secteur et ouverte à la rentrée 2008 avec un groupe de 49 étudiants, est la seule entre Strasbourg et Lyon. C’est, à ce jour, le D.U.T. secondaire, le plus demandé de l’I.U.T.

Le département Génie civil propose deux parcours de formation

- un D.U.T., qui forme en deux ans des collaborateurs polyvalents participant à la responsabilité de l’étude et de l’exécution des travaux de génie civil. Depuis l’année dernière, les étudiants ont la possibilité d’effectuer leur deuxième année en apprentissage.
- une licence professionnelle Conduite de travaux et performance énergétique des bâtiments (C.T.P.E.B.), bac+3, habilitée à l’apprentissage. Cette licence professionnelle offre désormais une spécialisation dans l’énergie de
l’habitat et le développement durable.

Chiffres clés et origine des étudiants

- 85 % de diplômés en moyenne depuis la création du département en 2008
- 95 % des étudiants trouvent un emploi à la fin de leurs études

- 75 % de bacheliers Scientifiques
- 20 % de bacheliers Sciences et technologies industrielles (S.T.I.), devenu le bac Sciences et technologies industrielles et du développement durable (S.T.I2.D.)
- 5 % d’étudiants en réorientation.

Débouchés des formations

- Conception : technicien supérieur en bureau d’étude ou des méthodes…
- Réalisation : chef de chantier, conducteur de travaux…
- Contrôle : technicien de laboratoire, animateur qualité, responsable environnement, coordinateur sécurité…
- Commercial : économiste de la construction, gestionnaire d’un parc immobilier, technico-commercial, chargé d’affaires…

Dossier de presse inauguration du bâtiment Génie civil - I.U.T. Belfort-Montbéliard

Contact

Nadège Chèvre, attachée de presse - Université de Franche-Comté
Tél. : 03 81 66 58 59
Université de Franche-Comté


services en ligne

Rester informé

  • Twitter - Les gazouillis de l'académie de Besançon
  • Instagram - académie de Besançon
  • Flux RSS, abonnez-vous au fil des actualités du Rectorat de l’académie de Besançon
  • Compte dailymotion du Rectorat de l’académie de Besançon